Heartless #2.5 : Vacant

heartless,-tome-2.5---vacant-982221-264-432

Thème : dark romance, trouble de la personnalité, meurtres, psychopathes, université
Date de sortie : 11 octobre 2017
Auteur :ker-dukey-875034-250-400 Ker Dukey exerce le double métier de mère et d’écrivain depuis quelques années.
Ses livres se situent souvent du côté obscur de la romance, là où les licornes et les arcs-en-ciel n’ont pas droit de cité, parce que les histoires d’amour les plus inoubliables sont rarement de longs fleuves tranquilles.
Synopsis : Après dix-huit années passées en prison, Ryan est littéralement obsédé par Cereus, sa ravissante nièce. Comme Ryan, cette jeune femme n’est pas normale, elle est exceptionnelle.
Et pour cause, la fille de Blake et Melody a hérité de l’esprit torturé de son père et de la beauté de sa mère. Qu’importe qu’elle soit sa nièce, ils sont faits pour s’entendre : ces deux âmes sombres sont aussi des âmes sœurs. Celle qu’il appelle sa Fleur de lune ne frémit pas à la vue du sang, elle est l’acolyte parfaite.
Aussi, lorsque Ryan la quitte pour lui permettre de mener enfin une vie normale, sa nièce se sent très seule. Mais Ryan a besoin d’une nouvelle plongée en eaux troubles et il a bien l’intention d’entraîner Cereus avec lui dans les abysses… À quoi bon lutter contre son désir ? La meilleure façon de résister à la tentation n’est-elle pas d’y succomber ?
Avis : C’est avec un délicieux plaisir que je me suis lancé de cette histoire. J’avais adoré les deux premiers tomes qui étaient très intenses et très sombres aux côtés de Blake et Ryan. Ce tome intermédiaire est encore plus marquant au côté de Cereus.
L’histoire débute sur Cereus qui est a l’université et survit suite a la disparition de Ryan suite a l’incendie qui clôture le tome précédent. Elle a beaucoup de mal a s’acclimater et a se faire des amis au sein des étudiants, au contraire elle devient la cible d’une autre jeune femme qui la dénigre dès que possible. Si au début elle reste indifférente, elle va vite se montrer plus dur et va répondre aux attaques de manière bien surprenante. Les ténèbres qui sommeillais en elle dans le précédent volet vont-ils trouver une fêlure en elle et s’exprimer ?
D’un autre côté on suit également Ryan qui vit chez son demi frère qu’il a retrouvé. Il s’infiltre dans le quotidien de son hôte qui vit avec sa femme. On découvre rapidement que le demi frère ne se plait plus dans sa vie, sa femme le trompe avec le jardinier et n’hésite pas a faire du charme à Ryan sans savoir a qui elle se frotte. Il va mettre en évidence pleins de petits détails sur cette femme et va pousser son demi frère au crime pour voir si il a les mêmes démons que lui. Le tout va rapidement dégénéré et Ryan en sera le principal acteur. A ce moment là, il aura besoin de rejoindre Cereus, de la voir et de l’épier de loin jusqu’au moment où elle va avoir grand besoin de lui.
On retrouve donc une Cereus bien différente au début totalement absente, éteinte, en plein deuil de son oncle Ryan qui est son âme sœur. Puis on la voit reprendre le dessus en cherchant sa motivation dans sa vengeance. Elle prend du plaisir a manipuler ceux qui l’entoure et à leur faire du mal que ca soit par les mots ou ses actions. Elle devient très proche d’un certain Randal. Mais qui est il exactement ? Quel est son rôle dans toute cette histoire ? Au final on découvre une jeune femme bien différente de celle du début du roman et qui est très impressionnante et sombre. Son évolution est vraiment époustouflante.
Ryan lui n’a pas changé. Il essaye de contenir au mieux ses pulsions meurtrières et sexuelles mais comme toujours ca finira par dérapé. Il reste malgré tout très manipulateur et psychopathe. C’est incroyable de se retrouver dans les rouages de son esprit. C’est toujours avec beaucoup de vigilance de charme et d’attraction qu’il mène la danse. Il a un esprit très noir mais vif et calculateur. Il fera tout pour avoir un avenir commun avec son âme sœur, Cereus, et la défendra coûte que coûte des autres pour la laisser s’exprimer de la plus belle des façons pour lui.
On retrouve également dans quelques scènes Blake et un tout petit peu Melody, les parents de Cereus. C’est avec un grand plaisir que l’on connaît l’évolution de leur relation a travers ce tome intermédiaire. Blake voudra tout mettre en œuvre pour protéger sa fille au maximum et lui éviter de prendre les mauvaises décisions. Il fera également tout pour préserver sa femme de tous les malheurs qui vont se produire.
La plume de l’auteur est toujours aussi captivante et très fluide. Je me suis laisser plongé dans cette histoire et l’ai lu d’une traite. L’intrigue est très prenante, les péripéties sont superbement bien trouvés et traités. La recherche sur la psychologie et les troubles diverses est incroyable et rend le tout très réel et elle les aborde avec beaucoup de justesse alors que ce sont des sujets très délicat.
On ressent les sentiments et émotions des personnages. Ils sont bien décrits et donne du relief a l’histoire qui n’aurait pu être qu’un simple thriller mais il va bien au-delà de ca. Rien que le lien qui unit Cereus et son oncle Ryan est remarquable. L’intensité de leur relation est frappante et malgré le sens morale on comprend leur besoin de proximité et de ne former qu’une seule entité. La surprise est au rendez vous au dénouement de ce roman. Il est de plus en plus intense au fil de lecture. La tension va crescendo et explose à l’arrivée.
J’alerterais juste sur le fait que c’est une véritable dark romance et qu’elle est destinée à un public averti. Mais si ce genre de lecture vous plait habituellement, lancez vous il est superbe. Tout y est faire une dark remarquable. Je recommande et j’ai hâte de lire le prochain tome.

19578328_335864896843845_1966842752_n

received_354447654985569558230662.png

 

