Heroes

26755549_1705244376162924_533357469_n

Je remercie Olivia des éditions Hugo Romance, pour sa confiance, et sa gentillesse lors de l’envoi de ce Service Presse 

Thèmes : Romance – Mécanique – Australie – Sport Extrême – Super-héros – New Romance

Date de Sortie : 11 Janvier 2018 

 

Auteure : 

21761434_675377959338735_9075189246881911929_n

Battista Tarantini a eu trente ans cette année. Adolescente, elle rêvait d’être agent

 double. C’est chose faite : le jour, elle est épouse, mère – et autre chose qu’elle ne révélera même pas sous la torture. À la tombée de la nuit – parfois jusqu’aux premières lueurs de l’aube -, elle se perd dans les bras de ses hommes de papier, aux cotés d’Amazones qui l’aident à les séduire, les comprendre, et les aimer.
La romance est la clef des champs qui lui permet de devenir n’importe qui, en emportant des lecteurs aussi rêveurs qu’elle.

Synopsis :

La vie a joué un très mauvais tour à Grace. Alors qu’elle commençait des études de médecine, son coeur l’a lâchée et elle a dû subir une transplantation cardiaque. L’organe qui bat désormais dans sa poitrine est en bonne santé, mais il lui est complètement étranger. Ne sachant plus qui elle est, Grace s’exile en Australie, chez sa tante, pour tenter de se retrouver, et donner une nouvelle direction à sa vie. Arrivée dans le bush australien, sa voiture tombe en panne et Z, le garagiste local lui porte secours. Ténébreux, écorché, vif, il répare des voitures en menant une vie solitaire, se contentant de la compagnie de son chien. Grace comprend rapidement que Z n’est pas celui qu’il semble être. Il la fascine, l’attire irrévocablement ; comme elle, il a choisi le désert rouge d’Australie, ses espaces infinis et sa dureté, pour se réinventer.

Au coeur de l’immensité australienne, Z et Grace vont-ils réussir à oublier leur passé ?

 

Avis : 

Vous est-il déjà arrivé d’arriver à la fin du livre et de se dire quoi ? C’est déjà fini ? Mais non ! J’en veux encore et encore et encore. J’en veux toujours plus. Et bien, c’est exactement ce que j’ai vécu à la fin de ma lecture. Battista m’a transporté. Et bien qu’il soit plus épais que ses précédents romans, je ne voulais pas arriver à la fin. Je ne voulais pas quitter Grace & Z qui sont mes héros favoris. J’ai eu un très, très, énorme, gros coup de cœur pour eux. J’ai vécu une histoire magnifique à leurs côtés.

Grace, quitte son Angleterre natale pour l’Australie. Là-bas, elle va rejoindre sa tante Jenna. Agé de 22 ans, elle a dû subir une greffe du cœur, elle a besoin de ce voyage pour se retrouver et savoir qui elle est vraiment mais surtout pour apprivoiser ce nouveau cœur qui est désormais le sien. Mais à peine arrive-t-elle à Leigh Creek, en plein outback, qu’elle va faire la connaissance de Z. Un jeune homme sombre, mystérieux, très énigmatique, qui va faire battre ce nouveau cœur plus que de raison.

 J’ai beaucoup aimé les personnages, on les croit opposés, et en fait, ils se ressemblent terriblement. Grace, malgré ce qu’elle croit est une jeune femme forte, elle est juste un peu perdue, elle a besoin que quelqu’un la remette sur le droit chemin, l’aide à se retrouver et se reconstruire. Jenna a alors l’idée de la faire travailler, afin qu’elle puisse penser à autre chose, mais surtout pour que les habitants de la petite bourgade soient rassurés. À croire qu’ils n’aiment pas trop qu’une nouvelle personne débarque comme ça chez eux. Alors elle s’adonne à plusieurs petits boulots, mais à chaque fois elle ne se sent pas comblée. Jusqu’au jour ou Zepheniah, lui dit de travailler dans son garage, avec lui.

Alalala que dire de Zeph, je crois qu’il prend la première place des bookboyfriend, je suis tombée en amour pour lui dès la première rencontre. C’est une Mention MIC. J’ai plus qu’adoré ce personnage torturé. Mon cœur a fait « boum-boum », ce mécanicien sexy, qui semble avoir vécu mille folies, mais qui souffre éperdument. Originaire de Sydney, il semble fuir quelque chose, ou alors est-ce lui qu’il a envie de fuir ? Que s’est-il réellement passé dans sa vie pour qu’il quitte tout et parte aussi loin de la grande ville. C’est ce que Grace va essayer de comprendre et surtout elle va essayer d’apprivoiser ce beau mécanicien qui sent la terre et le cambouis. Une odeur que je me suis imaginée et qui ne m’a pas quitté tout du long de ma lecture. Malgré toutes ses tentatives, Zeph reste insaisissable, on croit avoir réussi à l’attraper, à le comprendre, mais non, c’est faux.

Battista entretient le mystère autour de son personnage. À chaque chapitre de Z, on se retrouve avec une nouvelle théorie, qui au final ne tient pas la route. Ces tranches de vie, font monter la pression, on est spectateur du vide qui l’entoure. On sait qu’il va se passer quelques choses, on le sent au plus profond de nous, mais quand, où, et comment ?

Impossible de le savoir avant d’avoir le nez dessus. Grace et Z, ont ce lien étrange qui les unit. Le « Vortex » comme l’appelle si bien notre héroïne rouquine. Et du coup, on plonge avec eux dans ce vortex. Il a été intéressant de voir les batailles que chacun de Superman/Batman, et ces vrais héros se livrent. Ils sont brisés, perdus, et seul l’amour pourra les réanimer.

Battista nous livre un roman d’une justesse époustouflante, c’est une magicienne des mots, avec une plume d’une finesse, c’est un vrai régal. J’ai essayé de lire le plus doucement possible, mais c’est impossible, on est happé par l’histoire et les chapitres défilent à une allure folle. C’est un roman très détaillé, on a l’impression de se retrouver dans l’outback, on peut s’imaginer très facilement les paysages, et les différentes scènes.

C’est un réel plaisir à chaque fois de prendre un roman de Battista entre les mains, car on sait qu’on va être comblé, et qu’on va adorer. Et encore une fois elle nous le prouve. On décolle pour l’Australie, ses paysages arides, sa chaleur étouffante, des supers héros aux odeurs de cambouis, des âmes perdues et brisées. On se brise avec eux, et jusqu’au bout, on retient notre respiration. Quand enfin, on fait le saut final, on a cette lueur d’espoir, qui ne nous quitte plus. Et on espère qu’une chose, que notre petit cœur tienne le rythme.

Les personnages sont très bien travaillés et sont authentiques et attachants, les personnages secondaires, une pensée pour Ronald et Jenna, qui m’ont énormément plus. Ils apportent un nouveau souffle à l’histoire. Ils sont très importants, et ça n’aurait pas été pareil s’ils avaient été différents.

C’est un roman qui ne se lit pas, il se vit. Car au travers ses mots, l’auteure mets sur table des sujets assez lourd, qui fond réfléchir, et surtout qui donne de l’espoir sur la vie. Une histoire remplie d’émotions, de sensation forte. J’ai toujours autant de plaisir à lire le roman de Battista, qui est l’une de mes auteures phare.

Un coup de cœur XXL pour ce magnifique roman. J’ai bien envie de le recommencer tout de suite, histoire de le redécouvrir une nouvelle fois

19489638_334150273681974_1716748613_n

avatr

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s