Et tu embrasseras mes larmes

et-tu-embrasseras-mes-larmes-1076951-264-432

Thème : Romance Contemporaine – Deuil – Bad boy – Moto – Espoir – Séduction

Date de Sortie : 24 octobre 208 

Auteure : 

J’écris comme je parle, j’écris comme je pense.
Ça plaît… ou pas.

J’ai un esprit de contradiction alors si je vois trop de clichés dans un genre, mon plaisir est d’aller à contre-sens.
Ça plaît… ou pas.

Dans ma tête, c’est un mélange des années 80 et 90 en permanence. C’est le gros bordel. Et ce que j’écris sort de ma tête.
Ça plaît… ou pas.

Je n’aime pas me cantonner à un genre, j’adore papillonner et m’essayer à de nouveaux exercices.
Ça plaît… ou pas.

Si vous voulez en savoir plus, je raconte facilement ma vie dans les ITW, cliquez donc sur le lien dans le menu… ou pas.

Synopsis : 

Il va lui apprendre à pleurer.

Elle va lui apprendre à aimer.

Depuis le drame qui a bouleversé sa vie quelques semaines plus tôt, Angie est perdue. Elle en est convaincue, son cœur est détraqué : elle réagit au quart de tour pour des broutilles, mais est incapable de verser les larmes qui la rongent de l’intérieur.

Depuis qu’il a compris qu’aimer quelqu’un, c’est prendre le risque de souffrir, Valentin a décidé de verrouiller ses sentiments. Les potes, il les garde à distance ; les filles, il les consomme à la chaîne, sans jamais s’attacher. Parce que c’est bien plus simple de ne rien ressentir.

Lorsque Angie et Valentin se croisent ce soir-là, chacun reconnaît sa propre douleur dans le regard de l’autre. Et si, en dépit des apparences, ils étaient très exactement ce dont ils ont besoin ?

Avis : 

Il  y a quelques années j’ai découvert Fleur Hana, les bottes rouges a été le premier roman que j’ai lu de cette auteure, et j’avais déjà succombé à l’époque par sa plume, son histoire, qui m’avait bouleversé. Depuis je suis Fleur (enfin ses sorties :p) avec beaucoup d’enthousiasme. Alors quand j’ai vu qu’une nouvelle édition des bottes rouges sortait, c’était juste obligé que je redécouvre l’histoire de Angie et Valentin. La première histoire qui m’a fait verser tant de larmes. En terminant ce roman je me suis pris une claque phénoménal. Elle maîtrise toutes les émotions et gère avec brio, l’amour, le deuil et la reconstruction de soi-même.

Clairement, le fond de l’histoire ne change pas, la trame reste la même. Alors non je n’ai pas pris mon exemplaire des bottes rouges pour savoir ce qu’il y avait de différent, mais j’ai trouvé cette réédition vraiment sublime. Je me souvenais de quelques passages, d’autres forcément un peu moins. Mais surtout aujourd’hui je ne vois pas le roman de la même manière. Pourtant, seulement 2 ans et demi s’est écouler entre la première et seconde lecture, et j’ai découvert de nouveaux protagonistes.

Alors oui Angie reste Angie, qui cherche un peu sa place dans une ville où l’on pleure encore le décès de son frère, survenue quelques mois plus tôt. Plus perdu que jamais, elle essaie de redressé la pente comme elle peu, elle aimerait pleurer, aimerait ressentir quelque chose, mais non rien, elle est morte de l’intérieur, puis vient sa rencontre avec Valentin. Un « handicapé des sentiments » comme se nomme Angie. Tous les deux vive la perte, le manque d’un être cher a deux phases différentes, mais s’il y a bien d’êtres capables de se comprendre ce sont bien eux.

Valentin s’est le genre de mec qui est une énigme, il est mystérieux et on s’est très peu de chose sur lui, sauf qu’il craque totalement sur Angie, et que c’était le meilleur ami de son frère. Au final même son groupe d’ami ne connait pas vraiment celui qu’il prénomme V. incapable d’aimer de peur de souffrir, il ne veut plus jamais prendre le risque de perdre quelqu’un qu’il aime. Et pourtant, c’est ensemble qu’ils vont réussir

« Il va lui apprendre à pleurer.

Elle va lui apprendre à aimer. »

Angi et Valentin sont deux âmes abimer, ils ne sont pas près a aimé et être aimer, ils le savent bien, mais la force des sentiments peut être plus fort que le reste. Tout au long du roman on les voit lutter un nombre incalculable, on a juste envie que ça s’arrête et qu’ils soient heureux. Une fois de plus j’ai eu les larmes aux yeux à certains moments. Le travail que Angie fait sur elle, les claques qu’elle se prend, de la vie, les erreurs qu’elle commet, le mal qu’elle se fait, tout ça, rend le roman vraiment réel, et c’est la toute la magie de la plume de Fleur, elle a se pouvoir de rendre une fiction réelle, avec des personnages qu’on pourrait connaître dans la vie. Il y a une part de vérité dans ce roman, c’est saisissant.

