Mois : février 2020

Une délicieuse captivité

chronique une delicieuse

Theme : Dark Romance – Syndrome de Stockholm – Bdsm – Suspense

Sortie en France : 12 septembre 2019

 

 

Auteur :

julia-sykes-1205978-330-540Julia Sykes a toujours gardé des histoires sombres cachées dans son esprit. Elle était donc ravie lorsqu’elle a découvert que d’autres personnes souhaitaient réellement les lire. Ses livres mêlent romance, suspense et BDSM.

Vous pouvez généralement trouver Julia dans Starbucks avec un café glacé glacé dans la main. Si elle n’est pas dans Starbucks, vous la trouverez avec un verre de prosecco à la main, probablement en train de lire Harry Potter. Encore.

 

Synopsis :

Je ne supporte pas qu’on me touche. Je suis la déesse du piratage informatique au FBI. Cachée derrière mon écran, je suis loin de tout le monde, isolée, puissante. Aucun homme ne m’a jamais touchée, mais lorsque je suis capturée par Andrés Moreno, un baron de la drogue colombien, je n’ai plus le droit de me refuser. Il est balafré et effrayant et Cristian, son frère cruel, l’a chargé de me briser mentalement. J’essaie de lutter, mais impossible d’échapper à ses bras forts et à sa discipline de fer. Il exige de moi que j’accepte son contact, et mon corps vierge ne peut s’empêcher de réagir à ses manipulations expertes.

Plus le temps passe et plus je viens à suspecter de ne pas être la seule prisonnière dans la maison de son frère. Les cicatrices d’Andrés vont au-delà de sa chair méchamment balafrée, et sa douleur se reflète dans les exigences perverses qu’il m’impose. Son obsession est malsaine, mais peut-être le suis-je moi aussi.

Ai-je envie d’être secourue ? Ou, en réalité, est-ce lui qui a besoin d’être sauvé ?

Avis :

Sam est analyste de terrain. Elle n’a d’yeux que pour Dex mais qui ne la remarque pas. Collègue de travail au FBI il ne la voit que comme une amie. Génie de l’informatique elle est le cerveau des opérations derrière son  pc. Et l’enquête actuelle porte sur la Division-9C et plus principalement sur Cristian Moreno célèbre narcotrafiquant spécialisé dans le Bliss « la drogue du viol » et le trafic d’êtres humains. Une enquête qu’elle mène en douce et en collaboration avec Jason Harper pour qui elle travaille.

Mais alors qu’elle est chez  elle tranquille, elle est droguée et kidnappée par les hommes de mains du cruel baron de la drogue colombien. Mais des deux frères Moreno qui est le plus redoutable?

Cristian l’implacable ? Ou Andrès le balafré ?

Elle se voit confiée à Andrès qui a pour mission de la briser afin de la faire parler.

Désormais elle lui appartient, soumise à son bon vouloir. Mais comment réagir quand ce sur quoi l’on fantasmait devient notre pire cauchemar? Comment réagir ?

Sam est une jeune femme farouche qui n’aime pas que l’on envahisse son espace personnel. Elle est plus à l’aise loin des regards derrière son pc. Alors quand elle se retrouve à la merci d’Andrès c’est un maelström d’émotions qui la submerge : peur, , inconnu, honte, colère… Cependant bien qu’effrayée par cet homme imposant taillé dans le roc et par sa situation elle refuse de rendre les armes. Il est dur, autoritaire avec des envies perverses non dissimulées alors qu’elle est innocente de son propre corps.

Sam n’est pas une héroïne passive. Elle calcule, cherche un échappatoire, prend des risques et refuse sa condition.  On flippe pour elle car être aux mains de cette organisation n’a rien d’une partie de plaisir. Ici les femmes sont réduites au rang d’esclaves sexuelles, droguées régulièrement afin de satisfaire les désirs immondes des hommes du cartel.

