Mois : juillet 2019

Les gangs de Boston #3 Le fantôme

les-gangs-de-boston-tome-3-le-fantome-1227057

Thème : Dark romance – Abus sexuels – Mafia russe

Date de Sortie : 18 juillet 2019

Auteure : 

a-zavarelli-1198350-250-400.jpg

A.Zavarelli est un auteur à succès de USA Today et Amazon.

Elle aime tout ce qui est au chocolat, les livres qui contiennent des avertissements et faire vivre ses personnages en enfer. Ses récits sont connus pour flirter avec les ténèbres et parfois les courtiser sans vergogne. Les thèmes de vengeance et les âmes torturées sont ses préférées à écrire, ce qui lui donne une excuse pour regarder des documentaires bizarres et tordus pendant son temps libre. Elle vit actuellement dans le NorthWest avec son bûcheron et toute une famille de bébés à fourrure.

Synopsis : 

Talia

J’ai toujours été un oiseau. Emprisonnée dans une cage ou une autre, alors que j’ai toujours rêvé de prendre mon envol.

Vendue. Battue. Affamée. Droguée.

Plus rien ne me fait peur.

Jusqu’à lui.

Il chasse ma torpeur.

Il est dangereux pour moi. Non pas à cause de son style de vie mafieux, mais à cause de ce qu’il me propose.

Une cage dorée.

Un refuge contre tout ce que j’ai connu autrefois. Une réalité vers laquelle je n’ai aucun désir de retourner.

Il croit m’avoir emprisonnée, mais bientôt…

Je m’envolerai.

Alexei

Je vis selon un code. Le code des Vory.

Dans le monde de la mafia, il y a des traditions.

Des attentes.

Elle se fiche de ces choses-là. Elle se fiche de tout.

Elle croit m’avoir bernée avec son regard tourmenté.

Ce qu’elle ignore, c’est que je vois clair en elle.

Elle veut prendre son envol.

Mais je compte lui rogner les ailes.

Et faire d’elle ma femme.

Avis : 

Une fois de plus j’étais folle d’impatience de retrouver la plume d’ A. Zavarelli. Un immense coup de cœur cette série et j’attendais celui-ci fébrilement.

Me voici donc de retour avec mes mafieux des gangs de Boston. Cette fois-ci nous allons nous plonger dans l’histoire de Talia. La meilleure amie de Mackenzie que nous avons rencontré sur le premier tome. A 22 ans, cette jeune femme a un passif très dur et semé d’embuches en tout genre et une fois de plus elle va devoir affronter le pire. Apres quelques pages c’est toute sa souffrance physique et émotionnelle qui nous explose au visage et on se retrouve à dégringoler d’un coup dans un monde sombre et violent. Cette dernière bascule dans un  cauchemar sans nom, et personne ne sait où elle se trouve, pas même sa meilleure amie.  Très  inquiète de cette disparition Mack va alors demander l’aide d’Alexei Vory, en affaire avec Lachlan Crow son compagnon avec qui une alliance Irlandaise est scellée.

Alors Alexei Vory c’est une force tranquille et pourtant doté d’une réputation implacable. Il s’est forgé depuis sa plus tendre enfance à la vie de la mafia rouge. Dur, intransigeant et directif il est craint au plus haut point. Avec ses yeux glacials, ses innombrables tatouages, il assume une parfaite maitrise de ses émotions et ne laisse rien paraitre. Très  estimé par le Pakan des Vory son destin n’est pourtant pas simple. Destiné à épouser une femme qu’il n’a pas choisi pour concrétiser des accords de clan il est tiraillé intérieurement. Il va donc accéder a la requête de Mack et tenter de retrouver son amie. Oui mais voilà même si il accompli cette mission avec succès, Talia n’est plus qu’une femme brisée.

Dire que mon estomac s’est tordu dans tous les sens n’est pas une simple image. Cet univers est cruel et la violence est reine. L’auteur ne nous épargne pas et on progresse égratigné par les multiples souffrances de Talia.

Alexei va prendre une décision radicale et inattendue qui risque de semer un vent de révolte auprès  des siens. Soutenu par la fidele Magda et le loyal Franco sa décision est ferme et sans appel. Mais elle ne sera pas sans complications.

D’un autre côté, les tensions avec Talia sont nombreuses. Cette écorche de la vie n’est plus que l’ombre d’elle même. Il faudra de la patience et de la sévérité pour retrouver celle qu’elle était avant.

Talia est intrigué par cet homme au charisme magnétique. Mais ses résolutions sont ancrées en elle comme sa seule issue possible. Elle s’y accroche désespérément mais la ténacité d’Alexei est bel et bien là. Elle sait que sous des airs de gentillesse se cachent des monstres. Quand elle se retrouve entre ses mains, ses attentions déroutantes lui font redoubler de méfiance. Le silence pour seule arme s’engage alors un bras de fer entre nos deux protagonistes. C’est intense, poignant, charnel..

Ils s’affrontent, se désirent, se détestent, s’apprivoisent.

A leur façon ils dansent un. Tango Irlandais.

Les risques sont grands, des enjeux financiers sont mis à mal car Armand est le trafiquant d’armes Bulgare qui fournit les Irlandais et les Vory.

Deux êtres blessés,  2 univers, 2 douleurs une seule et même alchimie. Une attraction puissante, déstabilisante et enivrante.

Sous son aspect effrayant et froid Alexei est un homme torturé, solitaire  mais tout dans sa façon de faire m’a séduite. Aussi froid et menaçant à l’extérieur que chaud, compréhensif et protecteur à l’intérieur. Franc, direct réfléchi, calme, il émane de lui cette force tranquille et on se sent en sécurité. Très attaché aux traditions il se comporte avec élégance.

Mais ces deux êtres  sauront ils s’accorder une confiance mutuelle ? Trouveront ils l’espoir au bout du chemin? Ce n’est pas une simple ballade, non ! C’est un véritable chemin de croix. Une épreuve difficile pour chacun, sans compter les aléas de la vie du clan.

Une fois de plus c’est une histoire vibrante,  palpitante qui nous secoue bien comme il faut. Je suis véritablement fan de la plume de cette auteur et de l’univers si particulier qu’elle nous amène. Action, émotion, frisson un combo que l’on savoure jusqu’à la dernière page.

40510722_1858278570918696_6118503216087826432_n

40393884_1825072330917318_8786307115317723136_n

Love crescendo

love-crescendo-1212719

Thème : Amour, Musique, Synesthésie, Maladie, Romance Contemporaine

Date de Sortie : 10 juillet 2019

Auteure : 

tillie-cole-1195049-250-400

Tillie Cole est originaire du nord de l’Angleterre, où elle a grandi dans une ferme, entourée des animaux recueillis par sa famille. Titulaire d’un diplôme en sciences des religions, elle a parcouru le monde en compagnie de son mari rugbyman et enseigné les sciences sociales avant de s’installer à Austin au Texas. Elle a écrit de nombreux romans dans des genres très différents, pour les adultes et les jeunes adultes, rencontrant chaque fois un succès retentissant.

 

 

 

Synopsis : 

Lorsque Cromwell, 19 ans, est derrière ses platines, les corps se pressent, la fièvre monte. Personne ne lui résiste.

Jusqu’à la fille dans la robe violette.

Ce soir-là, Bonnie est venue voir l’ex prodige du classique qui lui a inspiré sa passion.

Son verdict tombe, implacable : la musique de Cromwell n’a plus d’âme.

Cromwell n’aurait pas dû se laisser atteindre.

Pourtant, les paroles de Bonnie rallument en lui l’étincelle de quelque chose qu’il croit mort depuis longtemps.

