No Love, No Limits

cover T2
Je remercie Carole des éditions Addictives pour sa confiance ainsi que l’envoi de ce SP
Thème : romance, amitié, bar, moto, adrénaline, provocation
Date de Sortie : 15 Avril 2018

 

Auteure :
received_10216028861772208
Nouvelle auteure à entrer dans le monde de la romance, Mag Maury est une lectrice compulsive ayant une attirance prononcée pour la romance New-adult, le bit-lit et la Dark Romance. Originaire du sud de la France, elle se réfugie dans la littérature et les arts afin de canaliser sa particularité d’hypersensible. C’est donc tout naturellement qu’elle a laissé libre cours à son imagination pour commencer à écrire, encouragée par ses proches. Elle est très vite remarquée par les Editions Addictives et son premier roman intègre la collection LUV. »
Synopsis :
Accro à l’adrénaline, Lucas n’obéit qu’à une règle : ne jamais s’attacher, toujours rester libre.
Douce et sensible, Marie refuse de tomber amoureuse.
Ils n’auraient jamais dû se rencontrer, mais le chien de Marie provoque un accident qui bousille la moto de Lucas.
Et elle n’a pas les moyens de payer les réparations. Qu’à cela ne tienne, Lucas a une idée lumineuse !
Elle se fait passer pour sa copine, et il éponge sa dette. Simple, non ?
Sauf quand chacun est la plus grande tentation de l’autre…Découvrez No Love, No Limits, la nouvelle romance de Mag Maury après Fast Games !
Avis :
Nous voilà de retour dans le pub le plus branché de la ville : Le Green Country, composé des mecs les plus cool, sexy, ténébreux. Bref, des mecs bourrés de testostérone. Matt, le plus sexy des imprévus, que nous retrouvons dans Fast Games, Sam, Chris, Tommy, Terrence et Lucas.
Ah Lucas, rien qu’a l’évocation de son prénom mon cœur bat à toute vitesse. Lucas Boyle, sexy, mystérieux, ténébreux, belle gueule qui n’a qu’un crédo, pas d’amour, pas d’attache donc pas de complication. Mais ça, c’était avant que sa mère ne l’appelle pour l’informer qu’ils vont passer un mois chez lui, pris de panique, il sort la plus grosse bêtise qu’un mec qui a une peur panique de l’engagement ne puisse sortir. Il sort avec quelqu’un et elle vit chez lui.
Voilà comment il se retrouve coincé dans son mensonge sans savoir comment s’en sortir. Mais ça, c’était avant qu’il n’enfourche sa moto pour choper sa dose d’adrénaline et qu’il ne tombe sur Marie et son pétard !
Marie est une jeune fille qui m’a touché, énormément. Elle est douce, mais à un caractère bien trempé. C’est une jeune femme toute cabossée qui se retrouve seule depuis le décès de sa grand-mère, la femme qui l’a élevé. Heureusement qu’elle a June, sa meilleure amie, et Cameron, son meilleur ami qui a pris soin d’elle quand elle était au plus mal. Bref, cette fille malgré tout ce qu’elle a vécu à une joie de vivre immense, elle travaille pour la mairie et son passe-temps favoris c’est la lecture, elle tient d’ailleurs un blog littéraire.
Mais Marie au aussi beaucoup de malchance, et ça…
Elle peut en vouloir qu’à son pétard !
Son petit bouledogue français tout mimi, mais qui est une vraie catastrophe ambulante. Ce chien est un personnage à part entière du roman. C’est grâce à lui que Marie rencontre Lucas. Et je dois dire que dès le début, c’est très électrique entre eux et pour cause, nous avons à faire à un Lucas totalement hors de lui, car il va passer des jours sans son bijou.
Lucas se canalise par l’adrénaline procurée par sa moto, ou par une bonne partie de jambes en l’air. Et Marie sait, que cette foi,s son assurance ne pourra couvrir les frais de réparation. Alors qu’elle essaie par tous les moyens de trouver comment faire, Lucas lui propose de se faire passer pour sa petite amie auprès de ses parents. Mais il est loin de se douter ce que cela va impliquer…
Je en vais pas vous le cacher, j’ai la chance d’être bêta de Mag Maury, j’ai vu l’histoire de Marie et Lucas se construire jour après jour, chapitre après chapitre. Et j’ai juste adoré le travail qu’elle a fait sur cette histoire qui est juste magnifique.
Lucas et Marie sont diamétralement opposés, et pourtant tout deux ont de grosses blessures qu’ils cherchent à cacher.
Au contact l’un de l’autre, ils se découvrent et se redécouvrent.
Des moments dur, émouvant, mais d’autres vraiment tordant, qu’est ce que j’ai pu rire. Je me suis tapée de vrai délire toute seule, et c’est ça la magie de Mag Maury, on retrouve déjà ce petit côté déjanté dans son premier roman Fast Games.
No Love No Limits, c’est une histoire qui se lit très rapidement, car une fois le nez dedans, c’est juste impossible de le refermer. Mag Maury nous tient en haleine tout du long, on ne sait pas ce que Lucas va bien pouvoir faire pour embêter Marie, on ne sait pas non plus jusqu’où il est capable d’aller pour avoir sa dose. Et surtout pourquoi a-t-il besoin de tout ça ? De plus, on se pose de tonnes de questions sur Marie pourquoi un tel complexe alors qu’elle est la fille la plus sensuelle que j’ai pu rencontrer dans mes romans. Cette fille, je l’aime beaucoup.
On dit que les événements marquent une personnalité, et forge le caractère, et c’est exactement ça pour nos deux protagonistes. Ils en ont bavé tous les deux et font de leur mieux pour faire face. J’ai une histoire particulière avec ce roman, je suis tombée sous le charme de Lucas dès ma rencontre avec lui dans Fast Games, j’ai tanné le cuir Mag Maury pour qu’elle écrive son histoire, et je ne suis pas déçue.
Je suis amoureuse, très amoureuse.
J’ai adoré ce personnage, ce qu’il représente. La magnifique attention que Mag donne a son personnage. De plus, on a la chance d’avoir des nouvelles de toute l’équipe, ce qui n’est pas pour nous déplaire, et ce qui confirme que maintenant, je vais harceler Mag pour avoir une suite sur Sam. Bien que mon cœur soit pris par Lucas, je kiffe ce mec il m’a bien fait rire avec son « boum boum ». Ce mec est une bouffée d’air frais.

