Mois : septembre 2019

Deep & Dark

deep-dark-1227666-264-432

Merci à Carole des Editions Addictives pour ce service presse.
Thème : Amnésie – Perte de mémoire – Roman – Nouvelle vie – Nouvelle identité – Tueur
Date de sortie : 03 Août 2019

A1Nq7ap+PUL._SY600_Auteure :

Bouleversant certains codes de la romance, Sophie S. Pierucci malmène ses personnages et ses lecteurs en les faisant passer du rire aux larmes d’une page à l’autre. L’auteure aime créer des histoires avec des héros que l’on n’attend pas forcément et sur des sujets complexes.

 

Synopsis :

Il doit la tuer. Va-t-elle succomber ?

Il y a trois ans, Leia Taylor a dû tout quitter sans un regard en arrière. Nouvelle vie, nouvelle identité, sans trace, sans histoire, jusqu’au jour où l’impensable se produit : un homme chargé de la tuer s’introduit chez elle.

Il est dangereux, il est implacable, il est tout ce qu’elle a toujours redouté… Mais dans sa lutte pour lui échapper, elle parvient à le blesser. Et, quand son mystérieux agresseur se réveille, il a perdu la mémoire.

Allié ou ennemi ? Comment savoir ? Peut-elle vraiment faire confiance à quelqu’un qui ne sait plus qui il est ?

Est-il son pire cauchemar ou ce qui pouvait lui arriver de mieux dans sa vie ?

Avis :

Dès le début Sophie nous plonge dans le mystère et le flou le plus total. Le prologue nous fait découvrir une femme Leia, qui se fait appeler Lana, en pleine cavale qui se rend à Keystone pour donner quelque chose mais on ne sait pas quoi ni pourquoi. Le roman débute 3ans après cela et malgré ses réticences à rester au même endroit plus de quelques jours ou semaines elle est toujours là et un inconnu, tueurs à gage vient pour elle. Il l’a étudié pendant des semaines entières et va à sa rencontre avant d’honorer son contrat. Il n’a juste pas pensé qu’elle est pu autant changer durant sa cavale et rien ne va se passer comme prévu. Alors qu’il est entré chez elle par effraction elle le surprend, elle est armé et prête à s’en servir. Sa survie est plus importante que tout, au moment où elle tire, un meuble tombe neuf son agresseur et l’assomme. Il se réveillera totalement amnésique et bien loin de sa personnalité d’avant.

Que va faire Lana avec lui ? Va-t-il recouvré la mémoire ? Que décidera-t-il de faire à ce moment-là ? Va-t-elle fuir à nouveau ? Comment va se dérouler cette cohabitation forcée ? Que cachent-ils tous les deux ? Quels sont leurs secrets ? Qui veut la mort de Lana ? Et pourquoi ?

Quel livre ! Je suis Sophie et son actualité depuis un moment mais je n’avais encore jamais lu un de ses romans malgré qu’ils soient tous dans ma PAL. Et bon sans celui-ci envoi du lourd, du méga lourd. Sa plume est incroyable, son intrigue encore plus et le dénouement est phénoménal. Elle mène sa barque avec brio et virtuosité. On se laisse totalement envoûter par cette romance à suspense dont on dévore chaque page avec frénésie.

Les héros sont savamment travaillés par l’auteure et nous distillent au compte de gouttes les informations nécessaires pour comprendre de quoi il est question. Leia représente la fragilité, la douceur, la luminosité et l’humanité quand « Jack » représente la force, la violence, l’ombre et l’égoïsme. Je ne peux pas trop vous en dire pour ne pas vous enlever le plaisir de tout découvrir durant votre lecture mais ces deux-là se haïssent autant qu’ils ont besoin de l’autre et qu’ils se complètent. Lana nous surprendra dans ces agissements, elle voit le meilleur en chacun et « Jack » n’y échappera pas. Elle se métamorphosera au fil des pages dans une version plus forte et épatante. Vous allez aimer détester « Jack » car on ne peut pas y échapper, il nous touche dans sa dualité et on tremble de ne pas savoir quel versant de sa personnalité va gagner ce duel.

L’angoisse nous accompagne au fil des pages, la tension est à son comble également et la fin est un ascenseur émotionnel de dingue. Ayez le cœur bien accroché car ça déménage et le mien a bien failli me lâcher sur la fin. Un gros coup de cœur pour cette romance à suspense qui nous embarque dans un voyage de folie. A lire absolument.

40374379_467855890291467_4577514803353878528_n

40461422_1934225413544447_5132543020310200320_n

Until the end

until-the-end-1196937-264-432

Merci à Celia des Éditions Fyctia/Hugo Roman Poche pour ce service presse.

Thème : Amour – Relation Amoureuse – Enlèvement – Séquestration – Sexe – New romance

Date de Sortie : 05 Septembre 2019

Auteure : 

laura-s-wild-952390-330-540.jpg

 

Laura S. Wild est une écrivaine française, auteure de new romance. My Escort Love, son premier roman, est paru en 2016 et a reçu le prix du Meilleur Roman Français du festival New Romance.

 

 

 

Synopsis : 

Un soir d’octobre, alors que Mila rentre chez elle, sa vie bascule. Quelqu’un l’attend en bas de son immeuble. Une main se plaque sur sa bouche, et un 4X4 l’emporte… Mila vient d’être enlevée.

