Campus Drivers #2 Book BoyFriend

Themes : New romance – Campus – Université – Romance – Application

Date de sortie : 1er Octobre 2020

Auteure :

C.S. Quill a déjà plusieurs pépites à son actif et nous revient avec une toute nouvelle série.  Son cheval de bataille ? Décortiquer l’âme de ses héros. Elle aime remuer les secrets les plus profonds pour faire ressortir la véritable personnalité de ses personnages et leur permettre de se transformer pour une meilleure version d’eux-mêmes.

Synopsis :

Lorsque Donovan, Campus Drivers adulé et bourreau des coeurs avéré, prend conscience des séquelles que peut causer son comportement, il décide de devenir LE petit ami parfait.

Pour cela, il a besoin du meilleur coach dans le domaine: Carrie. Mais, même s’ils ne se sont jamais fréquentés, celle-ci sait qu’elle ne veut rien avoir à faire avec lui. Les tombeurs d’un soir en quête de repentir, elle n’y croit pas une seconde dans la vraie vie. Elle préfère collectionner les héros des romances qu’elle dévore, c’est bien moins compliqué !

S’il parvient à la convaincre, c’est un programme intensif en romantisme que va devoir suivre Donovan. Mais n’est pas un héros de New Romance qui veut, surtout quand la réalité essaie de jouer avec la fiction !

Avis :

Après le cliffhanger de dingue du tome 1, je me suis jetée sur ce second opus trop impatiente de savoir de quoi il retournait pour Donovan. Et c’est avec grand plaisir qu’on retrouve toute la clique des campus drivers pour ce second volet.

L’histoire reprend exactement là où elle s’est achevée. Il arrive quelque chose de grave dans la vie de Donovan qui va engendrait le retour de sa mère et de sa sœur, Amélia, en ville. En effet depuis 3 ans les parents de Donovan sont divorcés mais s’entendent parfaitement bien même mieux que durant leur mariage. Donovan a choisi de suivre son père et de vivre avec lui pour étudier à OSU où son père est l’entraineur des Buckeyes, l’équipe de basket universitaire dont Donovan est le capitaine. Amélia est restée avec sa mère à Washington. De 3 ans la cadette, ils s’étaient toujours bien entendu, elle adulé son frère jusqu’au jour où un fossé s’est creusé entre eux et depuis leur relation est tendue. L’animosité règne entre ses deux-là et Donovan veut comprendre pourquoi après le drame qui est survenu. Il s’attendait à tout sauf aux mots durs que lui jette sa sœur au visage. Il va vouloir rétablir leur relation et surtout changer radicalement pour que plus jamais une telle chose se reproduise. Mais il ne sait pas par où commencer et sollicite ses amies Lois et Becca pour leur demander de l’aider. Elles l’envoi vers Carrie leur ancienne coloc et dévoreuse de romance. Avec ses connaissances en la matière elle est la mieux placée pour l’aider mais quand il l’aborde Carrie l’envoi bouler, elle n’a pas de temps à perdre et surtout elle ne le prend pas au sérieux. Loin des groupies d’OSU elle ne court pas après les Campus Drivers pire elle les évite dès qu’elle le peut. Mais c’est mal connaître Donovan, tenace il ne va reculer devant rien pour la faire craquer. Plus elle le repousse, plus il va la chercher.

Carrie va-t-elle céder à Donovan ? Deviendra-t-il le parfait BookBoyFriend ? Sa relation avec sa sœur va-t-elle s’apaiser ?

Un second tome bien différent du premier mais tout aussi surprenant et addictif ! Donovan est décrit comme le coureur de jupons du groupe que rien ne perturbe, sa réputation ne le touche guère il en est même fier. Du coup je ne m’attendais pas du tout à découvrir une telle facette de lui. Tiraillé par les aveux de sa sœur, il s’est rendu compte que son comportement pouvait avoir des conséquences sur son entourage et veut changer cela.

Carrie est un personnage que j’ai beaucoup aimé. On s’identifie beaucoup à elle par sa passion qui est commune à la nôtre. Elle ne veut pas de petit ami, les BBF de ses romances lui suffissent. Si elle paraît une étudiante lambda, on se rend vite compte qu’elle évite au maximum les interactions avec les autres, qu’elle ne tisse même pas d’amitié. Son comportement asocial cache une douleur profonde et plus on va avancer dans l’histoire plus on va comprendre pourquoi elle agit ainsi. Mais surtout pourquoi elle ne veut jamais avoir de petit ami et ne pas avoir affaire au Campus Drivers.

Mais à force de persévérance de la part de Don, Carrie va craquer et lui fournir les conseils dont il a tant besoin. Ce qui lui est arrivé va la toucher et elle ne peut pas rester sans l’aider. Une collaboration des plus surprenantes va s’établir entre eux. Il va tout faire pour devenir le parfait BBF, il va redoubler d’efforts et ne lésinera pas sur les changements à opérer suivant à la lettre tous les conseils de Carrie. De son côté en tant que coach, elle est implacable, franche et qui ne se gênera par pour dire ce qu’elle pense. Les premiers échanges sont bourrés de cynisme, chaque interaction nous fait éclater de rire, on peut dire que leur relation est plus que mouvementée.

Mais au fils des rendez-vous un certain jeu du chat et de la souris s’engage et ce n’est pas pour nous déplaire bien au contraire. La séduction se met en place doucement et la tension grimpe d’un cran. Carrie va se rendre compte que Don est loin de l’image qu’il véhicule mais ne veut pas se laisser berner pour autant, elle sait la mal que cela peut engendrer quand tout s’arrête. Don lui est perdu, à force de jouer au petit ami parfait et de s’entrainer avec Carrie il ne sait pas identifier ce qu’il ressent à son égard.

Arrivera-t-il à percer les barrières de Carrie ? Que désire-t-il vraiment ?

Si j’avais déjà eu un gros coup de cœur pour les Lois Lane ici c’est un level au-dessus. Je me suis régalée tout du long autant par les répliques hilarantes que par la passion dévorante qui s’établi entre Don et Carrie. C’est une relation surprenante, chaotique et mouvementée qui nous fait passer par une multitude d’émotions tout au long de la lecture. L’auteure nous réserve plus d’une surprise et on a même le droit à une histoire parallèle sur un autre Campus Drivers.

Un très bon second opus, gros coup de cœur pour moi ! Diamétralement opposé au premier il en est pas moins délectable. La fin met en place le troisième opus et du peu qu’on en aperçoit il me tarde de découvrir l’histoire de Lewis, mon crush des Campus Drivers, qui promet d’être encore plus mouvementée !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s