35062845_479778272452506_4031172479148883968_n

On a la chance de faire la connaissance de deux nouveaux personnages, Cameron et Camille la grande sœur de Lucas. Que j’ai aussi envie d’apprendre à connaître…
Mag Maury, te voilà prévenue, tu sais ce qu’il te reste à faire.
Une plume sexy, funky, douce, et décalée, à l’image de son auteure, c’est une multitude d’émotions que nous vivons à travers sa plume, qui s’améliore de jour en jour.
De plus, ici, elle nous livre un petit bout d’elle-même.
Mag Maury, je te l’ai déjà dit, je te le répète chaque jour, mais je suis si fière de toi et de tout ce que tu entreprends. J’ai été très touchée d’apparaitre dans les remerciements. Continue de nous faire rêver, tu es douée pour ça.

 

19489638_334150273681974_1716748613_n

19244399_333979997032335_1586615394_n

 

 

 

 

 

 

 

Avis :

Ce livre je l’attendais. En grande fan de cette auteure et de son premier roman Fast Games, je savais que j’allais me régaler durant cette lecture mais je me suis totalement trompée car je me suis plus que régalée, j’ai vibré, j’ai pleuré, j’ai tout simplement savouré avec délice ce voyage avec nos deux héros qui nous propulse dans les étoiles.
On retrouve donc Lucas un des barmans du Green Country qu’on avait déjà un peu découvert dans Fast Games comme étant cascadeur avec sa moto, tête brûlée mais également tendre et protecteur pour ses amis et sa famille de cœur. Il vit seul dans un grand appartement de haut standing. Comme chaque début de mois, il reçoit le coup de fil tant redouté de ses parents. Il ne s’entend pas avec son père qui aurait souhaité voir son fils devenir psy et prendre sa suite mais il reste le plus cordiale possible pour sa mère qu’il affectionne particulièrement malgré sa dernière lubie : le mettre en couple. Durant cet appel, ils l’informe qu’ils souhaitent venir chez lui pendant un mois entier, pour éviter cela il leur annonce que c’est impossible car il vit avec sa petite amie, ce qui est totalement faux. Il se retrouve alors dans un gros foutoir. Pour évacuer le stress et ses émotions, il enfourche sa Yamaha et part faire des pics de vitesse pour se shooter à l’adrénaline dont il est accro pour se calmer. Mais avant de pouvoir ouvrir les gaz un chien déboule devant lui, il se couche pour éviter l’impact et sauver l’animal. Sa moto est flingué, il est coincé dessous et bien énervé par sa journée qui ne fait que s’aggraver. C’est alors que Marie, la propriétaire de Pétard le chien, arrive et s’inquiète pour lui et l’aide à sortir de sous la moto. Elle fait de suite face au caractère tumultueux de Lucas et à son arrogance à laquelle elle répond sans courber l’échine, ça crépite de suite entre eux. Elle a du caractère la petite Marie et elle ne se laisse pas faire. Malheureusement elle va devoir rembourser les frais de réparation de la moto mais son assurance, qui a déjà tant couvert les accidents de Pétard, ne veut plus rien prend à charge. Vivant seule, sans famille, elle n’a personne qui peut la dépanner et son salaire ne lui permet pas de sortir une telle somme. C’est à ce moment que le génie de Lucas va se mettre a briller et qu’il va lui proposer un deal : en échange de l’annulation de la facture elle doit jouer le rôle de sa petite amie durant la visite des ses parents. Avec énormément de réticence elle va accepter le deal et les embarquer tous les deux dans une histoire où ils ne sortiront pas indemne.
Ou va les mener ce deal ? Quels démons cachent-ils tous les deux ? Vont-ils réussir à s’entendre durant un mois ? Et vont-ils résister à l’attirance bien présente entre eux ?
