Mois : février 2019

Avec toi, m’envoler

avec-toi-m-envoler-1152417-264-432 (1).jpg

Thème : New Adult – Romance – Handicap physique – Attirance – Relations parent et enfant -Love story

Date de sortie : 6 février 2019  

Auteure :

fleur-hana-1157725Depuis toute petite, Fleur Hana rêvait d’être Wonder Woman. On aime à croire que c’était pour son aptitude à sauver le monde plus que pour son mini short et son fouet. Peut-être est-ce en fait un beau mélange de tout ça ?

C’est d’ailleurs ainsi que ses proches la surnomment quand ils la voient jongler entre sa fille, son mari, sa petite entreprise, sa passion pour la lecture et les nains de jardin unijambistes.

On se demande comment elle arrive à nous inventer toutes ces histoires. Son mot d’ordre : prendre le contrepied des clichés. Exit le milliardaire et la fille soumise… Fleur Hana réinvente les genres. Ses héroïnes sont souvent tournées en dérision et sa personnalité décalée lui permet de toujours parsemer ses récits de cette touche d’humour qui la caractérise si bien.

Un peu romantique, carrément délurée, il paraît qu’elle puise son inspiration dans sa vie et que certaines scènes de ses livres sont autobiographiques… mais ça, c’est encore une autre histoire.

Synopsis : 

Elle est son ancre, il est son ciel

Elle s’appelle Adeline. La première fois que Matt la voit, il perd toutes ses certitudes. Car Adeline a quelque chose de moins que les autres. Et quelque chose de plus. Un plus qui la rend unique, captivante, et fait douter Matt : doit-il aller au bout de la mission de séduction que son boss lui a confiée ?

Il s’appelle Matt. La première fois qu’Adeline le voit, elle sent monter en elle l’amertume. L’amertume à l’idée qu’il n’éprouve à son égard que compassion et pitié, qu’il ne voie que le corps malade et oublie la femme qui l’habite. Mais Matt persévère, comme s’il voulait vraiment la connaître. Alors, Adeline le laisse petit à petit entrer dans son quotidien régi par les contraintes médicales. Et elle en vient à se demander si elle ne pourrait pas, elle aussi, se laisser emporter par la douce légèreté qui guide la vie de Matt…

Avis : 

L’année dernière nous avons eu la chance de découvrir et redécouvrir la saga Golden Boy avec l’histoire de Dante et, Lola, aujourd’hui c’est autour de Mathias. Et quelle histoire, j’ai adoré ma lecture, malgré quelques énervements que j’aie pu avoir contre Adeline, l’héroïne.

Donc, on retrouve Matt, le plus jeune de la troupe, 30 ans, célibataire qui vit encore chez papa et maman, il se laisse porter par la vie et n’a pas l’air de se poser trop de questions sur son avenir. J’ai beaucoup aimé sa façon de penser et de laisser la vie venir à lui. De nature plutôt solitaire, calme et posé c’est un garçon réfléchit, du moins c’est comme ça qu’il apparaît les différentes fois ou on l’aperçoit dans [nous deux à l’infini], alors quand il accepte un contrat un peu particulier, celui de séduire une jeune fille pour lui redonner confiance en elle, j’ai vraiment du mal à y croire qu’il puisse accepter cela, malgré son désaccord évident. Pourtant, il ne se pose pas trop de questions et va à l’endroit donner par son patron. Mais ce qui devait être un job facile, sans accroc, va se relever bien plus compliqué… Adeline n’est pas une fille qui se laisse séduire aussi facilement, et cette dernière risque de lui donner du fils à retordre.

Si Matt est solitaire par choix et qu’il semble s’assumer, ce n’est pas le cas de la jeune femme, qui n’accepte pas ce qu’elle est devenue. Suite à un accident, elle n’est plus la même. Elle est devenue horripilante, et pour ma part clairement elle ne se bat pas assez, elle n’est plus maître de sa destinée, elle n’est qu’un jouet dans sa vie de tous les jours. Et son comportement m’a grandement agacé. Non pas son état physique non, mais sa façon de se comporter avec ses proches, avec Matt, qui est on ne peut plus sérieux dans ses sentiments, le mec, il se démène pour elle, il en a rien à faire de tout ce qui l’entour, ça ne changera jamais sa façon de la voir. Mais même en tournant les pages on se rend compte que les barrières qu’elle a érigées autour d’elle sont là pour la protéger, certains moments, certains choix sont néfastes, et elle n’est pas seule à souffrir. Au début j’ai eu du mal à passer outre cette facette, puis j’ai commencé à l’apprécier de plus en plus cette Adeline et à la comprendre !

Je ne vais pas le cacher, j’ai adoré cette histoire, Fleur Hana a fait un travail remarquable, le sujet abordé n’est pas du tout évident, au-delà de l’handicap, il y a tout un travail sur les pensées, la réflexion, ce que cela peut entraîner sur le mental. Et pour moi le challenge de tout avoir est grandement réussi.

Avant l’année dernière, je ne connaissais pas les Golden Boy, j’ai découvert ce groupe en lisant l’histoire de Dante et Lola (que j’avais surkiffé – comme tous les livres de l’auteure déjà lus). Et cette fois encore j’ai adoré les personnages de Matt et Adeline. Il n’y a pas plus opposé que ces deux-là, leur histoire s’avère très compliquée, mais on se laisse transporter au fil des pages, au fil des humeurs de nos protagonistes. Ce qui m’a le plus touché, c’est la façon dont ils arrivent à se découvrir l’un à l’autre, et, en même temps, ils en apprennent beaucoup sur eux. Et surtout l’amitié que leur porte tout le petit groupe. Ils sont tous soudés, s’entraide les uns les autres, et tout cela fait un joyeux petit bordel, car tous différents, tous sur des planètes différentes, et ça, c’est juste génial. Ils apportent du pep’s, du rire, des bons moments. Perso Dante en String, je valide à 3000% hein

Une plume toujours aussi captivante et addictive, cette fois-ci Fleur met les mots sur un mal-être évident qui est assez complexe à comprendre, et elle n’hésite pas à mettre ses tripes. Elle nous fait vivre une multitude d’émotions diverses et variées.