Alors, quand le destin les force à travailler ensemble, leur attirance mutuelle les rapproche, leurs sentiments se font plus forts.

Et, malgré les secrets qui pourraient leur briser le cœur, jour après jour, leur amour va crescendo…

Avis : 

Avec les livres de Tilie Cole on sait qu’on ne sera jamais déçus, c’est un  peu comme avec Coho si vous voulez mon avis. On se lance sans aucune crainte, sans aucun doute, et à chaque fois c’est le coup de cœur assuré.

Alors, c’est un peu avec le cœur lourd que j’écris cette chronique. Attention, j’ai adoré l’histoire, mais je ne sais pas, est-ce parce que juste avant j’ai lu deux livres qui m’ont tellement bouleversé que je n’avais pas la tête pour livre une histoire de Tillie ? Je ne sais pas, toujours est-il que je l’ai trouvé trop prévisible et qu’en tournant la dernière page, j’ai un gout d’inachevé. De plus, j’aimais tellement la couverture originale que j’ai eue du mal avec la version française. Cependant, une fois ma lecture finie, je dois bien avouer qu’elle est en totale adéquation avec l’histoire.

C’est avec une certaine appréhension que j’aie commencé l’histoire, on m’a dit de faire attention, que l’histoire était aussi forte émotionnellement que mille baisers pour un garçon (à savoir, j’ai toujours refusé de lire ce livre en voyant tous les gens pleurer). Mais vu que je l’ai su après l’achat du livre, il était hors de question qu’il reste dans ma bibliothèque sans que je le lise.

Love crescendo ce n’est pas qu’une histoire d’amour, c’est avant tout l’histoire de Cromwell Dean, un personnage assez sombre mystérieux qui vie au travers ses démons. Insaisissable, on a beaucoup de mal à le cerner tellement il est secret. Il met tellement de distance entre le monde et lui, qu’on a l’impression qu’il n’aime personne, pas même lui. Il met une distance avec tout le monde, et la plume de l’auteure faisant, on à l’impression que la distance est également avec le lecteur, ce qui fait qu’on à du mal à s’attacher à lui. Il m’a fallu lire pas mal de chapitres avant que la carapace ne se fissure et que je m’attache à lui.

Cromw est un célèbre DJ réputé dans le monde entier, un soir, alors qu’il fait un set a Bringhton, il croise le regarde d’une jeune femme à la robe violette, tout de suite il ressent quelque chose, mais le temps de cligner des yeux qu’elle à déjà disparu. Plus tard, alors qu’il savoure le reste de la nuit avec son amante, la bouteille de Jack Daniel, il recroise cette jeune femme sur la plage, après quelques mots échanger, au détour d’une phrase, elle lui balance sans méchancetés aucunes que sa musique n’a pas d’âme. Ce qui plonge Cromwell dans un état de tristesse incommensurable. Mais bon même s’il sait qu’après tout, les paroles d’une fille qu’il ne reverra jamais ne devraient pas le toucher autant. Et pourtant…

Alors quand quelque mois plus tard, il se retrouve en classe à l’université de Jefferson, il s’attend à tout, sauf à tomber sur elle, cette fille qui la hante depuis cette nuit sur la plage. La fille à la robe violette. Bonnie.

Si j’ai eu du mal à m’attacher à Cromw au début, je dois dire qu’il en a été tout l’inverse pour Bonnie. C’est une jeune femme douce qui se met en quatre pour son jumeau Easton. La musique, c’est son rêve et elle est déterminée à atteindre son objectif et ne veut laisser personne lui mettre des bâtons dans les roues. Alors quand elle se retrouver obligé à travailler avec Cromw, les ennuies commencent, mais elle n’a pas le temps pour ce genre de problème.

Elle aimerait le détester, mais la détresse qu’elle ressent pour ce jeune homme lui fond peu à peu baisser sa garde.

Comme je le dis un peu plus haut, cette histoire n’est pas qu’une simple histoire d’amour, c’est avant tout une histoire de rêves brisés, et de reconstruction et cela passe par la couleur. Tout au long de l’histoire, on fait face à une myriade de couleurs qui nous apparaissent devant les yeux, ce n’est pas juste de simples mots mis bout à bout, c’est beaucoup plus fort, on a envie de comprendre la particularité de Cromwell qui est Synesthete (la synesthésie est une façon différente de percevoir le monde, qui sollicite divers sens, ici Cromw à une synesthésie graphème-couleur, c’est-à-dire que chaque nombre ou lettre lui évoque une couleur). Si au départ, on y voit que du noir, au fur et à mesure qu’il s’ouvre, qu’il fait face à ses démons, la couleur apparaît pour devenir éclatante. Et à fur et à mesure, on comprend que sa couleur préférée est le bleu-violet.

La musique, c’est leur vie à tous les deux, et elle compte bien faire revenir le Cromwell qu’elle à toujours connue.

Tilie Cole signe une nouvelle fois un roman riche en couleur et c’est peu dire. Ok c’est une histoire d’amour, mais c’est surtout une histoire de couleurs. On en revient toujours à la couleur. J’ai adoré voir Cromw échangé avec Easton, qui, même si c’est un personnage secondaire a une place hyper importante, ils sont colocs tous les deux, et dès le premier jour il décide de prendre Cromwell sous son ail et fait en sorte qu’il s’intègre le mieux possible, et pourtant la tâche n’est pas facile vu qu’il ne montre aucune envie d’interagir avec les autres personnes. Pourtant, une amitié naît entre les deux jeunes hommes. Ils se comprennent par rapport aux couleurs.

Je me répète, j’ai adoré l’histoire, mais j’ai très vite compris ce qui allait se passer, ce qui est assez triste, car c’est vraiment une magnifique histoire comme on n’en voit peut. On m’a dit de préparer les mouchoirs, et pour une fois les larmes n’ont pas coulées, même si j’ai eu le cœur qui s’est serré à certains moments.

En bref, il ne faut pas passer à côté de cette belle histoire qui vous mettra de la couleur dans votre vie, Tilie Cole n’a absolument plus rien à prouver.

40427094_239434850102693_7458266814661787648_n

40439191_886749688189003_6868301254955630592_n

 

Merci a Hachette pour ce service presse via NetGalley

Avis :

On fait la rencontre de Cromwell, DJ star que toutes les boîtes de nuit s’arrachent. A à peine 19ans, il a déjà une carrière musicale tout tracée, il est le DJ international le plus populaire du moment et cache un passé qui l’a brisé dans un registre plus classique. La musique c’est toute sa vie, il ne passe pas une journée sans mixer même s’il ne compose plus car il souffre trop dès qu’il touche un instrument. Il a d’ailleurs une particularité assez rare qui le guide dans la musique : la chromesthésie, il voit une couleur pour chaque son. Un soir alors qu’il mixe dans une boîte de Brighton en Angleterre, une fille en robe violette attire son attention dans le public, elle est immobile avec les yeux fermés et ne réagit pas au son qu’il produit. Les couleurs qu’elle dégage autour d’elle l’intrigue mais son attitude le dérange. Il boit pour oublier son passé et enchaîne les conquêtes pour s’apaiser quelques instants dans les plaisirs charnels, c’est d’ailleurs comme ça qu’il la perd de vue. Après la soirée, il va se perdre sur la plage pour boire jusqu’à s’anesthésier et il tombe nez-à-nez avec cette fille. Elle lui dit alors que sa musique n’a pas d’âme ce qui va le toucher au plus profond de ses tripes car il ne peut plus s’investir émotionnellement dans ses sets sans souffrir le martyre.

