Queen Bee

Thème : Passé douloureux – Déclarer morte – Gendarme – Instagram – Instagrameuse – Influenceuse – Pacte

Date de sortie : 04 novembre 2021

Synopsis :

Depuis quelques mois, Henri n’est plus que l’ombre de lui-même. Gendarme, il assure sans entrain ses gardes de nuit dans un petit village au nord de Paris, jusqu’à ce qu’une disparue ressurgisse dans sa vie avec perte et fracas.

Comment Joana Mancini a-t-elle pu être déclarée morte et enterrée des années plus tôt alors qu’elle se tient face à lui ? Et comment peut-elle être aussi irrésistiblement insupportable ?

Joana est bien vivante. Plus que ça, même. Elle est la reine des abeilles, cette Instagrammeuse star, qui enchaîne placements de produits et soirées VIP, coupes de champagne et toasts au caviar. Si son sourire est toujours intact face à l’objectif, en off, la réalité est moins reluisante. Joana fuit : son passé, les problèmes, l’amour..

Avis :

Objectif on vide sa PAL ! On débute donc avec un livre que j’ai depuis mon anniversaire et qu’il était temps que je découvre.

J’aime beaucoup la plume de Gaïa Alexia et j’ai (lu) toutes ses histoires. De Adopted Love à Baby Random en passant par le marchand de sable que j’ai dévoré il y a quelque temps de ça. C’est donc tout naturellement que j’ai demandé [Queen bee] quand ma copine Mag m’a demandé ce que je souhaitais pour mon birthday ! Moi qui ne lis que très peu les synopsis j’ai été surprise de découvrir celui-ci et il m’a vraiment donné envie de lire en plus de la délicieuse couverture.

On découvre donc Queen bee, et je vous jure c’est véridique, mais Joana m’a vraiment fait penser à Chloé dans miraculous, même surnom, même caractère odieux. Le nombre de fois où j’ai voulu la secouer pour lui faire ouvrir les yeux sur la vie la vraie. C’est simple, Joana alias Queen Bee est imbue d’elle-même. Influenceuse connue et reconnue, elle n’hésite pas à se mettre en avant pour avoir toujours plus de visibilité. Mais quand on creuse un peu, on se rend vite compte qu’elle est vide. Sa vie est fade et remplie de mensonges. Mais un jour ou l’autre, tout explose, et quand son passé refait surface, la reine des abeilles n’a d’autre choix que de fuir la ruche.

J’ai cependant, vraiment, beaucoup aimé Henri, ce gendarme aka l’inspecteur bouseux comme le surnomme si bien Joana. Dès le début du livre, le pauvre ne se doute pas de ce qu’il va vivre. Et pour cause, alors qu’il bossait de nuit au bord de l’endormissement, une jeune femme censée être morte depuis une dizaine d’années refait surface après qu’un chauffeur de taxi soit venu porter plainte contre elle. Croyant d’abord à un mauvais tour, les éléments s’enchainent et sa nuit ne va pas être de tout repos. Mais il semblerait bien que Joana Mancini soit bien vivante et les dégâts qu’elle a causé avec sa nuit d’ivresse sont bien là pour le prouver.

Cette nuit scellera la fin du règne de Queen Bee sur Instagram, mais également le retour à la vie d’Henri.

Je suis le genre de lectrice à adorer les Ennemies To Lovers, j’en lisais énormément pendant un temps et c’est toujours un plaisir de découvrir de nouvelles romances sur ce thème. Il avait d’ailleurs toutes les cartes en mains pour je me régale. Des héros en totales contradictions, des piques et des joutes verbales à n’en plus finir. Nos protagonistes ont des personnalités différentes, par exemple Joana est franche, et solaire et Henri, distant, triste, meurtri, qui n’a d’autre choix que de respecter le pacte de ses amis pour s’en sortir. Ce livre avait un énorme potentiel, mais le caractère du début de Joana m’a miné ma lecture. Et même si j’ai appris son histoire et qu’au fil des pages elle est redevenue la fille qu’elle était avant, quelque chose a été cassé en moi et je n’ai pas réussi à l’apprécier à sa juste valeur.

C’est une belle histoire, plusieurs fois j’ai rigolé (et ce n’est pas dû aux deux petits vieux qui fond les quatre cents coups ensemble), mais il m’a manqué de la profondeur. J’ai eu le sentiment à de nombreuses reprises que l’histoire stagnée et que ça n’avancé pas comment cela aurait pû l’être. Dès le départ on sait qu’autant Joana qu’Henri trimballent des casseroles et j’ai trouvé que le côté psychologique des personnages était survolé. Ce qui, quand on a lu adopted love, ou encore le marchand de sable cet aspect est bien travaillé. Mais ce n’est que mon avis personnel, et ma façon d’avoir ressenti l’histoire. Alors bien évidemment Joana et Henri sont très attachants (enfin Henri plus que Joana, mais chuuut), mais j’ai trouvé qu’on a survolé leur traumatisme. Enfin Joana a quand même été déclaré morte pendant plus d’une dizaine d’années et Henri, beh il a quand même vécu un truc très très moche et sans ses amis à côté de lui on ne sait pas comment ça aurait pu finir…  Mais je me répète, il s’agit de mon propre avis perso et ça ne remet pas en cause quoi que ce soit, c’est juste ce que moi j’aurais aimé trouver dans ce roman. Je suis certaine qu’il a plu et qu’il plaira a plein de lectrices. C’est un bon roman, une belle histoire c’est juste que ce n’est pas un coup de cœur pour moi. Et j’aime toujours autant la plume de l’auteure qui a du peps, de l’humour, de la tendresse, mais qui est aussi tortueuse. Bref ! Je vous invite tout de même à le découvrir, car malgré tout, je ne regrette pas ma lecture

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s