Andrès est autant sombre, exigeant et inflexible que ce qu’il peut être délicat, attentionné et protecteur ce qui en est déroutant. On devine des secrets derrière ses cicatrices. C’est un homme qui peut perdre le contrôle et rentrer dans des colères effrayantes. Sam en a bien conscience et décide d’agir en conséquence pour sa survie. Pour autant, même si elle accepte le contact d’Andrès son désir de fuir cet enfer est bien présent. Car même si il lui fait découvrir des plaisirs inconnus il ne lui épargne pas les punitions lorsque celle ci se rebelle.

Je dis ce que je veux ; je fais ce que je veux.

(Chaque déclaration était ponctuée d’une claque sur mon derrière.)

-Tu vas apprendre à tenir ta langue. Tu vas apprendre à bien te comporter. Tu es à moi, cosita. C’est moi qui décide de jouer avec toi ou bien de te punir. Tu m’appartiens. »

Entre eux c’est explosif et la tension nous tient en haleine. Il tente de la protéger mais de quoi? et pourquoi?

L’auteur maitrise son sujet joue avec les mots, les émotions et on se pose plein de questions.

*Comment Sam va-t-elle se sortir de cette situation qui ressemble à une impasse ?

*Pourquoi Andrès s’attarde t -il autant sur elle jusqu’à en faire une fixation?

*Peut-elle trouver une aide dans le personnel qui gravite dans cette maison?

*Se laissera-t-elle domestiquer comme Andrés le souhaite?

J’ai dévoré page après page, sans temps mort, en observant la relation de ces deux personnages complexes se livrer l’un à l’autre que se soit par contrainte ou de façon volontaire.

Sam est une héroïne comme je les aime. Effrontée avec du caractère et un franc parlé « no filtre » ce qui lui vaut les punitions de son geôlier qui peine à canaliser son impétuosité.

Le principal de l’histoire se déroule en huit clos ce qui augmente l’atmosphère de captivité.

Une dark romance magnifique !

40374379_467855890291467_4577514803353878528_n40393884_1825072330917318_8786307115317723136_n

Everyday Heroes # 1 Cuffed

26
Merci à Flora des éditions Hugo New Romance  pour ce service presse.

Sortie en France : le 06 février 2020

Themes : Romance Contemporaine – Amour de jeunesse – Enfance douloureuse – Confiance – Romance – New romance

 

Auteur :

k-bromberg-1063420-250-400K. Bromberg, auteur à succès reconnue par le New York Times et USA Today, est cette femme réservée qui réussit à dissimuler l’enfant rebelle qui est en elle – et qu’elle laisse s’exprimer chaque fois qu’elle s’installe devant le clavier de son ordinateur. Sur un coup de tête, K. Bromberg, qui vit en Californie avec son mari et ses trois enfants, a décidé de s’essayer à l’écriture. Ses premiers romans, Driven, Fueled et Crashed, qui constituent la trilogie Driven, ont été salués par la critique avant de devenir des best-sellers et d’intégrer le top 4 de la liste du New York Times et de USA Today. Elle a aussi publié une nouvelle, Unraveled, et une suite à la Trilogie Driven, intitulée Raced.

 

 

Synopsis :

Emmy de retour dans sa ville natale, retrouve Grant, 20 ans après qu’elle l’ait rencontré sur les bancs de l’école, à l’âge de 8 ans, et sans que les blessures du passé n’aient entamé l’attirance qu’ils éprouvent l’un pour l’autre.

Grant Malone, devenu agent de police, reconnaît instantanément en la femme audacieuse et pleine de vie qu’est devenue Emmy Reeves, la petite fille timide dont il était amoureux petit garçon.

Certes, leur amour paraît impossible, Grant connaît mieux que quiconque le passé trouble d’Emmy. Mais quitte à braver la loi, il est déterminé cette fois, à ne pas la laisser repartir.

 

Avis :

J’avais vraiment hâte de retrouver la plume de K. Bromberg. Et pour le coup elle nous présente un héros en uniforme par tome sur cette trilogie ce qui m’a immédiatement séduite. Dès les premières lignes l’auteur a su titiller ma curiosité sur l’intrigue qui entoure cette romance. Quand à la première page, du premier chapitre, je riais déjà, ce qui était de bon présage.