Trois mois plus tard, Cromwell est en Caroline du Sud, à l’université Jefferson Young, pour assister au cours du Pr.Lewis qui souhaitait l’avoir à ses côtés pour l’aider à se développer, il l’avait vu très jeune en représentation. Son colocataire de chambre est Easton Farraday, personnage haut en couleurs qui possède un tempérament versatile et explosif. Il s’avère qu’il est également le frère jumeaux de Bonnie, la fille à la robe violette mais ça il l’apprendra à ses dépens. Bonnie et Cromwell suivent le même cursus et donc le cours du Pr Lewis, et pour compliquer le tout ils vont être amenés à travailler ensemble sur un projet de composition sur l’année entière. Ni l’un ni l’autre n’est enchanté par ce partenariat. Mais Bonnie va lutter pour mener ce projet à bien quitte à malmener Cromwell, elle est très studieuse et cette année est très importante pour elle. Elle cache des secrets dangereux qui peuvent à tout moment faire vaciller sa vie entière. Ils s’attirent autant qu’ils se haïssent.

Vont-ils mener le projet à bien ? Comment va se dérouler leur partenariat ? Arriveront-ils à s’entendre ? Pourquoi Cromwell porte-t’il un masque constamment ? Quelles souffrances dissimule-t-il ? Quels sont les secrets de Bonnie ? La haine prendra-t-elle le dessus sur le désir ? Ou bien écouteront-ils la voix de la raison à la place des émotions ?

Mon dieu quel roman ! Une pépite comme Tillie Cole sait si bien les écrire. On est immédiatement transporté dans cette histoire, intrigué par le passif de Cromwell et sa souffrance si déchirante, et happé par leur relation si compliquée. On est fasciné par la chromesthésie, toutes ces couleurs qui nous accompagnent au fil de la lecture, qui sont le quotidien de Cromwell, autant un don qu’une malédiction car elles peuvent autant le porter au sommet que l’enliser dans la dépression.

La plume est majestueuse comme toujours, c’est une magicienne des mots qui nous emporte à des sommets émotionnels si vertigineux et intenses qu’on ne peut pas rester indemne à la fin de notre lecture. Bonnie est si touchante, sa vie prend un tournant si dramatique, on angoisse à chaque instant. Sa relation avec son frère jumeaux est tellement profonde, ils se complètent, s’entraident pour se sortir l’un et l’autre des souffrances qui les accablent. Easton est un personnage secondaire à qui on s’attache rapidement et qui tient un grand rôle dans cette romance si dramatique soit elle. Cromwell nous retourne totalement, on souffre avec lui à des degrés extrême et pourtant il nous séduit tant avec son regard azur et ses mauvaises manières de connard arrogant.

On espère tout le long de la lecture que chacun va trouver l’apaisement et que chacun va sortir indemne de toute cette histoire. Notre pauvre petit cœur est malmené avec brio par l’auteure, on pleure beaucoup, on vibre de leur relation si tumultueuse et pourtant si évidente. Chacun brise les barrières de l’autre, donne un second souffle là ou il n’y en avait plus et où les ténèbres les engloutissaient. Ils se reconstruisent, s’apaisent et se donne envie de vivre quand l’espoir disparaît. C’est d’une beauté et d’une tristesse incommensurable. Même si à un moment on se doute d’un évènement important qui survient au cours du roman, l’auteure nous surprend tout au long de lecture et à chaque révélation qui nous coupe le souffle.

C’est un énorme coup de cœur pour cette nouvelle pépite de Tillie. Il m’a d’ailleurs fallu plusieurs jours pour me remettre de cette romance si intense et bouleversante émotionnellement. Je ne peux que vous conseiller de foncer, dévorer et savourer ce bijoux.
40510722_1858278570918696_6118503216087826432_n

40461422_1934225413544447_5132543020310200320_n

 

 

 

 

 

 

 

 

Avis :

Quand un livre de Tillie Cole sort je me jette littéralement dessus. C’est ma number one et en fan total de sa plume et des divers univers qu’elle nous propose, ce roman, était donc une nécessité absolue.

On fait connaissance avec le héros Cromwell Dean âgé de 19 ans à Brighton en Angleterre. Dj électro par excellence en tête d’affiche des plus grands festivals, il ambiance les nuits comme personne. Adulé,  il se perd dans ses dérives où alcool et les filles rythment son quotidien. Cependant au cours d’une soirée il va croiser être déstabilisé par la présence d’une fille. Cromwell qui a l’habitude de contrôler son public le faisant danser comme des pantins s’étonnent que cette dernière reste figé sur la piste. Lorsqu’ils se croisent enfin c’est la douche froide. cette dernière lui balance sans ménagement que sa musque n’a pas d’âme. Touché dans son égo il ravale difficilement son amertume.

Ce n’est que trois mois plus tard, alors qu’il intègre l’université de Jefferson en caroline du sud pour suivre des études de musique qu’il va recroiser le chemin de cette nana. Bonnie Farraday qui n’est autre que la sœur d’ Easton son coloc de chambre sur le campus. Une jeune femme au caractère bien affirmé.

Entre eux c’est le clash assuré.

Lui est arrogant, cynique,  taciturne, méprisant et asocial. Et ses nombreux piercing et tatouages renforcent plus encore cet aspect de lui.

Imbuvable mais ô combien sexyyyyyy…

Bonnie est tout son contraire. C’est une élève appliquée (l’une des meilleures) sérieuse, consciencieuse et investie à 200% dans ses études. Ils ont la chance d’avoir pour enseignant le Pr Lewis un célèbre compositeur. Pour Bonnie hors de question de foirer cette année elle veut faire ses preuves et s’en donne les moyens.

Lumineuse et délicieuse…

La jeune étudiante connait bien Cromwell, elle a suivi son parcours. Bien avant sa réputation sulfureuse, bien avant qu’il devienne ce DJ star de la scène électro. Et sa déception est immense quand elle comprend qu’il ne plus celui qu’il était à ses yeux. Les choses vont donc se compliquer quand sont amenés à travailler ensemble contre leur volonté sur un projet de composition, primordial à la validation de leur année.

Cromwell est tout sauf arrangeant et prend plaisir à la laisser en plan régulièrement. Pourtant un soir Bonnie va assister à une scène qui va la laisser stupéfaite. Et là autant vous dire que mon cœur a commencé à défaillir. La face immergé de l’iceberg reflétant l’âme torturé de cet artiste est apparue. Sa détresse, son désespoir…Tillie Cole a le don de jouer avec les mots et les sentiments. Une fois de plus elle pose son empreinte sur une histoire bouleversante.

Bonnie réalise alors la souffrance immense de Cromwell. Cette douleur qu’il cache aux yeux de tous derrière ses tatouages et ses yeux bleus.

Je n’aurai pas assez de mots pour vous expliquer la beauté de cette histoire. N’hésitez pas une seconde à la découvrir si ce n’est pas déjà fait car Bonnie et Cromwell sont de ceux qui restent longtemps dans notre tête et notre cœur.

40510722_1858278570918696_6118503216087826432_n

40393884_1825072330917318_8786307115317723136_n

Call me Baby L’intégrale (réédition)

41EjRw-2yDL._AC_SY400_

Merci à Carole des Editions Addictives pour ce service presse.
Thème : Érotisme – Romance – Amour – Sexe – Passé douloureux – Cœur Brisé
Date de sortie : 4 Juillet 2019 en Broché, 19 Juin 2019 en Ebook

emma-m-green-1009409Auteure :

Nous sommes deux «tout juste trentenaires » qui n’aiment pas trop parler d’elles… mais beaucoup parler d’amour et d’écriture ! 🙂

Notre pseudo est un clin d’œil à la série qui a bercé notre adolescence, Friends, et à l’une des premières histoires d’amour impossible qui nous a marquées : celle de Ross et Rachel. Greene (qu’on a simplifié en Green) est le nom de famille de Rachel, le personnage auquel on s’identifiait le plus : marrante, imparfaite, un peu névrosée, très romantique, et capable de se moquer d’elle-même. Emma est le prénom de la fille que Rachel et Ross finiront par avoir ensemble… parce que l’amour triomphe toujours, c’est un fait ! Et la dernière raison : c’est un peu plus sexy que Phoebe Buffay, comme pseudo.

