K-POP Confidentiel

Thème : K-Pop – Concours de talent – Célébrité – Young Adult

Date de Sortie : 08 octobre 2020

Auteur :

Stephan Lee a plusieurs casquettes : éditeur, auteur, critique littéraire et cinématographique pour Entertainment Weekly. Grand fan de YA et de K-pop (sujet sur lequel il pourrait écrire un doctorat tant il le fascine depuis des années !

Il livre avec K-pop confidentiel son premier roman. Avant l’écriture, il est parti plusieurs semaines à Séoul pour découvrir les coulisses du monde incroyable de la K-pop, où il a pu interviewer les plus grandes stars du genre.

Synopsis :

Candace n’aurait jamais osé rêver se retrouver dans la plus prestigieuse maison de disques de K-pop coréenne ! Ni les sacrifices que cela implique de devenir une star…

Candace Park, une Coréano-Américaine de 16 ans, est littéralement obsédée par SLK, le plus grand K-pop band du moment. Et surtout par le sublime One.J., son chanteur principal. Alors, quand la maison de disques du groupe débarque dans sa ville pour faire passer des auditions, elle est la première sur la liste… et sélectionnée !

Direction Séoul. Candace réalise bientôt qu’elle avait sous-estimé la quantité de travail et de sacrifices demandés par la production. L’envers du décor : la pression, les entraînements sans relâche parfois jusque 16 heures par jour, les différences culturelles entre les États-Unis et la Corée et surtout LA règle d’or: ne pas tomber amoureux.

Loin de ceux qu’elle aime, elle est rapidement submergée. Mais après des mois de larmes et de sueur, Candace commence à se faire un nom, et à enfin attirer l’attention de One.J.!

Mais elle se retrouve vite au cœur de scandales qui vont mettre ses nerfs et sa confiance en elle à rude épreuve.

Dans le tourbillon d’un star-system qui vous dévore en une bouchée, elle devra choisir les sacrifices qu’elle est prête à faire pour rester fidèle à elle-même.

DÉFINITION

Genre musical venu de Corée du Sud qui mélange rock, hip-hop et R&B. Quelques noms phares : BTS, EXO, SHINee côté garçons, et Girl’s generation, BlackPink et GFriend côté filles.

Avis :

Candace Park est une américano coréenne qui vit à Fort Lee avec ses parents et son frère ainé Tommy. C’est une très bonne élève qui suit la direction choisie par ses parents. Cependant Candace a des rêves…Des rêves difficile à leur avouer. Car même si elle les respecte profondément, sa passion pour le chant et l’univers de la k-pop est bien ancré en elle et on ressent  toute la tristesse que cette situation provoque. Alors qu’un gros label lance des auditions, elle se décide a tenter l’expérience. Sans pour autant espérer quoi que ce soit, elle veut avant tout savoir si son rêve est accessible.

Encouragée par ses deux amis Imani et Etan elle se rend au rendez-vous organisé par Say Entertainment. C’est une jeune femme qui manque cruellement de confiance en elle, et la désapprobation de ses parents pour cet univers particulier en est la source première. Aussi se faire mettre à l’épreuve de la sorte est un acte difficile en soi car elle vit sa passion en secret et ne s’est jamais donné en spectacle devant qui que ce soit hormis ses deux amis.

A côté de cela, Candace est une personne tenace. Et contre toute attente elle se retrouve sélectionnée parmi des millier de candidats. Une place d’apprentie lui est alors proposée pour espérer intégrer le nouveau groupe qui doit voir le jour dans quelques mois. Car oui il ne s’agit que d’espoir. Il faut faire ses preuves et le parcours est terriblement difficile.  Et cette fois Candace refuse d’abandonner et choisi d’affronter  et convaincre ses parents en leur proposant un accord. C’est ainsi qu’elle s’envole pour Séoul pour son stage d’apprentie et devenir Trainee. Elle est lucide sur ce monde clos qui l’attend dont la est rigueur drastique. C’est le prix à payer pour devenir Idol. Mais elle n’est pas la seule à prendre des risques dans cette nouvelle aventure. Ses parents aussi. Car accéder au rêve de leur fille c’est prendre le risque de se retrouver face à une dette colossale. Et clairement les tourments de Candace ne font que commencer.

