Scrap métal #3 une seule ligne d’arrivée

Thème : Secte – Formule 1 – Deuil – Vengeance –

Date de Sortie : 25 mars 2021

Synopsis :

Tout les voulait ennemis.

Tout les destinait à la haine.

En choisissant de s’aimer, sans tout connaître de la vérité qui les lie, Hope et Sauvage ont pris le risque de se dresser chacun contre leur destin.

Suicide. Prostitution. Retour à la secte.

Tels sont les choix qui attendent les sectateurs à leur sortie.

Sauvage et Hope se battent.

Lui contre ce qu’il pense être le seul choix possible. Elle contre lui.

Mais qu’adviendra-t-il lorsqu’ils connaîtront toute la vérité ?

Avis :

Et voilà, un an que j’ai commencé la saga Scrap métal, et je viens de franchir la ligne d’arrivée. On peut retourner dans le passé afin que je revive le premier tome ? Franchement, je ne suis pas prête pour dire au revoir à Sauvage et Hope. J’ai l’impression de dire aux revoir à des êtres chers tellement ils m’ont chamboulé à tout jamais. Je suis si heureuse d’avoir fait leur connaissance.

En débutant cette saga, j’ai eu peur, car Jana est une dingue… À chacune de ses parutions j’en prends plein la tronche, et pour ce dernier opus on reste sur la même lignée… Enfin non c’est encore pire. Déjà on salut le retour de la petite briquasse comme j’aime (noté que je l’ai lu en un tout petit plu de 24 h) tellement j’ai été prise dans l’histoire. Il faut dire que j’attendais cette fin avec grande impatience. J’avais hâte d’avoir le fin mot de l’histoire.

Le danger rode toujours pour Sauvage et Hope, alors que le père de cette dernière purge sa peine après ce qu’il a fait il y a plus de vingt ans, ils ne sont pas en sécurités pour autant. La menace Zolder rode toujours, ce qui rend Sauvage de plus en plus méfiant. Alors qu’il est la personne qui ne ressent aucune émotion due à sa condition de sectateur il va pourtant développer pour Hope des sentiments qui vont le mettre dans tous ces états. Pour lui c’est tout noir ou tout blanc, mais il n’y a pas d’entre-deux. Et la route s’annonce longue pour le chemin que l’ancien Sectateur a à faire.

Il n’a toujours pas changé d’idée sur le fait de comment il terminera sa vie, pour lui il est hors de question de retourner dans une secte, alors seul le suicide est la solution. Et malgré tout ce que sa thérapeute en dit, lui seul peut prendre la décision et avoir ce déclic. Et dans tout ça, nous avons Hope, cette jeune femme qui se bats depuis qu’elle à perdu sa mère, et qui suit dignement ses pas. C’est beau et émouvant à lire. Et j’ai juste l’impression de ne pas écrire cette chronique avec des mots assez puissant pour dire tout ce que je ressens.

Je ne vais pas vous cacher, les trois quarts du roman je me suis bouffée les ongles, je n’avais qu’une chose en tête, c’est d’aller jeter un œil à la fin du roman. Heureusement j’ai réussi à me retenir, ce qui aurait gâché ma lecture et toutes les découvertes que j’ai faites tout au long de ce troisième et dernier opus.

L’heure des aveux est arrivée, nous allons enfin tout comprendre de cette histoire sortie tout droit du cerveau de Jana, mais oui est d’une réalité déconcertante. Vous saurez tout sur le passé des protagonistes qui dictent aujourd’hui leur choix, leur vie. Je ne connaissais pas vraiment le monde des sectateurs, mais tout au long de ma lecture de la saga j’ai réalisé beaucoup de recherche, notamment sur Waco, ou des grands prophètes. Je n’ose imaginer tout le travail que l’auteure a dû réaliser pour nous écrire une trilogie pareille, mais c’est justement ce que j’aime le plus chez cette magnifique auteure. Je sais que je l’ai déjà répété dans les précédentes chroniques, mais c’est un point très important.

Je ne suis le genre de personne qui dès qu’elle voit Jana Rouze, achète. J’avais tellement apprécié effet de Vague, que pour Scrap métal je n’ai pas hésité un seul instant ! Et en parlant d’Effet de Vague… mais je dis ça, je ne dis rien. Juste quel énorme plaisir : D.

Alors j’ai bien conscience de ne pas vous faire réellement un avis sur le tome trois, mais plus un avis global, qui est totalement décousu de sens. Mais comprenez-moi, je ne veux absolument pas spoiler quoi que ce soit, ni même donné une toute petite information. Ce dernier tome se dévore, il se vit !

Jana n’a eu de cesse de répéter qu’on n’était pas prête pour ce final, et je peux vous garantir que c’est le cas ! J’ai imaginé tout un tas de scénarios possibles et inimaginables et je me suis plantée. Je lui ai même dit par DM, qu’au final j’aurais dû me douter de tout ceci, c’est tellement son genre de nous faire ça. Jamais là où on l’attend.

Bref, Sauvage et Hope on fait un énorme boulot, et on à de quoi être fière d’eux. Ils vont me manquer c’est indéniable. Ils m’ont fait passer par toutes les émotions, c’était les grandes montagnes russes.

Vraiment un grand merci à l’auteure, je me suis régalée et au final, six (long) mois d’attente pour franchir la ligne d’arrivé n’est vraiment pas cher payer quand ont voit le petit bijou que nous avons là.

Je vais m’arrêter ici, sinon j’en ai encore pour longtemps, mais vraiment Sauvage et Hope, je vous aime d’amour

N’hésitez pas une seconde, foncez découvrir ce petit diamant brut, vous aussi, aller prendre une claque magistrale dans ce dernier opus.

Une réflexion sur “Scrap métal #3 une seule ligne d’arrivée

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s