Lorsqu’elle revient à elle, la jeune femme s’aperçoit qu’elle est séquestrée et coupée de tout, sans comprendre pourquoi elle a été prise pour cible. Qui est son ravisseur ? Que lui veut-il ?

Retenue dans un endroit isolé, elle va devoir apprendre à vivre avec Carter, l’homme chargé de la surveiller, qui la trouble autant qu’il la terrifie.

Pour Carter, Mila n’est qu’un contrat de plus à honorer. Sa mission est simple : l’enlever, la maintenir prisonnière puis la relâcher une fois la rançon payée. Mais il commet une erreur qui va tout bouleverser : quelque chose chez sa captive lui fait baisser la garde. Et il laisse malgré lui un lien se créer entre eux…

Tandis que leur cohabitation forcée se prolonge, Carter et Mila en découvrent chaque jour davantage l’un sur l’autre et la jeune femme réalise que malgré les apparences, son ravisseur porte un lourd fardeau et qu’il est peut-être prisonnier autant qu’elle.

Et si l’amour pouvait les libérer ?

Avis :

Voila plusieurs mois que ce roman me faisait de l’œil, depuis l’annonce par Fyctia et Laura. Et quand la couverture est sortie, je me suis dit « ah ouais, celui-ci il me le faut ». Et je peux vous dire que si j’ai été conquise par [Et puis soudain] qui avait été un coup de cœur, ici on est dans le gros, énorme, gigantesque coup de cœur absolu.

Dès le début on sait ou plutôt on devine qu’on n’en sortira pas indemne. L’auteure nous prévient que l’histoire ne va pas être un long fleuve tranquille.

Mila n’ a pas eu la vie facile, petite elle a perdu ses parents et a été de foyer en foyer, à ses 16 ans, elle reçoit un appel qui va changer sa vie, et depuis deux ans, elle vit un petit appart à Chicago, où elle a fait la connaissance de Gaby, qui est devenue sa meilleure amie et son chéri Elliot. Elle mène une vie tranquille. Un soir alors qu’elle rentre chez elle, elle va être enlevée en bas de son immeuble. On ressent tout de suite ce que Mila a pu ressentir quand elle a vu cet homme au regard vert s’approcher d’elle. C’est intense et assez violent.

On fait alors la connaissance de Benjamin et Carter, ses ravisseurs, si Benjamin se montre le plus sympa des deux pour lui faire oublier sa condition de captive, Carter est tout l’inverse.

Sombre. Brutal. Odieux. Redoutable. Glacial. Obsessionnel

Vous l’aurez compris ce n’est pas un enfant de cœur. Il a une mission et compte bien aller jusqu’au bout, et passer à autre chose comme il le fait tout le temps. Sauf que cette mission ne se passera pas comme d’habitude, en cours de route, un élément va venir changer la donne. Et il fuit, avec elle… Sa captive.

J’ai adoré les deux personnages, Carter m’a brisé le cœur à plusieurs reprises, plus on avance dans le roman, plus on apprend à connaître l’homme qui se cache derrière la « bête ». Son passé, ce qu’il a vécu fond la personne qu’il est devenu aujourd’hui. Honnêtement j’ai craqué pour lui, et ce, dès le début de l’histoire. Il ne peut pas en être autrement en fait. Quand a Mila, elle m’a énormément plus, cette jeune femme forte qui est passée par bien des soucis depuis son plus jeune âge m’a redonné espoir. Tout au long, même si c’est la peur qui la dicte, elle ne perd jamais espoir et se livre dans un sacré combat : sa liberté. Elle ne se laisse pas faire. Si au départ elle déteste Carter et ne crois pas un mot quand celui-ci lui dit qu’elle court un grave danger, petit à petit elle comprend que les intensions de Carter et Benjamin sont tous sauf mauvaises.

Mais pourquoi ce revirement de situation ?

Tant de questions qu’on se pose, et, même si j’ai un peu compris ce qui allait se passer, j’étais loin de me douter d’un tel rebondissement. Non pour moi c’était juste impossible et fait, je n’y étais absolument pas préparer. J’ai été surprise (dans le bon sens du terme et c’est toujours autant un régale).

Carter et Mila, sont diamétralement opposés, ils ont tous les deux soufferts certes, mais si l’un à réussir à s’en sortir et voir la vie du bon côté, l’autre, c’est tout le contraire, il n’arrive pas à se sortir son passer en tête. Leur rencontre pourrait bien les unir à tout jamais.

Laura S. Wild, nous livre une histoire poignante, elle maîtrise le côté psychologique et sombre des personnages. C’est comme si nous étions dans leur tête. On sent les conflits, le déchirement face aux sentiments qui apparaissent alors qu’il ne devrait pas en avoir. Et pourtant.

On nous parle du syndrome de Stockholm (le développement d’un sentiment de confiance, voire de sympathie des otages vis-à-vis de leurs ravisseurs ou/et le développement d’un sentiment positif des ravisseurs à l’égard de leurs otages). Ici, on se demande qui des deux a autant besoin l’un de l’autre et c’est assez troublant.