Et une fois n’est pas coutume, je tourne la dernière page du livre en me disant : « Quoi ? C’est déjà fini ? » Je l’ai tout simplement dévoré.

Fleur, encore désolée d’être venue une fois de plus (et plusieurs fois) te voir avec mes questions pendant le roman, mais il faut dire qu’a chaque fois tu me fais vivre des plein d’émotions que je ne sais pas contenir.

En tout cas, si vous n’avez pas encore succombé à l’histoire d’Adeline et de Matt… Qu’attendez-vous ? Foncez

 

40392889_460210574466644_1145037778602426368_n

40439191_886749688189003_6868301254955630592_n

Preload #1 : Te regarder danser

preload-tome-1-te-regarder-danser-1137427-264-432

Merci à Elise et la collection &moi pour ce service presse via la plateforme NetGalley.
Thème : Groupe de rock, Danseuse étoile, Spin-off, Romance Contemporaine, Famille d’accueil
Date de sortie : 9 janvier 2019

scarlett-cole-897088-250-400Auteure :

Née en Angleterre, Scarlett Cole à résidé aux États-Unis et au Canada où elle a été responsable stratégie et marketing. Elle vit aujourd’hui à Manchester avec sa famille et se consacre a l’écriture.

 

Synopsis :

Bassiste de Preload, adulé par les fans, convoité par les filles, Jordan a tout pour lui. Il n’arrive pourtant pas à se défaire de ses angoisses existentielles, liées aux blessures de son enfance. Lorsqu’il voit danser Alexandra à travers la fenêtre de l’Opéra national, il est aussitôt envoûté. Mais rien n’est facile non plus pour la jolie ballerine, promise à une brillante carrière au prix de nombreux sacrifices.
Ils viennent de mondes différents, ils sont tous les deux tourmentés, mais ensemble, les obstacles ne semblent plus si insurmontables.

Avis :

J’avais hâte de découvrir la série spin off Preload de la saga Sous ta peau de Scarlett Cole, c’est donc avec empressement que je l’ai sollicité sur NetGalley. Cette série porte sur les membres du groupe de métal Preload que l’on a découvert dans Pure avec son premier membre Dred.

On découvre dans ce tome Jordan, écorché vif de la bande et contre bassiste du groupe. Il a vécu une enfance horrible avant d’être placé dans le même foyer que les autres membres avec qui il vit toujours aujourd’hui dans une grande demeure à Toronto. Tout cela on l’apprend dans Pure mais ici on rentre en détail dans ce qu’il lui est arrivé enfant, on mesure toute l’horreur de ce qu’il a vécu et surtout à laquelle il a survécu. Le livre débute sur la bande qui fête noël et Jo a le cœur lourd car Dred et Pixie vont emménager ensemble dans une autre maison avec leur fille Pétal pour avoir plus d’intimité et ils se fiance au cours de la soirée. Jo panique a cette idée et a peur d’être abandonné par chacun au fur et a mesure, que tout recommence alors qu’il a tant besoin d’eux. Il décide de sortir marcher dans les rues de Toronto avec Pétal pour la calmer et surtout pour évacuer ce stress qui l’oppresse. C’est au détour d’une rue qu’il tombe en admiration devant Lexi, danseuse étoile au sein du Ballet National du Canada, entrain de s’entraîner. Leur regard se croise ce soir là et l’électricité est là.

Vont ils se recroiser ? Qu’a vécu Jo dans son enfance ? Pourquoi s’empêche t’il d’aimer et d’être aimé ? Lexi aussi possède ses démons, quels sont ils ? Arriveront ils a créer une relation malgré tout ?

Jo est renfermé et a peur de la solitude. Il a besoin de ses frères de cœur pour évoluer et respirer. Mais son monde vacille dans ce tome et il panique de perdre ses repères les plus profond et de perdre pied à nouveau. Il est terriblement séduisant et enchaîne les filles, du sexe pour du sexe mais il ne peut s’attacher. Il ne veut rien posséder pour n’avoir rien à perdre et ne pas en souffrir.

Lexi est danseuse étoile avec toutes les exigences que cela comporte, elle s’entraîne des heures entières, ses pieds la font soufrir le matyre et elle doit sans cesse faire attention à son alimentation et son poids. Elle danse depuis son plus jeune âge pour au départ suivre les traces de son père, qui a avorté sa propre carrière de danseur suite à une mauvaise chute, mais c’est devenu sa plus grande passion. Son père est exigeant et lui en demande beaucoup trop, il veut vivre sa carrière à travers elle et la force à rejoindre les compagnies qui le faisait rêver lui, leur relation est très compliquée et conflictuelle. Elle a perdue sa mère jeune et se débrouille pour tenir sa famille a flot.

Autant je déteste les romans à la 3eme personne autant la plume de Scarlett Cole me fait aimer les siens. Je voyage à chaque fois dans un tourbillon d’émotions qui ne peut que nous faire vibrer. Voir évoluer Jo au côté de Lexi c’est magnifique. Il se sent tellement abîmé qu’il pense ne pas la mériter et n’avoir rien à lui offrir mais c’est bien tout le contraire et Lexi va se battre pour lui démontrer qu’elle autant besoin de lui que lui d’elle et qu’elle l’aime tellement tel qu’il est. Elle sera sa lumière dans son obscurité et l’aidera à chasser ses démons alors que ceux de Lexi vont resurgir et faire trembler les fondations de leur relation.