(…) De façon générale, on peut dire qu’on partage la même sensibilité : on aime rire, s’émouvoir, rêver, trembler, pleurer (et croyez-nous, on a la larme facile !). Ce sont toutes ces émotions qui nous animent et qu’on essaie de transmettre à nos lecteurs.

Synopsis :

*** « Multimilliardaire recherche nanny. » *** En débarquant à Londres avec sa sœur jumelle, Sidonie s’attendait à tout sauf à devenir la nounou de Birdie, la petite fille capricieuse du richissime Emmett Rochester. La jeune Française vient de perdre sa mère, son nouveau patron pleure sa femme, disparue deux ans plus tôt dans un violent incendie. Cabossés par la vie, ces deux cœurs meurtris se sont endurcis. Leur credo : pour ne plus souffrir, il suffit de ne rien ressentir.

Mais entre eux, l’attirance est fatale et la cohabitation s’annonce… explosive. Objectif numéro un : ne jamais céder en premier. Objectif numéro deux : ne pas tomber amoureux. Lequel des deux flanchera le premier ?

Avis :

Sidonie a quitté la capitale française pour fuir son passé, son ex et un évènement tragique. Pour se reconstruire, elle s’installe à Londres avec sa sœur jumelle, Joséphine alias Joe, dans un quartier pauvre ou elles ont pu trouver un logement à un prix abordable. Joe bosse dans un bar en tant que serveuse, en mode coyote girl elle séduit toute la cliente et se fait pas mal de pourboires. Sidonie a besoin d’argent pour aider au quotidien et déniche une annonce pour devenir Nanny à plein temps d’une petite fille de 2ans issue d’un milieu riche, à Mayfair. Elle s’y rend avec enthousiasme et professionnalisme mais quelle surprise quand elle tombe nez-à-nez avec une femme d’un certain âge. Il s’agit de l’ancienne Nanny qui doit quitter son emploi suite à des soucis de santé, après un court entretien elle teste Sid en lui laissant les rênes avec la terreur de 2ans, Birdie. Elle ressort lessivée, pleine de mets divers et variés de la tête au pied et pense avoir raté le job. Contre toute attente elle est rappelée pour un second entretien le lendemain matin. C’est là qu’elle fait la rencontre de Lord Rochester, alias Emmett et père de Birdie. Il est beau, sexy, riche et le fantasme ambulant de Sidonie. Il lui confie le poste avec beaucoup de conditions qu’elle accepte même si elles les trouvent parfois aberrantes. Sauf qu’au bout de quelques jours elle a déjà du mal à réfréner son désir, ses envies envers Emmett surtout que les regards qu’il lui lance sont aussi glaciales qu’incandescents. Il souffle le chaud et le froid, traîne de terribles démons et son ultime préoccupation est sa fille et son bien-être.

Qu’est-il arrivé à Emmett pour être si froid ? Sidonie arrivera-t-elle à contenir son désir pour lui ? Comment va évoluer leur relation ? Arrivera-t-elle à gérer et  dompter Birdie la petite terreur ? Quels secrets cache-t-elle ? Et quels démons de son passé va revenir hanter son présent avec des conséquences dramatiques ?

Ce duo d’auteures est toujours un coup de cœur. Je plonge toujours tête baissée dans leur roman étant persuadée de me régaler et c’est encore une fois le cas. On est tout de suite happé par cette histoire, il faut dire que les auteures savent nous mettre l’eau à la bouche avec Lord Rochester et une tension sexuelle à son maximum.

Sid a vraiment besoin de ce job, elle fera tout pour le garder mais son désir va se décupler au fil du temps passé dans la townhouse. C’est une femme de caractère qui après avoir vécu une très mauvaise expérience ne se laisse plus mener par le bout du nez par les hommes. Par contre elle ne fait plus confiance aux autres hormis sa sœur et cela va lui causer quelques problèmes. Tenace, sexy et sur d’elle, elle fera tourner la tête de Lord Rochester.

Emmett est PDG d’une société de courtage très influente à Londres, son associé est son meilleur ami d’enfance, Jude. Multi milliardaire, il vit aisément au quotidien mais passe ses journées entières au boulot. Il ne voit que très peu sa fille et a besoin de quelqu’un de confiance pour s’en occuper. Sid lui convient, même un peu trop, mais sa fille la tolère et c’est ce qui le décide à l’embaucher. Veuf depuis plus d’un an, il ne se remet pas du décès de sa femme pour lequel il se sent coupable. Il survit dans un monde de ténèbres et se laisse vite engloutir sauf quand Birdie illumine son monde. Elle est ce qu’il y a de plus important pour lui.

Le désir va être plus fort que la raison, ils vont chacun succomber à la tentation. D’un commun accord ils décident d’entretenir une relation purement sexuelle sans attaches, sans sentiments et le tout dans le secret le plus absolu. Il serait mal vu que tout à chacun apprennent qu’il couche avec la Nanny de sa fille. Mais rien n’est jamais tout blanc ou tout noir et ils vont l’apprendre à leurs dépens. Sid est une grande romantique et aura du mal à refouler ses sentiments. Emmett ne pourra plus se passer d’elle mais ne voudra pas s’investir sentimentalement pour ne pas souffrir à nouveau. Les démons de chacun vont venir tenir cette relation instable et tout mettre en péril. On rit, on pleure, on vibre avec eux, c’est très exaltant et addictif.

Comme dans chacun de leurs romans, les auteures réalisent un boulot monstre sur les personnages secondaires. J’ai adoré Joe l’indomptable, Jude le Dandy arrogant, Jasper le hipster et meilleur amie des jumelles et Connor l’homme à tout faire de la townhouse. On s’attache à chacun et ils prennent une part importante dans l’histoire. On voit même naître un début de relation plus que houleuse entre Joe et Jude qui promet de belles étincelles et des joutes verbales mémorables dans le spin off Call me Bitch.

Une très belle romance que j’ai dévoré en peu de temps. Un beau coup de cœur pour cette réédition que je découvre sur le tard et pour les plumes que j’adore. Il me tarde de découvrir la suite des évènements avec Joe et Jude, je sens qu’on va autant rire des clashs entre eux que pleurer au vu de l’état psychologique de Joe à la fin de ce roman.

40392889_460210574466644_1145037778602426368_n

40461422_1934225413544447_5132543020310200320_n

Ashes Falling for the Sky #2

51jW7Oz2p0L._SX324_BO1,204,203,200_

Thème : Romance – New Adult – Passé douloureux
Date de sortie : 12 Juin 2019

Auteurs :

AVT_Mathieu-Guibe_413Mathieu Guibé : Mathieu Guibé, né à Poissy (78), est docteur en éthologie. Enfant nourri aux contes de fées, il s’évade du monde rigoureux des blouses blanches pour proposer des escapades dans des univers issus de son imagination. Amoureux des ambiances sombres et des tragédies romantiques, il se fait remarquer pour son roman Even dead things feel your love, pour lequel il obtient le prix des lecteurs de l’Antre-Monde et le prix Coup de Cœur du jury Histoire de Roman.

Il travaille depuis sur la saga Elvira Time, un hommage à la culture geek au croisement entre Buffy et The Big Bang Theory, et prépare en parallèle une histoire d’amour toxique intitulée Romance is dead.