No Love No Fear #3 : Yano&Play

no-love-no-fear,-tome-3---yano---play-940156-264-432
Thème : new adult, romance, jeu, maltraitance, amitié, jalousie
Date de sortie : le 02 novembre 2017
Auteur : angel-arekin-875856-250-400Née en 1981 à Brive-la-Gaillarde, Angel Arekin partage sa vie avec sa famille, son boulot, la littérature, le cinéma, les mangas, le web, les amis, et si cela ne suffit pas, avec ses pages d’ordinateur sur lesquelles se dessinent de nouveaux mondes, peuplés de créatures étranges. Passionnée de fantasy depuis sa découverte du Seigneur des Anneaux, diplômée en histoire médiévale et inspirée par les collines verdoyantes de Corrèze, Angel bâtit une épopée fantasy à l’âge de 20 ans qui occupera 15 ans de sa vie. Le Porteur de Mort est né, et à travers lui, de nouvelles histoires brûlent déjà d’être couchées sur le papier.
Synopsis : Rine et Yano ont décidé de s’affranchir du passé pour vivre pleinement leur idylle amoureuse. Alors que l’heure du mariage approche, de nouvelles épreuves ébranlent la confiance qu’ils ont l’un en l’autre. Entre jalousies naissantes et l’irruption du père de Yano dans leur vie, leurs vieux démons se réveillent. L’équilibre qu’ils avaient tenté de maintenir se brise et Yano commet l’irréparable. Mais puisqu’ils n’obéissent qu’à la loi du jeu, Rine lui lance un dernier défi. La partie peut commencer ! Et cette fois-ci, qui en sera le maître ?
Avis : C’est avec beaucoup d’impatience que je me suis lancé de ce troisième et dernier tome de la série. J’avais plus que hâte de connaître la fin de leur histoire et j’en ai eu pour mon compte ca c’est certain. Déjà les deux premiers volets étaient intenses et addictifs et celui l’ai tout autant.
Yano et Rine viennent enfin de tourner la page sur Mael et le passé pour avancer tous les deux dans un avenir commun et serein. Érine est stagiaire dans une entreprise de beauté Bella, société dirigée par les Mordret qui est la famille de Mael. Elle occupe un bureau avec deux autres stagiaires Raphaël et Laureline qu’on découvrira dans ce tome à certains passages. Yano est toujours à la Dernière Mode en tant que barman, tout se passe au mieux pour eux. Leur mariage est prévu dans trois mois et Rine commence à avoir peur que Yano ne tiennent pas ses engagements et qu’il fuit au dernier moment. Yano, qui passe la voir sur son lieu de travail, va décrocher un contrat d’extra pour la même entreprise que sa fiancée et va se retrouver en contact avec une femme ce qui va encore plus inquiéter Érine et la rendre folle de jalousie. Elle va par conséquent jouer un jeu dangereux avec son collègue qui a des vues sur elle. Pour couronner le tout, le père de Yano et Theo refait surface dans leur vie et va les harceler au quotidien, ce qui va faire resurgir les vieux démons bien enfouis de Yano. Le tout va vite partir en vrille et il va finir par commettre l’impensable.
Érine a nettement évolué au cours de cette trilogie on la retrouve plus forte que jamais. Elle devient une adversaire à la hauteur du maitre du jeu jusqu’à ce qu’elle finisse par le dépasser. Elle est pleine d’assurance, intelligente et sexy à souhait. Mais elle a aussi ses faiblesses, on va la découvrir avec un manque de confiance dans sa relation et très possessive au point de commettre de grosses erreurs de jugements. Mais en battante elle fera tout pour arranger la situation quitte a jouer à un nouveau jeu très dangereux où sa repartie sera égale à celle de Yano. Après l’avoir affronté tant de temps elle est devenue une vraie guerrière.
Yano a vraiment changé aussi au cours de cette histoire. Lui qui parait toujours sur de lui et est très arrogant se révèle être un masque bien travaillé pour cacher ses démons et ses fêlures qui ne sont pas bien loin. Il va devoir faire face à son passé qui resurgit et à toutes les émotions fortes qu’il ressent au côté d’Érine et cela va le faire basculer dans une tornade destructrice. Il va lâché prise ne sachant pas affronter les événements autrement que par la violence et la peur car il n’a connu que ca toute son enfance. À force de s’entendre dire que l’on ne vaut rien, il finit par le penser et a peur de ne pas mériter ce qu’il désire tant. Son évolution est juste magnifique et on ne peut que tomber sous le charme de ce connard arrogant. En tout cas il m’a séduite.
Les personnages secondaires sont toujours là pour aider le couple au mieux et les joutes verbales de toute la bande sont justes géniales. Ils vont tous être un soutien sans faille même ceux a qui on ne pense pas d’emblée. Theo est également très touchant pour avoir un passé aussi compliqué même si moins intense que son frère. Certains passages sont très touchants lorsqu’il s’adresse à Rine sur ce qu’il ressent. Et les passages avec Cyril sont hilarants, il apporte un vrai touche de légèreté dans toute cette intensité.
La narration est toujours en alternance des points de vue de Rine et Yano. L’intrigue est rondement menée, on a une belle construction du roman avec d’abord les fragilités du couple qui les mène à une descente aux enfers où l’intensité est à son paroxysme. On devient complètement addict et on veut a tout pris connaitre le dénouement de toute cette histoire et quel dénouement tellement fort en émotions. L’auteur nous malmènera nous et ses personnages jusqu’au bout.
La plume d’Angel Arekin est juste sublime et un réel plaisir à lire. L’intrigue est extraordinaire, les thèmes abordés le sont avec justesse que ce soit la maltraitance d’un enfant et ses conséquences ou la jalousie dû au manque de confiance, la peur de l’abandon et la possession qui pousse à commettre des erreurs de comportement. Les scènes torrides sont décrites avec beaucoup de détails et d’intensité on s’y croirait la température augmente facilement à la lecture de certains passages. Les péripéties sont justes incroyables et surprenantes. Tout cela ne permet aucun ennui possible à la lecture et rend le tout explosif et addictif.
C’est une très belle histoire d’amour où se mêle la passion et la rage ainsi que la tendresse et la violence. La souffrance a une part importante dans leur histoire mais l’amour et la passion la domine largement. Les jeux sont toujours présents et parfois très dangereux mais ils seront également la solution à certains problèmes et à l’avenir. Une très belle trilogie pleine de sentiments et surtout d’émotions on passe par la panoplie complète joie, colère, tristesse, peur et la surprise. Je recommande fortement à tous. Mais attention prenez vos dispositions, assurez vous d’avoir du temps pour lire car vous serez vite accro et vous n’arrivez plus a poser votre roman.

19489638_334150273681974_1716748613_n

received_354447654985569558230662.png

Notes Noires

notes-noires-885094-264-432

Thème : Romance Contemporaine – Érotisme – Domination / Soumission – New Adult – Deuil- Relation Prof/éleve
Date de Sortie : 2 Février 2017 
Auteure : pam-godwin-565897-250-400
Synopsis :
Un conte sensuel sur l’éveil amoureux et l’éducation érotique d’une jeune élève par son professeur de piano.
Émeric Marceaux est un fils prodigue et un célèbre pianiste qui enseigne avec ferveur et fermeté à de jeunes élèves triées sur le volet.
Autoritaire, raffiné, secret, directif, insaisissable et impitoyable, il envoûte ses élèves toutes amoureuses de lui.
L’une d’elle, Ivoire Westbrook, a intrigué le maître qui l’a choisie pour en faire son oeuvre érotique malgré l’interdit qui pèse sur leur passion.
Souple et solide, réfléchie et naïve, douce et réceptive, Ivoire porte les stigmates des viols et abus qu’elle a subis et dont son maître veut la débarrasser en la poussant toujours plus loin sur les chemins du plaisir.
Avis : J’ai beaucoup entendu parler de ce livre au #FNR, autant dans la queue pour acheter les livres où la dame me l’a fortement conseillé, que dans les files d’attentes où les filles en parlaient entre elles. Je me suis donc laissé tenter par cette histoire sombre. Alors peut-être que j’ai mis la barre assez haute, compte tenu des échos que j’ai eu tout au long du week-end, mais voilà, je suis très mitigée. Je ne peux pas dire que je n’ai pas apprécié, mais ça n’a pas été un coup de cœur non plus. Et pourtant, au vu de la couverture, j’en étais persuadée, car elle est très, très belle. 
Nous partons donc direction la nouvelle Orléans, découvrir Ivory Westbrook, une jeune fille de 17 ans, mais qui ne fait absolument pas son âge. Elle vit à Treme, un quartier très défavorisé et sa vie est un véritable enfer. Sa mère et son frère avec qui elle vit la traite comme un moins-que-rien, mais oublient que sans elle, ils seraient à la rue. Depuis la mort de son papa, quand elle avait 13 ans, elle assure seule les charges. Et pour cela, elle doit faire des choses qu’une jeune fille de son âge ne devrait pas faire. Mais, malgré cela, et grâce à son défunt père, elle étudie dans la plus prestigieuse école Le Moyne. Elle est très talentueuse et à des doigts en or. Sa professeur croit beaucoup en son talent, comme le croyait son père, en qui il a vu l’artiste qu’elle était. 
L’histoire débute le matin de sa rentrée en dernière année, Ivory très ambitieuse et veut absolument rentrer dans la très célèbre école de New-York, afin de ce confronté aux plus brillants pianistes. Elle est douée et croit en elle, quand d’autre lui mette des bâtons dans les roues. De plus, sa professeur n’est plus à l’établissement Le Moyne. C’est Emeric Marseau, un pianiste talentueux, ancien directeur de Shreveport, qu’il a quitté prématurément pour venir exercer le métier de professeur de piano. Âgé de seulement 27 ans, il sait ce qu’il vaut, et apprendra à ses élèves par la manière la plus juste et n’hésitera pas a donner ses propres punitions. Cependant, il a été engagé pour une bonne raison.
Que va-t-il se passer pou Ivory ? Va-t-elle trouver en Emeric, le même mentor qu’elle avait avec son ancienne prof ? Et lui que cache réellement son arrivé a Le Moyne ? 
Pam Godwin, nous livre une histoire sombre et hors du commun. Emeric, un personnage sombre et froid adepte du BDSM, qui va, au contact d’Ivory s’ouvrir. Il va tout de suite capter sa détresse et sa façon qu’il a de prendre soin d’elle dès le début m’a fortement touché. J’ai beaucoup apprécié son personnage. Quand il va chez Stogie, la manière dont il règle le compte du frère d’Ivory. Malgré son côté froid, il s’ouvre peu à peu, et on comprend vraiment ce qui s’est vraiment passé a Shreveport. Quant à Ivory, je tire mon chapeau à cette jeune fille, qui mène une vie vraiment pas facile et assez terrifiante. J’ai adoré la voir « grandir » au contact d’Emeric. Il l’a prise sous son aile, et la traiter comme la jeune fille qu’elle est… Même si en matière de sexualité, il l’amène vers des zones peu conventionnelles. 
J’ai beaucoup aimé la plume de l’auteure, elle est sexy, dure, le thème abordé est assez sombre. Le rythme est bien soutenu. Cependant, et c’est ce qui m’a le plus dérangé, c’est l’histoire qui est très longue à démarrer, (chapitre 20  et on est pas encore dans  vraiment rentrée dans l’histoire),  pour moi on traine en longueur, et puis d’un coup l’histoire va trop vite et j’ai l’impression de passer à côté de choses vraiment très importantes. On saute des semaines et des mois alors qu’il aurait été important -pour moi- qu’on sache toute l’évolution vu qu’on l’a vu dès le début. Par contre j’ai vraiment beaucoup aimé la fin. Elle est comme j’imaginais, même si la aussi l’épilogue va à mon goût trop vite. 
Un avis mitigé, qui malgré les bons ressentis, me laisse perplexe quant au montage de l’histoire. C’est dommage, je m’attendais à tellement plus. 