Ce roman est d’une grande beauté et montre que l’on peut surmonter énormément difficultés quand on trouve sa moitié , celle qui nous manquait pour être complet. Elle aborde la reconstruction de soi avec beaucoup de justesse, d’intensité et d’émotions qui nous bouleverse. J’ai hâte de me plonger dans les prochains tomes sur les autres membres du groupe qui nous intrigue tout autant.
40392889_460210574466644_1145037778602426368_n

40461422_1934225413544447_5132543020310200320_n

Sans Coeur

sans-coeur-tome-1-sans-coeur-946615-264-432Sortie en France : 23 Août 2017

Theme : Trouble de la personnalité – Dark Romance – Sociopathe – Sexualité – Adultes – Problèmes familiaux

 

Auteur :

angel-arekin-1108010-250-400

Née en 1981 à Brive-la-Gaillarde, Angel Arekin partage sa vie avec sa famille, son boulot, la littérature, le cinéma, les mangas, le web, les amis, et si cela ne suffit pas, avec ses pages d’ordinateur sur lesquelles se dessinent de nouveaux mondes, peuplés de créatures étranges. Passionnée de fantasy depuis sa découverte du Seigneur des Anneaux, diplômée en histoire médiévale et inspirée par les collines verdoyantes de Corrèze, Angel bâtit une épopée fantasy à l’âge de 20 ans qui occupera 15 ans de sa vie. Le Porteur de Mort est né, et à travers lui, de nouvelles histoires brûlent déjà d’être couchées sur le papier.

 

Synopsis :

Abigael se sent quelconque et tente en vain d’attirer le regard des hommes, quitte à passer pour une fille facile. L’arrivée de Ciaràn Mordret dans son quotidien va changer la donne, et son étrange proposition bouleverser tous les repères de la jeune fille. À mesure que ses sentiments grandissent pour le beau et ténébreux Ciaràn, Abigael comprend que son comportement atypique cache un lourd secret.
C’est sa vie entière qui peut basculer si elle choisit de rester avec lui…

 

Avis :

Abigael, 19 ans fait partie de ces étudiantes lambda qui gravite dans tout lycée. Celle qui semble insignifiante mais qui cherche désespérément à attirer l’attention afin de combler un vide certain. Mais à trop vouloir s’exposer on peut paraitre une fille facile, ce qui n’est pas le cas pour cette jeune femme. Et c’est auprès de son ami Quentin, qu’elle cherche le réconfort et se confie sur ce besoin.

C’est alors que son quotidien va basculer à l’arrivée du petit nouveau dans son bahut. Ciaràn Mordret. Sombre, intriguant, dont les profonds yeux noirs semblent la transpercer. Immédiatement il devient le centre d’attention de tous. Mais le sien ne va se focaliser que sur une seule et même personne : Abigael.

Très rapidement le charisme de ce personnage explose et on ne peut que vouloir le connaître davantage. Fils d’un géant de la cosmétique ce nanti narcissique a soif de pouvoir et de contrôle.

Dominant et intransigeant…

Ciaràn joue de tous ses atouts pour obtenir Abigael à laquelle il soumet une étrange proposition.

Mais cette dernière est pour le moins ambigüe et inquiétante. La personnalité de Ciaràn est complexe. Un peu comme les dédales d’une toile d’araignée. Lorsqu’on longe l’un des fils on se retrouve soudain à une bifurcation d’où partent plusieurs chemins sans savoir quel prendre. Et c’est cette particularité extrêmement bien étudiée qui fait que l’on succombe à cet étrange personnage qui déborde de péchés en tout genre. Car oui, Ciaràn Mordret est loin d’être un enfant de chœur.

Il invite à sombrer dans un puits de luxure…

Très vite Abigael est fasciné par cet homme si troublant. Et ce dernier prend plaisir à jouer avec ses nerfs.

Il contrôle, il dispose c’est lui qui instaure les règles…

Issu d’un milieu modeste d’ouvriers, Abigael plonge au cœur de la famille Mordret sans se douter de tout ce qui l’attend.  En pénétrant au Manoir elle est propulsé dans une toute autre dimension. Cette famille, ce clan, est vraiment flippant. Chacun avec une personnalité propre et bien distincte. Fille unique, dotée de parents qui n’en n’ont que le nom, elle découvre ici l’envers du décors des familles puissantes. Un lieu qui va peser lourd sur son avenir.

Suspendue aux mots de l’auteur je n’ai pu me détacher de ce roman qui m’a complètement subjugué, tant par la précision et le soin apporté à chaque personnage que par la richesse de la plume d’Angel Arekin. Plus qu’un coup de cœur, j’ai littéralement succombé à cet univers à la fois addictif et dérangeant, où la déviance psychologique devient un personnage à part entière.

Heureusement que le tome 2″ Sans âme » est à ma portée sinon j’aurais sans doute entamé une sérieuse dépression. Rendez-vous donc très prochainement pour mon ressenti sur la suite de leurs aventures.

