Mois : septembre 2019

Too young

too-young-1238358-264-432.jpg

Je remercie Carole des édition addictive pour sa confiance ainsi que l’envoi de ce SP 

Thème : Différence d’âge – Romance – Amitié – Tabou – Amour interdit

Date de Sortie : 2 Septembre 2019

Auteure : 

m-d-bortoli-1184540

M.D. Bortoli est née en 1986 et grandit en banlieue parisienne, qu’elle quitte à l’âge de 19 ans pour vivre dans le sud de la France, à Toulouse.

Son parcours est varié : littérature anglaise, esthétique cosmétique, bijouterie, télémarketing, assistanat de direction …

Une seule chose reste intacte : son amour des livres.

En 2017 – alors assistante commerciale, épouse et maman – elle décide de franchir le pas de l’auto-publication, encouragée pas ses proches.

« Projet : Friendzone » est son premier roman.

Synopsis : 

Les différences ne font pas le poids face à la passion !

Entre Mia et Tobias, rien n’était prévu et tout semble interdit, hors de portée.

Craquer pour le gamin qu’elle gardait autrefois, ce n’est pas envisageable pour Mia.

Mais Tobias est désormais un homme viril et sûr de lui… et il entend bien prouver à Mia que ce ne sont pas leurs 8 ans de différence qui vont les séparer, pas plus que le regard des autres.

Tobias est joueur, Mia est têtue… qui va céder le premier ?

Avis : 

Mia a grandi dans une famille aimante, fille unique, elle a grandi dans l’état de l’Utah, aujourd’hui c’est une citadine New Yorkaise de 30 ans, avec une bonne place dans une entreprise boursière. Fiancée, elle prépare son mariage, cependant la vie rêvée va vit tourné aux cauchemars, en 48 h elle perd le fiancé qui s’est fait la malle avec son psy, elle a été victime d’un mauvais coup dans son entreprise et a été prié de faire ses cartons et de partir. Résultat des courses, elle se retrouve à 30 ans à retourner vivre chez ses parents. Elle retrouve également Calista, sa meilleure amie très loufoque.

Alors que quelques mois sont passés, le pasteur, de la ville, lui demande d’aller chercher son fils à la gare, mais elle ne garde pas un bon souvenir du jeune garçon, en effet, Mia l’a gardé ainsi que ses sœurs pendant des années, et il a été une vraie plaie avec elle, lui faisant les pires malheurs qu’un gamin de son âge puisse lui faire. Mais une fois à la gare, elle se rend compte que le petit Creepy Tobi a laissé place à Sexy Tobias et n’a plus rien à voir avec le petit garçon de l’époque. Et elle n’est pas la seule à s’en apercevoir.

Et pour cause… Tobias, maintenant âgé de 22 ans, est devenu très, très, mais alors méga hyper sexy (pour ne pas dire bandant, oups, je l’ai dit :p). Il a toujours été amoureux de sa baby-sitter, alors aujourd’hui quand il se rend compte qu’il ne la laisse pas indifférente, il met tout en œuvre pour la déstabiliser et joue énormément avec elle. Mais Mia fait preuve de beaucoup de réticence, leur différence d’âge l’a met très mal à l’aise, elle va refréner ses sentiments quitte à se retrouver malheureuse. Cependant, lorsqu’elle décide de se laisser aller, elle sait qu’elle est perdue. Sa seule peur maintenant est de savoir comment la petite bourgade réagira quand ils s’en rendront compte. Car, dans cette ville très conservatrice, Mia et sa famille ont déjà fait les frais de sa relation avortée avec son ex-petit ami, alors là, le fils du pasteur… C’est inconcevable.

J’ai beaucoup entendu parler de ce roman avant de le lire, j’ai aimé le côté inédit, sur la différence d’âge, pas le moins du monde choqué de ce côté-là. Ça change et ça fait du bien, surtout que pour une fois la différence d’âge est du côté féminin. Cependant, même si j’ai passé un bon moment, ce n’est pas un coup de cœur, j’ai trouvé le roman très long, et les personnages féminins un peu chiants… je m’explique :

Je peux comprendre l’état d’esprit de Mia, une relation avec un homme plus jeune de 8ans peut la faire réfléchir et pas se sentir bien, mais là, ça va beaucoup trop loin, elle se sent coupable de tout… et cela ne date pas d’aujourd’hui. Ses parents sont dans le pétrin ? C’est sa faute, son petit ami se barre avec un homme ? Encore ça faute, Tobias se fâche avec sa famille, toujours ça faute… et j’en passe. Elle porte tous les fardeaux de ses proches sur ses épaules et franchement ça m’a énervé. Puis, il y a Calista, bon sang alors elle, elle m’a plus qu’agacée, je n’ai absolument pas accroché a ce personnage que je trouve trop tout. Même si au début elle m’a beaucoup fait rire sur le long terme franchement j’en ai eu marre d’elle.