 

19578303_336414763455525_961849756_n

avatar

Manwhore #2 Malcom +1

manwhore,-tome-1---malcolm-le-sulfureux-933327-264-432

Thème : Romance – Romance Contemporaine – New Adult – Érotisme – Pardon
Date de sortie : 12 octobre 2017
Auteure : katy-evans-590791-250-400Katy Evans est une auteure américaine qui s’est autopubliée avant de connaître le succès en librairie. Ainsi, lors sa première publication, Fight for Love [REAL] s’est retrouvé à la 2e place des meilleures ventes Amazon. Le premier tome, REAL, d’abord autopublié en avril 2013, est ensuite diffusé par Gallery Books (Simon & Schuster) depuis septembre 2013.

Synopsis : Sexe, mensonge et trahison, un cocktail sulfureux pour le couple le plus sexy de Chicago.
PEUT-ELLE DEVENIR SA +1 APRÈS L’AVOIR TRAHI ?
Rachel avait l’intention de révéler au grand jour la personnalité sulfureuse de Malcolm Saint.
Au lieu de ça, elle est tombée amoureuse de lui, et l’a trahi quand il a découvert ses véritables intentions : en apprendre le plus possible sur lui et publier un article révélant ses secrets.
Alors qu’il ne faisait confiance qu’à lui-même, il est blessé par la seule personne qu’il a aimée, et décide de mettre un terme à leur relation.
Mais c’est trop tard, Rachel l’aime et elle fera tout pour regagner sa confiance.
La jeune femme se trouve face à un autre dilemme : alors qu’elle doit démissionner de Edge, le journal people pour lequel elle travaille en tant que journaliste, Malcolm lui propose un emploi dans son entreprise. Dit-elle saisir cette opportunité pour se rapprocher de lui ou refuser afin de conserver son intégrité et son indépendance ?
Cette suite tant attendue, après l’intolérable suspens du tome 1, comblera les attentes de nos lectrices, avec des personnages plus complexes et des scènes toujours plus hot.
Avis : Second tome de la saga, on retrouve une Rachel totalement désabusé et triste après le coup que lui a fait son ancienne collègue. Sa relation avec Malcom a pris fin aussitôt la supercherie mise au grand jour. Nous retrouvons donc une Rachel totalement perdue, qui ne sait pas quoi faire pour reconquérir le beau Malcom. L’homme qu’elle aime éperdument elle aimerait au moins qu’il lui laisse le moyen de s’expliquer.
Quelques semaines après la parution de l’article, elle ne s’attend plus à revoir Malcom, mais quand celui-ci, lui donne rendez-vous dans ses bureaux, elle ne sait quoi pensé. Lui aussi a du mal à rester loin d’elle et semble particulièrement malheureux. C’est tout naturellement qu’il lui propose un post. Mais Rachel refuse, elle ne veut pas quitter Edge. Nous retrouvons donc une Rachel totalement perdue, qui ne sait pas quoi faire pour reconquérir le beau Malcom. C’est un homme droit, sincère qui sait ce qu’il fait. L’homme qu’elle aime éperdument elle aimerait au moins qu’il lui laisse le moyen de s’expliquer.
Une suite très prometteuse, bien qu’il n’y ait pas beaucoup d’action, l’auteure réussit une fois de plus a nous faire succomber aux personnages. J’aime toujours autant Malcom. Ce qu’il représente, sa façon d’être. Je le trouve touchant. Et le couple qu’il fait avec Rachel est très beau. Ils vont superbement bien ensemble ! Ils sont tous les deux altruistes et ont le cœur sur la main. Ce que j’ai aussi beaucoup aimé, c’est que, même s’il manque de l’action, les rebondissements sont assez riches. Nombreux chamboulements vont venir bouleverser l’histoire fragile de M&R.
Un tome à la hauteur du premier, je ne m’attendais pas a plus, ni à moins. Je suis conquise et j’ai aimé retrouver ces deux personnages. Il y a aussi les personnages secondaires, les deux meilleurs amis respectifs qui tiennent une page importante dans l’histoire. J’ai hâte d’en savoir plus sur eux également. La remise en question de Rachel, le pardon que lui accorde Malcom, tout est bien mesurer, avec un rythme assez soutenu.
Une plus toujours aussi fluide, un petit peu plus penché sur les scènes torrides qui sont beaucoup plus présente que dans le tome 1, mais qui n’enlève absolument rien au récit. Une fin vraiment sympa, qui donne envie de connaître la suite

 

19578303_336414763455525_961849756_n

avatar

Ascendant #2

22491919_287507831762728_9110155793099249708_n

Je remercie Marine de éditions Kaya pour sa gentillesse et l’envoi de ce SP
Thème : #FastAndFurious #AmourOuAmitié  #Runs #Adrénaline #Famille #NouveauDépart
Date de sortie : 2 novembre 2017
Auteure : Birdy Li, née le 9 juin 199. Elle se passionne pour l’écriture dès son plus jeune âge, grâce à sa mère et sa grand-mère qui lui on transmis leur imagination et leur amour des livres. Elle se lance sur la plate forme wattpad en 2015, où les histoires de « bad boy  » fond fureur. Décidant de prendre le contre-pied de cette mode, elle écrit  » Ascendant «
Synopsis :L’amour est comme une de course de voitures : le démarrage peut être compliqué et on n’est jamais à l’abri d’une sortie de route aux lourdes conséquences…
Tout. Calli donnerait tout pour oublier Kevin, son ex, macho et autoritaire. Hantée par le souvenir de leur relation toxique, elle se sent prisonnière de ses propres sentiments. Une seule chose lui permet de se libérer l’esprit : s’adonner à sa passion, les courses de vitesse illégales – les  » Runs « . Au volant de son bolide, quand la nuit tombe sur la ville, Calli peut enfin souffler.
Jusqu’à ce que Simon débarque dans sa vie. Ténébreux, mystérieux, il se met à suivre Calli comme son ombre, des bancs de la fac jusque sur les circuits des  » Runs  » – auxquels il participe sur sa moto : Simon est partout. Très méfiante, Calli s’efforce de le tenir à distance ; traumatisée par sa relation avec Kevin, hors de question pour elle de laisser qui ce que soit s’approcher de trop près. Mais difficile de résister à la curiosité que Simon suscite en elle, et Calli sent bientôt ses défenses s’affaiblir…
Avis :
Cali ne sait absolument pas ce qu’elle veut. Un coup, elle ne supporte pas Simon, c’est à peine si elle veut qu’ils deviennent amis, et ici elle espère beaucoup plus que ça ! Elle a enfin compris que Simon est un amour. Mais si dans le premier tome, on avait l’impression que Simon voulait plus, ici, c’est tout l’inverse. Cali semble avoir fait une croix sur son ex une bonne fois pour toute. Mais si dans le premier tome, on avait l’impression que Simon voulait plus, ici, c’est tout l’inverse. Dès qu’elle cherche à avoir un rapprochement, il semble la fuir. Qu’a-t-il a caché réellement ?

