Hate to Love

images

Thème : Musique – Harcèlement Scolaire – Deuil – Relation épistolaire – Relation Familiale Difficile – Sexe

Sortie en France : 2 Novembre 2017

 

 

Auteur : 

PenelopeDouglas1
Entrer une légende

Après avoir passé son adolescence à essayer de faire plaisir à tout le monde, Penelope Douglas a un jour décidé de faire ce qu’elle voulait, elle. Elle a traversé le Japon en train, sauté du haut d une cascade et commencé à écrire des romances intenses et passionnées, à son image. Comme elle, ses héros brisent les règles, affrontent leurs peurs et leur part d’ombre. Et c’est sous le soleil de Las Vegas, entourée de son mari et de sa fille, qu’elle travaille tous les jours à trouver l’équilibre parfait entre émotion et drame, sexe et danger, amour et haine. Une révélation new adult.

Synopsis :

Ils étaient faits l’un pour l’autre… jusqu’au jour où ils se sont rencontrés

Depuis plus de sept ans, Misha et Ryen échangent des lettres. Des lettres dans lesquelles ils se racontent, se livrent, se soutiennent. Une seule règle : ne jamais chercher à se rencontrer. Un interdit qui a convenu à Misha pendant toutes ces années. Il n’a pas besoin de connaître le visage de Ryen pour qu’elle soit sa muse, son inspiration, celle pour qui il écrit ses chansons et, quelque part, son âme sœur. Mais, un soir, il croise une jeune fille dont les goûts excentriques se rapprochent un peu trop de ceux que Ryen lui a décrits dans ses lettres pour que ce soit une coïncidence… Et alors, face à cette jeune fille d’une beauté solaire, renversante, Misha n’a aucun doute : il sait que c’est elle. Maintenant, impossible de résister, il doit s’approcher. Quitte à ne jamais révéler à Ryen qui il est vraiment. Et quitte à découvrir une Ryen bien différente de l’idéal qu’il s’était imaginé…

Avis : 

Marion : Après une lecture Bis commune de « Dark Romance » pour finir l’année (et la joie de retrouver mes 4 Cavaliers) il me semblait logique de poursuivre ma lecture avec « Hate To love », désireuse de rester en compagnie de la plume magnifique de Pénélope Douglas pour débuter 2018. Plus qu’un coup de cœur je l’ai dévoré en une journée.

Good Choice !

Marie : J’ai d’abord découvert l’univers de Hate to love avant de devoir relire Dark Romance, c’était un devoir, il le fallait, j’avais ce besoin de retrouver les cavaliers. Le fait de retrouver la sublime plume de Pénélope Douglas  qui fait partie de mon top 5 des grandes auteures.

Comme nous nous y attendions le premier chapitre nous prend en otage tant il est captivant.

Nous découvrons Misha, chanteur du groupe « Cipher Core ». Depuis de nombreuses années il entretient une correspondance très forte avec Ryen. En 7 ans, ils ne se sont jamais vu, jamais appelé. Mais un lien sincère, fort et profond s’est tissé durant toutes ces années. Pour nos deux protagonistes ce lien est vital, ils sont leurs bouffées d’oxygène mutuelle. Se confiant leurs plus grands secrets, le rituel de leurs lettres est un moment très particulier pour eux. Néanmoins, de confident et ami,  la curiosité de Misha ne cesse de croitre et son obsession pour Ryen se fait plus forte. Mais jusqu’ici, il n’a jamais été question de se rencontrer, il n’y aura aucun sentiments amoureux, juste ce lien fort qui les unis depuis 7 ans. Ils ne veulent en rien abimer cette amitié si profonde.  Mais au hasard d’une soirée organisée par les membres de son groupe l’impensable va alors se produire. Elle sera là… face à lui sans connaitre son identité. Cette rencontre va déstabiliser profondément Misha qui est troublé. A partir de ce moment l’envie de se rapprocher d’elle va aller crescendo quitte à déroger à leur règle, quitte à la découvrir sous un nouveau jour et comme le dit si bien l’auteur, bien loin de l’idéal qu’il s’était imaginé.  Mais jusqu’à où Misha est-il près a aller pour la revoir ?

On fait alors connaissance avec les personnages qui peuplent l’histoire : Dane, Malcom le batteur, Lotus, Annie la sœur de Misha, Lyla l’amie de Ryen.

Penelope Douglas plante le décor et on se retrouve vite happé par notre lecture. Le ton de l’histoire prend un virage à 180° quand Ryen se trouve sans nouvelle de Misha depuis quelques mois. Les correspondances se taisent, restent sans réponses et nous basculons vers une ambiance parfois glauque chargé d’angoisse.