Bon je ne vais pas vous mentir, l’auteure a réussi à me tirer les larmes aux yeux, je ne m’y attendais pas à se revirement et j’ai eu beaucoup de mal à m’en remettre. Par contre ce qui m’a choqué, c’est le ressentiment de la mère de Tobias face à Mia, je n’en dirais pas tellement pour éviter d’en dire trop, mais à l’heure d’aujourd’hui, qu’est-ce qui empêche un homme de sortir avec une femme plus grande ? Surtout qu’elle, à quelques années de moins que le pasteur… mais dans ce sens là, c’est moins gênant c’est ça ?

Par contre gros coup de cœur pour l’ex fiancé et le psy, franchement, au moment présent et malgré tout ce qui à pu se passer, ils sont présent pour elle, et j’ai vraiment adoré, pareil pour les sœurs de Tobias. Elle rapportent beaucoup de légèreté, ça fait énormément de bien.

C’est un avis assez mitigée et j’en suis désolée d’avance, car même si beaucoup de choses m’ont déplu, j’ai quand même passé un très bon moment avec ce livre, l’histoire reste belle, et comme je le disais un peu plus haut, j’ai eu les larmes qui ont coulé. Les personnages bien qu’un peu insupportable ont été très bien travaillé. Par contre gros coup de cœur pour Tobias et son Prince Albert, mention MIC obligatoire. Il m’a donné chaud, très chaud, et j’ai aimé son état d’esprit.

Je ne connaissais pas la plume de Margot D. Bartoli, mais je vais m’y pencher d’un peu plus près, car elle a une très bonne justesse, et sais faire passer les émotions. C’est juste moi qui est mis la barre beaucoup trop haute par rapport à ce livre, vu le nombre d’avis excellent que j’ai eu dessus. La prochaine fois, je laisserai passer quelques mois pour être sur de ne pas avoir les ressenties de tout le monde en tête.

En résumé, même si c’est un avis mitigé, j’ai beaucoup aimé ce roman, car bien sûr il ne s’arrête pas qu’à ce que j’en ai dit ou même pensé, l’histoire est beaucoup plus complexe que cela, et il est quand même proche du coup de cœur, mais cela n’a pas fonctionné pour moi aujourd’hui.

40427094_239434850102693_7458266814661787648_n

40439191_886749688189003_6868301254955630592_n

Grand Lake Story #4 Raide dingue de toi

412sjkSqswL

Thème : Romance contemporaine – Humour – Confiance – Tatouage – 

Date de Sortie : 28 septembre 2019

Auteure : 

71L+Wmyi93L._UX250_Née en 1983, Clémence Lucas est originaire de La Seyne-sur-mer, dans le Var. Si elle aime se lancer des défis en changeant souvent de registre, elle ne quitte jamais la romance dans laquelle elle s’évade en donnant vie à ses personnages qu’elle aime partager avec ses lectrices.

Synopsis :

Il n’y a pas d’amour sans confiance.

Haley l’a appris à ses dépens.

Si Ripley lui avait laissé le bénéfice du doute…

Si elle ne s’était pas montrée aussi têtue…

Mais à quoi bon réécrire l’histoire, le fait est qu’ils se sont séparés.

C’était il y a trois ans et elle y pense encore. Alors, sur les conseils de sa sœur et de sa meilleure amie, elle décide d’aller le confronter.

Ripley pensait avoir tiré un trait sur son passé.

Haley c’est de l’histoire ancienne.

Elle l’a trompé.

Pire encore, elle n’a pas essayé de le retenir quand il a claqué la porte derrière lui.

Alors, quand elle franchit les portes de son salon de tatouage, il n’en croit pas ses yeux. Il est fou de rage. Un regard et ses sentiments refoulés remontent à la surface. Et celui qui domine n’est pas la colère.

Avis : 

J’ai eu la chance de voir naître l’histoire de Ripley et Haley vu que j’ai été bêta pour ce quatrième tome. Merci Clémence pour ta confiance <3.

