Thème : Romance – Musicien – Groupe de musique – Réseaux Sociaux – Fan – Maladie

Date de Sortie : 19 mai 2022

Synopsis :

Le retour de C.S. Quill en librairie, avec une comédie romantique jubilatoire !

Tout le monde ne rêve-t-il pas de rencontrer son idole ? Non, pas Elvis Calloway ! Pour elle, Oxton Briggs, le leader charismatique du groupe des Unfool, doit rester un fantasme, au risque que la réalité ne soit pas à la hauteur. Gérer l’image de la star sur les réseaux sociaux ? Pitié non ! Mais malgré tous ses efforts pour y échapper, c’est bien elle qui est désignée pour le suivre partout pendant des mois. Entre eux, ça commence mal, mais Elvis n’est pas du genre à se laisser marcher sur les pieds. Si Oxton n’est pas du tout celui auquel elle s’attendait, elle n’est pas non plus celle qu’il imaginait.

Avis :

CS Quill est de retour depuis bientôt un mois et il est temps pour moi d’écrire ce nouvel avis. Comme beaucoup de groupies des Unfool, j’ai rejoint la Fan Squad.

Vous connaissez toutes et tous ma passion pour les romances avec des musiciens, je ne vais pas revenir dessus une fois de plus. Je craque très facilement sur le livre ET sur le héros principal. Sauf que pas ici… Bon si quand même j’ai crushé sur Oxton, mais pas au tout début de l’histoire. Il s’en est passé des chapitres avant que mon avis sur lui ne change. Pour être honnête, j’ai carrément préféré Riley qui est le genre de pote qu’on aimerait tous avoir. Ce mec est un boute-en-train et bon sang ! il m’a fait mourir de rire.

J’avoue je n’ai jamais autant ri devant un livre de CS Quill, et pourtant avec les campus driver c’était bidonnage sur bidonnage, mais ici, entre Elvis et Rita (sa petite voix), Ash et ses tocs et Riley autant vous dire que oui, j’ai souvent eu des fous rires.

« C’est une honte », me crie d’ailleurs Lewis dans l’oreille… Ahem !

On fait donc la connaissance d’Elvis, qui n’a vraiment pas eu une enfance facile, mais qui s’en sort du mieux qu’elle peut. Elle vit en coloc avec Addison tout aussi atypique qu’elle. À elles deux, je vous jure elles font la paire. Comunity Manager elle se retrouve malgré elle, à devoir suivre du jour au lendemain les Unfool sur leur tournée afin de faire connaître une nouvelle facette d’Oxton. Le seul hic… Elle est l’une de leur première fan et depuis son adolescence et elle s’en est raconté des histoires sur Oxton, Riley et Ash. Alors quand Oxton lui met des bâtons dans les roues et fait tout pour qu’elle démissionne elle voit rouge. Où est passé l’Oxton bienveillant qu’elle avait dans ses rêves ?

Oxton est le genre de mec sur de lui, que tout le monde adule, et pour cause ! Il a tout pour plaire, seulement, la notoriété et la richesse ne font pas tout. Il y a un gros manque chez lui, et ça, nous l’apprenons dès le début puisque le roman commence comme ça. On sait qu’il veut renouer avec le théâtre et le cinéma et qu’il était même doué pour ça. Mais un élément essentiel à sa vie privée a fait qu’il a tout arrêté du jour au lendemain pour se concentrer à la musique. C’est pour ça qu’Elvis rentre en scène… Connus du grand public pour être le chanteur charismatique du groupe, les producteurs sont frileux de lui laisser sa chance, mais grâce à Elvis et sa facilité à comprendre les réseaux et ce que les fans attendent, les cinéastes vont s’arracher Oxton. Enfin c’était l’idée de base…

J’ai beaucoup apprécié le thème RS et surtout insta puisque c’est surtout dessus que bosse Elvis dans ce roman qui a une place très importante. Il y a les côtés positifs que peut avoir une retomber de photo/vidéo postée au bon moment, mais aussi les effets négatifs et les répercutions que celle-ci peut avoir dans la vie privée des gens surtout quand on est un personnage public. Pour ma part, je connais les dangers des réseaux, mais je me dis si des ados ou autres personnes lisent ce livre et prennent conscience c’est déjà ça de gagné, et je remercie l’auteure pour ça, car vraiment c’est un fléau. D’ailleurs, on le voit dès la première photo que publie Oxton…

Cami nous parle aussi de maladie dans ce roman, et j’ai trouvé très ingénieux la façon dont s’est géré, ce qu’un patron est près a faire pour gagner un contrat au risque de tuer son employé… Encore une fois de belles choses dans les romans de Cami.

Alors au début du roman je disais que j’avais beaucoup ri, et c’est vrai, mais j’ai aussi eu le cœur qui s’est serré à plusieurs reprises. J’ai aimé Elvis, franchement cette héroïne a tout pour elle, même si elle est de ce qui a de plus banal. Mais qu’est-ce que je l’aime ! J’ai aimé ce qu’elle représente, sa façon de vivre, mais elle m’a arraché quelques larmes… J’ai trouvé Oxton injuste à certains moments envers elle et je l’aurais claqué. Je l’ai trouvé imbu de lui-même, à plusieurs reprises il n’a pas cherché plus loin que le bout de son nez quitte à la mettre en danger. Et après ça, Monsieur fait la gueule en prime…

Mais dans le fond c’est une excellente histoire, j’ai adoré l’ambiance des concerts, du tournage sur un nouveau clip, les idées qui ont décousus de tout ce petit groupe pour lancer la carrière cinéma d’Oxton et surtout le joyeux bordel et les piques qu’ils s’envoient tous les uns des autres.

C’est une très bonne comédie romantique qui fait du bien à lire, même si j’ai eu envie d’étrangler Oxton a de nombreuses reprises, je crois que j’ai fini par tomber sous le charme de son côté ours mal léché…

Vive les Elvox Oh Yeaaaah

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s