Nous faisons donc connaissance avec Grant Malone flic sexy par excellence. Alors que ce dernier effectue une patrouille en compagnie de son binôme Nate il va croiser par hasard un fantôme surgit du passé. Emerson Reeves, dit Emmy. Cette petite fille à laquelle il était lié des années plus tôt et qui a déclaré ne plus jamais vouloir le revoir. Cette rencontre inattendue va le bouleverser rappelant à lui les souvenirs d’enfance. 20 ans se sont écoulés, 20 ans de silence et la rancœur est toujours bien présente dans les yeux d’Emmy.

L’action se déroule à Sunnyville. Grant a grandi entouré de son père ancien chef de police, de ses deux frères Grady et Grason et de leur mère Betsy, mère aimante au caractère bien ancré afin de diriger les hommes de sa vie.

Emerson Reeves a grandit ici mais a choisi de vivre sans attaches une vie de bohême. Une vie où le sport extrême est devenu un pilier de chaque jour. Elle n’a qu’un seul et unique objectif : acquérir le Blueskies, l’école de parachutisme.  C’est une femme affirmée qui vit comme elle l’entend. Et elle est bien déterminée à ne pas laisser Grant Malone revenir dans sa vie. Le passé doit rester dans l’ombre. Mais c’est sans compter sur Dési son amie qui en décide autrement. Depuis 20 ans Emmy a occultés toutes ses émotions  et avec l’arrivée de Grant elle voit son armure se fissurer.

Cet homme m’a conquise immédiatement. Il dit les choses sans détours, est respectueux, provoquant et a de la suite dans les idées. Emerson le hante et alors que son désir de renouer avec elle est plus fort que jamais elle s’applique a creuser le fossé qui les sépare. Mais avec Grant Malone c’est du frontal ! Et Emmy va devoir faire avec. La jeune femme a un tempérament farouche et je dois bien dire qu’avec une mauvaise foi qui crève le plafond elle m’a régalé. Tout comme Grant qui à ce petit jeu là ne se laisse pas déstabiliser mais réplique coup pour coup. Comment ne pas craquer pour ce flic à l’humour si particulier ? Cet homme dont le sens de la justice coule dans les veines. Son métier fait parti de lui et la délicatesse avec laquelle il intervient sur certaine situation m’a bouleversé.

« Si sauter d’un avion est sa manière de se détendre après une longue journée, je n’imagine pas ce qui l’excite par ailleurs »

K.Bromberg nous offre ici un portrait tout en force et en douceur. Durant ma lecture à plusieurs reprise, j’ai eu envie de crier : Hey, save me Grant ! Help me please !

C’est l’histoire d’une promesse brisée, de culpabilité, et de rancœur. Emerson cache derrière ce caractère de profondes blessures et quand on commence a en deviner l’ampleur c’est le cœur serré que l’on progresse dans notre lecture. L’auteur a cet immense talent de vous faire basculer corps et âmes dans ses histoires. C’est un concentré d’émotions ! Des secrets lourds à porter et un amour profond. Les héros sont en proie à leurs vies respectives mouvementées et sont pourtant attiré l’un vers l’autre au risque de se la compliquer encore plus.

Difficile pourtant de résister a cette attirance. Le poids du passé les enchaine et ils devront faire face. Grant est juste Woaaaah. Impliqué, utilisant tous les stratagèmes afin d’aider  Emerson à avancer et à croire en un avenir. Si je devais le résumer en une seule phrase ce serait :

« S’affranchir de ses peurs pour libérer sa belle ».

Ce roman est juste bouleversant. Je ne suis pas prête d’oublier Grant Malone ce flic « terriblement sexyyyy ».

Je le recommande vivement et j’ai vraiment hâte de découvrir le prochain tome.