Depuis le début je suis cette saga, j’ai adoré Shawn et Izzy et j’ai eu un coup de foudre intersidérale pour super connard Rick et Betty. (Bon oui, plus Ricounet que Betty, mais connaissant Rick, mieux ne vaut pas trop le crier :p). Alors quand Clémence m’a dit qu’elle était dans l’histoire du complice de ce cher super connard, j’étais aux anges. Rip est du genre discret, du coup on a eu que peu d’information à son sujet durant les précédents tomes, j’avais hâte de savoir ce que cachait ce jeune homme. Et son histoire est juste sensationnelle.

Ripley est le meilleur ami de Rick, ensemble ils ont un shop de tatouage, mais avant d’être embauché par Rick, Rip a voulu voler de ses propres ailes, partir pour faire le tour des Etats-Unis et c’est àSan Diego que tout a commencé, mais aussi là que tout s’est terminé pour lui. En effet, un soir de fête dans une fraternité, il fera connaissance de Haley, un petit bout de femme pour qui il a tout de suite le coup de foudre (et réciproquement).Pour elle, il décide de s’installer dans cette ville, mais un soir alors qu’il rentre dutaf, il trouve sa chérie avec un homme. Ne cherchant pas à savoir le vrai du faux, il quitte définitivement cette fille, cette ville et retourne àGrand Lake. Il ne dira rien à personne sur ce qui s’est passé là-bas, mais une chose est sûre, 3 ans, après, quand Haley revient dans sa vie, il pensait l’avoir oublié, il a tout fait pour et pourtant… cette fille aux cheveux roses et toujours dans sa tête et surtout dans son cœur. Il n’a plus qu’à lutter, bien décidé à ne pas la laisser s’infiltrer encore plus, il va se montrer odieux. Heureusement qu’il peut compter sur Rick, ce mec et ses idées plus merdiques les unes que les autres…Alalala le pauvre, il ne sait pas où il a mis les pieds, pourtant il le connait son meilleur pote.

Haley quant à elle, elle n’est pas non plus toute blanche dans l’histoire, elle a laissé trois ans avant de revenir, a-t-elle réellement quelque chose à se reprocher ? Pour le savoir, il faudra découvrir l’histoire. Alors j’ai apprécié ce petit bout de femme, mais concrètement (et Clémence le sait) je l’aurais bien secoué un peu, bon sang, mais quelle bourrique je vous jure. Et si Rip a pu compter sur Rick, Haley pourra compter sur Betty, alias super connasse… Je vous le dis, les deux, ils ne savent pas dans quoi ils se sont lancés en suivant leurs amis.

Ce qui est bien quand on est bêta, c’est qu’on suit l’histoire au fur et à mesure, on voit la première version, les doutes de l’auteure et on est là pour rassurer et donner son avis. Du coup, c’est génial d’être dans ce rôle, même si c’est hyper flippant. Et si je n’étais pas sûre de moi, que j’avais peur de blesser Clémence si quelque chose me chiffonner, au final on a trouvé nos marques toutes les deux. ET ça a été un réel plaisir de lire ce quatrième tome de cette manière.

Si j’ai adoré les deux autres histoires, ici on change du tout au tout puisque Haley débarque à Grand Lake, il y aura des paroles blessantes, des actes qui risquent de faire mal, un manque de confiance évidente. Il faut dire qu’en trois ans, la rancœur a le temps de s’accentuer. Rip et son cœur meurtri ne sont pas prêts à laisser une chance à Haley de s’expliquer.

Une nouvelle histoire de Clémence que j’ai adorée, je ne peux que vous la conseiller, de plus, la bande est toujours présente, ce qui n’est pas pour me déplaire. Alors vous aussi, vous allez craquer sur Riplounet ?

 

40392889_460210574466644_1145037778602426368_n

40439191_886749688189003_6868301254955630592_n

A jamais plus de cinq cents mètre #1

a-jamais-plus-de-cinq-cents-metres-tome-1-1240371-264-432.jpg

Thème : Romance – Relation demi-frère demi-sœur – Mafia – Prison – Action – Amour impossible – Criminel

Date de Sortie : 25 septembre 2019

Auteure : 

Synopsis : 

Un amour puissant, envoûtant… interdit…

***

Eliza est une éternelle optimiste. Malgré le décès de son père et le douloureux chagrin qui en a suivi, elle a su garder la tête haute.

Lorsque sa mère lui annonce qu’elle a refait sa vie et lui propose d’emménager chez son compagnon Stefen, un veuf riche et adorable, Eliza y voit, là, une occasion en or afin de changer d’air et profiter de son année sabbatique avant son retour à l’Université.

Une nouvelle vie.