J’avais dit lors de ma chronique sur les bottes rouges que je relirais ce roman, c’est chose faite, et j’en suis ravi, ça reste un coup de cœur comme la première fois, même plus que la première fois. Alors oui je regrette la couverture initiale, mais celle-ci, donne le ton je trouve. L’histoire reste la même bien que retravailler, plus épurée, on ressent de sacrées émotions, c’est un grand huit. De plus, j’ai adoré le petit clin d’œil a follow me.

Une chose est sûre, Angie et Valentin ont une place précieuse dans mon cœur, et ils ne sont pas prêts de partir.

Fleur, merci pour ce roman, j’ai aimé la relation des deux protagonistes, le chemin vers la guérison, vers l’acceptation, sera long, mais je n’ai aucun doute pour eux. Je ne suis pas du genre à comparer les livres entre eux, car les histoires sont bien différentes, mais celle-ci reste ma préférée et de loin ❤

40510722_1858278570918696_6118503216087826432_n

40439191_886749688189003_6868301254955630592_n

 

 

 

 

 

 

 

 

Avis :

On découvre ici une réédition d’un ancien roman de Fleur, Les bottes rouges. Je n’avais pas lu la première version et ne pourrais pas faire de comparaison mais ce roman a été un coup de cœur monumental.

Angie est une jeune femme que l’on découvre dans un moment plus que difficile, elle vient de perdre son frère, Damien, dans un terrible accident de moto. Le roman débute sur sa rupture amoureuse, son mec la largue trois semaines après cette perte, elle décide avec sa meilleure amie de boire pour oublier dans leur bar de toujours et en pleine cuite elle décide d’appeler son ex pour lui dire ses quatre vérités et jette son téléphone sur un bel étranger, Valentin. Les jours passent et le moral au plus bas elle essaye de donner le change face à tout le monde que ça soit devant sa famille et ses amis mais le vide subsiste en elle. Elle ne sait pas comment vivre dans un monde où Damien n’est plus, les insomnies s’enchainent, la tristesse et la douleur se mêlent à la culpabilité et elle se renferme sur elle-même dans une terrible solitude psychologique malgré la présence physique de ses deux meilleurs amis chez qui elle vit depuis l’enterrement de son frère. Ayant fini ses études universitaires elle se trouve un job dans leur bar comme serveuse et elle va retomber sur Valentin qui se sent irrémédiablement attirer par elle. Il la drague ouvertement mais si l’attirance physique est plus que présente il va changer d’avis suite à une conversation avec le meilleur ami d’Angie et ne vouloir qu’une relation amicale avec elle pour la préserver et attendre le bon moment pour faire évoluer leur relation. Surtout que Valentin n’est finalement pas n’importe qui mais le meilleur ami de Damien.

Vont-ils résister à l’attirance qui existe entre eux ? Cette solution n’est-elle pas celle qui les fait le plus souffrir ? Où va mener toute cette histoire ?

Angie a un caractère incroyable et un sarcasme affolant. Elle fait front comme elle le peut mais le deuil l’accable plus qu’elle ne veut le reconnaître et le montrer. Elle n’a pas su pleurer la perte de son frère et se sent complètement dysfonctionnelle émotionnellement. Elle va faire au mieux pour avancer dans son deuil et essayer de trouver un équilibre entre ce que lui dicte son cœur et sa raison.

Valentin a lui aussi vécu une perte tragique des années auparavant et pour ne plus souffrir, il a tout simplement décidé de ne plus s’attacher. Il a des potes mais ne les laisse pas trop s’approcher et il enchaîne les plans culs pour et ne veut pas de relations sérieuses. Il pense vivre et profiter au mieux mais il va se rendre compte au côté d’Angie qu’il ne fait que survivre. J’ai eu un gros crush pour lui tatoué, percé et son coté bad boy ténébreux m’ont totalement liquéfié.

La plume de Fleur est toujours identifiable et on la retrouve bien ici : l’émotion prime, ses personnages sont toujours torturés et son humour/sarcasme est toujours un régal. L’histoire est tellement bien écrites et amenés qu’on se laisse happé et prendre au jeu. Elle nous distille les informations du passé avec des flash-back au compte-goutte qui nous tiennent en haleine.

Voir Angie et Valentin évoluer l’un avec l’autre est aussi douloureux que plaisant, ils se font tellement de bien mais doivent affronter dans de moments difficiles et les partager, c’est bouleversant. On espère tant qu’il finisse ensemble, on a envie qu’il s’autorise ce bonheur qui leur est dû après tant d’épreuves. On s’attache et s’identifie facilement à eux et on ressent chaque émotion brute comme si elle était la nôtre. J’ai versé mes larmes sur ce roman pour sa beauté et sa profondeur émotionnelle et j’ai ris avec l’humour de l’auteure.

Une belle pépite mais à lire dans une bonne phase de votre vie car il est poignant, dur et bouleversant. Je l’ai dévoré et j’ai hâte de retrouver la plume de Fleur.

40510722_1858278570918696_6118503216087826432_n

40461422_1934225413544447_5132543020310200320_n

Publicités

2 commentaires sur “Et tu embrasseras mes larmes

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s