Playing with fire

Thème : Passé douloureux – Romance Contemporaine – Cicatrice – Romance – Combat clandestin – Incendie

Date de Sortie : 03 novembre 2021

Synopsis :

Sexy, indomptable, torturé… Sera-t-il sa perte, ou sa seule chance ?

Elle : reine de lycée déchue, rescapée d’un incendie, déteste son reflet dans le miroir, West et la vie en général.

Lui : bad boy le plus populaire du campus, addict aux combats clandestins, écrase tous les cœurs sur son passage.

Depuis que West St. Claire, le mec le plus populaire du campus, a été embauché pour travailler avec elle dans ce minuscule food-truck, Grace a de plus en plus de mal à garder son sang-froid. Car West est dangereux, libre, imprévisible, et son charme magnétique lui rappelle tout ce qu’elle a perdu depuis l’accident. Pire, on dirait qu’il fait exprès de se balader torse nu et de la provoquer pour la pousser à bout… Mais, dans les couloirs de la fac, c’est une tout autre personne et il ne lui adresse même pas la parole. Alors, si elle ne veut pas se brûler les ailes, Grace va devoir rester de glace…

Avis :

LJ Shen fait partie des auteures dont je lis tous ses romans les yeux fermés, par moment je suis un peu plus déçue par certains livres, mais dans l’ensemble ce sont souvent des coups de cœur. Et une fois, n’est pas coutume, il en va de même pour [Playing with fire].

Après un accident domestique qui a coûté énormément à Grace, elle passe son temps à se cacher derrière des tonnes et des tonnes de maquillage et de vêtement difforme afin d’être invisible. Cette jeune femme qui avait tout pour elle avant. C’était la parfaite adolescente populaire, pom-pom girl, et très doué pour le théâtre. Mais depuis elle se referme sur elle-même et rase les murs dès qu’elle le peut. Elle ne supporte plus le regard des autres, mais ces cicatrices extérieures ne sont rien comparées à celles qu’elle garde au plus profond d’elle. Car cet incendie n’a pas détruit que la moitié de son corps, oh non ! Il a anéanti ses rêves de devenir une grande actrice et de monter sur scène. Mais Grasse est une guerrière, un Phoenix qui va renaître de ces cendres… sa rencontre avec Wade va la changer et en bien. Un nouveau souffle dans le monde Grace.  

Et que dire de Wade. Bon sang qu’est-ce que j’adore ce genre de bad boy, tiraillé par son passé, meurtri et torturé comme j’aime. Dès le prologue on comprend que ses blessures sont invisibles et qu’elles creusent un sillon invisible au plus profond de son âme. Il n’a plus envie de rien. Il ne supporte plus les appels incessants de ses parents qui lui en demandent de plus en plus. La seule chose qu’il souhaite plus que tout, c’est que sa douleur l’engloutisse jusqu’à ce que la vie quitte son corps. Il doit batailler ses envies suicidaires et quoi de mieux pour ça que de se mettre en danger chaque vendredi soir dans des combats clandestins qui lui rapporte un max d’argent. Il refuse tout contact, mais dès qu’il fait plus ample connaissance avec Grasse, sa vie va prendre un autre tournant.

West et Grace n’ont absolument rien en commun hormis les casseroles et les cicatrices qu’ils trimballent sur leurs épaules. Par le plus grand des imprévus, ils se retrouvent à travailler ensemble après les cours dans un food truck et ils vont apprendre à se faire du bien, à croire de nouveau en la vie. Ces deux âmes blessées vont se confier l’un à l’autre et enfin se libérer. C’est juste magnifique, et ça fait chaud au cœur. C’est intense, fort et tellement tragique ce par quoi ils sont passés. West, ce garçon si populaire et elle la fille recluse. Lui, l’homme qui ne laisse rentrée personne dans sa vie va tendre plus que sa main à cette jeune femme qui a perdu goût en l’existence et qui galère depuis toutes ces années. 

Outre une couverture vraiment divine (comme toutes celles de l’auteure), ce roman est un sublime message d’espoir, et une fois n’est pas coutume, LJ Shen nous écrit un livre profond avec des personnages décrits à la perfection. C’est d’une justesse incroyable et ça nous colle des frissons quasi tout du long.

J’ai aimé le côté brut et doux de Wade, et le côté guerrière de Grasse. Ces deux âmes brisées étaient faites pour se rencontrer et enfin retrouver goût en la vie.

Une réflexion sur “Playing with fire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s