Les trois talents #1 Le conteur d’histoire

les-trois-talents,-tome-1---le-conteur-d-histoires-1009044-264-432Thème : Romance Contemporaine – Journalisme – Érotisme – Romance – BDSM – New Adult

Date de Sortie  : 12 octobre 2017 

Auteure : emma-cavalier-1009027Emma Cavalier est bibliothécaire et vit à Paris.
Son premier roman, Le Manoir, a été salué par la critique et le public. Il a obtenu en 2011 le prix Eros Evian du meilleur premier roman érotique. On retrouve les personnages du Manoir dans un nouvel opus paru en 2015, « Légendes du Manoir ».
Emma Cavalier est également l’auteure d’une trilogie sur le thème du sentiment amoureux, disponible chez Pocket : La rééducation sentimentale (2013), l’Éveil des sentiments et Un sentiment d’éternité (2014). Tous ces ouvrages sont paru initialement aux éditions Blanche, dirigées par Franck Spengler.
En 2017 elle se lance dans la New Romance avec Les Trois Talents, une trilogie aux éditions Hugo New Romance.

Synopsis : Quand les rivalités attisent le désir…

Brillante et ambitieuse étudiante en journalisme, Élisabeth est stagiaire pour le quotidien Azur matin.

Face à elle, un redoutable rival, Alexander Welles.

Et quoi de mieux pour tenir sa concurrente que d’avoir les preuves qu’Élisabeth utilise son ordinateur pour se rendre sur des sites de rencontres ?

Alexander va exercer un chantage sur Élisabeth : soit elle passe la nuit avec lui, soit il révèle son secret. Il va entraîner Élisabeth dans des jeux érotiques qui répondent aux fantasmes enfouis de la jeune femme qui se donne sans retenue aucune.

Tombera-t-elle amoureuse de son rival et maître chanteur ? Devra-t-elle choisir entre la réussite et l’amour… ?

Avis : 

Voilà un petit moment que j’avais envie de lire ce roman. Après avoir échangé pas mal avec l’auteure Emma Cavalier durant le Festival New Romance de Cannes en septembre dernier, elle m’avait conquise, de par sa gentillesse et du temps qu’on avait passé à parler toutes les deux. Je me suis promis de lire son roman. Et je me suis enfin décidé. Il faut dire que la couverture est plutôt jolie. Le résumé assez prometteur.

On fait la connaissance de Elisabeth, qui commence un stage dans le journal Azur Matin, elle espère décrocher la bourse Perdini, qui lui permettrai de partir un an à New York. De nature studieuse, ambitieuse, elle aime bien faire la fête et en profite autant qu’elle peut. Elle adore embêter Tom, son petit frère, se faisant souvent des blagues. C’est comme ça qu’elle découvre le site Fetlife sur l’ordinateur de son frère. Curieuse, elle va s’inscrire sur le site et va vite faire connaissance d’un jeune homme. London Angel. Ils échangent beaucoup. Ils se livrent beaucoup l’un à l’autre sans jamais trop en dévoiler. La règle numéro 1, c’est de rester dans l’anonymat le plus total. Il l’amène très facilement dans les jeux érotiques auxquels ils s’adonnent très souvent. Elle se découvre et découvre une nouvelle sorte de plaisir.

Mais un soir, alors qu’elle se croyait seule au bureau, elle se fait choper car son binôme, mais aussi son redoutable adverse pour la bourse : Alexander Welles, la trouve en train de regarder des photos que London Angel lui a envoyé . Jeune anglais, au look plutôt sexy, jeans délavés, chemise bûcheron, cheveux effet « je sors du lit » et la barbe. Moi, j’ai tout de suis craqué pour ce jeune imbu de lui-même. Tout dans son attitude pu le sexe à des kilomètres, mais on voit aussi un garçon qui veut réussir. Il reste cependant très mystérieux, et n’hésite pas à mettre le masque du parfait connard pour qu’on ne s’approche pas de lui.

J’ai eu beaucoup de mal à rentrer dans l’histoire, j’ai eu du mal à comprendre le contexte au tout début. Les chapitres en italique qu’on retrouve une fois de temps en temps entre certains chapitres m’ont pris au dépourvu et à chaque fois, je me suis dit « mais ça sert à quoi tout ça ? » Et plus on avancait dans l’histoire et plus j’ai trouvé cela pertinent. Beth, se livre énormément dans ces chapitres, on découvre ses pensées les plus profondes. On comprend le pourquoi du comment à la fin du tome 1.

Par contre, une fois que les bases ont été posé, qu’on a bien cerné les personnages, on rentre dans un roman vraiment surprenant. C’est d’un érotisme, c’est ni soft, ni extrême, juste très bien écrit. Si lui joue avec les orgasmes de Beth, Emma Cavalier joue avec les sentiments du lecteur. C’est à la fois frustrant et ça passe très vite. On ne se rend pas compte que les pages se tournent à une vitesse folle.

L’intrigue est vraiment très intéressante, les deux héros, malgré leur concurrence, développent une relation intime qui va se développer. On a cette dualité qui prend le lecteur aux tripes. On sait pertinemment comment ça va se terminer, mais pourtant jusqu’au bout, on va espérer. J’ai beaucoup aimé le passage qui se passe à Londres, Lex, fait découvrir un monde de soumission à Beth, elle s’abandonne dans ses bras et est en totale abnégation. Elle est très ouverte et j’ai vraiment beaucoup aimé son personnage, elle si forte, qui n’a pas sa langue dans sa poche, qui sait ce qu’elle veut. Devant lui, elle devient une marionnette. Il la façonne à sa manière, comme il l’entend. Son côté attentif qu’on voit dans la sphère privé est en totale contradiction avec son masque de parfait connard qu’il a le reste du temps. C’est assez déstabilisant.

Les personnages sont très bien recherchés, ils sont si différents, Lex ne se livre pas, et devient assez méchant quand on s’intéresse de trop près à lui, alors que Beth se livre sans pudeur.

Son côté attentif qu’on voit dans la sphère privé est en totale contradiction avec son masque de parfait connard qu’il a le reste du temps. Leur concurrence, leur pratique, leurs nuits ensemble. C’est d’une intensité extrême. Je ressentis beaucoup d’émotions, et la fin se termine en apothéose, je m’attendais à quelque chose dans ce genre, mais absolument pas cette fin-là. J’ai eu énormément de colère et de tristesse pour ce couple qui n’en n’est pas un. Tout les deux ont fait des erreurs, mais si Beth semble vouloir réparer les choses, Lex reste camper sur ses positions.

Quelques longueurs au début, beaucoup de mal à me mettre dans l’histoire, mais au final, je ne regrette pas d’avoir persévéré dans cette histoire et de découvrir ce roman. Les péripéties s’enchaînent, les rebondissements de plus en plus intenses.

Un premier tome que j’ai apprécié, j’ai hâte de découvrir le tome 2 et voir ce que l’auteure nous réserve.

19578328_335864896843845_1966842752_n

avatr


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s