Tout au long de l’histoire, nous apprenons à découvrir les protagonistes, on s’attache fortement à eux. Comme je le disais je suis tombée amoureuse de Carter, de ses débordements, ses peurs, c’est une myriade d’émotions. Ses blessures deviennent les nôtres et nous atteignent.

Je retrouve la plume de Laura que j’ai découverte grâce à [Et puis soudain] et quel plaisir de la retrouver dans ce genre de registre. J’espère que nous aurons très vite d’autres pépites de ce genre. Et même si [Until the end] n’a rien à voir avec ces autres romans, je peux vous garantir que le pari est réussi haut la main. Pour moi c’est une petite bombe que je ne regrette absolument pas d’avoir lue. J’aurais juste aimé le lire un petit peu moins vite, mais tellement pris dedans que j’ai eu du mal à le fermer dimanche soir.

Un roman sombre, avec beaucoup de sentiments, de profondeur, de pudeur et une sincérité à couper le souffle. Voilà ce qu’il faut retenir de cette histoire prenante et addictive. Je l’ai lu en même pas 24 h, du début à la fin, on est tenue en haleine, c’est impossible de le lâcher. Un grand huit sensationnels, des émotions sens dessus dessous.

40510722_1858278570918696_6118503216087826432_n

40439191_886749688189003_6868301254955630592_n

 

 

 

 

 

 

Avis :

J’avais repéré ce roman au premier coup d’œil. Cette couverture divine et ce synopsis très intrigant m’ont fait piaffer d’ impatience.

On fait connaissance avec Mila le jour du départ de sa meilleure amie Gaby qui s’apprête à partir avec son petit ami Elliott à la découverte des capitales Européennes. C’est une jeune femme pétillante, mais dont le départ de sa seule amie la bouleverse. Et les bouleversements ne vont pas s’arrêter là. Sa vie va soudain basculer alors qu’elle est enlevée est retenue prisonnière par deux hommes imposants. Et là c’est la peur et la terreur qui vont s’installer. Bien que terrifiée on sent en Ludmilla une combativité, le désir d’en réchapper. Elle va donc essayer de trouver une issue à son calvaire en analysant ses deux ravisseurs.

L’un métis, l’autre un barbu aux yeux d’un vert glacial : Benjamin et Carter.

Mais qui sont ces hommes qui lui en veulent ? Et pourquoi elle ?

On plonge dans une romance très noire qui nous bouscule sérieusement.

On se pose mille questions et on ressent la peur de l’héroïne.

Ces deux individus qui la détiennent sont très opposés tant par l’aspect que par le caractère.

On sent Carter à cran, proche de la rupture beaucoup moins dans la maîtrise que Ben. Une rage sourde gronde en lui. Son caractère changeant est déstabilisant tantôt doux, tantôt brusque et colérique c’est une véritable bombe à retardement. Ludmila tente de cerner cet homme mais la peur et le stress sont omniprésents à son contact. Elle  tente de se ressaisir, de se contrôler afin de repérer la moindre opportunité qui lui permettrait de quitter son enfer mais c’est sans compter sur la vigilance de Carter. Implacable il devine toutes ces pensées, l’observe avec la plus grande attention. Là où carter a des accès de colère incontrôlables, Benjamin lui est beaucoup plus conciliant et étonnamment attentionné envers Ludmila.

En progressant dans l’histoire l’intrigue se met en place petit à petit, révélant la réalité des choses. Malheureusement pour moi, la magie n’a pas opérée. Je n’étais pas à l’aise. Je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages, peut-être que le sujet traité m’a trop déstabilisée.

Une chose est sûre, cela n’est en rien du tout dû à la plume de l’auteur qui est simplement magnifique mais à ma perception de l’histoire et du sujet abordé. J’ai été trop perturbée par le comportement de Carter que j’en ai perdu toutes mes émotions. J’en suis très attristé car j’avais mis la barre haute pour ce roman.

J’ai arrêté ma lecture à 70 % du livre ne parvenant plus à poursuivre. J’ai été pourtant tenté de continuer en me disant j’y suis presque. Mais je me suis fais spolier en beauté par un commentaire vu sur une plateforme. C’est pour ces raisons que je ne mettrai pas de note car cela ne serait pas juste envers l’auteur .

Cependant je conseille ce roman car à mon sens l’intrigue bien ficelée, la plume de l’auteur est fluide et très accrocheuse et beaucoup d’entre vous j’en suis certaine pourront plonger aisément dans cette histoire.

40393884_1825072330917318_8786307115317723136_n

 

 

 

 

 

 

Avis :

Ludmila alias Mila, 23ans, vient d’achever ses études et cherche son premier emploi. Sa meilleure amie Gabriella alias Gaby part en voyage en Europe pendant 8 mois avec son fiancé Elliot. Elle les laisse aux portes d’embarquement de l’aéroport dans les larmes mais contente pour eux qui réalisent leur plus grand rêve. En rentrant à leur immeuble ou chacune possède un appartement, elle se fait interpeller par un homme qui veut des renseignements sur une amie a lui qui habiterait l’immeuble. Elle ne le sent pas du tout et esquisse un mouvement pour passer la porte principale qui la protégerai de lui mais il est plus rapide qu’elle et il la kidnappe. A son réveil, elle se rend compte qu’il y a deux ravisseurs et on ressent toute sa peur. Elle va alors les analyser et chercher à s’échapper de toutes les manières possibles.