J’ai eu un doute sur Simon à la fin du premier tome, il est si mystérieux qu’il était difficile de le cerner, et dans ce second tome, c’est encore pire. Il prend sens cesse la fuite, et ses changements d’humeur et d’attitudes sont vraiment très bizarre. Cependant, il reste Simon, ce jeune homme qui a su trouver sa place aux Runs, ainsi que dans la famille de la belle Cali.

En ce qui concerne Cali, je l’ai adoré dans ce tome. Sa façon d’être, de prendre soin de sa famille. Elle est très altruiste, mais la vie semble lui mettre des bâtons dans les roues. Elle doit faire face aux rapprochements de ses amies, a un cousin qui n’est vraiment pas tendre avec elle. (mention spéciale pour Tristan, même s’il mérite des baffes dans ce second tome). C’est une Cali, frêle et fragile à qui on à faire, je l’ai trouvais touchante. J’ai eu un coup de cœur pour cette dure à cuire.

Et la fin nous le montre. Cependant, j’ai eu un gros choc. Je ne m’attendais pas du tout à ça, et j’avoue qu’encore aujourd’hui, je ne sais pas quoi en pensais. J’ai mis beaucoup de temps à écrire ma chronique, mais je vais être honnête, pendant un temps, je ne savais pas si j’allais pouvoir noter ce livre. Malgré l’histoire qui est juste exceptionnelle, un élément manquant m’a fait beaucoup réfléchir. À peine ma lecture finie j’ai envoyé un message à l’auteure pour lui dire ma façon de penser sur le livre, ses écris et tout le reste.
Les personnages secondaires sont essentiels à la suite de l’histoire, chacun a une place importante et sont très bien travaillé. On ne se perd pas, et on sait qui est qui tout du long de notre lecture.

Une histoire vraiment très agréable à lire. Je me suis faite énormément de film à la fin du tome un, alors j’avoue être surprise –dans le bon sens- et au final, la suite que j’avais en tête était tellement plus plausible que j’aurais peut-être été un peu déçu si l’auteure l’avait écrit. Ici, elle surprend son lecteur avec les petits rebondissements. On s’attend plusieurs fois à voir arriver des trucs, qui ne viennent jamais. Ce qui fait que le cœur s’emballe, la pression monte. Comme Cali avant le départ d’un run.

En bref, une histoire d’amour qui a du mal a avancé, deux personnages qui semblent se chercher sans trouver réellement ce qu’ils veulent, la peur à chaque run, une histoire d’amour/amitié et une fin qui nous mets au supplice, Birdy Li, ne ménage pas son lectorat.

Une plume toujours aussi douce, touchante, mais aussi puissante et addictive. L’auteure a su trouver les bons mots pour nous faire passer les émotions désirées face aux runs, et a la vie de chacun de nos personnages ! Rien à redire dessus. J’ai hâte de découvrir d’autre histoire de Birdy Li. C’est une auteure très prometteuse !! À suivre de très près.

 

received_16234963143377311194487353.png

avatar

Manwhore #1 Malcom le sulfureux

manwhore,-tome-1---malcolm-le-sulfureux-933327-264-432
Thème : Romance – Trahison sentimentale – Mensonges – Désir – Romance érotique – Populaire
Date de Sortie : 14 septembre 2017
Auteure : katy-evans-590791-250-400Katy Evans est une auteure américaine qui s’est autopubliée avant de connaître le succès en librairie. Ainsi, lors sa première publication, Fight for Love [REAL] s’est retrouvé à la 2e place des meilleures ventes Amazon. Le premier tome, REAL, d’abord autopublié en avril 2013, est ensuite diffusé par Gallery Books (Simon & Schuster) depuis septembre 2013.
Synopsis : Mystérieux. Privilégié. Légendaire. Malcolm Kyle Preston Logan Saint, le businessman le plus sexy que Chicago n’ait jamais connu, ne vit que pour l’argent et les femmes. Beaucoup de femmes.
Toute sa vie, il a été harcelé par la presse dont le seul but est de prouver que sa vie, en apparence parfaite, n’est que mensonges et faux-semblants. Depuis qu’il est sur le devant de la scène, ses secrets sont plus en danger que jamais, mais il est bien décidé à les garder enterrés.
Plus pour très longtemps…
Chargée d’enquêter sur Malcolm et de révéler sa personnalité sulfureuse, Rachel Livingston est une jeune et séduisante journaliste. Elle travaille pour Edge, un magazine proche de la faillite. L’avenir de l’entreprise repose sur les révelations qu’elle écrira sur Malcolm Saint.
Déterminée à faire de cette histoire le tournant que sa carrière attend, elle n’aurait jamais pensé que le playboy puisse changer sa vie.
Succombera-t-elle à la tentation que représente Malcolm le sulfureux ?
Avis :
Je ne connaissais absolument pas la plume de Kati Evans, j’en ai entendu cependant que du bien de sa première sage. C’est pourquoi, j’ai voulu rectifier le tir en voulant découvrir sa nouvelle saga : Manwhore.

Ici, on fait la connaissance de Rachel Livingstone, une jeune journaliste qui travaille chez Edge, un journal mal au point, au bord de la fermeture. Elle est prête à tout pour sauver le journal qui lui a fait confiance à ses débuts. C’est pourquoi, quand sa responsable lui demande de faire un article sur l’homme d’affaire, le plus mystérieux et secret : Malcom Saint.

C’est pourquoi, j’ai voulu rectifier le tir en voulant découvrir sa nouvelle saga : Qu’est-ce que c’est plaisant.

En se rendant à la tour M4, elle ne s’attendait pas à tomber sur un homme tel que Saint, elle ne s’attend pas du tout à rencontrer un homme tel que lui, mais surtout elle ne s’attendait pas à ressentir ce genre de sentiments. C’est une femme que j’ai vraiment apprécié connaître. Elle a un passé pas facile, et se bats continuellement pour que d’autre personne ne vivent pas la même chose. Et elle se donne les moyens pour y arriver en faisant partit d’une association.

Quant à Malcom Saint, que dire sur lui ? Mise à part que c’est un grand homme d’affaires, qui lance un nouveau réseau social, il est très mystérieux. Adepte des relations sans lendemain. Personne n’a réussi à mettre sur quelques informations le concernant. Cependant, au contact de Rachel, toutes ses défenses semblent s’envoler. Il sent qu’il peut avoir confiance en elle, elle lui a démontré à plusieurs reprise qu’elle n’est pas là pour son argent ou encore sa célébrité. Elle est là, pour lui. Car au-dessus de tout, de son boulot, elle admire et veut connaître cet homme qu’est Malcom Saint. J’ai aimé quand il se livre, la profondeur des révélations qu’il donne à Rachel. On sent tout de suite une sorte d’attachement qui les lie. J’ai adoré ce personnage. Il n’a pas grand-chose à voir avec les héros que nous pouvons voir d’habitude.