40510722_1858278570918696_6118503216087826432_n40393884_1825072330917318_8786307115317723136_n

Broken Soulmates Vol.1/2/3

broken-soulmates-tome-1-1150109-264-432.jpg

Thème : Romance – Amour de jeunesse – Retrouvailles – Passé Sombre
Date de sortie : vol.1 le 29 décembre 2018, vol.2 le 19 janvier 2019, vol.3 le 9 février 2019

Auteure : Amy Hopper

Synopsis :

Elle le croyait mort depuis sept ans… Il réapparaît sur le pas de sa porte.
Beth a fait le deuil d’Oliver, son amour de jeunesse, disparu brutalement alors qu’ils étaient adolescents. Lorsqu’il réapparaît sur le pas de sa porte, sept ans plus tard, toutes ses certitudes s’écroulent. La dernière fois qu’elle l’a vu, il était son meilleur ami… Elle se retrouve face à un étranger.
La stupéfaction se mêle à la colère et les questions l’assaillent : qui est vraiment cet homme au regard sombre, couvert de cicatrices et de tatouages, qui n’a plus rien à voir avec le garçon qu’elle a connu ? Qu’a-t-il vécu pour être devenu si farouche ? Et pourquoi est-il revenu ?
La réalité dépasse l’entendement, et Beth est-elle prête à écouter les réponses ? Osera-t-elle soulever l’armure de plomb d’Oliver, au risque d’y découvrir une vérité qui pourrait les éloigner à jamais ?

Avis :

Merci à Carine des Éditions addictives pour ce service presse. Je chronique les trois volumes comme un intégral pour ne pas vous spoiler trop l’histoire.

Beth est étudiante à la prestigieuse université de Charleston et fait partie de l’élite en étant parmi les meilleurs étudiants. Elle suit très rigoureusement des cours de droit dans le but de devenir Procureur. Elle vient des quartiers pauvres de Charleston et a vécu une enfance compliquée où la violence et la drogue domine. Son meilleur ami de l’époque, Oliver, en faisait les frais dans sa vie familiale et la drogue l’a mené à sa disparition. Beth s’est battue pour s’en sortir et survivre à la perte de son meilleur ami. Pour pouvoir subvenir à ses besoins elle travaille dans un bar où elle assure le service certains soirs. On voit qu’un homme l’observe sans savoir de qui il s’agit, jusqu’au jour où on toque à sa chambre U et là c’est le choc : Oliver se tient là,  devant elle, et va faire voler en éclats ses certitudes, ses habitudes et ses plus grandes convictions. Mais elle voit de suite qu’il n’est plus celui d’avant, une part bien sombre vit en lui.

Ou était Oliver tout ce temps ? Qu’a-t-il fait et vu ? Pourquoi se faire passer pour mort et revenir des années après comme une fleur ? Comment va réagir Beth ? Va-t-elle lui laisser une chance de s’expliquer et de refaire parti de sa vie ? Sous ses airs doux et délicats que cache la fragilité de Beth ?

Beth est une acharnée de travail, ses études dans le droit pénal la passionne et elle s’y voue corps et âme pour pouvoir un jour changer le monde et surtout éviter aux autres de vivre dans l’injustice qu’elle a vécu enfant. Sa coloc de chambre U est devenue une grande amie qui l’aide toujours à s’intégrer au sein des riches dont l’université regorge et la motive à s’amuser plus et à moins travailler. Elle s’implique tellement dans ses études qu’elle est amie avec son professeur de Droit Nathaniel. Elle est très curieuse et têtue, elle pose sans cesse des questions ne voulant pas rester dans ses interrogations. Elle possède une fragilité qui cache des blessures profondes. Quand Oliver refait surface, elle sera obnubilée par lui, ses secrets et fera tout pour les percer.

Oliver est métamorphosé, il ne ressemble plus du tout au garçon qu’à connu Beth autrefois. Il est sombre, secret et totalement impulsif. Il cache énormément de choses à Beth dans un premier abord en pensant la protéger de ce qu’il a vécu mais finalement il se rendra compte que c’est la peur d’être rejeté et jugé par Beth qui l’empêche de se confier à elle. Elle est tout ce qui lui reste et il ne veut pas la perdre. Son corps est totalement modifié, très musclé remplis de tatouages mais pas que c’est une vraie interrogation pour Beth qui cherche à le décrypter. Il aura parfois des réflexes et des réactions qu’il ne pourra pas contrôler qui vont mener Beth vers la voie de la découverte.

J’ai eu la chance d’avoir les trois volumes en service presse quasiment à la suite, d’avoir peu attendu entre chaque et heureusement car les fins nous laissent souvent en pleine interrogation. La plume est intrigante, au début je n’étais pas convaincu par l’histoire mais elle a su m’épater et me surprendre et j’ai finalement bien aimé ce roman. On se doute néanmoins très rapidement du passé d’Olivier mais que les grosses lignes et l’auteure va bien jouer là-dessus pour entretenir le mystère jusqu’à la fin.

J’ai adoré la double personnalité d’Oliver qui se montre autant sombre, protecteur avec un trop plein de colère que doux, tendre, pleins de belles attentions pour Beth. On ne peut que s’attacher à ce personnage, à vouloir le déchiffrer mais surtout on succombe très vite à son charme débordant et on lui pardonne ses erreurs. Beth m’a un peu agacé au début avec toutes ses questions et cette pression mais on comprend très bien ses agissements. Elle ne sait jamais trop ce qu’elle souhaite un coup elle veut Oliver un coup il est trop secret et ne veut plus rien savoir de lui, on a du mal à la suivre même si elle finit toujours par suivre son cœur et la on ne peut que la comprendre. Finalement elle m’a vraiment épatée au moment où elle s’est décidée pour de bon. Son vécu nous chamboule autant que celui d’Oliver nous bouleverse. On s’attache à ce couple qui mène un chemin ensemble vers une rédemption difficile mais salvatrice, j’ai beaucoup aimé et pleuré pour la dureté des émotions d’Oli.

Ce n’est pas un coup de cœur mais j’ai vraiment passé un bon moment de lecture. Les émotions étaient là, l’intrigue est palpitante et Oliver à su conquérir mon cœur.

40427094_239434850102693_7458266814661787648_n

40461422_1934225413544447_5132543020310200320_n

Drive Me To Love

 

drive-me-to-love-1137683-264-432

Sortie en France :  le 06 février 2019

Thème : Étudiants – Romance – Bad boy – New Adult – Courses de voitures – Illégalité

Merci à NetGalley pour sa confiance et l’envoi de ce service de presse.