Lucas est un véritable électron libre. Il vit au jour le jour, avec la famille qu’il s’est choisi du Green Country même s’il affectionne aussi sa mère et sa sœur. La relation avec son père est toxique et à laissé de grandes traces sur lui : il ne veut pas aimer ni s’engager, il enchaîne les conquêtes et se nourrit de plaisirs charnels éphémères. Ultra sexy, charmeur à souhait il est forcément un chouïa arrogant ou plutôt totalement arrogant surtout avec Marie qui éveille le pire ou le plus chaud en lui. La moto est sa passion mais aussi son exutoire, il se libère de ses émotions, du stress et de l’angoisse en se shootant, au péril de sa vie, à l’adrénaline.
Marie est tout le contraire de Lucas. Douce et pétillante, elle mène une vie tranquille et paisible avec son train-train métro boulot dodo. Elle n’a plus de famille et possède deux amis très proches, June et Cam. La vie ne l’a pas épargné, en plus de perdre sa famille, elle a vécu des moments très difficiles où Cam a été son sauveur et son ancrage pour surmonter les difficultés. Elle est encore fragile psychologiquement et reste assez éloigné des hommes et fait un blocage sur son apparence. Lucas l’attire irrémédiablement mais elle résiste ne voulant pas être une autre femme à sa liste déjà bien fournit des coups d’un soir.
La plume de l’auteure est toujours aussi incroyable. Toujours aussi décalé et pleine d’humour, elle se combine ici avec des émotions intenses. Elle nous livre des personnages totalement torturés psychologiquement et les fait évoluer avec subtilité. On se laisse porter au grès de ses mots et des pages qui défilent avec une vitesse hallucinante pour un voyage fabuleux. On est pris par leur histoire et on devient totalement addict de ce roman, très peu d’informations nous sont dévoilées et l’auteure nous les délivre avec parcimonie. Les interrogations se multiplient et au moment des révélations les surprises s’enchaînent sans qu’on ne les voie venir.
Le tourment de chaque héro nous touche particulièrement. Leurs histoires respectives sont très dures et poignante, les émotions nous bouleversent durant le récit de chacun et notre cœur se serre. Mais ce roman aussi profond et tourmenté soit-il, il est également plein de légèreté et d’humour. Les joutes verbales entre eux sont aussi explosives qu’hilarantes. J’ai autant ri que pleuré durant cette lecture et c’est un véritable bonheur à lire. Les scènes de sexe sont aussi explosives et intenses que leurs joutes verbales autant dire que c’est très très chaud entre eux sans être vulgaire ou à outrance, vos petites culottes ne vont pas résister à l’ouragan nommé Lucas. L’auteure traite de sujets particulièrement délicats comme la maltraitance psychologique et l’emprise qu’un conjoint peut avoir sur l’autre ou un parent sur son enfant. Elle parvient avec un talent indéniable à aborder l’acceptation de soi et la reconstruction psychologique. Une scène merveilleuse me reste en mémoire écrit avec tellement d’amour, de justesse et de douceur, j’espère que chaque femme a pu un jour ressentir, dans les bras d’un homme aimant et bienveillant, ce que Marie ressent à ce moment-là.
Vous l’avez compris j’ai encore une fois succombé à la plume de Mag Maury et j’attends ses prochains romans avec grande impatience. Si vous n’avez pas encore lu cette pépite, foncez c’est le méga coup de cœur assuré.

19489638_334150273681974_1716748613_n

received_354447654985569558230662.png

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s