Endless Night #2

endless-night-tome-2-1142615-264-432

Nous remercions Célia de l’équipe Fyctia/Hugo New Romance pour sa confiance et l’envoi de ce SP

Thème : Érotisme – Romance – New Adult – Club libertin – Journaliste – New Romance

Date de Sortie : 14 mars 2019 

Auteure

estelle-every-1167928-250-400.jpg

Mariée et mère de deux petites filles, Estelle Every habite dans le sud de la France. C’est en 2012 qu’elle se met à écrire, sans pour autant imaginer être publiée. Elle se lance dans la littérature érotique à l’occasion du concours « Nuit Blanche » sur Fyctia : un univers étonnant, qu’elle prend depuis plaisir à explorer. Son roman Endless Night séduit les lecteurs et arrive en finale. Le premier tome est publié en numérique et remporte un grand succès ; les tomes 1 et 2 sortent aujourd’hui au format papier chez Hugo Poche.

 

 

Synopsis :

Les secrets les plus sombres peuvent-ils survivre en pleine lumière ?

De retour en France après le succès de son enquête en Russie, Auxane est enfin reconnue en tant que journaliste par sa rédaction. Mais la nouvelle position qui est la sienne ne la satisfait pas autant qu’elle l’aurait cru : à mesure que les jours passent, elle se rend compte qu’elle a laissé une part d’elle-même à Saint-Pétersbourg, une facette sensuelle et obscure que son travail en tant qu’Hostess au Secret a éveillée… Sans compter que Grigori, le patron de ce club libertin si particulier, a laissé sur son âme une empreinte indélébile.

Lui non plus ne l’a pas oubliée, et il arrive à Paris avec une proposition pour Auxane. Mais pour l’accepter, cette dernière doit admettre, enfin, qui elle est vraiment…

 

Avis :

Et voilà nous voici de retour avec le deuxième tome de Endless Night

On retrouve Auxane de retour à paris après avoir bouclé son enquête avec succès. Pour rappel, pour les besoin de son job de journaliste elle avait infiltré le très célèbre Club Russe « le Secret ».

Pour elle les choses semblent s’arranger au niveau professionnel où elle accède désormais à la reconnaissance de ses pairs. Pourtant elle ne parvient pas à oublier Grigori le Big Boss du club sulfureux et tente de se consoler dans les bras de son amant Samuel. Bien qu’elle paraisse en pleine forme, elle porte en elle les stigmates de sa mésaventure à St Pétersbourg.

De son côté, Grigori fait une fixation sur Auxane. Lui d’habitude peu enclin à se serrer la ceinture n’éprouve plus aucun désir, ni attirance hormis pour la belle journaliste française. Se trouvant à paris pour affaire, son obsession pour elle ne fait que croître. Il s’interroge sur les changements qui s’opèrent en lui. Six mois qu’il lutte contre ses sentiments mais désormais, il a décidé d’aller trouver Auxane pour lui parler.

On suit donc le parcours de ces deux personnages à la personnalité très complexe. Mais pas seulement eux. Écrit à 4 voix, nous suivons tour à tour Auxane, Grigori, Milan et Sofia.

Il faut dire que l’épreuve vécu par Auxane en Russie a laissé de lourdes séquelles psychologique chez la jeune femme. Et cela menace son emploi. Elle cède donc à la requête de son patron et suit une psychanalyse afin de remonter la pente. Tout pourrait donc sembler aller dans le bon sens mais il n’en est rien. Milan le meilleur ami d’Auxane, est à nouveau de la partie. Son mode de vie répréhensible perturbe une fois de plus la tranquillité de cette dernière car l’ambigüité de leur relation est évidente et sème à nouveau le chaos dans leurs esprits.

A cela se rajoute un nouvel arrivant dans les locaux du journal. Dante séducteur italien, et ancienne connaissance de la jeune femme. Issu de milieu bourgeois, cet homme arrogant est une véritable épine dans le pied. Les choses se compliquent donc grandement.

Alors… L’héroïne dans le tome 1 m’avait un peu agacé par son comportement. Comme si elle n’éprouvait aucun respect d’elle même. J’espérais que cela change et qu’elle revienne à la raison dans cette suite mais malheureusement dès le début j’ai grincé des dents. Son attitude manipulatrice envers les hommes dont elle se sert uniquement par intérêt m’a vraiment irrité au plus haut point.

