Love & Rehab

Thème :

Amour – Érotisme – Sexe – Drogue – Dépendance – New Adult

Date de Sortie :

05 décembre 2019

Auteure :

Tout comme les personnages de ses romans, Jay Crownover est une grande amatrice (et collectionneuse !) de tatouages. Lorsqu’elle a pris conscience qu’elle ne deviendrait pas la rock star qu’elle rêvait d’être depuis ses huit ans, elle a décidé d’embrasser son autre passion : l’écriture. Très vite remarquée et couronnée par les lecteurs et les critiques, elle fait aujourd’hui partie du top des ventes du New York Times et du USA Today.

Synopsis :

Elle ne le connaissait presque pas, pourtant, elle a été la seule à voir les signaux d’alerte. Cable Jarres McCaffrey, si cool et populaire, est un junkie au bord de l’auto- destruction. Affton a trop souffert de l’addiction de sa propre mère pour ne pas au moins donner l’alerte, aussi odieux soit ce garçon.

Quand la mère de Cable apprend qu’une personne est assez folle pour se préoccuper sincèrement de son fils, elle s’empresse de faire une proposition à Affton : passer l’été en compagnie de Cable dans une villa du bord de mer et s’assurer qu’il ne retombe pas dans la drogue. Un service qu’elle saura payer suffisamment généreusement pour permettre à Affton d’étudier dans l’université de ses rêves.

Comment refuser ? Affton en est incapable, même en sachant pertinemment que Cable va détester ce projet.

Et, surtout, qu’il est susceptible de développer chez elle une tout autre forme d’addiction, peut-être plus dangereuse encore…

Avis :

J’ai acheté ce roman au FNR à Lille en avant-première et je peux clairement dire que je ne regrette pas du tout mon achat.

Affton a vécu toute son enfance avec une mère toxico qui n’a pas réussi à combattre ses démons. Elle sait donc parfaitement bien identifier tous les symptômes d’une personne accro et qui chute dans les abysses de la drogue. C’est comme ça qu’elle repère Cable lorsqu’elle est au lycée. Il est populaire, riche par ses parents qui sont toujours absent, il fait sans cesse des fêtes, boit et fume tout ce qu’il trouve. Au fil des mois il se détériore, il maigrit, perd l’intérêt pour tout ce qui l’entoure tant que cela ne se consomme pas. De nature réservée, Affton ne s’en mêle pas mais un jour, en le voyant fuir le lycée, elle décide d’intervenir et de lui dire ses quatre vérités pour essayer de le secouer et de le faire réfléchir sur son comportement à risque.  Voyant qu’il n’y porte pas attention et qu’il l’envoie sur les roses dans les grandes largeurs, elle envoie un e-mail à la mère de Cable pour la prévenir des agissements toxiques de son fils. Et c’est ce week-end là que tout bascule. On retrouve Affton deux ans plus tard qui vient d’être diplômée du lycée et qui va vivre son dernier été d’insouciance avant la fac. Sauf que rien ne va se passer comme elle l’imaginer. Elle va devoir surveiller Cable qui sort tout juste de prison, il est en conditionnel, pour ne pas qu’il rechute. Elle veillera aussi à ce qu’il suive ses séances de psy et ses tests sanguins surpris, le tout dans un coin reculé où ils sont seuls tous les deux. Même s’il représente tout ce qu’elle exècre, il ne la laisse pas indifférente et elle aura beaucoup de mal à garder la tête froide et ne pas succomber au charme dévastateur de Cable.

Comment va se dérouler la cohabitation ? Vont-ils s’entretuer ? Cable sera-t-il droit dans ses bottes ? Ou va-t-il replonger dans la drogue ? Affton arrivera-t-elle à le gérer ? Que cache le comportement autodestructeur de Cable ?

Une véritable pépite !!!! J’adore Jay, c’est toujours une valeur sûre pour moi et je dévore ses livres. Celui-ci ne fait pas exception mais en plus il m’a totalement retourné. L’auteure nous livre par ce roman un bout de sa vie, du moins partiellement comme elle l’explique avant le début de l’histoire, et on se laisse happer de suite par l’intrigue qu’elle nous propose qui conjugue autobiographie/fiction. Elle laisse planer une grande part de mystère sur le jour où tout a basculé, que s’est-il passé ? Cable est le seul coupable désigné mais est-ce vraiment le cas ? Les apparences sont souvent trompeuses et Jay saura jouer cette carte de l’incertitude avec brio.

