All Saints High #1 Dirty Devil

Merci a NetGalley et la collection &H pour ce Service Presse

Thème : Romance – New Adult – Secrets – Disparition – Lycée – Relations familiales

Date de Sortie : 2 Septembre 2020

Auteur :

LJ. Shen est l’un des auteurs (de nationalité américaine) les plus vendus au monde dans les catégories romans contemporains et romans New Adult.

Elle vit dans le nord de la Californie avec son mari, son jeune fils et son chat.

Elle s’est imposée dès son tout premier roman, « Tyed » (2015), un succès confirmé dès la parution de « Vicious » (2016) qui s’est immédiatement hissé en tête de tous les palmarès de vente.

Elle aime les choses simples de la vie, comme passer du temps avec sa famille et ses amis, lire, HBO, Netflix et Internet.

Synopsis :

Daria est capitaine des pom-pom girls. Miss Popularité. Celle qui fait la loi à All Saints High, celle qu’on admire et qu’on redoute. Derrière cette façade, nul ne suspecte le secret dévastateur qui la ronge, et c’est très bien comme ça. Seulement, son trône de reine du lycée menace de s’effondrer lorsque Penn revient dans sa vie…

Penn est le capitaine de l’équipe de foot du lycée ennemi, celui où vont tous les rebuts de la société. Penn est sexy, rancunier, et prêt à tout pour briser Daria. Même à jouer avec le désir brûlant qui les pousse l’un vers l’autre. Depuis la tragédie provoquée par leur premier baiser, il y a quatre ans, il prépare sa vengeance.

Et l’occasion rêvée de l’assouvir se présente lorsqu’il est placé en famille d’accueil… chez Daria.

Avis :

Lj Shen revient avec une nouvelle saga, ASH, les enfants des Four Hot Heroes. Et bon sang, si à l’époque nous n’étions pas prêtes pour Vicious, Dean, Trent et Jaime, je peux vous dire qu’ici on l’est encore moins. Nos cœurs sont encore en tachycardie.

Le premier opus se concentre sur Daria, la fille de Jaime et Mélody et Penn, qui vit de l’autre côté de San Diego. Loin des paillettes et des faux semblants qu’offre Todos Santos. Punaise, rien que de lire Todos Santos on a des frissons. Ces mêmes frissons qui nous ont accompagné durant toute notre lecture ! Clairement nos deux héros viennent de deux mondes différents. L’auteure reprend les mêmes codes que pour les Sinners of Saint ! On peut vous garantir que ça fonctionne toujours aussi bien. Elle a un talent de dingue pour ce genre d’histoire.

« Nous étions censés être les meilleurs amis,

mais nous sommes devenu les pires ennemis »

Avec cette première phrase d’intro, L.J. Shen a su capter immédiatement notre attention.

On fait donc connaissance avec Penn Scully et d’emblée on découvre toute la rage qu’il éprouve pour Daria Followhill, la reine de All Saints High. Elle a détruit une chose dans  sa vie et aujourd’hui l’heure de la vengeance a sonné. Et comment éviter les confrontations quand ce dernier devient son frère adoptif  ? L’ennemi est dans la place. Gare à toi jolie princesse, tu es à deux doigts d’être destitué de ton trône !

Vous l’aurez compris le ton est donné dès les premières lignes. Et si Penn a la rage, il en va de même pour Daria. Pour elle Penn Scully est le danger du passé qui refait surface avec des dents bien acérées.

Pour mieux comprendre cette haine qui régit leur relation l’auteur nous ramène dans le passé, lors de leur première rencontre où l’on apprend comment la situation a dérapé et modifié le cours de leurs vies respectives.

Marie : Au premier abord, nos deux héros ont l’air totalement différents, mais plus on creuse, plus on avance dans l’histoire et plus on se rend compte qu’une même haine brutale les anime.  Daria nous est dépeint de manière dédaigneuse, puis plus on avance, plus on comprend pourquoi elle est comme ça aujourd’hui. Pourquoi tous ses actes sont guidés par tant de méchanceté et de jalousie. Tout n’est pas excusable notamment sa façon d’être envers Penn, qui lui finalement n’a trop rien demandé à personne. Enfin presque !  Je ne vais pas vous le cacher, j’ai eu les larmes aux yeux à certaines révélations. Je n’étais vraiment pas prête pour vivre autant d’émotions aussi fortes. Où l’auteure va-t-elle chercher tout ça ?