40510722_1858278570918696_6118503216087826432_n40393884_1825072330917318_8786307115317723136_n

International Guy Vol 2 : Milan – San Francisco – Montréal

41w-keP+JYL._AC_SY400_

Merci à Jessica des éditions Hugo New Romance et Hugo Poche pour ce service presse.
Thème : Romance, Sexe, Érotisme, Voyage, New Adult
Date de sortie : Le 6 Février 2020

audrey-carlan-1016754-330-540Auteure :

Audrey Carlan vit dans la belle California Valley ensoleillée, à deux heures de la ville et de la plage, au milieu des montagnes et des vignes merveilleuses. Elle est mariée à l’amour de sa vie depuis plus de dix ans, et elle a deux jeunes enfants qui méritent tous les jours leur titre de « monstres en folie ?. Lorsqu’elle n’écrit pas des histoires d’amour érotiques, qu’elle ne fait pas du yoga ou qu’elle ne sirote pas un verre de vin avec ses « âmes sœurs ? – trois voix uniques et incroyablement différentes dans sa vie  –, on la trouve plongée dans un livre. Plus précisément un roman chaud et plein d’amour

Synopsis :

Dans ce second tome, les experts de International Guy vont avoir à gérer des mannequins débutants, une financière en mal d’amour et une société de cyber technologie.

Confrontés à leurs différentes clientes, Parker, Bo et Royce ont du pain sur la planche et vont devoir user de toute leur diplomatie pour arriver à leurs fins. Ils doivent aussi faire face à la presse qui est toujours a l’affût d’histoires croustillantes, à une cliente qui s’amourache de l’un deux et à une taupe prête à tout pour sauver sa peau.

Avis :

J’avoue qu’après la fin frustrante du premier volume je suis ravie d’avoir eu cette suite.

On retrouve tous nos héros là où on les a laissé. Skyler est partie à NY en colère et peinée de la conversation qu’elle a surprise entre Parker et Sophie. Lui et Bo sont sur le vol retour Copenhague/Boston et Parker cogite pas mal du départ précipité de sa pêche. Mais les affaires reprennent vite le dessus, à peine rentré qu’ils doivent repartir pour Milan pour aider un styliste à mettre en place un défilé dont les égéries ne sont pas des mannequins. Parker va tout faire pour arranger les choses avec Skyler et mener à bien sa nouvelle mission aux côtés de Bo. On voyage ensuite à San Francisco où Parker et Royce vont aider une PDG à trouver un mari. Ce sera houleux entre les deux associés d’International Guy et un fantôme du passé de Skyler lui causera de gros problèmes. Pour finir, on part à Montréal pour une enquête en mode infiltré dans une entreprise de cyber technologie où le danger sera bien présent pour tous les associés et même pour Wendy leur assistante. La relation entre Parker et Skyler sera au plus mal dû à de mauvaises décisions.

Le trio mènera-t-il a bien leurs missions ? Pourquoi Royce et Parker sont-ils en conflit ? Quel fantôme vient semer le trouble entre Skyler et Parker ? Leur couple va-t-il y survivre ?

Un très bon second volume. On aurait pu se lasser et finir par trouver une redondance du fait des contrats qui s’enchaînent à chaque ville mais ce n’est pas le cas. C’est très frais et en plus on voyage en mode tour du monde. L’auteure varie les missions, ils ne font jamais la même chose et la vie personnelle de chacun apporte une double intrigue, surtout la relation naissante Parker/Skyler. La plume d’Audrey est fluide, sexy et on accroche facilement à l’histoire.

J’aime beaucoup la Team d’IG, ils ont tous quelque chose d’attachants malgré qu’ils soient tous très différents tout en étant complémentaire. On en apprend plus sur chacun, on entre plus dans les détails de leur vie à coté de l’entreprise. Le couple Wendy/Michaël est très intriguant. Il y a beaucoup de rebondissements dans ce volume, le suspens et les tensions s’intensifient au fil de la lecture pour exploser dans la dernière destination, Montréal. Le trio est toujours aussi sexy, ils ne manquent pas de prétendantes et les moments charnelles sont très chauds.

