Orion #1 – Ainsi soient les étoiles

orion-tome-1-ainsi-soient-les-etoiles-1122920-264-432.jpg

Thème :Romance – New Adult – New Romance – Romance Contemporaine – Danse – Danseuse étoile

Date de sortie : 03 janvier 2019 

Auteure :

battista-tarantini-833497

Battista Tarantini a eu trente ans cette année. Adolescente, elle rêvait d’être agent double. C’est chose faite : le jour, elle est épouse, mère – et autre chose qu’elle ne révélera même pas sous la torture. À la tombée de la nuit – parfois jusqu’aux premières lueurs de l’aube -, elle se perd dans les bras de ses hommes de papier, aux cotés d’Amazones qui l’aident à les séduire, les comprendre, et les aimer.
La romance est la clef des champs qui lui permet de devenir n’importe qui, en emportant des lecteurs aussi rêveurs qu’elle.

Synopsis :

Après des années de travail intenses et douloureuses, Leo Kats sera Nikiya dans la Bayadère qui se jouera à l’Opéra de Sydney. C’est la consécration pour cette jeune danseuse.

Quelques jours avant la représentation, Orion Atlay, illustre chorégraphe français, s’invite dans l’école de la compagnie pour y créer un ballet irrévérencieux. Et il veut Leo, lumineuse et docile. Seulement elle.

Obsédé par la première danseuse, Orion tente tout pour la convaincre. Secouée par les méthodes peu académiques du maître de ballet, troublée par le désir qu’elle ressent pour lui, Leo craint le pire pour sa carrière.

Des studios à la scène, en passant par les coulisses de l’Opéra, les deux Étoiles dansent avec leurs ombres. Elles devront se battre pour trouver l’amour.

Avis :

Nouveau roman de Battista Tarantini, et une fois de plus je me lance tête la première dedans. Et cette histoire n’a vraiment rien à voir avec les récits habituels, sauf peut-être le caractère du personnage masculin !

Dans cette nouvelle histoire, nous suivons Léo, une jeune femme qui ne vit que pour la danse classique, fille sage, et renfermée, son quotidien est rythmée de répétitions, surtout qu’elle vient d’être nommée première danseuse pour un ballet. Et pendant une répétition, Orion Atlay, ancien danseur étoile, devenu chorégraphe, fait son apparition. Il cherche sa nouvelle muse pour son prochain ballet. Et c’est en Léo qu’il trouve son étoile. Un simple regard et il a su ! Mais Orion est n’est pas connu pour être charmant et sensible. C’est même tout le contraire.

Dès le début, on sait à quoi s’attendre, Battista plante le décor, et ce n’est pas vraiment joli-joli, l’héroïne n’est pas tellement ce qu’on pense au premier coup d’œil. Elle cache bien son jeu, si la danse est son quotidien, sans la drogue qu’elle ingurgite elle n’en serait pas là où elle est aujourd’hui. Elle se sous-estime et se cache derrière de faux semblant, oubliant ce qu’elle vaut réellement. Persuadée que c’est son seul moyen pour tenir la cadence, elle oublie qui elle est, et ce qu’elle vaut. Et c’est bien dommage. Elle tient absolument à garder la tête hors de l’eau et l’image parfaite qu’elle s’est crée, qu’elle s’oublie. Mais c’était sans compter sur la noirceur d’Orion. Cet homme est cynique, imbu de lui-même. Il prend tout le monde de haut. D’apparence froide et sombre, il voit tout de suite en Leo son potentiel. Et plus les pages se tournent, plus on voit qu’un lien les unit

Et si, finalement, nos deux protagonistes si éloignés l’un de l’autre avaient plus de choses en commun qu’il n’y parait ?

Je ne vous cache pas que j’ai eu beaucoup de mal à me mettre dans ce roman. C’est sombre  et j’étais mitigée, mais au final, c’est un bon moment de lecture, la surprise étant passée, j’ai appris à connaître des personnages au lourd secret. De rebondissement en rebondissement on s’investit dans cette histoire. Dans leur histoire. Certes, particulière.

J’ai beaucoup aimé voir la transformation opérer chez Leo, elle cherche à sortir de son carcan, et Orion va l’y aider. De manière peu orthodoxe, mais qui fait des miracles.

Dès le début on est pris dans un tourbillon de sentiments contradictoires, et j’ai été sincèrement touchée par ce que j’y ai trouvé, mais aussi par les personnages et cela n’augure rien de bon pour la suite. J’ai vraiment très peur de ce qui peut se produire.

On a beau avoir beaucoup d’informations, cela ne reste pas moins mystérieux.

Alors oui, je me pose mille et une questions sur la suite des événements, il y a tellement de scénarios possibles et inimaginables que l’attente est très longue pour avoir la suite et avoir enfin les réponses.

Mais comme toujours Battista nous subjugue par sa plume toujours aussi addictive. Et j’admets que j’aime bien la voir dans ce genre de roman. Cela change de d’habitude et nous laisse littéralement sur les fesses.

En bref, même si j’ai eu quelque peu de mal à me mettre dans l’histoire, je ne regrette absolument pas ma lecture et j’attends la suite avec impatience.

 

40427094_239434850102693_7458266814661787648_n

40439191_886749688189003_6868301254955630592_n

Un commentaire sur “Orion #1 – Ainsi soient les étoiles

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s