 

Auteur :

n-c-bastian-993269-250-400

 

N.C. BASTIAN vit en région parisienne, la tête dans les nuages, fourmillant sans cesse de nouvelles aventures. Elle a toujours aimé se plonger dans les livres et a découvert sa passion pour l’écriture à 12 ans. Elle trouve son inspiration dans la vie de tous les jours, dans ses lectures ou dans les films. Elle aime s’évader et adore l’idée de pouvoir faire rêver les autres, ce qui l’a poussée à publier son premier roman, Be Mine.

 

 

Résumé :

Avec lui, elle va repousser ses limites

Avec elle, il va ouvrir son cœur

Noah est la parfaite incarnation de tout ce que Mélissa déteste. Les étudiants ultra-populaires qui enchaînent les filles comme les soirées ? Très peu pour elle. D’autant que Noah ne se contente pas de la panoplie typique du bad boy du campus ― non, ce serait trop classique ! ―, il donne aussi dans l’illégalité en faisant des courses de voitures dangereuses et stupides. Clairement, il n’est pas son genre et elle est très, très loin de ressembler aux filles qu’il fréquente en général ; pourtant, Noah s’est mis en tête d’« apprendre à la connaître ». Et il n’a pas l’habitude qu’on lui dise non.

 

Avis :

J’avais vraiment hâte de me plonger dans le tout dernier roman de NC Bastian.

Melissa Johann (Méli) vient tout juste de s’installer à Vasteville avec son amie Zohra. Toutes deux vont prochainement intégrer l’université et prendre un nouveau départ. Elle va par hasard croiser la route d’un jeune homme au détour d’une ballade. Alors, que celui-ci ne semble pas disposé à accepter sa présence en ces lieux, elle ne va en faire qu’à sa tête et revient malgré les avertissements sur les rives du lac chaque jour.

Peu avenant, froid, au regard sombre, il va pourtant attiser sa curiosité et malgré ses mises en garde elle ne peut s’empêcher de le provoquer en allant l’encontre des volontés de ce dernier. Elle développe pour lui une sorte de fascination étrange. Il faut dire que Méli est une fille complexe  et ses réactions peuvent parfois irriter et nous dérouter. Constamment sur la défensive elle peut même paraître assez agressive. Aussi, lorsqu’elle se retrouve dans la même Université que cet inconnu aux yeux d’Onyx ses nerfs se mettent à friser. Elle décide qu’il n’a plus rien de ce fantasme qu’elle avait imaginé et dresse un mur entre eux.

Lui c’est Noah Camara. Véritable star sur le campus pour ses prouesses derrière un volant et pas que… Car oui ce jeune homme au physique particulièrement alléchant est un des meilleurs pilotes du coin. Noah est troublé par Méli dès leur première rencontre. Son obstination l’a intrigué. Il va alors tenter de l’approcher mais cette dernière très butée campe sur ses positions défensives et ne fléchit pas. Un beau challenge pour Noah dont le quotidien n’est rythmé que par les défis !

Concrètement, Méli refuse de s’inscrire sur la longue liste du tableau de chasse de Noah. Mais loin de battre en retraite, il s’en amuse et ne lâche pas l’affaire. Noah est un loin d’être bête. Et en fin analyste il perçoit que Méli est sensible à son charme. Il va alors déployer toutes sortes de stratégies.

De son côté Méli m’a un peu fait grincer des dents. Très fermée elle peut paraitre vraiment agaçante. L’histoire va alors gagner en profondeur dès que Noah va apprendre à découvrir Méli. Il est tiraillé entre le bien être qu’il éprouve au côté de Méli et le rejet qu’il a de ce bien être. Un vrai paradoxe sur lequel il tangue.

Ce qui au départ ressemble à une histoire simple s’avère bien plus complexe en réalité. Plus on avance dans notre lecture et plus on découvre ses sombres pensées. Quelles sont ses réelles intentions? L’auteur sème le doute avec un personnages masculin très ambigu ce qui nous pousse toujours à vouloir en savoir plus. Car Noah est bien plus sombre que l’image du jeune étudiant addict à la vitesse. Non et c’est bien plus perturbant. Nous basculons dans l’univers des courses de voitures, des paris et des pratiques douteuses. Un milieu où les règles définies sont parfois choquantes et où l’envers du décors est empli de danger.

Une romance sympathique mais qui malgré tout, ne m’a pas embarqué totalement. L’histoire est plaisante mais sans être un coup de cœur.  Il m’a manqué le frissons d’excitation. Peut-être un peu plus d’émotion… J’ai eu du mal à m’attacher à l’héroïne et je crois que cela m’a freiné sur ma lecture.

Cependant l’auteur a su amener un univers que je n’avais jamais lu en romance et pour cela je l’en remercie.

40380059_924882704370675_2992673159620067328_n40393884_1825072330917318_8786307115317723136_n

Orion #1 – Ainsi soient les étoiles

orion-tome-1-ainsi-soient-les-etoiles-1122920-264-432.jpg

Thème :Romance – New Adult – New Romance – Romance Contemporaine – Danse – Danseuse étoile

Date de sortie : 03 janvier 2019 

Auteure :

battista-tarantini-833497

Battista Tarantini a eu trente ans cette année. Adolescente, elle rêvait d’être agent double. C’est chose faite : le jour, elle est épouse, mère – et autre chose qu’elle ne révélera même pas sous la torture. À la tombée de la nuit – parfois jusqu’aux premières lueurs de l’aube -, elle se perd dans les bras de ses hommes de papier, aux cotés d’Amazones qui l’aident à les séduire, les comprendre, et les aimer.
La romance est la clef des champs qui lui permet de devenir n’importe qui, en emportant des lecteurs aussi rêveurs qu’elle.