Parker et Skyler vont rencontrer bon nombre de difficultés sur ce deuxième volume. Je ne peux pas trop vous en dire mais y’a de l’eau dans le gaz et pas qu’un peu. Sur une relation si jeune on imagine déjà le terme de leur idylle avec de tels obstacles. Est-ce que ce sera la cas ?

Une belle lecture, très sympathique et sans prise de tête. Parfait pour décompresser et passer un bon moment de lecture. Néanmoins la fin est forte en émotions et il me tarde de me pencher sur le prochain volume et savoir s’ils ont tous résisté au voyage de Montréal.
40392889_460210574466644_1145037778602426368_n

40461422_1934225413544447_5132543020310200320_n

Pas nés sous la même étoile

pas-nes-sous-la-meme-etoile-1287400

Merci à Marion Marin Dubuard des éditions Hugo New Romance pour ce service presse.
Thème : Relation Amoureuse – Différences sociales – Vie de quartier – New romance
Date de sortie : 13 février 2020

Auteure :

Adèle Ninay a grandi en banlieue parisienne. Elle en a gardé un goût prononcé pour la culture urbaine, en particulier pour le graff et le rap. Passionnée de musique, elle a fait partie pendant plusieurs années d’un groupe en tant qu’auteur-compositeur-interprète. Elle a connu les enregistrements en studio, les concerts, les tournées, avant de retourner définitivement dans le monde du travail. Elle est aujourd’hui monteuse et sort son premier roman : Pas nés sous la même étoile.

Synopsis :

Mike et Camille n’avaient aucune raison de se plaire. Sa vie à lui c’est le rap avant tout et les potes du quartier. Son monde à elle est fait de danse, de littérature, d’une vie confortable dans le centre de Paris. Il a découvert la violence et la rébellion depuis déjà de nombreuses années, elle est délicate et solaire. Il l’insupporte dans son rôle de macho à deux balles, elle l’agace avec ses airs de princesse.

Pourtant leur rencontre doit avoir lieu, et elle les prend par surprise comme un coup de poing en plein cœur.

Mais quand on est si différents, comment avancer ? Pour l’un et pour l’autre, aucun mot n’a la même définition : violence, plaisir, avenir…fidélité. Balancés l’un contre l’autre par la vie, ils n’auront plus d’autre choix que de résister au choc. Ou d’exploser en plein vol.

Avis :

Je viens tout juste de terminer ce roman et comment vous dire c’est une grosse déception pour moi.

Camille 24ans est danseuse à l’opéra de Paris. Elle rêve de devenir étoile et vient d’un quartier aisé de Paris. La danse c’est toute sa vie et elle y passe tout son temps. Son nouveau petit ami Sylvain bosse dans un studio et travaille au son pour un rappeur qui chercher à percer, Mike. Un soir, en allant chercher son homme, elle tombe sur ce dernier. Il est impulsif, arrogant et vulgaire. Un vrai connard comme elle le décrit. Mais elle sera obligée de le côtoyer pour être avec Sylvain. De fil en aiguille, Mike et Camille vont se rapprocher mais ils viennent de deux mondes différents et sont opposés en tout point. Mais ne dit-on pas que les opposés s’attirent ?

Camille va-t-elle réussir dans sa carrière ? Mike va-t-il percer dans le rap ? Vont-ils réussir à s’aimer malgré toutes leurs différences ?

Si tout était réuni pour passer un bon moment, de la couverture au résumé, j’avoue qu’à la lecture j’ai vite déchanté. Il fallait avoir du courage pour écrire une histoire dans ce milieu banlieusard avec un tel fossé entre les deux héros. La plume respecte les codes des banlieues lors du point de vue de Mike, le langage est adapté, les références musicales cités nous plonge bien dans l’univers ce qui est cohérent mais c’est bien une des seules choses que j’ai apprécié.

