Scottish Rapsody

Thème : Romance Contemporaine – Mariage de convenance – Écosse – New romance – Romance

Date de Sortie : 14 octobre 2021

Synopsis :

Erynn Wallace avait depuis longtemps oublié que l’Écosse coulait dans ses veines. Grandir à Londres auprès d’une mère anglaise ne l’a sans doute pas aidée à cultiver ses racines…

Mais en retournant dans son village natal pour l’enterrement de son grand-père, elle ne pensait pas se sentir aussi dépaysée. Les gens, l’accent, les coutumes… elle a tout oublié. Et ce n’est pas Lachlan Cameron qui risque de la mettre à l’aise.

L’héritier du clan des Cameron semble même la traiter avec un dédain particulier. Il ne voit en elle qu’une opportuniste, venue rafler son héritage avant de repartir chez l’ennemi. Qu’importe à Erynn l’avis de cet inconnu, certes séduisant, mais parfaitement désagréable ?

Ce qui est certain c’est qu’il serait beaucoup plus facile de l’ignorer si, pour préserver le domaine de ses ancêtres, elle n’était pas contrainte de l’épouser…

Avis :

Je crois que je vais vouer un culte aux Écossais… Plus spécialement aux hommes qui portent le tartan. Non, mais on en parle de cette virilité qu’ils dégagent avec leur kilt ? Non, car bon, je ne sais pas s’ils sont tous comme ça, mais une chose est sûre, dès que j’entends Écosse, je pense, directe à beau Highlander tout nu sous son kilt. Me voilà bien ! En tout cas Lachlan m’a rendu toute chose. Bon sang, en un regard j’étais tout chamallow, et pourtant le mec, il est vraiment compliqué. Déjà il a un caractère de cochon et il a l’air d’en vouloir à la terre entière. Enfin en fait, c’est faux, c’est surtout à lui qu’il s’en veut. Il s’est fait la promesse de ne plus être heureux. Sa seule passion et sa seule amoureuse c’est sa bouteille de Whisky.

Alors quand son père le Lochiel du clan Cameron, lui annonce qu’il va se marier pour assurer sa position, le monde lui tombe sur la tête et il refuse catégoriquement tout arrangement. Même si sa future femme est une belle rouquine qui n’a pas sa langue dans sa poche et porte le doux nom d’Erynn Walace.

Et que dire d’Erynn, cette jeune Anglaise qui retourne dans son pays natal après le décès de son grand-père. Elle qui pensait partir une semaine pour soutenir son papa, elle va vite déchanter quand elle va voir la dette colossale qui pèse sur ses épaules. Elle va prendre la décision de se faire passer la bague afin d’éviter à son père de tout perdre. La voilà mariée pour un an à Lachlan Connard Cameron.

Dès le début, Délinda nous transporte dans son histoire ainsi que l’univers magnifique de l’Écosse. Bien qu’elle ait pris quelques libertés afin de nous créer une super histoire, je n’ai eu aucun mal à rêver sur ce pays magnifique. Surtout s’il y a un beau highlander.  

On signe où pour épouser Lachlan ?

Erynn est une jeune femme forte, qui n’a pas sa langue dans sa poche. Elle ne se laisse pas faire, et montre son mécontentement quand c’est nécessaire. Elle a beau avoir accepté ce mariage arrangé, ce sera sous certaines conditions. Elle n’a pas peur de Lachlan, aussi hostile soit le mec. J’ai adoré les piques qu’ils se sont lancées tous les deux, ils m’ont fait rire. Même si par moment la douleur du bel écossait m’a tordu le ventre. Qu’est-ce que j’ai aimé le voir se transformer et faire tomber ses barrières au fil des jours et des moments qu’il passe avec Erynn, même si ça l’oblige à briser sa promesse.

Dès leur rencontre il y a une tension énorme entre les deux. Si au départ elle est contre-productive, on se rend vite compte que cette dernière devient vite sensuelle. Delinda est forte à ce petit jeu-là, je vous le garantis.

Je n’aurais pas parié un sou sur leur relation, mais je suis bien obligée d’admettre les opposés s’attirent, et c’est pour mon plus grand bonheur.

 Je vais t’embrasser, Erynn.

Je vais m’embraser, Lachlan.

J’ai eu peur, pendant un instant que l’histoire aille trop vite, j’ai même cru que l’histoire était une duologie. Je me suis dit, mais je ne vais jamais avoir toutes les réponses à mes questions, car l’histoire avance, la relation de nos jeunes protagonistes aussi, mais il reste pas mal de zones d’ombre dans l’histoire d’Erynn. Pourquoi sa mère est-elle partie quand elle avait 7 ans en Angleterre, pour lesquels la grand-mère de Lachlan déteste autant sa mère et par conséquent la jeune femme également. Pourquoi Angus Cameron semblet’il connaître sa mère ? Tant de question.

Alors, je suis contente d’avoir eu les réponses à ses questions, mais c’est ici le seul hic à l’histoire. Les aveux arrivent au bon moment ce n’est pas le souci, mais c’est juste abordé de manière très subtile. Ça ne change rien au fait que ce roman reste un coup de cœur, mais pour moi il m’a manqué un tout petit quelque chose sur ce sujet.

En tout cas, j’ai adoré du début à la fin, et je suis prête à prendre mon baluchon et partir en Écosse me trouver un bel Highlander. Qui n’en rêverait pas ? Vous l’aurez deviné, je n’ai pas besoin de faire un dessin pour vous dire que j’ai eu un énorme coup de cœur pour Scottish Rapsody. Comme pour Stairway To Heaven, la plume de Delinda est toujours aussi envoûtante. C’est une valeur sûre que je suis contente de suivre à chacune de ses sorties. Elle manie les émotions de ces lecteurs, en plu de nous rendre totalement dingues.

N’hésitez pas un seul instant et foncez lire cette pépite qu’est Scottish Rapsody.

2 réflexions sur “Scottish Rapsody

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s