10 bonnes raisons de te détester!

10-bonnes-raisons-de-te-detester-1228584-264-432

Merci à Carole des Editions Addictives pour ce service presse
Thème : Romance Contemporaine – Hawaï – Écologie – Enfants
Date de sortie : 14 Août 2019

emma-m-green-1009409Auteure :

Nous sommes deux «tout juste trentenaires » qui n’aiment pas trop parler d’elles… mais beaucoup parler d’amour et d’écriture ! 🙂

Notre pseudo est un clin d’œil à la série qui a bercé notre adolescence, Friends, et à l’une des premières histoires d’amour impossible qui nous a marquées : celle de Ross et Rachel. Greene (qu’on a simplifié en Green) est le nom de famille de Rachel, le personnage auquel on s’identifiait le plus : marrante, imparfaite, un peu névrosée, très romantique, et capable de se moquer d’elle-même. Emma est le prénom de la fille que Rachel et Ross finiront par avoir ensemble… parce que l’amour triomphe toujours, c’est un fait ! Et la dernière raison : c’est un peu plus sexy que Phoebe Buffay, comme pseudo.

(…) De façon générale, on peut dire qu’on partage la même sensibilité : on aime rire, s’émouvoir, rêver, trembler, pleurer (et croyez-nous, on a la larme facile !). Ce sont toutes ces émotions qui nous animent et qu’on essaie de transmettre à nos lecteurs.

Synopsis :

Art Pearson a deux amours dans la vie : son île du Pacifique et l’hôtel paradisiaque qu’il a bâti en partant de rien. L’engagement, la famille, ça n’a jamais fait partie de ses plans.

Pourtant, son passé le rattrape sept ans après une nuit torride et sans lendemain : une jeune Française vient de débarquer à Hawaï, avec ses jumeaux et son sale caractère, prête à piétiner tous les châteaux de sable sur son passage.

Entre le bad guy sans attache et la mère célibataire, le paradis sur terre pourrait bien tourner à l’enfer.

Avis :

On fait le rencontre de Gabrielle alias Gaby, mère de deux jumeaux de 6ans issue de son meilleur coup d’un soir 7ans auparavant. Elle est en pleine To do list sur toutes les bonnes raisons de détester Mec Détestable alias le géniteur des enfants, Arthur Pearson. Pour ses jumeaux Sirius et Hermione, elle décide de partir à Hawaï, c’est là qu’il vit, sans billet retour avec eux pour qu’ils rencontrent leur père devenu propriétaire d’un hôtel écolo de l’île. Sirirus ne parle plus depuis un an car cette absence de père lui est insupportable et Hermione se met en danger, s’éparpille sans cesse en quête de limite et de reconnaissance. Si Gaby le fait c’est pour eux rien que pour eux car elle déteste Art de s’être volatilisé et d’être si difficile à trouver. Elle débarque sur l’île comme un cyclone avec ces deux sorciers turbulents et déclenche un tsunami dans la vie d’Art en lui lâchant la bombe qu’il est leur père. Il veut qu’elle reparte au plus vite, il ne veut pas la croire mais les ressemblances sont si vives. Elle campe sur ses positions et ne partira pas de l’île avant qu’elle ne l’ai décidé. Une cohabitation forcée s’installe pour notre plus grand plaisir.

Comment va se dérouler cette cohabitation ? Gaby fera-t-elle entendre raison à Art ? Lui finira-t-il par reconnaître sa paternité ? Comment cette pseudo famille va-t-elle évoluer ? Ou cela va-t-il les mener surtout que le désir est toujours aussi vif entre eux ? Et quels secrets cachent ils tous les deux ?

Que j’ai aimé ce roman. Dévoré en à peine 2 petits jours, je me suis totalement régalée. Le cyclone Gaby nous emmène avec elle à Hawaï pour un voyage extrêmement compliqué mais « difficile n’est pas impossible » et elle va nous le prouver à de multiples reprises. Tenace avec un caractère à toutes épreuves elle va faire face à Art qui ne vit que pour sa liberté et son île. Ses deux mini sorciers sont toute sa vie et elle est prête à tous les combats pour eux comme chaque mère pour ses enfants. En grande fan d’Harry Potter j’ai adoré chaque référence sur ce sujet et en tant que mère je me suis identifiée à elle dès le premier chapitre où les enfants deviennent des tornades de niveau 3.

Art est un grand mystère à lui tout seul qu’on ne cesse de chercher à déchiffrer. Il ne veut pas d’attaches, pas de sentiments et surtout ne plus souffrir. On comprendra au fil des pages ce qui l’a forgé de cette manière et on ne peut qu’être touché par ce passif si douloureux et pour lui qui se sent si coupable. Malgré son refus de s’impliquer et sa mauvaise foi évidente, on tombe littéralement sous le charme de Mec Détestable, qui ne l’ai pas tant que ça bien au contraire. Gaby ne restera pas insensible non plus et on la comprend que trop bien.

Je n’aime pas les histoires simples ou les héros s’aiment au premier coup d’œil pour vivre le grand amour. J’aime quand c’est compliqué, difficile mais qu’ils surmontant chaque épreuve et surtout qu’ils finissent par reconnaître les sentiments qui se sont construits et installés au fil du temps. Dans ce roman, c’est exactement ça. Ils se désirent mais ne veulent pas y céder, ils se cherchent inlassablement dans des joutes verbales piquantes et très émoustillantes qui donnent un très bon rythme à l’histoire et surtout de parfaits préliminaires. Vous l’aurez compris ça crépitent à Hawaï et ils sont loin de se douter des problèmes qui les attend et qu’ils bon devoir affronter ensemble. Des liens vont se tisser malgré toute la réticence d’Art et les secrets que chacun dissimulent risque bien de semer un chaos monumentale dans ces toutes nouvelles relations si fragiles.

Un joli voyage avec de magnifiques descriptions de l’île faite par les auteures. On embarque directement pour cette belle romance semés d’embûches qui nous fait palpiter autant de désir, d’inquiétude, d’émotions et d’amour.

40392889_460210574466644_1145037778602426368_n

40461422_1934225413544447_5132543020310200320_n

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s