Qui sont ces hommes ? Pourquoi l’avoir kidnappé ? Que lui veulent-ils ? Que va-t-elle devenir ? Arrivera-t-elle à s’échapper ? Que cache toute cette sombre histoire ?

Je ne peux pas rentrer plus dans les détails sans vous spoiler le roman, je vous laisse découvrir par vous-même cette dark romance. C’est la première fois que je lis la plume de Laura S.Wild et j’aime beaucoup ce qu’elle nous propose ici. La trame de ce livre est très intrigante, angoissante et oppressante. Tout ce que j’aime y est présent, le côté dark romance pour la dureté des actions et de la relation qui s’établit, le côté thriller pour toutes les interrogations qui nous accompagnent au fil de la lecture ainsi que les menaces qui pèsent sans cesse sur Mila et enfin le côté new romance pour les sentiments et les scènes torrides.

Malheureusement, j’ai mis beaucoup de temps à vibrer d’émotions avec Mila et Carter. Ce qui n’enlève rien à la richesse de ce roman mais qui vient plus d’une perception personnelle. Le côté versatile de Carter m’a trop chamboulé en début de lecture et c’est seulement vers le milieu du roman, quand les révélations apparaissent, que j’ai commencé à ressentir ce que Laura souhaitez nous véhiculer et à m’imprégner dans son roman. Je pense avoir eu un blocage comme Mila par rapport à Carter, être parasité par l’horreur qu’elle vit au début du livre. La fin m’a beaucoup touché, de diverses manières et j’ai apprécié le chemin parcouru par nos héros.

Carter est un personnage très particulier. J’ai aimé son côté sombre, torturé et brisé autant que son second côté qui apparaît bien plus tard. Cependant son besoin de possessivité intense m’a un peu dérangé, je le comprends par son vécu mais c’était parfois trop pour moi. Il n’en reste pas moins sexy et possède son charme propre à lui. Mila nous émeut beaucoup, on s’attache vite à son personnage par la détresse qu’elle ressent et celle de sa situation. J’ai aimé sa ténacité, sa combativité même quand tout était sombre autour d’elle. Elle va totalement changé au cours du roman pour le meilleur ou le pire, tel est la question.

Vous l’aurez compris ce n’est pas un coup de cœur sensationnel pour ce roman. Je n’ai juste pas vibré dès le début et c’est bien dommage. Toutefois tous les ingrédients sont présents pour nous livrer une belle Dark romance allié à un thriller très prenant. Je vous le conseille quand même vivement car tout est une question de perception et que l’histoire est vraiment bien menée par Laura.

40427094_239434850102693_7458266814661787648_n

40461422_1934225413544447_5132543020310200320_n

Immoral

immoral-1234296-264-432

Merci à Carole des Editions Addictives pour ce service presse
Thème : Demi-frère/sœur – Romance – Romantisme – New romance – Relation Demi-frère Demi-sœurs – Famille recomposée
Date de sortie : Le 07 Août 2019

_e5W7VIrAuteure :

Chloe Wilkox est une jeune auteure à l’imagination sans limite ! Pénétrez dans son univers où se mêlent dans une troublante valse action, mystère, amour et sensualité. Ordonne-moi !, publié aux éditions Addictives, est son premier roman.

 

Synopsis :

Provocant, grisant et irrésistible.

Star de l’équipe de football américain du lycée, Logan est sexy, puissant, invincible. Aucune fille ne résiste à son charme, il obtient ce qu’il veut d’un claquement de doigts.

Sauf avec Izzie. Sa future demi-sœur lui tient tête, l’agace et refuse de se laisser intimider.

Il ne devrait pas trouver cela excitant. Il ne devrait pas la désirer, rêver d’elle, de baisers et de nuits débridées.

Leurs parents vont se marier, la société l’interdit, ils deviendraient des parias…

Mais comment résister ?

Avis :

Isobel Pearson alias Izzie vient d’arriver à Felt une petite ville du Texas. Sa mère, Karen après une longue dépression suite à la perte de son mari, y a refait sa vie au côté de Baxter. Elle vient renouer des liens avec sa mère durant sa dernière année de lycée avant d’intégrer l’université de New York comme elle en rêve pour devenir écrivaine. Pendant la dépression de sa mère c’est son grand frère Jayden qui s’est occupé d’elle, multimillionnaire grâce à la création de sa multinationale, il l’avait inscrite dans un internat ultra select, exigeant avec les bonnes manières et l’art des convenances, le tout 100% féminin. Autant dire qu’elle a un choc en arrivant à Felt High, que côtoyer des jeunes adolescents aux hormones en ébullition elle ne connaît pas et que sa vie sexuelle se résume au néant. Et qu’en plus de s’adapter à cette nouvelle vie, elle doit s’adapter à sa nouvelle famille recomposée car Baxter a un fils d’une ancienne union, Logan Taylor du même âge qu’elle mais qui l’horripile en tout point. C’est le Bad boy dans toute sa perfection, arrogant, égoïste, star de l’équipe de football américain du lycée, sexy a se damner qui fait tomber toutes les culottes et enchaîne les conquêtes dans le dos de sa copine officielle, Tanya. Le nouveau cauchemar d’Izzie surtout que sa seule amie ici, Steff, est dingue de lui et que son petit ami Erik est le quaterback de l’équipe de Logan, elle ne peut donc pas échapper à sa présence. Ils se détestent, se haïssent et se livrent une vraie guerre sans limites. Mais à force de se chercher sans cesse, le désir va s’insinuer malgré eux dans leurs pensées les plus inavouables jusqu’à atteindre des sommets ou ils devront lutter pour y résister.

