Ce qui ne te tue pas

ce-qui-ne-te-tue-pas-1149525-264-432.jpg

Thème : Romance – Amour / Haine – Romance Contemporaine – Art graphique – Relation Demi-frère Demi-soeur – Littérature Française

Date de sortie : 20 mars 2019 

Auteure : 

georgia-caldera-1013653-250-400

Originaire de Touraine, c’est après des études d’art et un master d’Art-thérapie que Georgia a décidé de poser le pinceau pour prendre la plume.

Auteure et illustratrice, c’est Réminiscences, le premier volet des Larmes Rouges – également son tout premier roman – qui lui a permis de se faire connaître auprès des lecteurs et qui lui a valu le prix Merlin 2012.

Les Larmes Rouges est une trilogie vampirique, à la fois sombre, gothique et romantique, aux influences diverses, d’Anne Rice à Bram Stoker, en passant par Tim Burton, Harry Potter et Buffy contre les Vampires.

Georgia a ensuite écrit Hors de Portée, une romance contemporaine au ton plus léger (bientôt sortira d’ailleurs, aux éditions Pygmalion, Hors de Question, qui se déroule dans le même univers).

Puis Dentelle et Nécromancie, premier opus de la série Victorian Fantasy. Lequel est un mélange d’inspirations extrêmement variées, sauce Orgueil et Préjugés à la fac de sorcellerie, sur fond d’intrigues de cour, le tout relevé d’un soupçon d’ambiance steampunk.

Le deuxième tome de cette saga, De Velours et d’Acier, est écrit et paraîtra prochainement en grand format, aux éditions Pygmalion.

Georgia tient également un blog beauté/mode, lafilleauxcheveuxbleus.com, dans lequel elle aime parler de son quotidien d’alternative fashionista, de makeup addict, d’adepte d’expériences capillaires hautes en couleurs et de fan de tattoos.

Synopsis : 

Quand la haine est aux prises avec l’amour…

Le bac en poche, les années lycée et leur lot de terribles souvenirs derrière elle, Violette se réjouit de pouvoir enfin tourner la page. C’est par un déménagement et l’intégration d’une école de graphisme de renom que débute sa nouvelle vie. Artiste dans l’âme, Violette espère se révéler et s’épanouir au sein de Arte-Sup. Or son bonheur a un prix : Adam, le fils de son nouveau beau-père. Car le jeune homme, aussi ombrageux qu’insaisissable, avec lequel elle va devoir désormais partager un couloir, semble la haïr par-dessous tout. Et lui aussi étudie les arts graphiques au sein de la même formation…

Avis : 

À première vu, il est certain que je suis tombée total in love de cette couverture qui est juste sublime. Pour moi, vous le savez à force, c’est 95 % dans un choix du roman. Je pouvais déjà le dire à ce moment-là, j’allais aimer ce roman. Ce que je ne savais pas, c’est que ça allait être un coup de cœur. Au moment de précommander le livre, je me suis penchée sur le synopsis ! Ben oui quand même et ça n’a fait que confirmer que j’allais aimer ce roman. Premier que je lis de l’auteure Gorgia Caldera et que dire dessus…

À peine commencé que nous faisons connaissance de Violette, une personne haute en couleur d’après ce que nous pouvons voir d’après les premières lignes. Elle a fini son année de terminal et décide de quitter Avignon, où elle vivait avec son père et son frère. Prise dans une école d’Art-Supp à tour, elle part vivre chez sa mère, son nouveau beau-père Ludwing et Adam, le fils de celui-ci avec qui il entretient une relation très conflictuelle qui va suivre exactement le même parcours que la jeune femme.

Tout du long du roman, je me suis demandé ce qui avait pu pousser Violette à partir de chez elle pour partir rejoindre sa mère, par il est clair qu’elles ont un passé douloureux, leurs échanges bien que sympathique cachent souvent des répliques acerbes.

De l’autre côté il y a Adam, qui lui aussi son bac en poche rejoint la même école d’Art que Violette, ils vont devoir se côtoyer au domicile familial et à l’école. Jeune homme taciturne, il semble détester tout le monde, surtout son père. La description qu’en fait la mère de Violette au début du roman fait froid dans le dos. On s’attend à trouver un jeune homme violent et détestable.

Mais après avoir creusé un peu son histoire, est-il réellement le garçon qu’on décrit ?

Dès le début, je suis restée scotché au roman, je ne m’attendais absolument pas au vu du synopsis à tomber sur un livre comme celui-ci avec une telle histoire à tel point qu’on ne voit pas les pages se tourner et l’histoire avancer de façon fluide. À plusieurs reprises mon cœur s’est serré et à certains moments je n’ai pu retenir quelques larmes. Nos deux héros cachent chacun un lourd passé qu’ils tiennent à garder secret. Si au fur et à mesure on en apprend plus sur Adam, ce jeune homme solitaire, qui est dans sa bulle, écorché vif. Il a réellement peur de lui-même. Sentiment horrible que l’auteure a réussis à faire ressortir les émotions au mieux. Je n’ai pas eu pitié de lui loin de là, même si j’ai beaucoup de peine pour ce jeune garçon que j’ai vraiment adoré découvrir.

Gorgia Caldera traite différents sujets plus douloureux les uns que les autres, et fait ça avec brio et authenticité. Des sujets qui sont malheureusement encore présents aujourd’hui, et cela ne me dit absolument rien qui vaille pour la suite (qui je le rappelle sort le 15 mai). Je me languis tellement de l’avoir. Je m’étais jurée de lire tout doucement ce premier tome, mais tellement prise dans l’histoire, par la plume addictive de l’auteure qu’il m’a été impossible de le lâcher. Heureusement, la fin n’est pas frustrante, et heureusement sinon je ne vous dis pas l’état dans lequel je serai actuellement.

Comme je le disais un peu plus haut, c’est le premier roman que je lis d’elle, et je vais de ce pas me pencher sur ses anciennes publications. Il ne faut absolument pas passer à côté d’une telle plume, son roman est d’une justesse, malgré les sujets abordés, mais il laisse également beaucoup d’espoir, même si je me doute que le chemin sera très, très long.

Merci mille fois pour ce si beau roman Gorgia, je vais mettre du temps pour m’en remettre.

 

40510722_1858278570918696_6118503216087826432_n

40439191_886749688189003_6868301254955630592_n

Publicités

2 commentaires sur “Ce qui ne te tue pas

    1. Franchement il faut le classer en haut de sa PAL celui-ci. il est magnifique, bouleversant. un très gros coup de coeur.

      Pour ce qui est du hors sujet, je suis entièrement d’accord avec toi. je l’a trouve magnifique l’auteure.

      n’hésites pas à revenir une fois que tu auras lu le livre 😉

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s