Des personnages vraiment très attachants, on voit tout de suite qu’ils ont envie de prendre soin l’un de l’autre. Les petites touches d’attention qu’ils ont sont trop mignonnes. Et on ne s’attend pas du tout à ce petit rebondissement qui risque de mettre leur relation naissance en question. Et c’est pour ça que ce roman est top, car pour une fois, c’est la nana qui merde et ça fait plaisir ! Et ça promet pour la suite.
Une mention spécial sur la couverture que je trouve vraiment très belle, qui accroche l’œil et qui promet un bon moment de lecture.
C’est un très bon début, j’ai hâte de savoir ce que la suite va donner. Là où je suis déçu, c’est sur le manque d’information sur une suite, il n’y a rien (sauf si on fait une recherche sur internet) mais au moment où j’étais en magasin, j’ai pris le livre sans chercher d’info dessus et j’avoue avoir été déçu de voir écrit la mention À suivre ! Mais voilà, c’est le seul point négatif, mais qui ne rentre pas en compte pour la note.
Contente d’avoir connu une nouvelle auteure. Je pense que je vais lire sa première saga. J’ai beaucoup aimé le style d’écriture, tout est fluide. Une histoire simple qui fait ses preuves !

 

19578303_336414763455525_961849756_n

avatar

Effet de vague #3

effet-de-vague,-saison-3-941266-264-432Je remercie Carole des éditions addictive, pour sa confiance, son petit mot dans le livre pour l’envoie de ce SP
Thème : Érotisme – Milliardaire – Dominant – Mystères – Tortures – Révélation – Déferlante
Date de Sortie : 5 octobre 2017
Auteure jana-rouze-872756-250-400Sur un pari fou entre copines, Jana Rouze décide… d’écrire un roman ! Habitée par sa nouvelle passion pour l’écriture, la jeune femme se lance dans la rédaction d’un livre en trois volumes. Jana travaille d’arrache-pied et c’est la naissance de son premier roman : Effet de vague.
Depuis, ce qui avait débuté comme un jeu est devenu un but primordial dans sa vie. Elle décide de publier son roman sur Wattpad et c’est le succès immédiat pour la Française ! Sa plume vive et son style percutant séduisent des milliers de lectrices à travers le monde. Effet de vague devient un phénomène online !
Les volumes 2 et 3 d’Effet de vague seront publiés aux Éditions Addictives, une maison d’édition toute désignée pour cette auteure qui rend ses lecteurs addicts.
Synopsis : Matt Garrett, c’est zéro émotion.
D’énormes moyens.
Aucune morale pour les utiliser.
En affaires, s’il n’y a pas de danger, un Guerrier comme lui ne fait pas la guerre.
S’il n’y a pas d’enjeu, Matt Garrett n’agit pas.
Si le but n’est pas atteignable, il n’engage pas ses troupes.
Alors que la passion embrouille tout, que les siens sont menacés, que l’ennemi se sert de son intimité pour l’affaiblir, la folie est de croire que l’homme sans émotion ni morale va se comporter de la même manière qu’un autre.
Mais qu’en sera-t-il quand les événements l’amèneront à endosser un nouveau rôle ? Un rôle pour lequel le Guerrier n’est pas du tout préparé…
Avis :
Si j’ai laissé quelques mois passé entre le tome 1 et le 2. Je n’ai pas attendu autant pour m’attaquer à la saison 3. Et que dire, j’ai été au bout de ma vie, une bonne partie de ma lecture. L’auteur est très doué pour ça, quand on croit que nos héros ont enfin la possibilité de vivre leur vie calmement, il faut que de multiples rebondissements tous plus intense les uns que les autres s’insinuent dans l’histoire.
L’histoire reprend là où s’arrête la fin du second tome à quelques heures près. Garett a retrouvé Alex au Kivu. Je me suis imaginé mille et un scénario, tous plus plausibles les uns que les autres. Ne pas savoir ce qui s’est réellement passé dans cette église. Qui de Kar, Cameron, Paul ou Jun est Drajko ? Pourquoi faire tout ceci ? Et j’avoue qu’on est vraiment loin du compte. On ne s’attend absolument pas à vivre autant d’émotions. La sincérité, l’intensité et la justesse des évènements sont juste époustouflantes. Rien dans cette histoire n’est laissé au hasard, on sent tout le travail effectuer pour nous sortir une histoire inédite comme celle-ci.
J’ai encore plus adoré ici le personnage d’Alex, elle si forte, qui a assez d’amour pour deux, après le traumatisme qu’elle a vécu, devient encore plus forte et va se battre coûte que coûte, pour faire changer Guerrier. Même si bien souvent la chute est dure elle sait qu’elle en est capable. Elle sait ce qu’elle veut et ne lâchera pas tant qu’elle sera arrivée au bout. Sa démonstration d’amour et de force à la soirée de lancement de MHG le montre. De plus, après l’épisode Kivu, Matt se retrouve exposé aux yeux du monde, sa vie, ses secrets, ses blessures, tout est livré aux journalistes sans scrupules qui se donnent une joie de n’en faire qu’une seule bouchée. Sa démonstration d’amour, bien que maladroite, prouve à Civilité les sentiments forts qu’il a pour elle, même s’il est juste incapable de lui dire. Ses yeux, ses gestes, le montrent pour lui. Il est aussi beaucoup plus protecteur, mais surtout intransigeant, il ne lésine pas sur la protection de sa femme. Il n’arrive peut-être pas à lui dire les trois mots qu’elle semble attendre, mais elle est sur d’une chose, et lui aussi. Il la protégera et la chérira jusqu’à la fin de ses jours. J’ai beaucoup aimé découvrir ce nouveau Guerrier. J’ai eu peur d’une chose, à un moment donné, quand ils apprennent ce que les manigance de Jun, on fait à Alex. Je me suis dit non, mais là, c’est la fin, il va péter un câble. Et puis non, du tout. Il est resté le Matt Garett, Grand PDG de MHG industrie, et il prend soin de sa femme tout en la laissant dans l’ignorance. Ce qui n’est peut-être pas judicieux, mais inévitable.

Un roman un petit plus dark que les précédents. Si la vie de Guerrier et Civilité a changé, celles des personnages principaux aussi. Et grâce, aux chapitres du point de vue de Victor, on comprend beaucoup plus, la perversité des trois membres-fondateurs d’Ancalagons. J’avoue que c’est assez flippant quand on est vraiment pris dans l’histoire. À bon nombre de reprises, je me suis demandé si dans la vie de tous les jours des gens étaient capable de faire ça. Tellement les mots sont bien choisis. Et surtout, j’en reviens toujours au même. Mais le travail de recherche fait par Jana nous aide à nous plonger intégralement à tel point qu’on ne sait plus si on est dans du fictif ou du réel.
Je suis restée scotcher un nombre incalculable de fois surtout arrivé vers la fin, j’ai arrêté de compter le « nooooon, elle n’a pas fait ça ? » « Mais non, pourquoi bon sang »

Les personnages secondaires prennent une place très importante dans cette histoire, sans que le lecteur soit perdu. Je ne vous cache pas que j’ai été un peu dubitative, malgré le talent de Jana, je me suis demandé si ça ne faisait pas un peu beaucoup. Mais la réponse est non. Elle les met en scène de façon très naturelle, et nous sommes toujours sur le qui-vive. C’est assez perturbant d’ailleurs.
Certains qu’on va adorer tout de suite, d’autre beaucoup moins, et on va aussi tomber de très, très, très haut !! Un véritable coup de maître dans la fin de cette saga. Un rebondissement auquel je ne m’attendais absolument pas et qui m’a laisser sur les fesses !
Enfin, voilà, la saga se termine, il faut savoir dire au revoir à Matt et Alex, à tout ce qu’ils ont vécu. Une plume toujours hors du commun, un suspens à couper le souffle, des scènes torrides, sont puissante, et très belles. Je regrette que ce soit déjà fini ! Une fin sublime bourré de tendresse qui m’a donnée les larmes aux yeux tellement c’est beau