Comment cette guerre va-t-elle finir ? Vont-ils succomber l’un à l’autre ? Où vont-ils se déchirer ? Quelles conséquences leurs choix vont-ils engendrer ? Pourquoi Logan est-il si torturé ? Et pourquoi s’acharne t’il tant contre elle ? Le désir sera-t-il plus fort que la raison et leur famille ?

Les histoires d’amour interdits c’est tout à fait ma came que ce soit relation prof/élève ou demi-frère/demi-sœur sans consanguinité. Et l’auteure nous propose une version explosive dans ce domaine. J’avais déjà succombé à sa plume dans Extrême Lover et ce nouveau roman ne fait que confirmer mes sentiments. C’est envoûtant à souhait, on plonge tout de suite dans le vif du sujet pour ne plus vouloir en sortir en dévorant les pages avec frénésie. L’intrigue suit le schéma type de domaine, un demi-frère et une demi-sœur par alliance qui se rendent la vie impossible jusqu’à ce que le désir les terrassent et qu’ils y succombent mais les subtilités secondaires amenés par Chloé lui donne toute son authenticité, son charme et son addictivité.

Car oui ce roman est prenant au maximum et les émotions nous bousculent sans cesse. Izzie sous son caractère fort, ses réparties tranchantes et ses habitudes bcbg cache une vraie fragilité du a son passé et une certaine inexpérience avec les garçons qui lui porte préjudice à plusieurs reprises dans ce lycée surtout entre les griffes de Logan. Mais elle se montre tenace, affronte tout ce nouveau monde et surtout ses nouveaux ennemies avec beaucoup d’aisance. Mais Logan est encore plus obtus qu’elle, il ne lâchera rien et veut lui faire payer la nouvelle amourette de son père. La vie lui a infligé plusieurs coups qui l’ont amoché depuis son plus jeune âge, il se retranche derrière une façade de Bad boy froid, arrogant et égoïste qui ne lui correspond pas mais qui lui permet de n’en pas s’attacher et souffrir à nouveau. Sauf que l’un comme l’autre n’avait pas prévu de se désirer autant, de vouloir ce qui leur est si interdit, si immoral mais pourtant si évident.

Notre cœur fait du yoyo et notre esprit part dans tous les sens en cherchant une solution pour eux qui ne ferait pas imploser cette situation. Le secret est lourd, insoutenable, angoissant mais il intensifie doublement tous les instants cachés. On vibre de folie avec eux et on rêve d’espoir pour cette relation si bancale mais bourrés de sentiments. L’indécision et la peur va habiter nos héros et surtout Izzie qui prendra de mauvaises décisions sur de mauvaises perceptions. La fin est juste suffocante, on souffre en même temps qu’eux et on ne comprend pas pourquoi le monde entier trouve leur amour si immoral alors qu’il n’en est rien et qu’il est si pur et bienfaiteur pour eux.

Encore un très bon roman de cette auteure et un beau coup de cœur pour moi. L’histoire est folle en rebondissements et ne vous laissera pas indemne. Accrochez-vous et succombez à Logan Taylor. Vous ne le regretterez pas.

40374379_467855890291467_4577514803353878528_n

40461422_1934225413544447_5132543020310200320_n

Méfie toi de nous – Intégrale

51PK6uGlwNL

Thème : New Romance – Romance – Graff – Deuil – Coup de foudre – Mauvais choix – Retrouvailles – Secrets – Passé douloureux – Amour

Date de Sortie : 05 Juin 2019

Auteure : 

juliette-bonte-660519-330-540

Pour rendre Juliette Bonte heureuse, il suffit d’une bande d’amis, d’un bon repas et des tablettes de chocolat de Brad Pitt. Malheureusement, elle n’a pas encore fait la connaissance de l’acteur. Pour pallier ce manque, elle a donc décidé de se mettre à l’écriture puisque, dans les livres, tout devient possible. Y compris croiser l’homme parfait.

Synopsis : 

Il est prêt à tout lui donner. Elle n’a plus rien à offrir.

Wade n’a peur de rien. Il a toujours avancé seul, sans l’aide de personne. Et il doit rester discret s’il veut continuer à travailler pour l’un des plus gros dealers de la ville. Alors, pas question de se laisser approcher par qui que ce soit.

Mackenzie a peur de tout. Peur des autres, d’aller au lycée, de ses crises d’angoisse. En lui prenant sa meilleure amie, la vie lui a aussi volé son insouciance. Alors, pour se protéger, elle évite désormais tout contact.

Lorsqu’ils se rencontrent, chacun entrevoit sa propre solitude dans le regard de l’autre. Dès lors, les promesses comme les barrières tombent. Car c’est plus fort qu’eux : ils ont besoin l’un de l’autre.