La plume affutée de l’auteur sait nous faire frissonner et l’addictivité nous prend, incapable de poser le livre. Quand on le commence, on sait qu’on va le finir dans les heures qui suivent. Misha nous apparait alors avec son côté sombre, secret et torturé ce qui contraste avec le début du livre. Un élément important qu’on ne comprend vraiment qu’une fois le nez de dans, nous fait comprendre toute l’ampleur du livre. Tourmenté se débattant dans sa douleur il est aspiré dans un tourbillon de souffrance dont il ne parvient pas à s’extraire. Son comportement destructeur nous serre le cœur et on souffre avec lui.

On va suivre l’évolution des ces deux héros chacun en proie à leurs tourments respectifs. On retrouve Ryen au lycée, ou elle semble se détacher de sa propre personnalité, elle se perd dans un simulacre de vie d’étudiant afin d’être acceptée, entourée de Lyla, Tren, JD et Trey. Elle en est vraiment détestable. Elle ne ressemble en rien à la Ryen, des lettres de Misha. Elle est détestable, et laisse passer des choses que jamais personne ne devait laisser passer. Son besoin d’appartenance a la popularité la fait devenir quelqu’un qu’elle n’est pas et qu’au final elle-même déteste.

Ryen est une jeune femme obsessionnelle est très ambigüe dans sa quête d’acceptation quitte à piétiner certain sur son passage. Elle souffre et tente coute que coute de se fondre dans la masse, pour correspondre aux dictats qui règnent sur les « années lycée ». Utilisant  l’amitié comme un moyen de traverser sans encombre la jungle étudiante, elle se cache derrière un masque et rentre dans le moule. En revanche elle a un regard lucide sur les amis qui constitue son entourage. Loin d’être naïve c’est une jeune femme posée et réfléchie mais qui va trouver un adversaire à sa hauteur en la personne de Masen Laurent. Elle souffre du manque que Misha laisse dans son cœur. Nombreuses questions se posent alors, lui est-il arrivé quelque chose ? A-t-il juste envie de mettre fin aux correspondances ? Elle lui envoie trop de lettres et il en a marre ?

Le nouvel élève est froid, arrogant, hargneux, pourtant elle ressent une attirance pour lui assez dérangeante. Terriblement sexy il est loin de passer inaperçu. Plus il la provoque plus elle se déchaine et plus lui il adore ça. Chacun jouant avec l’autre comme s’ils se ramenaient à la vie au contact l’un de l’autre. Ils sont l’oxygène de l’autre. Alors que chacun d’eux doit faire face à des coups durs, s’en prendre l’un a l’autre leur évite de trop ruminer et de s’aider, même s’ils ne s’en rendent pas compte. Et la entre les deux ca va vite devenir explosif, se défiant, se toisant mais surtout se cherchant. Chacun va perturber l’autre et les multiples rebondissements vont nous tenir en haleine. Leur relation est volcanique, exaltante et sulfureuse. On sent bien l’électricité entre eux.  Entre crainte et attirance chacun met en jeu ce qu’il a réussi a construire. Ils s’évitent tout en se cherchant et, entre les correspondances de Misha et les tensions avec Masen, Ryen est prise dans un engrenage qui fait vaciller sa belle assurance. Il sait se qu’elle vaut, et il veut juste qu’elle se retrouve, et qu’elle s’aime comme elle est. Pas besoin d’être populaire pour vivre bien.

De nombreux sujets très durs sont abordés et traités avec une grande précision. Une pensée notamment à Manny qui nous à bouleversé. La cruauté des ado n’as pas de limites et Pénélope Douglas met en avant un aspect de la vie étudiante bien connu : le harcèlement scolaire, le repli sur soi, la dépression… c’est un monde cruel, où soit on est les harceleurs soit les harcelés, il n’y a pas de juste milieu dans ce genre de cas. Une lecture très intéressante qui nous replonge à Thunder Bay, un livre très mystérieux à la hauteur des écrits de cette auteure si délicieuse.

Nous avons totalement succombé à cette lecture qui confirme que Penelope Douglas fait partie de nos grands auteurs préférés. Tant d’émotions qui nous traverse à chacune de ces lectures… Et à chaque fois qu’on repose un roman de cette auteur on se sent seul après avoir vécu si intensément au côté de ses héros.

Merci Pénélope car on ne ressort jamais indemne de tes histoires…

Merci Pénélope pour nous avoir fait recroiser les cavaliers dans cet opus…

(*soupir de béatitude totale *-*)

Merci Pénélope pour cette histoire qui marque notre cœur, tu es notre « Magic Penny »…

 

19489638_334150273681974_1716748613_n

19511935_334128007017534_915286195_n

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s