19578328_335864896843845_1966842752_n

avatar

Si tu me le demandais

41eQGa8i+ML._SX195_

Thème : Romance – Travail De Deuil – Âme Sœur – Hésitations Amoureuses – Comparaison Entre 2 Vies
Date de Sortie : 4 Octobre 2017 
Auteure : emily-blaine-369424Révélée par la série phénomène « Dear You » et confirmée par le succès de chacun de ses nouveaux titres, Emily Blaine est devenue, avec près de 200 000 exemplaires vendus, la reine incontestée de la romance moderne à la française. Bretonne de cœur et parisienne d’adoption, elle envisage l’écriture comme un plaisir et, malgré son succès impressionnant, met un point d’honneur à rester proche de ses lectrices et à ne pas se prendre trop au sérieux.
Synopsis : Elle est sa deuxième chance d’être heureux
En un regard, un sourire et quelques phrases échangées, Julianne a bouleversé la vie de Cooper. Le temps de leur conversation fortuite sur la terrasse d’un hôtel, elle est parvenue à apaiser les plaies de son âme et, pour la première fois depuis huit ans, Cooper n’a plus senti le poids de son chagrin. Car, depuis qu’il a perdu sa femme, il se débat chaque jour avec la douleur de l’absence du grand amour de sa vie ; une lutte qu’il mène pour leur fille, Cecilia, désormais adolescente. Mais, lorsqu’il recroise par hasard Julianne, Cooper comprend qu’il doit prendre en main son destin : s’il veut une deuxième chance d’être heureux, il va devoir conquérir cette femme qui le trouble.
Dans cette nouvelle romance moderne, Emily Blaine explore avec justesse et mesure la rencontre entre deux êtres profondément blessés. Peut-on encore aimer lorsque la vie vous a enlevé votre grand amour ? La réponse est aussi chargée d’espoir que la plume radieuse d’Emily Blaine.
Avis : 
Emily Blaine, c’est un peu la Colleen Hoover française. À chacun de ses romans c’est toujours un coup de cœur, une histoire sublime, magnifique, magique, remplis d’émotion. Ici, elle traite d’un sujet vraiment sensible qui nous tire les larmes aux yeux. Un deuil, n’est jamais simple à vivre. On dit que le temps panse les blessures, mais il y a des choses de notre quotidien qui fait qu’on en est incapable. C’est ce que Cooper vit depuis 8 ans, il a perdu sa meilleure amie, son âme sœur, sa femme. Laura. C’est une avalanche d’émotion que nous vivons tout au long de l’histoire. C’est la toute la force d’Emily Blaine dans ses différents romans. 

Pour une fois, nous sommes dans la tête d’un homme, ce qui est assez inhabituel venant de cette auteure. Ici, nous faisons connaissance de Cooper, un jeune papa de 38 ans, qui est à la tête d’une boite d’architecte. Il vit une vraie souffrance, son cœur remplis de douleur. 

Alors, quand il rencontre Julianne, par hasard, au détour d’une terrasse, on sent un nouveau souffle arrivé vers cet homme si touchant. Il m’a vraiment ému, il se livre comme jamais il l’a fait avec sa fille, sans barrière, tout y passe. Il n’a plus aucun secret pour cette jeune femme, qui elle aussi semble détruite et mal dans sa peau. Elle est sa bouteille d’oxygène, il est son roc. Cooper m’a touché, il est très émouvant, et lire l’histoire de son point de vue est un choix vraiment très judicieux de la part de l’auteure. Elle a réussi a le rendre si vivant. On est obligé de s’attacher à lui. 

Quant à Julianne, elle est très mystérieuse, on sait qu’elle cache quelque chose, mais on est loin de s’imaginait sa souffrance. Je l’ai tout de suite apprécié, elle est rayonnante, lumineuse et apporte à Cooper le souffle d’air frais qui lui manquait. Et sa façon qu’elle a de toujours vouloir rendre leur rencontre comme s’il vivait un vrai rendez-vous, c’est super chic. De plus, Cooper rentre toujours dans son jeu. C’est ainsi qu’on le voit s’ouvrir et changer à son toucher. 

Ensemble, ils s’ouvrent, ils se comprennent, ils revivent. Mais ils souffrent aussi, car plus on avance dans l’histoire, plus on est heureux pour eux. Cependant, on s’attend à la chute, on sait qu’elle va faire mal, on espère de mieux qu’on peu qu’Emily ne nous fera pas ça. Ensemble ils semblent heureux. Cecilia, la fille de Cooper, est en pleine adolescence, elle veut des réponses sur sa maman qu’elle n’a presque pas connu. Mais son père ne semble pas prêt à le faire, ce qui créer de très grosses tensions entre eux. C’est pourquoi, on espère pour chacun des personnages qu’il va réussir, pour sa vie, pour la vie de Julianna et surtout pour la vie de Cecilia. 

Ce roman m’a régalé, du début, a la page 38, j’ai pleuré (oui, je me souviens de la page, c’était si intense). Et ensuite, j’ai ri, et j’ai à nouveau pleureur. La justesse des mots, des émotions que l’auteure veut nous faire passer sont très juste. Elle arrive à garder la constante de l’intrigue. C’est à toute la force de sa plume. Les scènes de rencontre, sont à chaque fois très intenses et très belles, les scènes intimes sont d’une justesse et surtout très belle. Ce qui est bizarre, car nous n’avons pas l’habitude d’en voir dans les livres d’Emily Blaine. Ce qui me plaît énormément.

Tout, dans cette histoire est nouveau, ce qui donne une jolie histoire qui se lit très vite, qui nous serre le cœur, mais qui nous fais aussi rire. On est vraiment dans la romance, nous avons absolument tout de ce roman. On en attend pas plus, mais pas moins non plus. C’est d’une justesse déconcertante. 

Une petite mention spéciale pour la couverture qui est vraiment très, très belle. Et par contre, un tout petit bémol. Le fait de ne pas avoir de chapitre, mais des parties. J’avoue ne pas en être fan, et c’est un peu dérangeant pour la lecture, moi qui n’aime pas couper en plein chapitre. 

Encore une fois merci mille fois Emily. Tu m’as régalé. Encore une fois ! 

 

