Campus Drivers #Tome 1 Supermad

Merci à Célia des éditions Hugo pour l’envoie de ce service presse.

Sortie en France : Le 03 Septembre 2020

Thèmes : New romance – New Adult – Campus – Romance – Taxi

Auteur :

C.S. Quill a déjà plusieurs pépites à son actif et nous revient avec une toute nouvelle série.  Son cheval de bataille ? Décortiquer l’âme de ses héros. Elle aime remuer les secrets les plus profonds pour faire ressortir la véritable personnalité de ses personnages et leur permettre de se transformer pour une meilleure version d’eux-mêmes.

Synopsis :

L’année universitaire qui débute promet d’être radieuse pour Lane O’Neill. Campus Drivers, l’application qu’il a fondée avec ses meilleurs amis, cartonne. Le concept est simple : jouer les taxis pour étudiant, au volant de voitures de collection. Les filles en raffolent, et les quatre chauffeurs ont à cœur de ne jamais décevoir leur clientèle.

Lane n’a qu’un seul défaut aux yeux de la gent féminine : il ne s’attache pas. Jamais. Dès qu’il pousse la porte de chez lui, il aspire à ce qu’on lui fiche la paix.

Alors comment se retrouve-t-il à héberger Lois Hogan, la fille que son voisin vient de larguer?

Avis :

Oh Wow, cette lecture réuni tout ce que j’aime tant dans la romance. Une de mes meilleure lecture pour cette rentrée.

Lane O’Neill vit sa vie étudiante avec délectation. Grâce à l’appli Campus Drivers qu’il a fondé avec ses amis, l’argent est là, les filles aussi. Lui et ses potes profitent à fond de leur succès. Cependant il ne s’attache jamais et tient à conserver sa tranquillité. Lane et ses amis (Donovan, Adam, Lewis ) forment un groupe soudé auquel il faut aussi ajouter Carter. Contrairement à ses amis qui vivent en Coloc, lui vit seul, et il aime ça. C’est un choix auquel il tient. Enfin ça s’était avant qu’il tombe sur Loïs Hogan, recroquevillée dans sa cage d’escalier de son immeuble.

A tout juste 18 ans, larguée par son mec et à l’occurrence le voisin de Lane, la jeune fille  est complètement déboussolée et se retrouve à la rue à deux jours de la rentrée universitaire. Tous ses beaux projets et ses illusions sont partis en fumée et maintenant elle est dans la mouise jusqu’au coup. Et croyez le question poisse Lois bat des recors de pôle position. Désolé mais je n’ai pas pu m’empêcher de rire. Oui j’ai ri, beaucoup durant cette lecture et bon sang que ça fait du bien. Nous avons ici un petit bijou d’humour qui vous colle un bon gros smile sur le visage. Mais ce n’est pas tout.

Cette bande de pote est délirante.

Ils sont espiègles, insolents, bourrus et provocateurs. Comme les mousquetaires ils sont unis et ont un avis bien tranché sur la notion du respect. Et tout commence quand Lane vient en aide à Lois pour la dépanner. Seulement il ne s’attendait pas à ce que  la situation parte en vrille comme ça et se retrouve à héberger Lois.

Ce qu’il y a des magique dans cette histoire, c’est que l’on revient à la base. La base de la romance pure. Avec une histoire qui ne va pas trop vite, vous fait palpiter le cœur, qui vous frustre et vous met de bonne humeur. Nous avons héros qui n’est pas abject, qui fait preuve de respect et  une héroïne qui n’est pas transi d’amour pour lui. Car effectivement Lois ne jure que par son ex.  L’auteur réussi à casser tous les codes actuels au profit d’un retour à l’essentiel.

Et merde! J’adore ça !!!

On sent un Lane pressé de se débarrasser de Lois afin de retrouver sa tranquillité. Une Lois obsédée par sa mission de reconquête, et autour un groupe délirant qui va tout faire pour que ce qui crève les yeux puisse voir le jour.

Cette relation, tendue au départ, évolue vers une amitié qui vous remue de l’intérieur, puis en une attirance fragile, bouleversante et éprouvante. Chacun des héros est en proie avec ses émotions.  Cette tribu infernale que forme les Campus Drivers va être le moteur qui fera avancer cette relation. Car, Lois va être immédiatement intégrée à la bande d’amis. Carter avec ses idées délirantes, Lewis avec son humour et sa personnalité exubérante, Adam avec ses conseils avisés, et Donovan le bourreau des cœurs et très convoité capitaine de l’équipe Universitaire de basket. Ils ont tous une façon très personnelle de guider Lane sur la bonne voie . Qu’est-ce que je me suis bidonnée !  Mention toute spéciale à Ramos Fernando.

Et que dire de la tension sexuelle qui s’installe progressivement avant d’exploser comme une petite bombe. Youhouuuhouuuu j’ai eu chaud ! Très chaud ! Et c’est ce qui fait la force de cette romance justement, il n’y a aucune précipitation. Du coup on trépigne, on espère, on retient notre souffle, on crie :

« Maiiiiis alleeeeez quoi !!! »

La plume de l’auteur m’a captivé.  C’est tendre et provocant. On vibre à chaque gorgée de ce délicieux cocktail que nous offre C.S. Quill. Ici l’amitié avec un grand A est au premier plan et on en savoure chaque moment. C’est précis et détaillé tant dans les décors que sur la construction efficace des personnages. Nous avançons au fil des pages comme si nous étions à leur côtés sur les bancs universitaires. Une immersion totale chez les Campus Drivers.

Une pépite à consommer sans modération !

C’est un énorme coup de cœur que je relirai sans aucun doute plusieurs fois.

J’ai tellement, mais tellement hâte de découvrir le prochain tome sur Donovan ! Tome qui paraitra le premier octobre sous l’intitulé « Campus Drivers – Book boyfriend ».

6 réflexions sur “Campus Drivers #Tome 1 Supermad

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s