Avis : 

En ce moment je suis dans la découverte d’auteures. Je ne lis que des livres dont la plume m’est totalement inconnue et je fais de très belles découvertes. Je commence mes chroniques avec [méfie-toi de nous] de Juliette Bonte. Et j’avoue que j’ai été conquise par la couverture de l’intégrale, les couleurs et la typographie m’ont tout de suite sautée aux yeux. Je serais passée à côté d’une histoire magnifique. Celle de Mackenzie et Wade.

Je vais découper ma chronique en deux parties.

Partie 1: La rencontre.

Mackenzie est une jeune fille de dix-huit ans qui essaie de survivre du mieux qu’elle peut depuis la disparition de sa meilleure amie. Le monde lui fait peur, et les crises d’angoisse sont devenues sont quotidien, elle n’en peut plus, alors quand elle doit retourner au lycée, elle espère réussir à affronter ses peurs et aller de l’avant. Elle est loin de se douter que le jeune homme au regard particulier qu’elle a aidé quelques mois avant à échapper à la police va être sa bouée de sauvetage.

Wade est nouveau dans cet établissement et il est la pour une raison particulière… Son seul moyen de s’en sortir. Solitaire, mystérieux et peu bavard, il fait sa vie sans se mêler de celles des autres. Il cerne les gens mieux qui personne et il a vite compris Mackenzie. Son regard parle beaucoup, s’en suit une conversation des plus silencieuses, mais qui en dit beaucoup. La rencontre d’une vie, qui va les changer à tout jamais.

Mais s’il est sa bouée de sauvetage, elle pourrait être sa perte

Kenzi n’arrive pas à oublier ce regard vairon, elle y pense tous les jours, elle essaie de deviner sa vie ? Est-ce un voyou ? Alors quand elle le recroise au lycée, son monde commence ç changer, lui, il est le seul à la comprendre et à l’aider. Il ne lui demande pas de parler, un simple geste et il comprendra qu’elle a besoin de lui. Au contact de Wade, Kenzie redevient la fille qu’elle était avant, il l’aide à vaincre sa peur, ses crises. Adepte du Graff, il l’invite a extériorisé ses démons par la peinture et s’est exutoire à l’air d’être un bon moyen de faire redescendre la pression qu’elle peut avoir… . Cependant à part Jax et Kenzie, personne n’arrive à fissurer la carapace du jeune garçon, même si tout le monde parle de lui, il est de ces personnes qui sont inaccessibles. La seule pour qui il a envie de parler et faire des efforts reste Mackenzie, pour qui il est prêt à tout.

J’étais loin de me douter qu’il y aurait ce côté un peu sombre quand j’ai débuté ce roman. Honnêtement on ne s’attend absolument pas à ça, ce roman nous réserve énormément de surprises. Leur attirance est évidente, ils sont peut-être opposés et pourtant chacun à un mal-être évident. Chacune de leur rencontre fait tomber un peu plus les barrières qu’ils ont irriguées autour d’eux. C’est fou comme leur attirance peut faire naître un espoir.

Et pourtant, l’auteure ne les ménage pas, et cette fin nous laisse dans tout les états, heureusement que j’avais l’intégrale, sinon j’aurai pu péter un câble. On se doute de ce qui peut se passer, on a bien compris dans quoi trempe Wade, mais on est loin de se douter que cela peut aller si loin. Pourtant pendant ma lecture j’ai compris qu’il est intense et qu’il ne fait pas les choses à moitié. On le voit d’ailleurs dans son regard et sa façon d’être que c’est un garçon qui souffre, cependant, quand il aime, c’est à fond. C’est ce même amour qui l’a impliqué dans quelque chose qui le dépasse aujourd’hui et le met dans une situation des plus compliquée. Et cette fin, je le redis, mais cette fin du premier tome est époustouflante, elle m’a fait palpité, j’ai cru que mon cœur aller exploser. Ce n’est pas possible de faire vivre ça aux lecteurs.

Vous l’aurez compris, j’ai vraiment adoré cette première partie. L’auteure s’immisce petit à petit dans notre cerveau et nous laisse pantelants à plusieurs moments de l’histoire. Il y a certes peu de rebondissements, mais ils sont intenses et je n’ai pas réussi à les décrypter, il a fallu que je tombe dessus pour me dire «ah ouais ! Mais non ce n’est pas possible ». Et Juliette Bonte l’a fait. Et j’étais loin de me douter que la seconde partie serait pire émotionnellement. Cependant, elle est beaucoup plus Dark et ça, j’adore !

Partie 2 : 7 ans plus tard

Vous l’aurez compris, on passe de l’adolescence à une vie d’adulte. Je ne pourrais pas réellement parler du roman à proprement parler au risque d’en dévoiler vraiment beaucoup. Ce que je peux vous dire, c’est que si l’auteure ne ménage pas ses personnages et le lecteur par la même occasion, ce second tome est émotionnellement intense. Je suis passée par des moments ou j’ai dû mettre mon livre en pause tellement je devenais folle.