19578303_336414763455525_961849756_n

avatar

Adopted love #2

adopted-love,-tome-2-985227-264-432

Thème : new adult, romance, bad boy, famille d’accueil, vie carcérale
Date de sortie : 12 octobre 2017 numérique, 2 novembre 2017 papier
gaia-alexia-956664-250-400Auteur : Toiletteur pour chien le jour et auteur de New Romance tard le soir, c’est un rêve qui a poussé Gaïa Alexia à prendre la plume. Un mélange de science-fiction et de romance qu’elle a couché sur le papier pour ne pas l’oublier. Un an plus tard une première histoire était née, puis d’autres ont suivi. Après avoir écrit pour elle, elle a décidé de partager ses écrits sur des plateformes d’écriture en ligne et a remporté le concours Au masculin organisé sur Fyctia.
Synopsis : Alors que son passé le rattrape, le sauvera-t-elle ?
La suite tant attendue du nouveau succès Fyctia !
Alors qu’il doit faire face à ce qu’il redoutait le plus, Teagan découvre qu’il n’avait pas encore imaginé le pire. Son passé le frappe de plein fouet, faisant voler en éclats son présent et menaçant son avenir. Sera-t-il assez fort pour l’affronter ?
Au plus mal, Elena sera-t-elle capable de lui venir en aide
Avis : C’est avec beaucoup d’impatience que je me suis lancé dans ma lecture, la frustration étant au maximum suite a l’attente entre les deux tomes. Je l’ai donc lu des sa sortie et fini tout aussi vite.
On retrouve notre cher Teag et sa Lionne dans un sale état. Ils sont tous les deux hospitalisé suite à l’agression d’Elena dans les vestiaires du lycée. Je ne peux malheureusement pas vous en dire beaucoup plus sur l’intrigue du livre pour ne pas vous spoiler mais je vais vous parler de mon ressenti par rapport aux personnages et sur le livre en général.
Dans ce tome 2 la narration est maintenant a deux voix , toujours celle de Teag mais aussi celle d’Elena et pour cause les deux protagonistes vont être séparés et on avait besoin de cette double narration pour savoir ce qu’il se passait du côté d’Elena. Alexia a aussi mis au fil de la lecture des flash back du tome 1 du point de vue de la lionne qui nous aide a comprendre certains passages qui étaient resté en suspens car nous n’avions que la version de Teag.
Elena est vraiment mal en point au début de ce roman et on se sent frustré par sa réaction mais qui plus que légitime. Elle a vécu un traumatisme important qui a laissé des traces autant physiquement mais surtout psychologiquement. Elle va se murer dans un certain silence par rapport a ce qu’elle a vécu mais avec beaucoup de courage et de volonté elle va doucement se relever de tout ca et affronter ses plus grandes peur pour son sauver son amour, Teag. Sa famille est toujours aussi atypique et délirante mais tellement aimante, c’est aussi grâce a cela qu’elle va trouver la force de  sortir de sa coquille.  Elle trouvera aussi du soutien dans des amis, tout a fait inattendu pour certains, qui vont l’aider à parler de ce qu’il s’est passé.
Teag lui va connaître des horreurs sans nom dans ce tome lui qui avait déjà tant souffert dans son enfance et tout ce qu’il avait déjà vécu se retrouve au pire endroit pour lui et il va en bavé. Il va tomber sur de très mauvaises personnes qui vont lui mener la vie très dur, dont une ancienne connaissance avec qui il est resté en très mauvais terme. Mais il va être si courageux, hargneux et rebelle comme dans le premier volet mais avec plus de force et d’intensité, en même temps il n’a pas trop le choix sinon c’est sa perte assuré. Lors des moments ou il se retrouve seul ou a rêver, on voit toute sa vulnérabilité et sa fragilité. On ne peux que pleurer avec lui durant ces passages plus que difficiles. C’est réellement un homme bon qui se cache sous toute cette souffrance et ce silence. D’ailleurs celui-ci va plus que le pénalisé dans ce second tome, mais malgré tout il va résister et affronter tout ce qui se présente a lui. Il force le respect au vu de son jeune âge et si vous n’aviez pas succomber a lui lors de la lecture du premier tome vous allez être amoureuse de lui a la fin de celui. Car il est prêt a vivre le pire pour sauver celle qu’il aime et on est attiré par sa souffrance. On aimerait tant pouvoir l’aider. Il reste très diffèrent de tous les personnages que l’on a l’habitude de trouver en romance et il en est que plus intense et intriguant. J’adhère a 100%
On retrouve la plume d’Alexia qui est toujours aussi sublime. Je suis passé par toutes les émotions possibles j’étais stressée, angoissée tellement que le palpitant augmente et que lorsque on reprend son souffle on se rend compte que l’on retenait sa respiration. J’ai également beaucoup pleuré pour notre couple mais surtout pour Teag. Le livre est dur, poignant mais j’ai vraiment adoré ma lecture. Alexia aborde des thèmes très hard, les traumatismes physiques et leurs répercussions psychologiques, le chantage et le harcèlement mais qui surviennent malheureusement tous les jours.
Cette lecture est totalement addictive et époustouflante. J’étais absorbé des le début et je ne l’ai posé que sous les obligations. Je regrette juste l’épilogue trop court et trop rapide, on en veut tellement plus. Mais je compte sur Alexia pour nous fournir un tome 3 ou un spin off, je reste a l’affût de la moindre annonce de sa part.
C’est un véritable coup de cœur pour moi que je recommande totalement. Que ce soit la plume l’intrigue, la couverture, les personnages tout y est et vaut le détour.

19679945_336415720122096_824376823_n

received_354447654985569558230662.png

 

 

 

 

 

 

 

 

Avis : 
Bon… J’avais hâte de le lire. Mais tellement hâte ! Que je me suis lancé à minuit le jour de sortie pour le lire. Comme pour le premier tome, j’avais besoin de me laisser le temps d’écrire ma chronique. J’avoue être assez vidée de ma lecture. Je ne sais pas trop quoi ressentir. Alors oui, j’ai vraiment kiffé ma lecture, j’ai été chamboulé dès le premier tome, mais sur ce second opus, c’est un chamboulement extrême. J’ai eu mal au cœur, j’ai été triste une très bonne partie de ma lecture. Il faut dire que l’auteure ne nous épargne pas. 

L’histoire reprend exactement à la fin du tome un, Elena & Teag sont tout deux hospitalisé après avoir été retrouvé dans les vestiaires. Mais rien ne sera plus comme avant… Tout d’abord, pour bien se mettre dans le contexte, il faut comprendre l’histoire et pour ce second tome, on a une narration à deux voix. On peut enfin comprendre ce qu’il y a dans la tête d’Elena. Ce qui aide à la fois à la comprendre, mais aussi a la détester pour ce qu’elle fait a Teagan. Alors même s’il est impossible de se dire qu’a sa place, on ne ferait pas comme elle, ici, je lui en ai voulu. Le nombre de fois ou j’ai eu mettre ma lecture de côté, car je sentais mon cœur s’emballer. Nombre de fois où j’ai voulu la secouer pour qu’elle l’ouvre. Pour en revenir à Elena, le fait d’être dans sa tête permet d’avoir beaucoup de réponses, dont une que je me posais. Pourquoi elle a mis fin à sa relation avec Teagan ? Bon, je ne vous cache pas qu’elle mon frustré. Car on ne la comprend pas réellement. Enfin, si on comprend, ce qu’elle a vécu, c’est juste horrible il n’y a pas de mot pour le décrire. J’ai été attristé qu’elle se mure dans un silence pareil, et j’ai pleuré quand elle arrive à trouver Teag dans sa chambre. Ce moment est juste émotionnellement fort. Mine de rien, elle est très courageuse, car vu la menace qui plane sur elle. Elle est forte. C’est un personnage assez complexe. Elle a une famille soudée (Et la aussi, j’avais eu des doutes sur celle-ci et au final, je me suis totalement trompé. Je KIFF, sa famille). Elle n’est pas toute seule, et une fois qu’elle l’aura compris, elle aura fait un grand pas ! 

Ensuite, il y a Teagan, mon chéri, mon tatoué, Mon Teagan. Rien que d’écrire son prénom, j’ai des frissons. Si déjà dans le premier tome, on en apprenait vraiment beaucoup sur lui. Dans ce second tome, on se prend une claque magistral. Ce que jeune homme a pu vivre dans son enfance, il n’est pas plus épargné une fois presque adulte. Il en a vu des choses, il en a bavé, et il en bave encore. Comme s’il n’avait pas assez souffert. Qu’est-ce que j’ai eu mal au cœur. Mon cœur a été serré presque les ¾ du livre. Je me suis demandé pourquoi l’auteure s’acharne autant sur lui. Mais c’est sans compter sur le courage dont il faut preuve. Il est fort, très fort. On sent cependant la vulnérabilité prendre peu à peu plus de place chez lui. On le sent baisser les bras, et on ressent toute sa colère, sa tristesse et sa souffrance refaire surface. La revanche qu’il peut prendre sur Anton, c’est exceptionnel. Bravo mon Teag. Mais l’événement du 24 décembre m’a bousillée. Ce que j’ai pu pleurer. J’ai été très, très triste, les larmes ont coulé sans que je puisse les arrêter

Je ne vous cache pas que j’en attendais quand même beaucoup, mais alors beaucoup plus sur ma lecture. Après la fin que nous avons eue dans le premier tome faire une suite comme celle-ci n’est peut-être pas la plus judicieuse. Je ne vous cache pas que j’ai été un chaouia déçu. Le fait de passé 98% de ma lecture dans ses circonstances pour Teagan, j’ai eu l’impression de ne pas avancer. Et c’est dommage, car il y avait un très fort potentiel. Mais, c’est un choix de l’auteure d’avoir fait une suite comme ça, elle a réussi à me surprendre par justement la route prise par son histoire. Pareil, l’épilogue, est à mon goût pas assez travailler, je m’attendais a beaucoup plus. C’est trop vite. Et je n’ai pas du tout aimé la fin, je ne l’ai pas compris. Pourquoi ça se termine sur ses 3 personnes ? Non vraiment la fin, c’est dommage. 

