49 jours Je compterai pour toi

20200619_180634

Thème : New Romance – New Adult – Romance – Amour – Compte à rebours – Sentiments
Date de sortie : 28 mars 2019 

c-s-quill-1076361-330-540

Auteure : 

Après Burning Dance et Burning Games, C.S. Quill revient avec une des New Romance® les plus attendues de la plateforme Fyctia. Son cheval de bataille ? Décortiquer l’âme de ses héros. Elle aime remuer les secrets les plus profonds pour faire ressortir la véritable personnalité de ses personnages et leur permettre de se transformer pour une meilleure version d’eux-mêmes.

Synopsis :

Quand l’amour se vit en 49 jours…

1… 2… 3…

Chaque matin, depuis qu’elle a rencontré Sawyer Hall, Breen inscrit un nouveau chiffre dans sa paume. Le compte à rebours est lancé, comme la fuite inéluctable du temps qu’elle voudrait pourtant maîtriser.

15… 16… 17…

Breen souhaiterait pouvoir retenir les jours qui filent pour profiter des sentiments qui refont enfin surface. Mais elle le sait, son coeur ne cesse jamais de compter.

47… 48… 49…

Alors qu’elle ne sait pas aimer plus de 49 jours, Sawyer sera-t-il celui qui libérera son coeur ?

Avis :

J’ai acheté ce roman au FNR 2019 et depuis je l’avais dans ma PAL débordante. Entre deux SP je me suis lancé dans sa lecture et la seule chose que je retiens c’est pourquoi je ne l’ai pas lu avant !!!

Le prologue nous fait vivre une scène très mystérieuse où Green, 18ans à ce moment-là, se retrouve hospitalisé et souffre. Elle est totalement perdu jusqu’à l’instant où son regard croise celui de Will. L’alchimie est immédiate, leurs âmes sont connectées et ils repartiront ensemble de l’hôpital car sa famille à lui le renie.

Puis on retrouve Breen 5ans plus tard. Elle vit toujours dans son petit village de Bretagne où elle est serveuse mais Will ne fait plus partie du décor. Elle se rend à une expo ou son meilleur ami expose ses photos au côté de celles d’un photographe renommé : Sawyer Hall. Alors qu’elle observe une œuvre Sawyer la rejoint et engage la discussion. L’attraction entre eux est forte et instantanée. Il fait battre le cœur de Breen, ce qui est rare chez elle. À la fin de la soirée ils s’embrassent et décident de se revoir. Et le jour 1 est déjà passé. Elle ne peut aimer que 49 jours, elle le sait et rien ne peut changer cela mais elle désire vraiment arriver jusqu’à ce jour avec Sawyer. Dès lors on se pose pleins de questions.

Qui est Will ? Que s’est-il passé il y a 5ans ? Pourquoi Breen compte les jours ? Quels secrets cache-t-elle ? Sawyer sera-t-il celui qui va la délivrer de cette routine infernale ?

Je ne peux pas plus vous détailler l’histoire sans trop vous en dévoiler. C’est une romance qui se découvre et se savoure. La plume de Cami est magnifique, bourré d’émotions, de sentiments mais elle est surtout judicieusement complexe sur ce roman. En effet, on alterne entre passé et présent pour comprendre ce qu’à vécu Breen avec Will et tout ce qu’elle nous cache. Et cela dans la même base temporelle jour 1 passé et présent puis jour 2 passé et présent et ainsi de suite. Mais même avec ce schéma, le mystère reste entier. On émet mille hypothèses, notre cerveau carbure tout du long de la lecture et quand les révélations finales arrivent on s’en rend compte qu’on était bien loin de trouver. Et pourtant avec le recul et quand on sait tout est si limpide.

C’est un vrai chef d’œuvre que nous livre l’auteure. La construction du roman est vraiment impressionnante. Les jours qui décompte au fil des pages amènent une pression folle qui s’accentue de façon crescendo plus on approche du J49. Et dans un même temps, on vit les premiers émois d’une nouvelle relation qui sont si tendres, doux et sensuels: le premier baiser, les premières sorties, les premiers contacts charnels et la naissance des sentiments plus profonds, plus intenses. Cette dualité nous chamboule et nous fait vivre cette romance à 200%.

Que dire des personnages sans trop vous en dire. La romance est à double voix celle de Breen et de Sawyer. Ils sont terriblement attachants. Breen sous sa fragilité apparente est une véritable force de la nature, quand on connaît ses mystères on ne peut qu’être subjugué par son moral et sa ténacité. Elle survit là où tant de personnes auraient abandonné. Sawyer a aussi ses fêlures, différentes certes mais toutes aussi difficiles à gérer et à accepter. C’est d’ailleurs pour ça qu’il voyage tant à travers le monde, c’est trop douloureux pour lui de rester. Avec Breen il va faire preuve d’engagement, de soutien et d’affection. En fin observateur à l’esprit vif, il verra bien que quelques chose cloche, qu’elle compte les jours dans le creux de sa main mais il ne veut et ne peux plus fuir. Il veut l’aider et l’aimer.

Mais Breen le veut-elle ? Le peut-elle ? S’aimeront ils plus de 49 jours ?

La cover est sublime et elle colle parfaitement à l’histoire. Ce personnage a moitié effacé qui représente si bien Breen et tous ces mystères. Les oiseaux, le bleu et les cheveux aux vents qui nous font penser à la falaise décrite dans l’histoire et qui en est un lieu clé.

Néanmoins je préfère vous prévenir les thèmes abordés sont poignants et saisissants. Les émotions nous soulèvent le cœur par vagues que dis-je par tsunami et il vaut mieux le lire dans une période de votre vie sereine et heureuse. Ca chamboule fortement et nous touche profondément.

C’est un énorme coup de cœur pour cette romance. Bouleversante, addictive, émotionnellement forte et bourrée de mystère. Tout ce que j’aime. Ce roman est sublimé par la plume surprenante et impressionnante de Cami.

40510722_1858278570918696_6118503216087826432_n

40461422_1934225413544447_5132543020310200320_n

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s