Synopsis :

Après des années de travail intenses et douloureuses, Leo Kats sera Nikiya dans la Bayadère qui se jouera à l’Opéra de Sydney. C’est la consécration pour cette jeune danseuse.

Quelques jours avant la représentation, Orion Atlay, illustre chorégraphe français, s’invite dans l’école de la compagnie pour y créer un ballet irrévérencieux. Et il veut Leo, lumineuse et docile. Seulement elle.

Obsédé par la première danseuse, Orion tente tout pour la convaincre. Secouée par les méthodes peu académiques du maître de ballet, troublée par le désir qu’elle ressent pour lui, Leo craint le pire pour sa carrière.

Des studios à la scène, en passant par les coulisses de l’Opéra, les deux Étoiles dansent avec leurs ombres. Elles devront se battre pour trouver l’amour.

Avis :

Nouveau roman de Battista Tarantini, et une fois de plus je me lance tête la première dedans. Et cette histoire n’a vraiment rien à voir avec les récits habituels, sauf peut-être le caractère du personnage masculin !

Dans cette nouvelle histoire, nous suivons Léo, une jeune femme qui ne vit que pour la danse classique, fille sage, et renfermée, son quotidien est rythmée de répétitions, surtout qu’elle vient d’être nommée première danseuse pour un ballet. Et pendant une répétition, Orion Atlay, ancien danseur étoile, devenu chorégraphe, fait son apparition. Il cherche sa nouvelle muse pour son prochain ballet. Et c’est en Léo qu’il trouve son étoile. Un simple regard et il a su ! Mais Orion est n’est pas connu pour être charmant et sensible. C’est même tout le contraire.

Dès le début, on sait à quoi s’attendre, Battista plante le décor, et ce n’est pas vraiment joli-joli, l’héroïne n’est pas tellement ce qu’on pense au premier coup d’œil. Elle cache bien son jeu, si la danse est son quotidien, sans la drogue qu’elle ingurgite elle n’en serait pas là où elle est aujourd’hui. Elle se sous-estime et se cache derrière de faux semblant, oubliant ce qu’elle vaut réellement. Persuadée que c’est son seul moyen pour tenir la cadence, elle oublie qui elle est, et ce qu’elle vaut. Et c’est bien dommage. Elle tient absolument à garder la tête hors de l’eau et l’image parfaite qu’elle s’est crée, qu’elle s’oublie. Mais c’était sans compter sur la noirceur d’Orion. Cet homme est cynique, imbu de lui-même. Il prend tout le monde de haut. D’apparence froide et sombre, il voit tout de suite en Leo son potentiel. Et plus les pages se tournent, plus on voit qu’un lien les unit

Et si, finalement, nos deux protagonistes si éloignés l’un de l’autre avaient plus de choses en commun qu’il n’y parait ?

Je ne vous cache pas que j’ai eu beaucoup de mal à me mettre dans ce roman. C’est sombre  et j’étais mitigée, mais au final, c’est un bon moment de lecture, la surprise étant passée, j’ai appris à connaître des personnages au lourd secret. De rebondissement en rebondissement on s’investit dans cette histoire. Dans leur histoire. Certes, particulière.

J’ai beaucoup aimé voir la transformation opérer chez Leo, elle cherche à sortir de son carcan, et Orion va l’y aider. De manière peu orthodoxe, mais qui fait des miracles.

Dès le début on est pris dans un tourbillon de sentiments contradictoires, et j’ai été sincèrement touchée par ce que j’y ai trouvé, mais aussi par les personnages et cela n’augure rien de bon pour la suite. J’ai vraiment très peur de ce qui peut se produire.

On a beau avoir beaucoup d’informations, cela ne reste pas moins mystérieux.

Alors oui, je me pose mille et une questions sur la suite des événements, il y a tellement de scénarios possibles et inimaginables que l’attente est très longue pour avoir la suite et avoir enfin les réponses.

Mais comme toujours Battista nous subjugue par sa plume toujours aussi addictive. Et j’admets que j’aime bien la voir dans ce genre de roman. Cela change de d’habitude et nous laisse littéralement sur les fesses.

En bref, même si j’ai eu quelque peu de mal à me mettre dans l’histoire, je ne regrette absolument pas ma lecture et j’attends la suite avec impatience.

 

40427094_239434850102693_7458266814661787648_n

40439191_886749688189003_6868301254955630592_n

Ashes falling for the Sky

ashes-falling-for-the-sky-1130448-264-432

Thème : Romance Contemporaine – Romance – Drame – Université – Secret – Passé douloureux
Date de sortie : 21 novembre 2018

nine-gorman-1124558-250-400Auteure :

À tout juste 14 ans, Nine Gorman découvre L’Herbe bleue de Beatrice Sparks. Le livre lui inspire un premier roman qui suscite la panique chez ses parents qui croient y lire le journal intime de leur fille. Passionnée par les livres et l’écriture, elle crée sa chaîne YouTube en 2013. Elle est aujourd’hui la booktubeuse francophone la plus populaire. En 2015, elle reprend l’écriture du Pacte d’Emma sur la plateforme Wattpad. Il rassemble aujourd’hui une communauté de près d’un million de lectrices

.
Elle écrit ce roman à quatre mains avec Mathieu Guibé.