Depuis 2013, il cogère les éditions du Chat Noir avec leur créatrice, Cécile Guillot.

nine-gorman-1124558-250-400Nine Gorman : À tout juste 14 ans, Nine Gorman découvre L’Herbe bleue de Beatrice Sparks. Le livre lui inspire un premier roman qui suscite la panique chez ses parents qui croient y lire le journal intime de leur fille. Passionnée par les livres et l’écriture, elle crée sa chaîne YouTube en 2013. Elle est aujourd’hui la booktubeuse francophone la plus suivie. En 2015, elle reprend l’écriture du Pacte d’Emma sur la plateforme Wattpad qui rassemble une communauté de près d’un million de lecteurs.

Synopsis :

Le jeu dans lequel Ash et Sky se sont lancés, ils l’ont tous les deux perdu. Désormais séparés, ils sont persuadés qu’il est trop tard pour recoller les morceaux de leur histoire avortée.

A Bloomington, Sky est déterminée à avancer et refuse de se lamenter. A New York, Ash tente de se relever, mais ses souvenirs reviennent le hanter et ses blessures se ravivent. Elle construit son avenir, il ressasse le passé.

Lorsque leurs chemins se croisent de nouveau, les non-dits menacent d’exploser. Peut-être que certains démons ne disparaissent jamais …

Avis :

Je me suis précipitée sur ce roman dès sa sortie et wow il m’a tellement retourné, chamboulé qu’il m’a fallu plusieurs jours avant de pouvoir poser des mots dessus.

On retrouve Ash et Sky 3 mois après la terrible fin du premier tome. Ash est maintenant à New-York avec Sybille et Elias. Il a arrêté ses études et travaille à temps plein en tant que plongeur dans un resto. Ça ne lui plaît pas mais il a besoin de ce salaire pour subvenir à leurs besoins à tous les trois, la bourse de Sybille couvre seulement le loyer et les frais de scolarité d’Elias. Il se sent en décalage avec eux, il n’arrive pas à se réjouir d’être à New-York à leur côté car une partie de son cœur est resté à Bloomington avec son ciel, Sky. Il ressasse sans cesse son passé, ses blessures les plus profondes se ravivent et il étouffe. Sky elle est obligée d’avancer au vu de ce qu’elle a appris à la fin du premier volet. Elle ne peut pas baisser les bras et ne peut pas s’apitoyer sur son sort et son cœur brisé.  Elle se construit un avenir du mieux qu’elle peut, dans ses conditions, épaulée par ses amis. Une chose est sûr sa relation avec Ash l’a définitivement changé, elle s’est transformée, affirmée même si elle y a laissé des plumes et que son cœur est en miettes. Tant de kilomètres, de non-dits les séparent. Ils pensent qu’il est trop tard pour recoller les morceaux, de se parler et de s’avouer tous les secrets qu’ils se cachent.

Et si leur ange gardien commun n’était pas de cet avis et qu’elle décide de les rapprocher ? Quels souvenirs hantent encore Ash ? Que cache-t-il au fond de lui qui de le ronge tant ? Pourquoi avoir suivi Sybille ? Que lui cache Sky et pourquoi ? Quel choix a-t-elle fait face à la grande révélation de fin du tome 1 ? Vont-ils réussir à se retrouver ? Les démons seront-ils plus fort que tout ?

Le tome 1 était déjà grandiose mais alors celui-ci c’est du haut vol. Je ne suis pas sûre de pouvoir retranscrire tout ce que j’ai pu ressentir tellement c’était intense avec un panel d’émotions si riche et varié. Les auteures ne nous ménagent pas du tout. Chaque chapitre, chaque page nous happe, nous bouscule et apporte son lot de rebondissements, complications et révélations. Les plumes sont magiques, il n’y a pas d’autres mots pour les définir, on vit et on ressent au plus profond de notre cœur, de notre âme cette histoire et ce qui en découle.

Ash est encore plus écorché vif que dans le tome 1, la dépression l’englouti, vivre avec Sybille fait resurgir ses plus vieux démons, souvenirs et il perd pied de plus en plus. Il réduit notre cœur en miettes, il est si touchant, si seul et si enlisé qu’on ne peut que vouloir l’apaiser. Sky elle montre une autre facette au monde, elle veut paraître forte mais on voit bien qu’elle est détruite par la fuite d’Ash et elle montrera cette fragilité, sa détresse auprès de ses amies. Ils m’ont tous les deux fait pleurer à chaudes larmes. Dans un premier temps, pour chacun d’eux séparément ils sont bouleversants par leur amour refoulé et leurs cœurs brisés. Dans un second temps, lorsqu’ils se retrouvent, par la beauté de leur amour qui naît de leurs blessures et s’épanouit malgré les démons mais aussi pour toutes les complications qu’ils vont être amenés à affronter. L’intrigue est tellement haletante, la tension est à son comble et les révélations tombent au fur et à mesure des flash-back d’Ash, c’est majestueux. Un travail remarquable dont la fin nous laisse dans un état indescriptible dont je ne me remets toujours pas (même si j’aurais aimé plus de réponses à certaines questions car tout se chamboule vite à la fin).

Ce roman, ainsi que le premier, sont d’une beauté incommensurable. Il y a des livres qu’on aime, certains qu’on adore et il y a ceux qui nous bouleverse et nous marque à jamais dont Ashes Falling for the Sky fait partie. Ash et Sky vont me manquer, j’ai le cœur lourd de les quitter et d’avoir refermé les dernières pages de leur histoire. Un coup de cœur monumentale, un roman qui se classe dans mon top 5 des mes plus belles lectures à ce jour. Si vous ne les avez pas lu, foncez, dévorez les à corps perdus mais le cœur bien accroché.

40510722_1858278570918696_6118503216087826432_n

40461422_1934225413544447_5132543020310200320_n

 

 

 

 

 

 

 

 

Avis

À la fin du tome 1, j’ai été obligé de faire une petite pause même si la lecture du second tome me démangeait énormément. Mais vu les émotions que j’ai vécues, j’ai eu besoin de faire le vide quelques jours, et me préparer à ce que j’allais trouver dans ce second et dernier opus. Et clairement, malgré toute la préparation psychologique, je n’étais pas prête du tout. Encore une fois je remercie ma binome Mayna qui m’a soutenu tout du long de ma lecture. J’en ai eu grand besoin.

L’histoire est telle que, pendant toute la lecture on a qu’une seule certitude, et on est tellement à fond dans l’histoire que, quand la chute arrive on n’arrive pas à se relever…

Le tome deux reprend directement à la suite du tome 1, Sky se rend compte qu’Ash est bien parti à New York. Tous deux vont alors vivre un vrai cauchemar. J’avais déjà été chamboulée par la détresse d’Ash, mais ici on le voit encore plus mal, est-ce possible ? Oh oui réellement. Elle est tellement bien décrite qu’on ressent vraiment tout. Mais ce que j’ai réellement aimé, c’est SA reconstruction. On le voit essayer de combattre ses démons jour après jour. Alors bien sûr, on se demande toujours ce qui s’est passé dans sa vie avant pour qu’il en soit arrivé là. Et les chapitres Flash back présents tout au long de l’intrigue nous aident à mieux comprendre sa relation avec Zack. Honnêtement petit à petit on comprend enfin comment tout a commencé et comment tout s’est fini pour lui…

J’ai essayé, je vous jure, j’ai essayé et j’essaie encore, de m’en remettre, mais c’est compliqué deux semaines après.

Ce second tome est juste énormissime, et imprévisible.