Une nouvelle maison.

Une nouvelle famille.

Et surtout, une nouvelle ombre au tableau. Liam, un demi-frère aussi ténébreux qu’envoûtant… enfermé 24h/24 dans cette immense villa, un bracelet électronique à la cheville…

Avis : 

Un petit moment que je n’étais pas tombé sur une telle pépite. Il m’aura fallu plus de trois jours pour écrire mon avis. Juste impossible de l’écrire avant tellement l’histoire me trotte dans la tête. Depuis jeudi après midi que j’ai fini ce roman je n’arrête pas de penser aux personnages. Liam aka Lili et Eliza alias le gnome, m’ont chamboulé de malade. C’est même plus que ça, j’en ai rêvé deux nuits de suite pour vous dire. J’ai su dès le prologue que ça allait être un coup de cœur (déjà j’ai craqué sur la couverture, et vous savez que chez moi c’est 95 % du choix du livre), mais alors je ne m’attendais absolument pas à une telle chose. Les histoires demi-frère, demi-sœur j’adore, c’est ma cam et je ne m’en lasse pas, mais ici c’est vraiment plus poussé, car nous entrons dans la mafia. C’est inédit et, franchement, je dis bravo à l’auteure Jessica Hailey, car elle maitrise son sujet. Même si elle a romancé assez ce côté sombre, on est quand même très vite pris au piège également.

Quelques années après le décès de son père, Eliza et sa mère déménagent chez Stefen, le nouvel ami de sa mère et Liam son fils coincé entre quatre murs, libéré de prison certes, mais emprisonné quand même dans sa grande villa. Un être imbuvable au premier abord, il a été très clair, sa nouvelle demi-sœur ne doit pas se mêler de ses affaires… Sinon les conséquences seront terribles. Il n’hésite pas à utiliser un rapport de force et de peur avec elle… La menace qui pèse sur la mère d’Eliza est telle qu’elle va se tenir à carreau. Ils décident de faire une trêve (ou plusieurs, j’ai arrêté de compter !). Liam souffle le chaud et le froid, ce qui fait que la pauvre Eliza (et moi) sommes perdus. Mais plus on avance dans l’histoire, plus nous nous rendons compte que lui aussi est perdu. Et surtout, il va vite se rendre compte que Eliza, en prenant de plus en plus de place dans sa vie n’est pas une menace a ses affaires, mais plutôt une aide qu’il ne peut laisser filer. Mais aussi sa plus grande perte.

Eliza, que dire d’elle ? Elle m’a scotché, ce petit bout de jeune femme qui après le décès de son père a été une force pour sa mère, un peu naïve, elle pardonne facilement, même quand elle ne le devrait pas, mais surtout, surtout elle a du répondant et ne se laisse pas marché sur les pieds. Liam veut jouer, très bien, elle va jouer elle aussi, et ça ne sera pas elle la perdante (j’ai une certaine soirée d’Halloween en tête). Amoureuse des choses simple, un chocolat chaud extra guimauve et elle repart. J’ai adoré comment elle arrive à apprivoiser Liam, tout en douceur, sans qu’il ne se rende compte de rien. C’est époustouflant, le travail que l’auteure a fait sur ses deux protagonistes.

Il y a aussi les personnages secondaires, Alex et Beth, qui ont une place très importante dans l’histoire, leur rôle est dès plus important pour la suite de l’histoire, enfin c’est comme ça que je le vois. J’espère ne pas me tromper, car j’ai mille scénarios en tête pour cette suite que j’attends avec impatience. Et j’espère quelque chose d’un peu plus sombre, mais bon à mon avis je vais être servi. Une histoire de dingue comme j’aime, ou je passe par toutes les émotions possibles et inimaginables. Je vous jure ce livre c’est de la kiffance.

À la fin de l’histoire l’auteure nous offre (ou plutôt nous torture avec) le prologue et le premier chapitre du second tome. La fin du roman en lui-même on ne s’y attend pas, je pensais avoir encore plein de chapitres derrière, alors quand je suis arrivée a la dernière page je n’ai pas voulu en croire mes yeux. J’ai cru que mon cœur aller s’arrêter de battre, tellement elle est intense, cette fin. J’ai eu le cœur brisé, et le cadeau de l’auteure avec le début du second opus n’a fait que piétiner un peu plus mon petit cœur déjà cassé.

Quand je vous dis que ce n’est pas une simple histoire comme on a pu en lire depuis des années, ici c’est un level au dessus, le fait de rajouter ce côté mafieux dedans est juste une idée de génie. