Everyday Heroes #1 Cuffed

Thèmes : Romance Contemporaine – Amour de jeunesse – Enfance douloureuse – Confiance – Romance – New romance

Sortie en France : le 06 février 2020

Auteure :

K. Bromberg, auteur à succès reconnue par le New York Times et USA Today, est cette femme réservée qui réussit à dissimuler l’enfant rebelle qui est en elle – et qu’elle laisse s’exprimer chaque fois qu’elle s’installe devant le clavier de son ordinateur. Sur un coup de tête, K. Bromberg, qui vit en Californie avec son mari et ses trois enfants, a décidé de s’essayer à l’écriture. Ses premiers romans, Driven, Fueled et Crashed, qui constituent la trilogie Driven, ont été salués par la critique avant de devenir des best-sellers et d’intégrer le top 4 de la liste du New York Times et de USA Today. Elle a aussi publié une nouvelle, Unraveled, et une suite à la Trilogie Driven, intitulée Raced. 

Synopsis :

Emmy de retour dans sa ville natale, retrouve Grant, 20 ans après qu’elle l’ait rencontré sur les bancs de l’école, à l’âge de 8 ans, et sans que les blessures du passé n’aient entamé l’attirance qu’ils éprouvent l’un pour l’autre.

Grant Malone, devenu agent de police, reconnaît instantanément en la femme audacieuse et pleine de vie qu’est devenue Emmy Reeves, la petite fille timide dont il était amoureux petit garçon.

Certes, leur amour paraît impossible, Grant connaît mieux que quiconque le passé trouble d’Emmy. Mais quitte à braver la loi, il est déterminé cette fois, à ne pas la laisser repartir.

Avis :

Ca faisait un an que ce roman était dans ma PAL, je l’avais acheté dès sa sortie mais je n’avais jamais pris le temps de le lire me consacrant beaucoup à tous mes services presse. Depuis quelques temps j’ai réduit ma demande pour pouvoir réduire ma PAL et quel plaisir de retrouver la plume de K.Bromberg que j’affectionne tant.

Grant Malone fait partie de la police de sa ville natale Sunnyville. Il a grandi dans cette bourgade entourée de sa famille qui est très présente : son père ancien chef de la police locale, sa mère femme au foyer et ses deux frères cadets Grady et Grayson travaillant chacun dans un métier de service respectivement pompier et pilote d’hélicoptère de secours. Les hommes de cette famille ont tous le sens du devoir et se dévoue corps et âme à leur métier qui les définit.

On découvre dans le prologue que Grant durant sa tendre enfance avait une meilleure amie Emerson, qu’il a voulu protéger à tout prix et l’a perdu en révélant un terrible secret qu’elle lui avait confié. Depuis ce jour-là, il ne l’a plus jamais revu et pourtant ils étaient toujours collés ensemble. Qu’elle n’est pas sa surprise quand des années plus tard, en service, ils tombent sur un groupe de femmes qui les taquine sur leur uniforme et leur sexitude dont Emerson fait partie. C’est le choc total pour eux deux et Emerson fuit ce moment délicat.

Mais si elle pense que Grant va la laisser fuir une seconde fois et disparaitre de sa vie c’est très mal le connaître. Il va mettre tout en œuvre pour la retrouver et rétablir le lien entre eux à l’aide de Desi la meilleure amie loufoque d’Emerson. Très vite il se rendra compte qu’il la désire d’une toute autre manière que comme amie. Il ne lésinera pas sur les moyens pour se rapprocher d’Emerson et lui faire ouvrir les yeux sur l’évidence du lien qui les unit depuis leur tendre enfance. Mais Emerson a vécu l’enfer à Sunnyville, elle veut tout oublier du passé et Grant sera malheureusement un rappel constant de ce qu’elle souhaite tant occulter.

Comment va s’y prendre Grant pour la retrouver et par la suite la séduire ? Qu’a vécu Emerson durant son enfance ? Pourquoi a-t-elle disparu après la trahison de Grant ? Et quelle était cette révélation ?

Halalalala ! Quel premier tome ! Je retrouve la plume de K.Bromberg si sensuelle et si chargée d’émotions. Pour avoir lu la totalité des livres sorties de cette auteure, elle a un style bien à elle où au moins un de ses héros a toujours un passif très lourd et poignant. C’est encore le cas ici et cela concerne Emerson qui a malheureusement dû faire face à l’horreur, qu’aucun enfant ne devrait connaître. Les séquelles psychologiques sont profondes et lui mène la vie dure encore aujourd’hui même si elle se cache derrière sa force de caractère et qu’elle donne l’apparence que son passif ne la trouble plus.

Grant a toujours eu le syndrome du protecteur avec tous ceux qui l’entourait mais plus particulièrement Emerson et c’est encore le cas aujourd’hui. Ils étaient tellement liés enfant que le traumatisme d’Emerson aura eu aussi des répercutions sur lui et qui définit ses actions au sein de son travail, une affaire particulière le travaillera plus que de raison sur toute l’intrigue. Mais il n’est plus le petit garçon d’antan, il a bien grandit et a les moyens de défendre, aider ceux qu’il aime. Et si vous vous imaginez le policier ultra sexy en uniforme, vous tapez dans le mille. Grant saura vous séduire tant par son physique que par ses attentions et intentions envers Emerson.

Que d’émotions à travers ce roman, Emerson est à fleur de peau tout au long de l’intrigue. D’abord parce que Grant la pousse dans ses retranchements et l’énerve puis ensuite car il la met face à ses démons qui la bouleverse et nous aussi au passage. La vie n’a pas été tendre avec elle et ce même après son départ de Sunnyville, chaque flash-back est si poignant et révoltant à la fois. En plus des révélations passées qui sont faites au fil du roman, l’auteure a su malmener ses héros autant que nous lecteurs par bon nombre de rebondissements saisissants qui nous tiennent en haleine et qui souvent nous émeut.

Petit clin d’oeil pour Betsy Malone, la mère, qui est une vraie bouffée d’air dans ce roman. Elle m’a vraiment fait rire à toujours vouloir caser, marier ses trois garçons et en obtenir des petits enfants. Mais elle se révèle aussi pleine de sagesse pour sa famille et toujours de bon conseil.

J’ai tout aimé dans ce roman, la profondeur de ses personnages principaux comme secondaires, la présence de la famille Malone si soudée, joviale et qui étaye chacun de leurs membres mais aussi la sensualité qui se dégage de la relation de Grant et Emerson quand celle-ci s’intensifie. C’est toujours beau et émouvant d’assister à la reconstruction d’une âme brisé par l’amour, le vrai, qui lui tombe dessus.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s