Mackenzie à tirer un trait sur son passé si douloureux, elle est devenue une femme redoutable, journaliste, elle n’hésite pas à étaler la vie des gens dans un journal à scandale, habitant New York, elle est loin de s’imaginer que son passer va revenir dans sa vie. Et c’est auprès de Jax, le meilleur ami de Wade, et par la même occasion son ancien frère de cœur. Elle n’arrive cependant pas à lui pardonner la façon dont il la traiter 7 ans plus tôt. Et pourtant, au détour d’un article qu’elle doit rendre, elle va être obligée de le côtoyer de nouveau.

Dans ce second tome, il y a beaucoup, mais alors beaucoup plus de rebondissements que dans le premier tome. On s’attend à voir les choses arriver, mais je ne m’attendais pas à autant de noirceur, et j’ai vraiment fort apprécié ce côté sombre. C’est terriblement intense. On plonge dans l’horreur en même temps que les protagonistes. Cependant, en 7 ans, on se rend compte a quel point les gens peuvent changer, et devenir fort. Mackenzie m’a énormément plus dans ce second tome, sa détermination et sa force fond qu’elle parait insensible, mais remettre une personne de son passé devant elle, mettez la en danger et vous verrez de suite qu’elle est devenue une guerrière qui n’a plus peur de rien. Ou presque.

J’ai été vraiment heureuse de découvrir cette nouvelle auteure, je vais me pencher d’un peu plus près sur ses écrits, s’ils sont aussi intense que [méfie toi de nous] je n’ai pas finir d’avoir le palpitant près à sortir et explosé. Une plume totalement addictive, qui vous fera passer par plusieurs émotions. Tout ce que j’aime retrouver dans un roman.

Vous l’aurez compris, si vous n’avez pas encore lu ce roman, courrez vite le lire, vous allez succomber vous aussi aux yeux vairons de Wade, et à la fragilité de Mackenzie.

40392889_460210574466644_1145037778602426368_n

40439191_886749688189003_6868301254955630592_n

VE.RI.TAS

ve-ri-tas-personne-n-est-parfait-1214645

Thème : Romance, New Adult, Université, Secret, Aristocratie
Date de sortie : 5 Juillet 2019

810eY3Vd09L._SY300_Auteure :

Isabelle Fourié est passionnée de photographie, d’écriture et de voyages. Expatriée en Suisse depuis plus d’une décennie, elle a grandi entre rêveries et randonnées en montagne. Captivée très jeune par la lecture, elle se plonge très vite dans l’écriture. Si pendant longtemps ses récits ont fini dans des tiroirs poussiéreux ou dans des corbeilles à papiers, sa rencontre en 2015 avec un forum d’auteurs lui permet de prendre confiance. Globe-Trotteuse, ses histoires sont inspirées de ses rencontres et de cultures d’ailleurs. Ils mettent en avant les traditions et les gens qu’elle a découvert en parcourant la planète.

Sa formation scientifique favorise son affection pour la science-fiction. En éternelle romantique, elle préfère les histoires d’amour. Ses héros charismatiques et un brin arrogants s’embarquent pour des aventures qui les malmènent. Ses héroïnes revêches, souvent têtues et malignes ont l’art de les faire tourner en bourrique.

Synopsis :

Bienvenue à Harvard.
Hockeyeur vedette de l’équipe universitaire, Léo est le stéréotype de l’étudiant populaire. Beau, riche et arrogant, il est le fantasme de la gent féminine et use de son charme pour obtenir ce qu’il veut. Tout semble lui sourire.
Pourquoi proposer un marché des plus étranges à la belle mais glaciale Astrid ?
Pourquoi accepte-t-elle de jouer sans contrepartie sa petite amie factice ?
Indubitablement attirés l’un vers l’autre, cette histoire va rapidement les dépasser. Les mensonges derrière lesquels ils se cachent résisteront-ils bien longtemps ? La vérité brisera-t-elle ce lien inattendu mais si particulier qui les unit ?

Avis :