Nous sommes toujours sur un roman à deux narrations, et j’avoue que j’ai adoré les chapitres de Sky, toujours aussi forte, et j’ai adoré la voir avec Miss Parks, toujours un coup de cœur pour cette femme exceptionnelle. Sa détermination face à Ash ne va pas être vaine. Elle sait ce qu’elle veut, et même si c’est compliqué, elle ne lâche rien c’est une vraie warrior avec sa comparse Véronica qui rajoute du pep’ s dans l’histoire, c’est fais du bien entre toutes ses tensions et rebondissements.

Par contre, deux semaines après je ne m’y fais toujours pas à cette fin, elle aurait pu se terminer autrement. C’est assez surréaliste comme fin en fait, je ne comprends pas le choix des auteurs. Je ne peux pas développer plus que ça pour ne pas vous spolier le fond de l’histoire, mais c’est juste un crève-cœur. Bon sang ce que j’ai pu pleurer sur les deux derniers chapitres et je refuse de me dire que ça se termine comme ça. Je ne comprends pas vraiment le message qu’ils ont voulu faire passer. Était-ce pour prouver quelques choses ? Alors, je sais bien qu’ils n’avaient pas de fin prévue, que les chapitres et idées sont arrivés au fil de l’écriture, mais voilà, même si j’ai aimé cette fin déchirante, je ne comprends pas vraiment pourquoi l’avoir choisie, elle, alors qu’il y avait d’autres choix possibles. Cependant, je respecte celui qu’ils ont choisi, même si mon cœur saigne depuis.

Une plume toujours aussi addictive, malgré une faim qui me laisse dubitative. Ça reste cependant un coup de cœur intersidéral, l’une des meilleures histoires que j’ai pu lire. Je n’avais jamais ressenti autant de choses pendant une lecture.

40510722_1858278570918696_6118503216087826432_n

40439191_886749688189003_6868301254955630592_n

 

 

 

 

 

 

 

Cupcakes and Co(caïne) #2

66275213_867013376997907_8933071121394171904_n

Merci à Fleur Hana pour ce service presse.
Thème : Chick lit – Pâtisserie – Cocaïne – Comédie – Feel good – Humour
Date de sortie : 12 Juillet 2019

56888619_168201920762813_5439304621271023616_nAuteure :

Originaire du Sud de la France, Fleur Hana est connue pour son roman à succès Nous deux à l’Inifini.

Son premier succès est survenu en 2013 avec Feeling Good alors que la vague Cinquante nuance de Grey et Beautiful Bastard déferlait sur la romance.

Publiée entre autre chez Hugo New Romance, J’ai lu, HarperCollins France, France Loisirs, Audible, elle a également été la marraine du premier prix de la romance Nouvelles Plumes-France Loisirs en 2018.

Son roman Follow Me a été nommé lors du prix New Romance Awards 2017 dans la catégorie « Meilleure New Romance française ».

Son domaine de prédilection est la littérature féminine où elle navigue entre le New Adult, la New Romance, le Young Adult, la Chicklit, le paranormal, le romantic suspens et la Women’s Fiction.

Synopsis :

Votre cupcake, avec ou sans cocaïne ?

J’allais enfin pouvoir reprendre mon business avec la vente de mes cupcakes.

Ma priorité était vraiment de me recentrer sur ma petite boutique.

Tout était parfait, les touristes commençaient à arriver et ma nouvelle recette glacée leur plaisait déjà.

Tout devait se dérouler sans accroc.

Enfin ça, c’était la théorie.

La pratique ? Aujourd’hui, me voilà à nouveau embarquée dans une sombre affaire de drogues dures avec mon lieutenant sexy, une grand-mère italienne, la réincarnation de Tolstoï et la version naine de Jolly Jumper.

Avis :

On retrouve Maxence et Charlotte là où nous les avions quittés. Charlotte attend que Maxence arrive suite au rendez-vous qu’il lui a imposé chez elle, même si elle était ravie de ce rencard, sauf qu’il ne vient pas. Il lui pose carrément un lapin, elle est folle de rage surtout qu’il ne l’a pas prévenu et ne lui donne pas signe de vie pendant 48h. Autant dire qu’elle a eu le temps d’imaginer vingt mille morts possible pour lui et qu’elle compte bien en mettre au moins une en pratique dès qu’elle le croisera à nouveau s’il daigne se montrer un jour. Et c’est au moment où elle s’y attend le moins qu’il la surprend de sa présence, le ton monte rapidement et son excuse est son travail dont il ne peut rien révéler. Il décide de couper court à ce début de relation, si elle a d’ailleurs commencé, car selon lui ils ne sont pas compatibles. Bien sûr il ne faut que quelques jours voir heures à Charlotte pour se mettre à nouveau dans les ennuis et dans une position plus que délicate en acceptant un boulot de stockage au black. Elle n’aura pas d’autres choix que de courir chercher de l’aide auprès du Lieutenant qu’elle ne voulait plus jamais revoir.

Qu’est-il arrivé à Maxence ? Quel est le nouveau boulot de Charlotte ? Pourquoi aura-t-elle besoin de Maxence ? Dans quels ennuis s’est-elle encore mise ? Arrivera-t-elle à s’en sortir indemne encore une fois ?

Quand on pense que tout est résolu après que l’enquête sur la cupcakerie a été classé à la fin du premier épisode, on se rend vite compte que Charlotte est un aimant à problèmes ou plutôt qu’elle s’entête à les trouver. Je ne peux pas vous en dire beaucoup plus s’en vous spoiler mais les affaires de cocaïne et de mafia ne seront pas derrière Charlotte.

On retrouve parfaitement la plume de l’auteure, pleine de malice, d’humour et intrigante. On ne voit pas défiler les pages de ce second épisode, on se laisse porter par les aventures rocambolesques de Charlotte et les mauvaises décisions qu’elle prend sans cesse ^^. Son instinct de survie sera toujours au point mort et ses névroses seront toujours aussi indomptables. Ses pensées partent en vrille, être dans sa tête ça vaut le coup, j’ai explosé de rire à plusieurs reprises.

Maxence est toujours aussi mystérieux mais on a le droit à quelques chapitres de son point de vue et on comprend mieux ses motivations. Il affirme aussi ce qu’il désire avec Charlotte et la tension sexuelle atteindra des sommets. Mais ils se trouveront à nouveau dans l’impossibilité de laisser parler leurs envies et devront museler leur désir. Vont-ils y parvenir ? Surtout qu’au fil du temps ils s’attachent l’un à l’autre bien plus qu’ils ne veulent se l’avouer.

Une très bonne seconde partie. La relation entre Maxence et Charlotte s’intensifie, prend une tournure plus profonde, sensuelle et envoûtante. Les soucis de Charlotte nous font toujours rire et mène toujours cette chicklit au frontières du policier/thriller. La fin est frustrante à souhait et il me tarde d’avoir le 3ème et dernier épisode de cette novella.

40392889_460210574466644_1145037778602426368_n

40461422_1934225413544447_5132543020310200320_n

Désirs défendus

2019_06_PCH_DesirsDefendus_PLAT1_RVB-488x800

Merci à Célia des éditions Fyctia et Hugo New Romance Poche pour ce service presse.
Thème : Homosexualité – Violence – LGBT – Romance M/M – Romance gay – Relations professeur et élève
Date de sortie : 13 Juin 2019

54257336_10156626575487935_616368523265966080_oAuteure :

F.V. Estyer est sans conteste la reine de la littérature gay M/M. Après avoir fait ses premières armes sur des forums d’écriture, elle a publié avec talent et succès plusieurs romances gay-friendly. Depuis des années, elle régale ses nombreux fans par ses écrits tendres, drôles et sulfureux, servis par une écriture moderne et efficace.

