Campus Drivers #3 Crash Test

Je remercie Hugo New Romance pour sa confiance et l’envoie de ce sp.

Sortie en France : Le 05 Novembre 2020

Thèmes : New romance – Course automobile – Romance – Université – Campus – Voiture

Synopsis :

Lorsque Lewis se retrouve avec trois meilleurs amis en couple et une stagiaire à former pour la relève des Campus Drivers, son dernier semestre à la fac prend une allure de cauchemar. Sans compter que la stagiaire en question n’a rien de l’élève parfaite !

En débarquant dans une nouvelle université, Amy a promis à sa sœur de se tenir aussi loin que possible des ennuis. Alors, quand Lewis Conley lui propose une période d’essai en tant que chauffeur, c’est l’occasion rêvée de se ranger… Et de passer du temps avec celui pour qui elle craque malgré elle.

Mécanicienne hors pair, elle va devoir apprendre à ses dépends que la mécanique du cœur est encore plus complexe qu’il n’y paraît.

Quant à Lewis, la course sauvage dans laquelle Amy va l’entraîner risque de le faire dévier de sa trajectoire toute tracée.

Avis :

ALERTE COUP DE CŒUR !!!

Enfin le dernier tome celui de notre chouchou depuis le début de la série. Lewiiiiiiis !!! Depuis le tout début nous crions haut et fort que Lewis sera notre préféré de la saga. Bien évidement nous avons adoré Lane et Donovan (comment ne pas craquer sur eux en même temps ?) mais Lewis ? Il a ce petit quelque chose supplémentaire qui nous a fait tombées raide dingues de lui.

Nous adorons le travail de C.S Quill, chaque tome est très différent les uns des autres, et même si nous étions un chouïa intriguées sur la suite à donner pour Lewis, il faut avouer que la voie qu’elle a décidé de prendre pour lui est juste énormissime. Même si nous sommes toujours à l’université, nous bougeons un peu plus, et le pauvre, avec Amy Hamilton, il n’est pas sauvé. Oh non c’est même le contraire.

Ce cher Lewis Conley se retrouve à présent cerné par les couples. En effet ses potes définitivement casés, ce dernier rumine. Cependant, il reste sur ses positions de célibat, préférant des coups rapides à un véritable engagement. Et cela afin de privilégier ses objectifs car sous ses airs de pitres se cache un homme sérieux avec un plan tout tracé pour sa carrière. Hors de question pour lui de faire entrer une fille dans cette équation.

Mais ça c’est sans compter sur l’espoir des campus Drivers de recruter Firebird, une nouvelle étudiante propriétaire d’une voiture de collection, digne d’intégrer la fameuse équipe de renom. C’est leur dernière année à OSU. Il faut donc absolument assurer la relève. Et la tache de recruter Amy est confiée à Lewis qui est loin d’être aussi enthousiaste à cette idée que ses potes. Il n’est absolument pas partant pour préparer la relève et de deux il est juste impossible qu’il laisse sa place a une fille, peut importe la voiture qu’elle porte. Et plus il va apprendre à connaître Amy, moins il va vouloir que ce soit elle.

Amy Hitman (Firebird)

Cette fille est totalement BADASS !

Nous l’avons adoré dès les premières pages par sa façon d’être et ce qu’elle dégage.  Nombre de fois où nous avons exposé de rire face à ses réparties. Mais à côté de ça, on peut ressentir la petite cassure qu’elle a en elle. Ce nouveau départ est une chance qu’elle ne doit pas foutre en l’air. Passionnée de voiture et douée en mécanique elle réside avec sa sœur au dessus du garage de RJ un ami de longue date. A 20 ans, la demoiselle est clairement asociale et dotée d’un tempérament de feu.

Autant vous dire que la première rencontre entre Lewis et Firebird fait des étincelles. C’est juste épique.  Cette rencontre est totalement à l’opposé de celles de Loïs et Carry, aucune once de romantisme, non, elle ce qu’elle préfère c’est casser des crânes et jouer avec la légalité. Le caractère flamboyant de la belle est savoureux à souhait. Notre Campus Driver se retrouve donc face à une véritable tête brûlée.

Si de prime abord tout laisse penser que rien ne pourra améliorer la situation entre nos deux protagoniste, le destin plus que merdique va s’en charger et Lewis n’aura d’autre choix que de compter sur l’aide d’Amy. Mais ce dernier lui fait perdre tous ses moyens et elle déteste cela. C’est une jeune femme forte qui n’a pas froid aux yeux, mais elle déteste ce sentiment de faiblesse. Alors quoi de mieux pour contrer cela que d’attaquer la première ? Leur relation est donc plus que mouvementé et on se délecte des nombreuses piques qu’ils s’envoient.

Cependant le passif chaotique d’Amy est complexe et il va falloir conjuguer avec. Peu à peu on découvre une facette émouvante de notre recrue en herbe. La jeune femme tente de s’extraire de ses habitudes antérieures mais bon sang, quand le passé vous rattrape tout se complique. Lewis va vite constater qu’Amy est  tout sauf une étudiante lambda. Elle n’a rien d’ordinaire, que ce soit dans ses réactions et ses capacités, et il est de plus en plus intrigué par elle. Cette héroïne  nous a vraiment impressionnée. Dotée d’un cran incroyable couplé à une sensibilité à fleur de peau qu’elle tente de cacher. Leur relation est intense, explosive et tellement palpitante.

Mention spéciale à la berceuse améliorée d’Amy.

OMG !!! Cette crise de fou rire…

Marie : Une fois de plus, l’auteure m’a régalée, mais quelle tristesse de devoir refermer la page Campus Drivers. On est tellement bien avec eux. C’est tellement bien écrit que nous n’avons pas l’impression d’être simple spectateur, on a l’impression d’être l’une des leur. Enfin c’est exactement comme ça que je l’ai ressenti pour ma part.

Marion : Cette saga se termine donc en beauté avec ce troisième et dernier opus. C’est une lecture, dynamique, émouvante, riche en rebondissement avec vraiment beaucoup beaucoup d’humour. Les campus Drivers forment une véritable famille et c’est un plaisir d’évoluer à leur côtés sur chaque tome.

Ce troisième opus est juste sensationnel, Lewis est un personnage qui nous a fait rire dès le début mais auquel nous nous sommes beaucoup posé de question. C’est un garçon très intriguant, on en sait très peu sur lui, et nous avons adoré découvrir ce qui le fait vivre et être l’homme qu’il est. Ses passions, le fait qu’il se donne à fond dans tout ce qu’il fait. Bien différent de Lane Don et Adam, bien qu’avec ce dernier ils sont comme des frères. Et j’ai vraiment adoré toutes leurs différences qui, au final en fait une force extraordinaire dans leur groupe.

Bref, ce dernier tome est aussi bon (ok meilleur avec Lewis) que les précédents, mais clairement la saga entière est un énorme gros coup de cœur. La plume de Cami est juste captivante et addictive, et j’ai vraiment adoré le fait qu’elle reprenne les bases de la new romance dans ces trois tomes. Ça change de ce que nous pouvons lire habituellement et vraiment, et ça fait un bien fou de revenir à la base. De plus, les idées plus que farfelus, les jeux de mots, nous sommes plus qu’archi fan.

Enfin voilà, il est temps de mettre un point final autant à cette longue chronique qu’a la saga,  Mais alors, Mme Quill, par pitié entendez notre prière, faites-nous un spin off siou plaiiiiiiiiiiiiiiiiiit.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s