Astrid, 18ans, fait partie de l’aristocratie par sa grand-mère maternelle et détient des parts d’un vignoble français, château du Prey de Latour par son côté paternel. Ses parents sont décédés quand elle était jeune suite à un horrible accident de voiture qui lui a laissé autant de séquelles physiques que psychologiques car elle se sent coupable de cette tragédie. Elle vit au domaine vignoble, en France, avec sa tante et sa sœur qui est devenue sa tutrice légale suite au décès de ses parents après un long combat contre leur grand-mère, qui vous le constaterai est une horrible personne. Elle décide de partir en fac à Harvard aux USA pour se découvrir et s’éloigner des démons qui la hante. Pour cela elle veut être incognito, ne pas être perçue par son statut social de comtesse Van Deer Meer et prend le nom d’Astrid Latour. C’est à l’aéroport Charles de Gaulle qu’elle va faire la rencontre de Léo Montgomery en le percutant. Il est aussi issu de la haute société, son oncle est sénateur, son père un homme d’affaires qui prospère et sa grand-mère Anne Alesi Montgomery est issue de la famille mafieuse qui règne sur Boston. Autant dire qu’ils ont énormément d’influence et que la reine mère dirige tout d’une main de fer via diverses menaces ou chantages. Léo va essayer de draguer Astrid ouvertement et elle va le rabrouer tout aussi directement. Au début du vol, elle va même jusqu’à lui enfoncer son genou dans ses parties sensibles. Mais ils vont être amenés à être voisin de siège durant tout le voyage, au fil de la discussion les tensions s’apaisent et ils s’endorment pour le reste du vol de nuit. Sauf que chacun va être réveillé par des cauchemars, ils se retrouvent seuls éveillés dans la zone du personnel et finissent par s’échanger un baiser passionnel qui éveillera des sensations intenses sauf qu’Astrid ne veut pas s’attacher et propose à Léo d’oublier cet écart de conduite. Le vol se finit sans heurt, chacun part de son côté et Astrid découvre Harvard et sa coloc Hannah, texane haute en couleurs. Mais au détour d’un jogging, elle se rendra compte que Leo est étudiant ici aussi et qu’il ne la laissera pas s’éclipser à nouveau car il ne peut pas la sortir de ses pensées. Sauf qu’il dissimule bien des secrets, il doit être marié avant ses 25ans pour toucher l’héritage de son grand père mais il déteste sa petite amie actuelle et son père veut le forcer à l’épouser. Il la quitte pour se rapprocher d’Astrid mais toutes ces histoires vont parvenir aux oreilles de la reine mère qui veut rencontrer Astrid que Léo a fait passer pour sa petite amie. Il n’a donc pas le choix et propose un deal à Astrid, elle sera sa fausse petite amie jusqu’à Noël et elle y gagne en investissement social pour tisser des liens importants car les relations sont toutes aussi importantes que les résultats scolaires à Harvard. Contre toute attente Astrid accepte et c’est à ce moment-là que tout va partir en vrille.

Comment va se dérouler le deal ? Leo arrivera-t-il à garder ses désirs pour lui comme le lui a demandé Astrid ? Va-t-elle découvrir les mensonges qu’il lui cache ? Lui découvrira-t-il les secrets d’Astrid ? Va-t-elle tomber sous la charme dévastateur de Léo ? Le désir prendra-t-il le dessus sur la raison ? Et surtout comment tout cela va-t-il se finir ?

Ce livre est phénoménal, énormissime et totalement addictif. On accroche immédiatement à l’histoire et à la plume de l’auteure. Tout est fait pour nous intriguer, nous faire cogiter et bon sang que c’est bon. Même si le thème du deal a déjà été largement exploité, l’auteure y apporte un second souffle et mène son intrigue avec brio. On plonge dans deux familles riches, sans limites autant financières que morales où tous les coups sont permis pour arriver à ses fins et obtenir ce que l’on désire. Mais Astrid et Léo sont deux électrons libres qui se révoltent contre leur famille, enfin surtout contre leur grand-mère respective. La plume de l’auteure est riche, au langage soutenu pour respecter les rangs sociales imposés mais elle est surtout envoûtante.

Astrid possède une fragilité touchante, sa culpabilité la ronge plus que de raison surtout quelle est totalement infondée. Elle ne veut plus s’attacher à personne pour ne plus être amenée à souffrir s’ils devaient leur arriver quelque chose. Il lui arrive de faire des crises de paniques que seules sa sœur ou des calmants peuvent apaiser. Mais d’un autre côté, elle possède une force de caractère insoupçonnée avec une répartie cinglante et tranchante. Elle n’a pas peur d’affronter les pires requins de la pègre et surtout elle possède secrètement les cartes pour les faire tomber. Léo est son opposé. Il a toujours était l’élément perturbateur de la famille qui ne se plie pas aux règles et mène sa vie comme il l’entend quitte à subir les foudres de la reine mère. Séducteur invétéré, réputation sulfureuse et sportif adulé voila ce qui le caractérise et il l’assume pleinement. Il cache néanmoins ses facultés intellectuelles aux autres.

Leur rencontre est explosive et l’alchimie n’est pas immédiate sauf lors du baiser du vol Paris/Boston. Mais au fil du temps ils vont apprendre à se connaître et à force de jouer la comédie ils vont vite se brûler les ailes. Le jeu dépassera de loin les règles de bases, Léo va devenir le prof d’Astrid pour lui apprendre toutes les premières fois du sexe et les règles qui s’imposent dans ce domaine, ils vont s’attacher plus que de raison et les sentiments vont s’en mêler. Les craintes d’Astrid vont alors exploser, les problèmes se multiplier et leurs mensonges va faire éclater leur relation naissante. On stresse, on angoisse, on s’interroge, on vibre de la passion qui les habitent et on se nourrit de chacune des émotions qu’ils nous font ressentir en passant du rire aux larmes. C’est si intense, un cocktail magnifique que nous livre Isabelle Fourié.

Je n’ai pas aimé ce roman, je l’ai ADORÉ. Un immense coup de cœur pour cette très belle romance, si riche et passionnelle. On retient son souffle jusqu’au bout, chaque révélation nous surprend et à aucun moment on se doute de la tournure finale du roman. Je vous conseille vivement cette pépite explosive et addictive. J’espère un jour découvrir un spin off sur Hannah (coloc d’Astrid) et Parker (frère de Léo) dont la relation ou plutôt non relation nous intrigue tout au long de l’histoire et nous laisse sur l’expectative à la fin du roman.

40374379_467855890291467_4577514803353878528_n

40461422_1934225413544447_5132543020310200320_n