Synopsis :

Il n’est qu’une pluie de cendres.
Elle s’est noyée dans un ciel trop vaste.
Lors de la soirée de pré-rentrée à l’université, Sky, décidée à laisser ses démons derrière elle, jette son dévolu sur Ash. Prête à assumer cette aventure d’un soir, elle ignore les avertissements de sa colocataire et se lancerons le jeu de la séduction, mais perd lamentablement la partie. Elle fait fuir Ash, non sans avoir entrevu ses blessures. La part d’ombre d’un jeune homme qui a tout connu, même le pire.
Surtout le pire…

Avis :

Ce livre mon dieu c’est une pépite. J’en suis encore toute retournée après plusieurs jours. J’ai attendu pour écrire cette chronique que mes émotions ressentis à la lecture se tarissent un peu pour mieux vous en parler.

Sky vient d’intégrer l’université de Bloomington avec 15 jours d’avance et se retrouve dans une chambre avec une seconde année qui devient son amie, Veronica, qui lui prodigue ses conseils pour une meilleure intégration. Sky arrive à la première fête de l’année universitaire qui selon son amie est essentielle pour sa vie sociale pour l’année, elle ne doit donc pas se planter. Elle veut tirer un trait sur sa vie passée et profiter de la vie, elle cherche à changer et veut trouver un partenaire sexuel. Après un jeu d’alcool et Veronica qui crie à qui veut bien l’entendre ce que Sky recherche, elle jette son dévolu sur le mec le plus inaccessible de la soirée, Ash. C’est un prédateur, qui enchaîne les coups d’un soir mais elle ne peut résister à l’attraction qu’elle ressent pour lui, son look bad boy et ses tatouages malgré les deux poufs qui se frottent à lui. Elle se jette dans la gueule du loup, lui pense qu’elle vient suite à un défi de ses potes. Elle évince rapidement les filles présentes, un défi de répartie bien sentie se met en place et contre toute attente Ash lui propose de finir la nuit avec lui. Ce qu’elle accepte mais rien ne va se passer comme prévu. Leur nuit va être avortée, elle va perdre la partie et enchaîner sa vie tout en pensant à lui, elle se trouvera même un petit ami.

Mais le destin choisit de les placer sans cesse sur la route de l’autre et comment résister à cette attirance ? Aux défis proposés ? Mais surtout que cache le comportement arrogant d’Ash ? Et que fuit et veut oublier Sky ?

Sky cheveux noirs au carré avec des yeux de la couleur de ciel est une très jolie fille. Elle vient d’une famille aisée mais elle fuit sa ville d’origine et sa famille. Elle a vécu un événement tragique que tout le monde a minimisé. Elle veut changer, devenir une autre personne et surtout oublier tout son passé dans l’insouciance. En plus de ses études elle se trouve un emploi au Magic Theater où elle rencontre Sybille une autre employée qui deviendra son amie. Pleine d’audace avec un caractère impulsive qui cache ses profondes blessures, c’est une vraie tête brûlée qui va se frotter à plus sombre qu’elle : Ash.

Ash est le cliché du bad boy, cheveux noirs tombant sur le visage en coupe coiffé décoiffe, remplis de tatouage avec un perfecto noir qu’il ne quitte presque jamais et un regard azur perçant et envoûtant. Il renferme beaucoup de secrets et de blessures derrière son comportement arrogant et froid. La vie l’a terriblement abîmé et il ne se remet pas d’un horrible évènement dont il s’afflige une culpabilité bien trop importante et déraisonnée. Ses tatouages referment toute sa vie, toutes ses tragédies. Pour ne plus souffrir, il décide de ne plus s’attacher à personne, hormis Sybille sa seule amie, et pour survivre il oublie sa douleur dans les instants charnels éphémères qui ne sont que des parties de jeux pour lui dont le respect des règles est essentiel. Je suis in love, mention MIC pour lui.35062845_479778272452506_4031172479148883968_n

Mention spécial aussi pour Mrs Parks à qui je me suis beaucoup attachée et qui a toujours le mot qu’il faut au bon moment pour nos deux héros. Une femme avec un grand cœur.

Écrit à 4 mains, un auteur et une auteure, chacun écrit pour son personnage. On a donc une romance à deux voix qui nous livre les pensées de chacun tout en maintenant sous silence la cause des démons qui hante Ash. On en apprend plus sur eux individuellement avant de les voir évoluer ensemble. L’intrigue est rondement menée et les révélations s’éparpillent tout du long en nous surprenant. J’ai découvert ces deux auteurs à travers ce roman et j’adhère totalement à leurs plumes qui sont envoutantes et intrigantes.

Que d’émotions à travers ce livre. Cette histoire nous chamboule complètement. Deux âmes égarées, une qui cherche sa voie l’autre qui a perdue tout espoir et pourtant ensemble ils vont s’apaiser et avancer vers la reconstruction de soi. J’ai aimé cette évolution chez les personnages mais aussi le jeu qui initie toute la partie et les amène là, c’est très prenant pour nous lecteurs de ne pas savoir comment tout va se terminer. Leurs deux vécus est poignant et bouleversant, mes larmes ont coulé pour eux deux, ce sont des sujets bien difficiles qu’abordent les auteurs mais qui peuvent tous nous toucher un jour et ils le font avec une grande justesse. On se laisse ballotter au rythme de l’histoire, au déferlement de nos émotions et on vit cette histoire avec eux. Mais mon Dieu quelle fin atrocement frustrante, on est tenu en haleine sur plusieurs chapitres en espérant tellement que tout s’arrange et quand on pense pouvoir reprendre notre souffle on reste interdite et en apnée face à cette fin.