Une plume toujours aussi magique et envoûtante, je suis heureuse d’avoir pu lire la suite aussi rapidement, même si l’attente a été insupportable, et la lecture, j’ai eu des suée tellement j’en pouvais plus. J’ai adoré retrouver les personnages et d’en voir plus sur Benito, le meilleur ami. La relation amicale qu’il crée avec Elena, ainsi que le gotique que nous voyons dans le premier tome, elle est géniale cette fille. Les 3 réunis sont juste exceptionnels. C’est à partir de là que l’histoire commence à bouger. Ce à quoi ils sont près pour sauver leur ami. Par contre, petit bémol, je suis triste de ne pas avoir vu plus Solis dans cette suite, elle est tellement proche de Teagan. Alors ça ne sera pas un aussi gros coup de cœur que le premier tome, mais un coup de cœur quand même. Rien que pour Elena et Teagan, tout ce qu’ils ont vécu. Leur histoire sublime, les événements qu’ils ont vécus. Bref, ils ne sont pas prêts de me quitter ses deux-là. 

 

received_16234963143377311194487353.png

avatar

Love Deal #1

love,-tome-1---deal-987101-264-432

Thème : new adult, amour, deal, basket, université, séduction
Date de sortie : 20 septembre 2017

alfreda-enwy-349131-250-400

Auteur : Romancière rêveuse, râleuse et romantique de 29 ans. Un peu folle, passionnée et souvent victime de mes héros de papiers…
Addict des romances, j’aime écrire les miennes et y ajouter mon humour « moisi » et y rester coincé des heures durant.
Synopsis : Pas de contact physique, pas de démonstration en public et pas d’autre fille. Paiement de l’acompte avant le week-end et le reste à la fin.
Telles sont les conditions de Poppy pour qu’elle accepte de se faire passer pour la petite amie d’Eren le temps d’un week-end. Si le principe la révolte, elle doit pourtant admettre que ce job tombe à pic, car sa situation de jeune étudiante et de mère célibataire est précaire et Poppy peine à subvenir aux besoins de sa fille. Seulement, pour que leur couple soit crédible et fasse illusion auprès de la famille d’Eren, elle va devoir faire connaissance avec ce dernier, qui n’est autre que le capitaine de l’équipe de basket et la star de l’université. Faire semblant d’être amoureuse du mec le plus beau et le plus populaire de tout le campus ? Facile. Ne pas tomber amoureuse de lui ? Moins facile…
Avis : je me suis lancée dans cette lecture car le synopsis m’a vraiment interpellé. C’est le genre d’histoire que j’aime bien et qui a déjà été traité mais je peux déjà vous dire que les paramètres secondaires du roman rend le tout frais et évite la redondance avec les autres livres du genre.
Ce livre débute donc sur un jeune femme Poppy qui est étudiante en édition et serveuse dans un café a mi temps pour subvenir a ses besoins et payer ses études. Elle pratique également un sport et ses coéquipières sont devenus des amies proches sur lesquelles elle peut compter et a qui elle s’est confié sur sa vie et sur ce qui la rend différente de celle des autres. Malheureusement son employeur va devoir licencier pour cause économique et elle fera partie du lot. Ayant vraiment besoin de cette ressource financière elle va tout faire pour trouver un autre emploi. Eren, la star de l’équipe de basket de l’université de Duke et étudiant en sport, va avoir besoin d’une jeune femme pour être sa petite amie le temps d’un week-end. Lui qui enchaine les conquêtes à la pelle dans sa vie, qu’il appelle sextatique, pourrait facilement prendre une de ces filles mais il cherche une femme différente qui ne s’extasie pas devant lui et qui a un minimum de prestance et d’intelligence. Étant chacun à la recherche de quelque chose qui est complémentaire ils vont finir par se rencontrer à nouveau à l’université après une première rencontre brève au café où travaillait Poppy lorsqu’elle était encore embauché. L’un va vouloir conclure un deal, l’autre va résister mais pour combien de temps ?
Alors que d’habitude on a souvent des héroïnes qui tombent immédiatement sous le charme de l’homme du livre et se jettent à leurs pieds, ici Poppy a un sacré caractère et du répondant. Elle va carrément remballer plusieurs fois Eren sans la moindre compassion pour son égo. Il se trouve également qu’elle a des sacrées responsabilités personnelles qui ne lui permettent pas de voir sa vie au jour le jour mais de garder son objectif en vue tout en ayant une vie raisonnable. Elle a du traverser des moments difficiles seule ce qui l’a rendu encore plus forte mais malheureusement méfiante des autres et de leur réaction vis-à-vis de sa situation.
Eren a tout du grand charmeur. Il est grand, athlétique, joueur et beau à se damner. Pour celles qui ne le savent pas c’est Chase Crawford qui a inspiré Alfreda, autant vous dire on bave bien sur lui. Il est archi populaire et en profite en étant coureur de jupons. Ses coéquipiers sont ses amis les plus proches dont Ryan, surnommé Gosling pour sa ressemblance avec l’acteur, qui est son colocataire. Il a une vie facile malgré un passé difficile, sa famille a de l’argent mais il ne prend rien pour acquis et se donne les moyens de parvenir a ses rêves. Il est très réaliste et terre a terre pour un sportif de cet âge a l’université. Ayant jouer les troubles fête au dernier anniversaire de sa grand-mère, il ment a ses proches et doit trouver une femme pour jouer le rôle de sa petite amie. Et c’est la qu’on le découvre déterminé et tenace a la limite du harcèlement mais tellement drôle. Par la suite il sera carrément séducteur et on finit par craquer totalement pour lui lorsqu’il deviendra aimant et protecteur.
J’ai vraiment adore toute la première partie avant le deal. Les échanges des sms, les photos, toutes leurs rencontres inopportunes qui se transforment en jeu de séduction a celui qui craquera le premier. Cette ambiance est vraiment addictive et très drôle par moments.  La deuxième phase lors du deal est très intense, on sent la séduction s’installer clairement et les sentiments évoluent. On veut a tout pris savoir ce qui va advenir. La troisième parti est chaude très chaude et très belle mais c’est sans compter sur le destin qui va interférer dans tout ca et donner un tournant au livre qui m’a vraiment bouleversé et émue. Une scène m’a particulièrement touché et j’ai vraiment eu mal au cœur pour un personnage, les larmes étaient bien présentes.
J’avais découvert la plume de cette auteur a travers la série de livre infinite love et je l’avais déjà adoré. Ce livre rejoint les premiers que j’ai lu. La plume est belle, fluide et très humoristique par moments. Elle arrive parfaitement a nous transmettre chaque émotion et il y a tout le panel. Une très belle romance.
Les personnages secondaires de Johanna et Ryan, alias Blondie et Gosling, sont superbes et bien développés. Leurs échanges sont dynamiques et à mourir de rire. J’ai hâte de pouvoir lire le tome 2 de cette série qui leur sera consacré. Ca risque de déménager.
Je ne peux que vous conseiller cette lecture. J’ai passé un super moment, dès le début du roman j’ai été aspiré par l’histoire et je voulais savoir ce qui allait arriver aux personnages et l’aboutissement de cette romance. Beau coup de cœur pour moi, il est sexceptionnel. A lire.
received_16234963143377311194487353.png

received_354447654985569558230662.png