Marion : au début Daria me rebutait. Sa superficialité, ses caprices, sa jalousie maladive, son arrogance… Un cocktail bien amer en soi. Mais comme on le sait, il ne faut pas se fier aux apparences. L’auteur sème le trouble et les pierres d’une intrigue, prenant plaisir à nous faire enrager. Une intrigue que l’on tente de démêler avec obstination. Quelles sont les ombres que cachent Daria (Skull Eyes) ? Quelles sont les tenants et les aboutissants de cette histoire ? Où l’auteur souhaite-t-elle nous emmener ?

Dans ce récit, nous allons de révélations en révélations. Et franchement, on doit dire que certains points avaient un goût amer. Jaime et Mélody nous ont déroutés et surpris, et pas forcément de la meilleure façon qu’il soit. Nous nous sommes posé encore plus de questions qu’habituellement. Marie a failli en balancer sa kindle contre le mur et moi j’étais en mode chat teigneux prête à cracher des boules de poils.

La façon dont certains personnages agissent, les défenses qu’ils érigent pour se protéger… Nous sommes vraiment dans un monde à part. Si nous avions encore des doutes, arrivés à certains passages ils s’envolent. En ce qui concerne Penn Scully, force est de constater qu’il s’inscrit dans la pure lignée des Four Hot Heroes. Un esprit sombre, implacable, dur, un brasier capable d’enflammer Todos Santos à lui tout seul. Il a la rage et veut détruire Skull Eyes, la faire chuter de son trône. Plus de doute nous sommes bien dans la lignée de la première série et des Four Hot Heroes !

Marie : Une histoire intense, frustrante, addictive et bouleversante. Je me souviens l’état dans lequel j’étais en lisant les sinners, mais ici nous sommes a un level supérieur. Et en parlant des Sinners, quel plaisir de les retrouver dans la quarantaine. Je crois que je suis retombée amoureuse d’eux. Même si nous les apercevons que très peu dans ce premier tome. C’est juste dingue de se dire, ils sont là. J’ai l’impression de les connaître qu’ils font partie intégrante de ma vie. Et pourtant ce ne sont que des héros de papiers. Et je dois dire que Penn, peut importe qu’il soit né du « mauvais côté » de la ville, il a dans sa façon d’être, la dignité d’un FHH.

Marion : Clairement on ressent la tension ambiante qui enveloppe chaque protagoniste de cette histoire addictive. Que ce soit les relations acérées entre Penn et Daria, les rivalités qui opposent All saints High à Las Juntas et l’accent mis sur les différences de classes sociales, on se retrouve forcement projetés au cœur de la mêlée.

C’est… Énorme ce dont l’auteure est capable de faire. Elle a de la magie entre les mains. C’est intense, très intense. Aucune minute de répit. Chacun veut sa revanche. On gravite dans un cercle fait de mensonges, de trahisons, de colère pure, de coup bas. Chaque pages tournées nous étouffe par sa tension. L.J.Shen est capable de transformer l’amour en haine et inversement, en un seul claquement de doigt ! C’est wôw… Et bien évidemment la tension sexuelle entre ces deux là s’en ressent, elle est explosive. Un combo Amour /Haine absolument maitrisé. Le scandale n’a jamais été aussi torride.

On a eu chaud…très chaud…

Retrouver les Four Hot Heroes à l’âge de la maturité, avec tout ce qu’entrainent les responsabilités parentales est un pur moment de satisfaction. Mais attention, les papa terribles n’ont rien perdu de leur cynisme et de leur caractère.

Et Marx que c’est bon !!!

(Vous comprendrez en lisant le livre lol)

On progresse à tâtons, le souffle court, le cœur en PLS. C’est un grand huit émotionnel qui nous secoue dans tous les sens. Les Four Hot Heroes ont semé le chaos, la descendance poursuit avec brio. Les personnages sont puissants, charismatiques, révoltés. On a totalement succombé complètement à Penn Scully, ce petit punk au cœur ravagé, aux tee-shirt troués, au physique scandaleusement sexy. Daria même si elle nous a mis les nerfs en pelote de nombreuses fois nous a aussi bouleversé. 

Vaughn et Knight les fils respectifs de Baron Spencer (Vicious) et Dean Cole sont les dignes héritiers de leurs pères et il nous tarde de découvrir leur histoire, car wow, ils ne font pas dans la dentelle. Les sujets graves abordés dans le roman, comme les relations conflictuelles et les dérives d’autorités sont traitées avec une grande précision.  Ces trois-là, avec Daria forme une famille et s’attaquer à l’un deux, c’est s’attaquer à tous ! Bref c’est un immense coup de cœur pour ce premier volet de la série.

Croyez-nous, vous n’êtes pas prêt ! Mais prenez le risque, vous ne serez absolument pas déçu.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s