De par son vécu, Jay retranscrit avec justesse les émotions des héros face aux conséquences dévastatrices de la drogue autant pour Cable qui essaye de s’en sortir que pour l’entourage qui le soutient. Si au premier abord tout est fait pour que l’on déteste Cable et ses actions, comme le haït Affton, on se rend vite compte comme elle qu’il cache un lourd mal-être et qu’il ne fait que se réfugier dans cette addiction pour oublier ses émotions. Elle va alors creuser et ne rien lâcher pour le faire parler du jour où tout a basculé, pour en faire un ami, pour l’aider à sortir de cette spirale infernale. Elle va vite s’attacher à lui et on s’attache tout autant qu’elle. Il m’a bouleversé, chamboulé et séduite à la fois. Elle est forte, prête à tout encaisser sans pour autant s’effacer et se laisser marcher dessus. On vibre du début à la fin, ils vont former un duo improbable mais tellement fusionnel.

J’ai tout aimé de ce roman, du passé au présent à l’épilogue tout est parfait. J’ai aimé Cable aussi fort qu’Affton et je n’avais qu’une seule envie qu’il s’en sorte et qu’ils arrivent à former le couple qu’ils doivent être mais cela sera-t-il possible ? Une pépite, un énorme coup de cœur que je vous recommande grandement de dévorer le plus vite possible, vous ne le regretterez pas.

Avis :

Encore un livre de Jay Crownover à rajouter à ma bibliothèque. Je l’avais pris en avant-première au FNR à Lille, puis je me suis laissé déborder par mes lectures. Il était temps que je le découvre et c’est chose faite ! C’est une auteure que j’apprécie énormément, j’aime son univers, sa plume, ses personnages avec leurs tourments. 

Dès le début de [Love & Rehab] l’auteure, nous met une petite note d’information, nous expliquant qu’elle s’est inspirée de son histoire personnelle pour son héro Cable. Je ne savais alors absolument pas ce que le roman me réservait, mais je me suis dit : je vais forcément en apprendre plus sur l’auteure, même si bien sûr, c’est romancé, et remanié pour en faire une histoire.  

Nous apprenons à faire connaissance d’Affton, une jeune femme qui a perdu sa mère des suites d’une overdose. Marquée à jamais par ce qu’elle a vécu, elle se fait une promesse : aider les personnes victimes de la drogue, ainsi que les enfants ayant vécu le même traumatisme qu’elle. Mais pour ça, il faut absolument qu’elle quitte Loveless, cette bourgade qui n’est pas faite pour elle. Du genre solitaire, elle ne veut pas qu’on la remarque, et fait tout pour y parvenir. Elle s’est fixé des règles, un avenir, elle ne doit pas dévier. Elle se dévoue corps et âme pour réussir au lycée afin de rentrer à  l’université. Mais c’était avant qu’elle ne vienne en aide à Cable James Mccaffrey. Fils de la famille la plus influente de Loveless. Tout le monde cherche à être son ami, tout le monde voit le jeune homme « cool » qu’il est. Mais aucun ne voit ce que recèlent les yeux de ce jeune homme. Tous, sauf Affton, qui devine ses démons. Et pourtant, c’est la seule personne qui le déteste au plus haut point. Elle s’est juré de ne jamais fréquenter un junkie, mais elle s’est promis de venir en aide, alors avant qu’il ne soit trop tard, elle essaie de confronter Cable. Mais c’est peine perdue ! 

Sauf, qu’un jour, elle va être assez folle pour accepter de s’occuper de lui. 

Bien que le fond de l’histoire ait été exploité plusieurs fois, j’aime toujours autant, sauf qu’ici quelque chose m’a dérangé, j’ai eu beaucoup de mal à me mettre dans le livre. Je n’arrive pas à trouver ce qui m’a gêné, c’est en dessous des livres que Jay a pu écrire. Enfin, ce n’est que mon avis. Les protagonistes ont tous les traits de caractère que j’adore en général, l’alchimie est présente, les scènes sont chaudes, pleines de profondeur, mais je ne sais pas. Est-ce parce que derrière il y a un fond d’histoire vraie ?

 Ça aurait pu, ça aurait du même être un coup de cœur, mais il m’a manqué ce petit quelque chose. Je n’ai pas retrouvé ces petits détails dans la plume de Jay. Et ça me fait mal au cœur d’avoir « juste apprécié » l’histoire de Cable et Affton.
Heureusement, le dernier quart de l’histoire a un peu remonté mon ressenti, mais toujours pas assez pour être un coup de cœur. C’est dommage, leur histoire aurait tellement mérité. 

Cependant, j’ai passé un bon moment de lecture, je suis contente du dénouement, du chemin que les protagonistes ont pris, on les voit grandir au fil des pages, on les voit combattre leurs démons, mais est-ce que l’amour sera suffisant ? Rien n’est encore moins sûr. Il faudra de la patience et une envie de s’en sortir.

 En tous cas, je ne regrette pas ma lecture, c’est toujours une joie de lire les livres de Jay, j’ai hâte d’en lire encore et encore. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s