Les personnages m’ont horripilé. Camille est douce, gentille mais angoissé pour tout. Elle se laisse totalement marcher sur les pieds par Mike et même si elle met le holà plusieurs fois elle finit toujours par lui pardonner et parfois des choses qui pour moi sont impardonnables et irrespectueuse. Par contre, la voir évoluer dans le milieu de la danse classique était très intéressant dommage qu’il y a si peu de scènes là-dessus. Mike lui est un vraiment infect. Même si il a un passé compliqué ça n’excuse en rien son comportement. Vulgaire à souhait, il ne respecte pas les femmes, hormis celle de sa famille, et Camille va en faire les frais. Il ne pense qu’à lui, son rap et en oublie tout le reste. Le roman est très centré sur cela et c’est bien dommage.

Le choc des classes sociales est intéressant, les personnages essayent de lutter contre ça mais l’auteure a pris parti d’appuyer sur toutes les difficultés possibles et les mauvais choix des héros. Cela laisse peu de place aux sentiments, à l’épanouissement et aux émotions. Je n’ai rien ressenti, ce fut une lecture plate. Je ne suis pas de celle qui aime les scènes de sexe à outrance mais j’avoue que là encore c’est l’impasse totale comme si l’auteure sautait chaque passage, ça perd en intensité pour ma part et ça m’a beaucoup manqué. Ce sont souvent dans ces moment-là qu’on est le plus fébriles, que les émotions sont décuplées avec le don de soi et la consécration de l’amour pour l’autre et ici ce n’est pas le cas.

Cette chronique est dure et je m’en excuse mais c’est mon ressenti et je ne peux pas mentir. Je suis peut être passé à côté de cette lecture, si elle vous faut envie laissez-vous tenter, cela reste très propre à chacun d’aimer un roman ou non. La fin me laisse perplexe quant à une suite sinon je ne comprends pas le choix de l’auteure, comme un goût d’inachevé pour moi.

Bref vous l’aurez compris on est très loin du coup de cœur que je pensais avoir en commençant ce roman. Cela décuple ma déception finale. Si suite il y aura, le chemin s’arrête là pour moi.

40380059_924882704370675_2992673159620067328_n

40461422_1934225413544447_5132543020310200320_n

The Player

the-player-tome-1-1297121

Merci à Jessica des éditions Hugo New Romance, Hugo New Romance Poche pour ce service presse.
Thème : Blessure Sportive – Base-Ball – Rééducation physique – New Romance – Amour – Romance
Date de sortie : Le 6 Février 2020

91mgGIDWNcL._UY200_Auteure :

Kay Bromberg, auteur à succès reconnue par le New York Times et USA Today, est cette femme réservée qui réussit à dissimuler l’enfant rebelle qui est en elle – et qu’elle laisse s’exprimer chaque fois qu’elle s’installe devant le clavier de son ordinateur. Sur un coup de tête, K. Bromberg, qui vit en Californie avec son mari et ses trois enfants, a décidé de s’essayer à l’écriture. Ses premiers romans, Driven, Fueled et Crashed, qui constituent la trilogie Driven, ont été salués par la critique avant de devenir des best-sellers et d’intégrer le top 4 de la liste du New York Times et de USA Today. Elle a aussi publié une nouvelle, Unraveled, et une suite à la Trilogie Driven, intitulée Raced.

Synopsis :

Easton Wilder, est le lanceur vedette de la MLB. Beau, charmeur, il va et vient à son aise sur le terrain. Victime d’une blessure susceptible de mettre un terme à sa carrière, il a besoin des services du meilleur entraîneur qu’on puisse trouver. Malheureusement ce dernier envoie sa fille à sa place. Scout est bien déterminée à se montrer à la hauteur de la réputation de son père (personne ne sait que celui-ci est gravement malade et n’a plus que quelques mois à vivre).

Assurer la rééducation d’Easton Wylder est pour elle la voie royale pour honorer cette promesse. Mais, ce que redoutent par-dessus tout Easton et Scout, c’est de tomber amoureux. Alors quand l’étincelle se sera produite, quand les limites seront franchies, pourront-ils résister au feu de la passion ou l’un des deux voudra-t-il s’en affranchir pour s’y consumer ?

