Company of Killers #1 : A la recherche de Saraï

company-of-killers-tome-1-a-la-recherche-de-sarai-1033590-264-432

Merci aux Editions Milady pour ce service presse via NetGalley
Thème : Dark romance, Mort, Violences, Meurtre, Drogue, Vengeance
Date de sortie : 22 août 2018

jaredmerskiAuteure :

Jessica Ann Redmerski est née à Little Rock en 1975. Elle vit en Arkansas avec ses trois enfants. Elle a développé au fil des ans une prédilection pour tout ce qui incite les gens à repousser leurs limites, et assume parfaitement le fait d’être une inconditionnelle de la série The Walking Dead. Ses romans figurent régulièrement parmi les meilleures ventes du New York Times, de USA Today et du Wall Street Journal. Loin de tout, son premier roman, a également remporté le Prix des lectrices en 2014. J. A. Redmerski est désormais une référence du genre dans de nombreux pays.

Synopsis :

Elle devrait le fuir, mais pour rester près de lui, elle est prête à tout… même à tuer !

Sarai n’a que quatorze ans quand sa mère l’abandonne au Mexique entre les mains d’un trafiquant de drogue. Neuf ans plus tard, elle attend toujours une occasion inespérée de s’enfuir. Persuadée de trouver un allié en Victor, un tueur à gages engagé par l’homme qui la séquestre, elle profite d’une visite de celui-ci pour monter dans sa voiture.

Même si la jeune femme n’a peur de rien, elle ne tarde pas à découvrir que Victor est aussi dangereux que le criminel qu’elle vient de quitter. Pourtant, quelque chose en lui l’attire et la rassure. Et au lieu de le fuir, elle se découvre prête à tout même l’irréparable pour ne plus le quitter.

Avis :

Il me tardait de lire à nouveau la plume de J.A Redmerski, elle a su m’envouter avec sa première trilogie : Loin de tout, Près de Toi et la Ballade des Lucioles. La retrouver dans ce registre tout à fait différent est une agréable surprise et elle réussit cette manœuvre haut la main, ce premier tome est un véritable régal.

Saraï est une jeune femme en très mauvaise posture au début du livre, elle a été faite prisonnière très jeune par un grand baron de la drogue au Mexique et il en fait son esclave sexuelle attitrée. Le roman débute sur une entrevue entre ce dernier, Javier Ruiz, et un Américain qui se trouve être un tueur à gages pour une agence. Saraï observe la scène depuis sa chambre, qu’elle partage avec une fille Lydia qui est devenue son amie dans ce calvaire, et elle se décide sur un coup de tête à prendre la fuite de cet endroit. Ca fait maintenant longtemps qu’elle est retenue captive et longtemps qu’elle n’a vu aucun Américain venir jusqu’au camp de Javier, pour elle c’est sa chance maintenant ou jamais. Elle tente de convaincre Lydia mais elle refuse de partir avec elle. Et c’est comme cela qu’elle se retrouve dans la voiture du tueur à gages, Victor, après avoir dû combattre le service de sécurité de Javier. Il découvre très vite la présence de la jeune femme mais elle est armée et elle va tout faire pour qu’il la ramène chez elle aux USA. Jusqu’au moment où elle s’endort et qu’il prenne le contrôle de la situation. A partir de là tout part en vrille, les contrats se modifient sans cesse et leur plans aussi, ils vont être amené à survivre ensemble jusqu’à la fin du contrat en cours. Plus les jours passent et plus une attraction particulière se crée entre eux, ils ne savent pas eux-mêmes comment la décrire, mais elle va prendre de l’ampleur et va les mettre grandement en danger que ce soit par rapport à Javier et par rapport à l’agence. Heureusement Victor peut compter sur des personnes de confiance dont Niklas son contact à l’agence qui l’aide durant ses missions et le couvre auprès de Vonnegut le chef de l’agence.

Que cache Vitcor ? Et Niklas ? Quelles sont les règles qui régissent leur monde ? Saraï va-t-elle survivre ? Vont-ils résister à leur attirance respective ?

Saraï est une victime dans cette histoire mais une victime qui ne se laisse pas faire et fait preuve de beaucoup de courage et d’intelligence pour se sculpter en fonction des personnes avec qui elle interagit. Elle a su être patiente, tout du long de sa captivité, pour attendre le bon moment pour s’enfuir et elle a su faire croire à Javier qu’elle était amoureuse de lui et consentante à chacun des viols. Elle a vu beaucoup d’horreur durant toutes ces années et cela l’a totalement modelé, elle ne se voit plus vivre une vie normale et elle est totalement attirée par le monde de Victor. L’effroi et la peur ne font pas partie de ses émotions et elle le prouvera à plusieurs reprises. Elle a toute mon admiration.

Victor, tueur à gages, est une personne très froide, très distante et taciturne, malgré cette froideur il vous donne carrément chaud à tout maitriser. Il a été formé dès le plus jeune âge par l’agence dont il est le meilleur élément. Il possède donc toutes les caractéristiques d’un bon tueur : il est habille, sportif, très intelligent, totalement insensible. Il ne fera preuve d’aucune compassion, ni d’aucune émotion face au pauvre sort de Saraï et de ses victimes. Il tue de sang-froid sans aucun remord et  il est toujours conscient du monde qui l’entoure et du moindre mouvement. Il est très impressionnant et autoritaire, mais sa carapace aura une faille du nom de Saraï qui finira par briser sa carapace émotionnelle.

La plume de l’auteure est toujours aussi surprenante et incroyable ; déjà dans ses trois premiers romans elle a su me toucher émotionnellement et m’épater par tous les revirements de situation qu’elle a su apporter mais ici c’est quadruplé. A chaque page on se dit qu’il ne pourra rien arriver de pire, que le contrat prendra fin mais il y a toujours des changements de situations et des révélations à vous rendre dingue. Dès les premières lignes elle nous happe dans cette histoire de folie et on en devient carrément addict, c’est captivant et sauvage. Jusqu’au dernier instant le doute est permis et elle sait nous appâter pour le prochain tome à venir en amenant une situation qui nous intrigue particulièrement.

Comment vous dire que mon palpitant ne s’en est toujours pas remis. On vit toutes les scènes avec le souffle coupé en attente de la sentence qui va tomber ou non sur eux. J’ai dévoré ce roman pour avoir les réponses à toutes les questions qui se posent au cours de la lecture et qui m’ont intrigué sans cesse, tellement  que je n’ai pu reposer ma liseuse. La relation, les émotions qui se développent entre nos deux protagonistes sont amenés avec justesse et s’amplifient graduellement jusqu’à ce qu’ils ne puissent plus lutter contre. C’est d’une beauté et d’une complexité incroyable, il trouve chacun en l’autre une source de plaisir et de bonheur qui annihile l’effroi de leurs vies respectives.

J’attends impatiemment le second volet de cette série, je me languis du sort que nous réserve déjà l’auteure et m’en régale d’avance.

40374379_467855890291467_4577514803353878528_n

40461422_1934225413544447_5132543020310200320_n

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s