Recherche Coloc : Emmerdeurs, râleurs, lovers… s’abstenir !

88259181_628538224661074_7700963734247702528_n

Thème : Colocation – Romance Contemporaine – Travaux – Drame familiaux 

Date de Sortie : 13 février 2020

Auteure : 

emma-m-green-1009409-250-400

Nous sommes deux «tout juste trentenaires » qui n’aiment pas trop parler d’elles… mais beaucoup parler d’amour et d’écriture ! 🙂
Notre pseudo est un clin d’œil à la série qui a bercé notre adolescence, Friends, et à l’une des premières histoires d’amour impossible qui nous a marquées : celle de Ross et Rachel. Greene (qu’on a simplifié en Green) est le nom de famille de Rachel, le personnage auquel on s’identifiait le plus : marrante, imparfaite, un peu névrosée, très romantique, et capable de se moquer d’elle-même. Emma est le prénom de la fille que Rachel et Ross finiront par avoir ensemble… parce que l’amour triomphe toujours, c’est un fait ! Et la dernière raison : c’est un peu plus sexy que Phoebe Buffay, comme pseudo.
(…) De façon générale, on peut dire qu’on partage la même sensibilité : on aime rire, s’émouvoir, rêver, trembler, pleurer (et croyez-nous, on a la larme facile !). Ce sont toutes ces émotions qui nous animent et qu’on essaie de transmettre à nos lecteurs.

Synopsis : 

Il y a Brody, l’architecte sexy; Dermott, le prof de philo en slip; Charlotte, l’amie des bêtes mais pas des gens; Callum, le rugbyman malentendant; Elif, la boulimique de romances et Maeve, qui préfère collectionner les mecs plutôt que les livres.

Au milieu de ces colocataires fantasques et parfois invivables, Ada la solitaire va devoir répondre à trois questions existentielles et plutôt urgentes.

– Comment survivre dans cette maison de fous ?

– Comment reconstruire sa vie à Dublin, quinze ans après son départ forcé ?

– Et comment ne pas tomber amoureuse de Brody Gallagher, le bel Irlandais qu’elle a embauché pour rénover l’appartement de son enfance ?

Mais à part ça, tout va bien.

Avis : 

Comme à chaque nouvelle sortie d’Emma Green, je suis toujours impatiente. Et une fois de plus, les filles m’ont ravie. Une histoire digne de ce duo totalement déjanté. Je me demande où elles trouvent toutes leurs idées.

Ada est une jeune irlandaise qui s’est retrouvée parachutée à Boston chez sa tante WonderEthel. Ensemble elles se sont soutenues quand un drame à toucher leur famille. Elles se protègent l’une l’autre et attention a celui qui viendrait à leur faire du mal. Illustratrice de livres pour enfants, elle fait passer, aux travers ses dessins des messages forts et poignants. Elle a une imagination débordante et peut passer des heures dans sa bulle a créer toute sorte d’histoire. 

Ada est contrainte de retourner à Dublin pour la vente de Georgie, l’appartement de famille. Elle doit le remettre à neuf pour le vendre le plus rapidement possible et ainsi tirer un trait sur son passé. Malgré les travaux colossaux pour le remettre en état, Ada n’espère qu’une chose que ça soit vite fait afin qu’elle puisse retrouver sa tante, et ainsi laisser les souvenirs sombres et tristes derrière elle. Mais c’est sans compter sur l’architecte qu’elle a embauché. Brody Gallagher. Il est talentueux, il sait de quoi il parle, il ne compte pas non plus les heures. Seulement, voilà, tout le temps des travaux, il veut loger chez la belle rousse. La colocation va être des plus… Mouvementée ! Car Brody n’est pas que doué dans les travaux, il est aussi arrogant, agaçant, mais surtout, il est beau gosse. Archi beau gosse. De toute façon, il le porte dans son prénom qu’il est sexy ! Ada ne sait pas trop comment le prendre, un petit jeu du chat et de la souris commence à s’installer. Nombreuse sont les fois ou elle se sent prise au piège entre les pâtes du félin qu’est Brody ! 

Cependant, au fil des pages, leur relation s’améliore grandement, pour le plus grand plaisir des lecteurs. J’ai adoré comment ils ont abordé le sujet de la colocation pour rentabiliser les travaux et ainsi terminer les travaux plus vite pour vendre plus vite. 
De deux, il se retrouve à accueillir des colocs plus fou les uns que les autres. Ce qui m’a fait passer par des moments de franche rigolade. Je me suis régalée, bien que j’ai eu envie de les étriper tous les deux quand même. 

Ce n’est pas que l’histoire d’Ada et Brody, c’est l’histoire de tout ce petit monde, qui rajoute une plu value au roman. Il faut de tout pour faire un monde, et on le voit rien que dans cette colocation détonante. 

Une fois de plus Emma Green nous signe un petit bijou, cependant, il n’est pas à la hauteur de mes attentes. Est-ce que j’en attendais un peu trop ? Sûrement. Il n’empêche pas, il m’a manqué cette petite étincelle. Bien que nos deux protagonistes n’en manque pas. L’histoire était elle gagné d’avance ? Je pense que oui, malgré leurs joutes verbales et leur envie de s’étriper à longueur de jour. Mais ça n’enlève absolument rien au fait qu’il soit vraiment génial. J’ai souvent ri, rien qu’a repensé aux différents entretient pour les colocs. Je me répète, mais où trouvez-vous toutes vos idées ? 

40427094_239434850102693_7458266814661787648_n

40439191_886749688189003_6868301254955630592_n

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s