Je ne peux que vous conseillez de lire cette pépite, c’est un énorme coup de cœur pour moi en ce début d’année mais attention la suite est encore en cours d’écriture, celles qui ne supportent pas la frustration attendez la sortie du second tome à paraître cette année.
40510722_1858278570918696_6118503216087826432_n

40461422_1934225413544447_5132543020310200320_n

 

 

 

 

 

 

 

 

Avis : 

Des histoires magnifiques et bouleversantes, j’en ai lu – beaucoup —, mais des aussi magiques ? Oh non ! Je n’ai jamais eu autant d’émotions. Qu’est-ce que j’ai pleuré, je crois que je n’ai jamais autant pleuré pour des personnages, tellement l’histoire est troublante et rempli d’espoir. J’ai compris réellement ce que les mots aimer et espoir voulaient dire. Une histoire remplie de blessures, où vont se mêler remise en question et rédemption. On voit les personnages évoluer l’un avec l’autre. Chacun étant la bouteille d’oxygène de l’autre.

Sky est une jeune femme qui a envie de changer radicalement de vie, et quoi de mieux que son entrée à l’université pour commencer ? Invitée à une fête, elle va essayer de devenir cette nouvelle personne. Être ce genre fille qui fait la fête, qui n’a que des coups d’un soir. Bref la fille qui vit pour elle et qui ne se prend pas la tête. Et sur tous les mecs présents ce soir là, il faut qu’elle jette son dévolu sur le garçon qu’il ne faut pas approcher, Bad boy mystérieux, ténébreux, coureur de jupon, partenaire d’un soir entouré d’un tas de jeunes filles. Cet homme n’est autre qu’Ash.

Et à partir de là, le jeu ne fait que commencer… leur destin va être scellé et les marquera à jamais.

Je ne vais pas vous le cacher, l’histoire m’a bouleversé, détruite. Quand le tome 1 est sorti j’ai résisté pour le lire, et heureusement, j’ai bien fait. Et je remercie ma binôme Mayna qui m’a supporté tout au long de ma lecture. Nombre de fois que j’ai failli péter un câble. Bon sang ce maelstrom d’émotion. Pire qu’un manège à sensation extrêmement fort.

Des histoires avec des protagonistes torturés, bousillés qui transportent de sacrésbagages, j’en ai vu passer, mais Ash ? Bon sang, ce n’est pas possible, il m’a détruite. Je n’ai jamais autant pleuré pour un héros.

Ash ne connait plus la définition du mot vivre. Ce jeune homme est si triste, depuis que Zach, son meilleur ami est parti, il ne rit plus, ne ressent plus rien, son ciel était noir… il ne recherche rien, et ses relations ne sont que des jeux.. Mais ça c’était avantSky.

Cette jeune femme qui au premier abord parait bien trop naïve, qui cherche juste à échapper à ses parents, malgré qu’on pourrait croire qu’elle fait un caprice de petite fille gâtée. Et pourtant, on est loin de se douter de tout ce qu’elle a pu vivre. Elle a su se relever de tout ça, et pourtant beaucoup se seraientterrés et se seraient laissés aller, mais Sky non, elle a pris le taureau par les cornes pour aller de l’avant. Elle a une force, jamais elle n’abandonne. Elle a fait du mot positif son mantra. J’ai adoré la voir échanger auprès de sa coloc, qui est terrible. Avec elle, on rigole. Elle met un peu de légèreté dans cette histoire de fou. Nous faisons aussi la connaissance de Sybile, collègue de Sky au cinéma, et surtout meilleure amie de Ash et Miss Parks, pour qui j’ai eu un énorme coup de cœur.

Ashesfalling for the sky porte très bien son nom. Quand j’ai vu le booktrailer, je me suis dit qu’il devait y avoir un sens caché et je n’avais pas tord, ce qui mélangé aux titres de chansons présents à chaque début de chapitre, font qu’on ne lit pas le livre, non, on le vit. On fait partie intégrante des protagonistes.

Et même si à certainsmoments j’avais compris ce qui allait se passer, il n’empêche que quand on arrive dessus, que la vérité éclate, et elle ne fait pas moins mal pour autant. Il est impossible de rester indifférente face aux différents secrets révélés. Et cette fin, CETTE PU**** DE FIN, on en parle ?  Bon sang je crois que si j’avais eu les auteurs devant moi j’aurais pu les secouer. C’est horrible de nous faire vivre ça après tout ce qu’on a vécu tout au long de l’histoire.  Perturbé. C’est comme ça que j’ai fini le livre. Heureusement que j’avais le tome deux sous la main. Cependant, il m’a fallu quelques jours pour le commencer j’avais besoin de souffler, car j’étais loin de me douter de ce qui allait se passer. Mais je vous ferai ma chronique du tome 2 un peu plus tard (je ne m’en suis toujours pas remise et ça fait plus d’une semaine qu’il est fini).

Ashesfalling for the sky prends la première place de tous les livres que j’ai lu. C’est un coup de cœur intersidéral.  Que j’ai aimé voir Ash et Sky changer au contact l’un de l’autre ! Leur histoire est tellement magique, malgré les différents événements. Avec les différentes parties de jeu qu’ils décident d’entreprendre, on pourrait se demander ce qui va réellement se passer. On espère tellement, car on voit Ashchanger, on se dit c’est bon… Et puis d’un coup, au détour d’une page, on ne sait pas vraiment ce qui se passe et c’est comme si on tombait dans la 4ième dimension, tout ce dont on croyait, tout ce qu’on espérait, on se rend compte qu’on est loin, très loin de comprendre ce jeune homme. Il parait si proche est pourtant si loin en même temps. Mon cœur se brise rien que d’y penser à nouveau.

Je ne m’attendais absolument pas à une histoire comme celle-ci, la plume des auteurs, leurs idées, ce qu’ils ont fait de l’histoire est tellement addictive, il est impossible d’oublier Ash et Sky. Ils sont ancrés en moi et jamais ne partirons. Et à chaque fois que je parle, que je pense à eux, mon cœur se serre, les larmes montent et il me faut un courage monstre pour les retenir.

40510722_1858278570918696_6118503216087826432_n

 

40439191_886749688189003_6868301254955630592_n