Synopsis :

Un professeur. Un étudiant. Une histoire interdite.

Depuis ce jour d’été qui a fait basculer son monde, James part à la dérive. Son travail est la seule chose qui l’empêche de sombrer : professeur d’anglais dans le supérieur, l’enseignement est sa vocation.
Mais quand il croise les yeux vert sombre de Noah le jour de la rentrée, et perçoit la détresse qui émane du jeune homme, il comprend immédiatement que cette année, les choses seront différentes. Car jamais encore il n’avait désiré un étudiant… Prendra-t-il, par amour, le risque de transgresser les interdits ?

Avis :

Premier M/M chez notre partenaire et beau coup de cœur pour moi.

James est professeur d’Anglais dans une école supérieur très sélective et prestigieuse. Il a passé un très mauvais été, il a rompu avec son petit ami Elias avec qui il était depuis 3ans. Il en était fou amoureux et s’est engouffré dans une dépression suite à leur rupture. Même la rentrée qui le met tant en joie d’habitude n’arrive pas à lui redonner le sourire et le sortir de cette mauvaise passe. Jusqu’au moment où son regard croise dans sa classe celui de Noah, un nouveau en première année. La voix de cet étudiant et son charisme attirent James mais c’est surtout la détresse et la douleur qui sont présentes dans ses yeux qui l’intrigue irrémédiablement. En effet, on découvre rapidement que James ne peut s’empêcher de venir en aide à ses étudiants peu importe les problèmes qu’ils ont, il se lance à corps perdu pour les sortir de leurs galères. Et ça sera encore une fois le cas, sauf que Noah est renfermé et n’est pas facile à approcher. Il ne fait confiance à personne, il aura du mal à s’épancher sur le mal qui l’affecte et encore plus de mal à accepter de l’aide. James va tout faire pour briser les barrières de Noah mais plus le temps passe plus le désir qu’il ressent pour lui s’accentue jusqu’à devenir insoutenable. Surtout que rien ne sera jamais possible entre eux, Noah est son élève et il tient trop à son emploi pour le mettre en péril.

Que subit Noah ? Qui lui inflige tant de souffrance ? Et pourquoi ? James arrivera-t-il à l’aider ? Comment va-t-il gérer l’attirance qu’il ressent pour Noah ? Surtout que Noah ne fera rien pour lui faciliter la tâche.

Ce n’est pas mon premier M/M mais selon la plume s’accroche plus ou moins à ce style. Et là c’est carton plein pour cette auteure. C’est sensuel, tendre même si parfois le désir devient si intense qu’il fait ressortir un coté brutal mais toujours dans les sentiments, l’affection tout ce que j’aime. L’intrigue est si mystérieuse, on plonge tête la première dans cette romance et dans les interrogations quelle amène. L’auteure mène rudement bien son histoire et saupoudre les révélations au fur et à mesure. Elle utilise la narration unique du point de vue de James qui accentue encore plus le mystère et nous maintient dans l’ombre sur ce que Noah vit et pense. On est soumis à la même attente que James : que Noah dévoile ce qu’il cache.

Que j’ai aimé ce duo, cette histoire et les rebondissements apportés. James et Noah sont si différents de personnalité mais se sont deux âmes brisés qui vont se trouver et se reconstruire à l’aide de l’autre. James est doux, prévenant, attentif à tout ce qui l’entoure et au moindre détail. Il sera obstiné à sortir Noah de sa souffrance peu importe les conséquences pour lui et se montrera digne de confiance envers lui enfin presque toujours ^^. Noah lui est taciturne, renfermé et ne fera aucun effort pour s’ouvrir aux autres bien au contraire, il préfère tous les tenir à l’écart de sa vie. Il est si seul, si perdu et souffre tellement de la situation dans laquelle il se trouve et ne sait pas comment en sortir. On a mal pour lui et comme James on aimerait l’aider à se confier et à le soustraire du mal qui le ronge.

On a peur pour Noah, on tremble que leur relation, quel qu’elle soit, soit découverte et des conséquences qui en découlerait. Mais on vibre tant de leurs premiers échanges, de la confiance qui s’installe et des premiers moments charnels si intense et sulfureux. Ils m’ont chacun brisé le cœur à leur manière par ce qu’ils ont enduré ou endure toujours et par cette haine de l’autre, aberrante à mes yeux, qu’ils endurent, cela m’a révolté. L’auteure traite avec justesse ces problèmes rencontrés par la communauté LGBT ainsi que leur préférence à ne pas parler de leur orientation sexuelle de peur des jugements, des regards et des réflexions qui existent malheureusement encore de nos jours.

C’est un beau coup de cœur pour ce roman, pour James et Noah et la plume de l’auteure que j’ai découverte via cette lecture. Je vais me plonger dans ces autres écrits sans tarder et j’espère qu’elle continuera à être publiée chez notre partenaire. Si vous n’avez jamais lu de M/M celui-ci est parfait pour plonger dans ce style avec douceur, amour et sensualité.

40392889_460210574466644_1145037778602426368_n

40461422_1934225413544447_5132543020310200320_n

 

 

 

 

 

 

 

 

Avis : 

Ce n’est pas mon premier roman MM, mais je dois dire que c’est celui qui m’a, le plus conquise et bouleversée. Le résumé ne fait pas honneur à l’histoire. Nous avons l’impression qu’il s’agit d’une histoire d’amour interdite entre deux hommes, entre un prof et son élève. Mais c’est beaucoup plus poussé que cela.

On fait la connaissance de James, jeune professeur d’anglais qui s’apprête à faire sa rentrée, depuis quelque mois il n’est que l’ombre de lui-même suite à sa rupture avec son ex-petit ami. Il n’arrive pas à se remettre de cette rupture et se laisse un peu aller. Persuadé qu’il n’arrivera jamais à ressentir la moindre attirance pour un autre homme, il est loin de se douter qu’un de ses élèves va accaparer ses pensées. Noah est un jeune homme introverti, mystérieux, et on comprend très vite que quelque chose cloche chez ce jeune homme.

J’ai trouvé les deux hommes particulièrement attachants et touchant, malgré leur différence d’âge, ils vont trouver l’un en l’autre l’aide dont ils ont besoin pour surmonter leurs différentes épreuves. James aime aider son prochain, et même s’il s’est promis de ne pas retomber amoureux pour ne pas souffrir, la détresse qu’il perçoit chez son élève va faire tomber ses nouvelles barrières et lui redonner espoir, même s’il sait que son histoire avec Noah est interdite et vouée à l’échec.

Cette fois encore, c’est la découverte d’une nouvelle auteure et j’ai vraiment adoré découvrir sa plume. En fouinant sur son insta à la suite de ma lecture, je me suis aperçu que l’auteure n’écrivait que du MM, j’attends avec impatience son prochain roman, surtout si émotionnellement il est pareil.

F.V ester à une plume incroyable, elle va chercher loin dans les rebondissements, et encore une fois on est loin de se douter ce qui peut arriver en ne lisant que le synopsis. Et bon, elle n’y va pas de main morte avec nos deux protagonistes. Narration à une voix, nous n’avons que la version de James, ce qui rend le personnage de Noah encore plus intense. On est loin de ce douté ce que le jeune homme peut vivre. S’il souffre, nous souffrons tout autant. Plus d’une fois, je me suis sentie prise au piège, des montagnes russes, des émotions à n’en plus finir. Ce que j’aime dans un MM c’est cette intensité qu’on ne retrouve pas dans les romans MF, de plus ici, c’est extrêmement bien écrit.