Avis :

Quel plaisir de retrouver la plume de K. Bromberg que j’affectionne tant.

Easton est joueur professionnel de base-ball dans l’équipe des As d’Austin. Malheureusement suite à une blessure importante de l’épaule il se retrouve sur le carreau plusieurs mois après son opération le temps de faire sa rééducation. Mais au bout de 4 mois la douleur est toujours présente, le nouveau dirigeant du club prend la décision de changer de kiné car Easton a une date butoir pour retourner sur le terrain. C’est là que Scout rentre en action. Fille de Doc elle prend sa relève quand il part à la retraite forcée. Easton ne va pas la prendre au sérieux en pensant à un gag de ses camarades, Scout ne se laissera pas démonter et lui fera comprendre qu’elle n’est pas là pour rigoler et qu’elle est douée dans ce qu’elle fait. Seul ombre au tableau le désir qui les anime l’un pour l’autre. Scout ne veut pas y céder pour ne pas être décrédibilisée et pour honorer sa part du marché afin d’obtenir un contrat longue durée avec les As en l’honneur de son père. Easton fera tout pour la faire succomber car il ne sait pas ce qui retient Scout.

Easton va-t-il se rétablir ? Et cela avant la date butoir ? Scout décrochera-t-elle le contrat avec les As ? Quels secrets cache-t-elle sur son père ? Vont-ils résister au désir lancinant qu’ils ressentent ? Et si c’était bien plus qu’une attraction charnelle ?

J’ai adoré retrouver l’univers du sport à travers la plume de l’auteure. Elle aime cela et on le ressent. Elle nous embarque dans les vestiaires pleins de testostérone, les contrats des sportifs avec leur avantage et inconvénients mais aussi toutes les habitudes des sportifs de haut niveau. La luxure est bien sûr au rendez-vous avec le salaire qu’ils ont mais on reste sur des héros très terre à terre et j’adore ça. La plume est sexy, sulfureuse et totalement addictive.

Easton va vous régalez en tout cas moi il m’a séduite très rapidement. C’est un sportif de haut niveau, il a donc le corps qui va avec. Il est un peu arrogant mais on découvre très vite que c’est une carapace et qu’il est bien plus que cela, généreux, prévenant et si attentionné. Son père est une légende du même sport qui lui met une pression de folie et il doit s’occuper de sa mère qui est mal en point.

Scout a eu une vie compliqué où tous les gens qu’elle aime finissent par la quitter. C’est pour cela qu’elle ne veut plus s’attacher. Elle a toujours voulu prendre la relève de son père même s’il n’était pas en accord avec son choix jusqu’à ce que le destin lui fasse changer d’avis après un tragique événement. Elle ferait tout pour son père et surtout elle veut lui obtenir ce contrat coûte que coûte quitte à s’oublier au passage. C’est une femme de caractère au cœur brisé.

Bon sang j’ai adoré la tension entre eux, leurs joutes verbales en début de roman, l’envie dévorante qui les submerge et la personnalité de chacun. C’est sensuel, chaud bouillant et en même temps très doux et émouvant. J’ai aimé cette dualité au sein du roman et les émotions que cela transmet. Romance à deux voix, on voit ce que chacun pense et où chacun souhaite aller. On a accès à chacun des secrets des héros qu’ils se cachent et on sent le désastre arriver. Mais cette fin, je n’ai rien vu venir. Un cliffhanger de folie qui m’a laissé dans tous mes états avec une frustration au max. J’ai hâte d’avoir la suite pour comprendre ce qu’il s’est passé.

En somme un joli coup de cœur pour le duo Easton/Scout. La plume est un parfait régal dans cet univers sportif. Je me languis du tome 2 et je vous le recommande grandement.

40374379_467855890291467_4577514803353878528_n

40461422_1934225413544447_5132543020310200320_n