Autres spécificité de cet opus, on voyage. Paris, Nice, Monaco, Venise…

Là où la plume de l’auteur est précise, fluide et riche il m’a manqué quelque chose d’essentiel. L’émotion. Je n’ai pas pu m’attacher aux différents personnages et ils sont vraiment nombreux (trop peut-être car l’on s’y perd).  Alors je me suis posé la question : est-ce délibéré de la part de l’auteur de nous en priver afin de coller au plus près à la personnalité des héros qui en sont dépourvu ? Toujours est-il que cela est très déroutant car chaque action est mécanique et pour ma part (cela reste bien sûr subjectif) cela manque cruellement à l’histoire. Ma lecture en a été perturbé car j’avais l’impression de faire du sur place. Les chapitres sur Milan ralentissent le rythme du roman et la profusion de personnages secondaires me semblent superflus. Au final je n’ai pas réussi à m’immerger dans l’ambiance et dans l’histoire qui est plus proche d’un roman policier que d’une romance.

Je regrette tellement de ne pas avoir eu ce frisson d’impatience et d’excitation que l’on ressent en lisant de la romance. Une fois de plus, ce n’est qu’un avis personnel lié avant tout aux attentes que j’avais de ce second tome et cela ne remet absolument pas en cause la plume de l’auteur qui est vraiment très agréable. J’ai un peu mieux compris le pourquoi de tout cela en lisant les remerciements et les difficultés qu’Estelle Every  à rencontré lors de l’écriture de ce tome. Je ne peux que la féliciter d’être aller jusqu’au bout.

40380059_924882704370675_2992673159620067328_n40393884_1825072330917318_8786307115317723136_n

 

 

 

 

 

Avis : 

Séduite par le premier tome, j’avais hâte de me plonger dans cette suite, j’attendais beaucoup sur l’histoire d’Auxane et Grigori. Cependant, je pense que je me suis perdue un peu dans toutes ces informations, dans tous ces rebondissements.

Auxane est de retour à Paris. Après la publication de son article, sa carrière prend la tournure qu’elle attendait depuis qu’elle a été diplômée. Cependant, elle va devoir faire face à un élément du passé qui revient dans sa vie professionnelle. Mais malgré toute la reconnaissance qu’elle espérait, son esprit est resté à Saint Petersburg, dans les bras, et le lit du beau et sulfureux Grigori. Elle a beau se perdre dans les bras de Samuel, rien y fait, le beau et ténébreux Russe est toujours là présent.

Grigori, comme on a pu le voir à la fin du tome 1, pose ses valises à Paris. Il aime se dire qu’il ne vient que pour faire des affaires, on se doute que la belle jeune Oxana n’est pas étrangère à ce changement. Il l’a dans la peau, lui qui n’accorde aucune importance à ce genre de chose.

Si Auxane est toujours égale à elle-même, malgré ce qu’elle a vécu en Russie qui a été particulièrement perturbant pour la jeune femme, j’ai vraiment du mal avec sa façon d’être et sa façon de faire. On retrouve ce côté « je vends mon âme au diable » pour parvenir à mes fins, et cela me dérange grandement. Je ne suis pas ce genre de fille et j’ai du mal à comprendre qu’on puisse arriver à de telles extrémités pour y arriver. Son comportement n’est pas sain. Quant à Grigori, je le trouve un peu chamallow. Rien à voir avec l’homme du premier tome. Ce qui déstabilise un peu le lecteur, on ne s’attend pas du tout à ce revirement de la part de ce protagoniste.

Une fois de plus, nous avons une romance à quatre voix, Auxane, Grigori, Milan qui fait son grand retour et on fera aussi la connaissance de Sofia. Je n’en dirai pas plus sur ce personnage et vous laisse découvrir tout ce qu’il y a à savoir. Mais comme pour le premier tome qui m’a beaucoup perturbé j’ai essayé de passé outre, mais j’ai eu un peu plus de mal, il manque beaucoup d’informations il faut dire que j’avais beaucoup d’attente concernant Milan, et je reste sur ma faim cela ne vient absolument pas du chemin choisi par l’auteure, mais juste de moi qui par moment en attends beaucoup trop.

L’auteure reste égale a elle-même sur la suite de ce tome, sa plume est toujours fluide on ne peut pas le lui enlever, cependant je trouve que cela va trop vite, mais encore une fois ce ne sont que mes attentes dans un roman. J’aime quand il y a de la passion et de l’émotion, ici il y en a un peu moins que d’habitude, il faut dire que, les protagonistes, surtout Auxane en est dénuée. Je pense sincèrement que j’ai fait un blocage dès le début sur cette jeune femme et son comportement.

J’ai été quand même ravie de me replonger dans l’histoire, et j’espère relire d’autre roman d’Estelle Every, car j’apprécie vraiment sa plume.

 

40380059_924882704370675_2992673159620067328_n

40439191_886749688189003_6868301254955630592_n

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s