L’auteure a su trouver les mots justes, pour décrire des situations terriblement dures. Le pire, et je dis bien le pire c’est que je suis persuadée que des jeunes vivent ce genre de situation et cela me désole d’imaginer qu’on puisse vivre une telle situation et tout le monde n’a pas la chance de tomber sur un James.

C’est simple, je n’ai pas lâché mon roman, il a été lu en une seule journée, bébé dans les bras, je me suis tranquillement installée sur le canapé et j’ai été accaparé par cette sublime et divine histoire. Je me suis sentie concernée comme jamais auparavant. Le plus dur, ça a été de se sentir impuissante. Heureusement, l’histoire a des moments légers et merveilleux, la relation secrète de Noah et James est juste magnifique, on se demande comment ils vont réussir à s’en sortir et pouvoir vivre leur histoire au grand jour.

Quand je vous dis que l’auteure m’a subjugué, je ne cache pas mes mots, j’étais loin de me douter que j’allais lire une telle histoire. J’ai passé un excellent moment et j’ai eu un coup de cœur pour tout. La plume de l’auteure, les personnages et l’histoire.

Si vous aimez les histoires interdites, les MM, les rebondissements à vous en faire mal au ventre. Alors, ce livre est fait pour vous.

40392889_460210574466644_1145037778602426368_n

40439191_886749688189003_6868301254955630592_n

PS : Oublie-moi!

ps-oublie-moi-1204403-264-432

Merci à Carole des éditions Addictives pour ce service presse.
Thème : Romance Contemporaine – Cœur Brisé – Acceptation de soi – Passé douloureux – Pardon
Date de sortie : 17 Juin 2019

emma-m-green-1009409Auteure :

Nous sommes deux «tout juste trentenaires » qui n’aiment pas trop parler d’elles… mais beaucoup parler d’amour et d’écriture ! 🙂

Notre pseudo est un clin d’œil à la série qui a bercé notre adolescence, Friends, et à l’une des premières histoires d’amour impossible qui nous a marquées : celle de Ross et Rachel. Greene (qu’on a simplifié en Green) est le nom de famille de Rachel, le personnage auquel on s’identifiait le plus : marrante, imparfaite, un peu névrosée, très romantique, et capable de se moquer d’elle-même. Emma est le prénom de la fille que Rachel et Ross finiront par avoir ensemble… parce que l’amour triomphe toujours, c’est un fait ! Et la dernière raison : c’est un peu plus sexy que Phoebe Buffay, comme pseudo.

(…) De façon générale, on peut dire qu’on partage la même sensibilité : on aime rire, s’émouvoir, rêver, trembler, pleurer (et croyez-nous, on a la larme facile !). Ce sont toutes ces émotions qui nous animent et qu’on essaie de transmettre à nos lecteurs.

Synopsis :

Léonore est belle comme le jour, mais elle vit dans l’ombre pour cacher son plus gros complexe et son plus douloureux secret.

Pourtant, quand une agence de mannequins atypiques s’intéresse à elle, elle y voit une chance de se reconstruire. Mais ses espoirs se brisent lorsqu’elle découvre l’identité de son nouveau boss : Wolf Larsson, le garçon qu’elle aimait et qui a bien failli la détruire.

Il fut son premier amour, son bourreau, son pire cauchemar… Huit ans après le drame, elle est devenue une lionne prête à tout pour survivre. Lui a gardé ses mots féroces et ses yeux de loup.

Elle va devoir lui pardonner. Il va devoir se racheter. Pour raviver la flamme qui brûle encore entre eux, malgré tout.

Avis :

Léonore Dumas alias Léo vit à Paris avec son petit ami photographe. Étudiante en criminologie, elle aurait bien besoin d’un job pour arrondir ses fins de mois. Elle se présente à des castings de mannequinat, poussée par son petit ami qui la trouve sublime et faite pour cela, mais malheureusement elle cache sous ses vêtements une différence de taille qui la fait échouer à chaque fois. Jusqu’au jour où elle se présente à l’agence Strange&Strong, spécialisée dans les mannequins atypiques, elle est au bon endroit. Mais elle va tomber de haut en rencontrant le second associé de cette agence, qui n’est autre que Wolf Larsson : son premier amour et son bourreau du passé. Elle ne veut rien savoir et quitte précipitamment l’agence mais c’est sans compter sur Le loup qui ne la laissera pas filer. Il lui proposera un contrat alléchant, elle va résister jusqu’au moment où la vie lui jouera encore un sale tour et qu’elle se retrouve célibataire, à la rue et qu’elle finisse chez son grand père. Elle finira par pactiser avec son bourreau, le Loup, tout en espérant ne pas y laisser des plumes à nouveau et elle lui fera bien savoir. Wolf est encore fou de désir pour Léo et même si elle le haït au plus haut point il ne la laisse pas indifférente non plus et la trouble plus que de raison.

Que s’est-il passé entre eux ? Quel lourd secret cachent-ils ? Quelle est la différence de Léo ? Vont-ils réussir à travailler ensemble ou bien s’entre-tuer ? Vont-ils résister au désir qui les habite ?

Encore une belle romance pour notre duo d’auteures. On est directement happé par leur histoire, on se pose énormément de questions surtout sur le passé qui les lie et Emma Green mènent parfaitement bien son jeu en délivrant les informations au fur et à mesure de la lecture. Ce passé, cet évènement qui les a marqué à jamais physiquement et psychologiquement sera le fil conducteur de l’intrigue. Beaucoup de rebondissements s’y ajoutent avec la diversité des personnages secondaires ajoutés, parfaitement maîtrisé et détaillé, qui apportent leurs lots de surprises.

Léo est aussi forte que brisée par son tragique passé. Elle n’a que très peu d’amis, elle n’arrive pas à s’ouvrir aux autres ni à leur faire confiance. Elle cache son corps et les marques qui le compose, elle ne l’accepte pas et trouve cela laid. On ressent pleinement sa douleur, son manque de confiance en soi à cause de sa différence, ça nous touche en plein cœur. Mais elle ne se laisse pas faire pour autant elle a une repartie à tout épreuve, une vraie guerrière et c’est le Loup qui va en faire les frais. Wolf est un maniaque du contrôle. Beau, riche et intelligent tout lui réussit et il obtient tout ce qu’il veut enfin presque tout. Car il veut Léo mais elle va lui résister autant que possible. Sous son apparence froide et autoritaire on découvrira un homme au grand cœur qui se sent responsable de tous les maux des personnes qu’il aime.

Mention spéciale pour les personnages secondaires qui m’ont autant plus que les principaux en particulier Strange avec sa petite famille et le grand père de Léo qui est très attachant.  D’autres nous énervent prodigieusement comme les parents de Wolf et certains nous intriguent comme la tante Judith de Wolf.

Tout est réuni pour avoir un gros coup de cœur pour cette histoire malheureusement la magie n’a pas opéré chez moi et pourtant je suis une grande fan du duo d’auteures. J’ai été prise dans l’intrigue  et la tension qu’elle véhicule. Les joutes verbales entre nos deux héros aux réparties cinglantes nous électrisent tout comme l’amour/haine entre eux. Elles véhiculent deux messages fort celui de l’acceptation de soi avec nos différences et d’en faire une force ainsi que celui du pardon. Mais je n’ai pas ressenti les émotions que les auteures veulent nous transmettre et mon sentiment à la fin de cette lecture est donc ambivalent.

Il y a un côté addictif suite au passé trouble qui les habite, leur relation amour haineuse est envoûtante et la richesse des personnages est toujours un régal. Même si le feeling n’est pas passé sur cette romance, elle reste néanmoins une lecture sympathique qui pourrait plaire à beaucoup.

40427094_239434850102693_7458266814661787648_n

40461422_1934225413544447_5132543020310200320_n