C’est donc en compagnie de sa mère qu’elle débarque dans ce pays qu’elle connait peu. L’appréhension est là. Etre éloignée de ses amis, affronter l’inconnu a quelque chose d’effrayant et on ne peut que la comprendre. La rigidité de l’univers de la K-pop n’est plus à prouver. Car sous les artifices et les paillettes, tout comme pour les k-drama, se cache derrière un côté beaucoup plus sombre. La réalité n’est pas cette poudre aux yeux clinquante. Loin de là. Signer avec label de ce milieu c’est renoncer à tout. C’est s’asseoir sur sa liberté, ficeler son cœur de fil barbelé et devenir l’objet d’un système économique gigantesque.

Candace est une battante et même si elle se donne à fond pour y arriver, les embuches ne manquent pas : les jalousies, le rythme intensif des entrainements, la multitude de cours, les restrictions alimentaires, les humiliations, l’absence d’intimité… bref faut avoir les épaules solides. Malgré tout Candace refuse de céder cette part d’elle qui fait son identité et cela quitte à s’attirer les foudres des dirigeants.

A travers ces épreuves elle va cependant trouver du soutien et faire des rencontres inattendues.

Page après page on avance le cœur serré par la crainte car les figures d’autorité qui dirigent tout ce petit monde sont carrément flippantes et c’est toute l’atmosphère du milieu qui s’en ressent. Comment ne pas être émue par ces apprentis qui mettent leur vie en jeu, subissent le pire pour espérer accéder à une qualité de vie supérieure ? Le mental qu’ils ont pour endurer jours après jours toutes ces épreuves…

Et soyons clair ce « fuc**** Mur du Genre« , on en parle ??? Il ne sert qu’à attiser la frustration et la tentation. Diabolique…

Durant son apprentissage, Candace va rencontrer un américano-coréen, tout comme elle. « Youngbae ». Et forcément ce point commun va les attirer comme des aimants. En dépit des interdictions et des risques encourus commence alors les rendez-vous clandestins et périlleux qui m’ont mis des nœuds à l’estomac. Outre la forme de respect très poussée en Corée se rajoute à cela l’interdit. Et on assiste avec émotion à leur rapprochement.

Le roman est riche de personnages charismatiques et explosifs. La générale, Ji Hoon, Helena, Binna, Manager Kong, Aram, Jin Joo,  One.J…

Alors on se dit mais comment ? Comment font -ils pour supporter cet enfer ? Et bien tout simplement les indemnités colossales à rembourser que représente l’abandon du programme est la plus grande source de motivation. Quitte a en perdre la raison ou assister à des drames révoltants. Pour Candace l’envie de réussir est là et ce en dépit des humiliations, de la fatigue, des tensions constantes et des concepts qu’elle réprouve d’un point de vue moral. Big Up à cette héroïne tenace pour son caractère intègre !

J’ai énormément apprécié l’exactitude des informations semées tout au long de l’histoire et je remercie vraiment l’auteur pour parler sans langue de bois de l’envers du décor qui bien souvent reste caché. Enfin une romance qui aborde les sujets les plus graves ! J’aime la culture sud-coréenne, l’apprentissage du Hangeul et de sa grammaire complexe, sa musique, sa cuisine et ses traditions.

Cependant on ne doit pas oublier que le pays du Matin-Calme possède une culture complexe où les standards de beauté sont extrêmes, où la chirurgie esthétique est un cadeau de fin d’étude fait par les parents pour entrer dans le monde du travail et s’assurer de mettre toutes les chances de son côté. Car oui c’est aussi cela. Cela peut nous paraitre choquant car cela va à l’encontre des préceptes du monde occidental qui s’attache de plus en plus, justement, à désacraliser les standards de beauté qui ont des conséquences néfastes sur la jeunesse et les abus en tout genre. Depuis peu, le réveil des consciences féministes en  Corée du sud voit le jour comme par exemple avec la lutte contre le Molka (action qui consiste à filmer à leur insu des personnes – surtout des femmes – dans des lieux intimes). L’émergence de certains mouvements comme le célèbre « Escape the corset » où les sud coréennes jettent leur maquillage et se coupent les cheveux pour s’affranchir des diktats esthétiques trop stricts est une preuve que cela est en train de changer.

A travers ce New-way on suit la difficulté des jeunes pour devenir Idol au sein d’une industrie aux exigences colossales. Ce sont des années d’entrainements. C’est dur, c’est brut, c’est impitoyable et dérangeant… Mais c’est vrai. Toute mon admiration pour ces jeunes au mental d’acier. L’auteur met l’accent sur l’envers du décor avec brio.

Merci pour cette histoire percutante et poignante !

Je ne peux que vous conseiller de foncer lire cette romance.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s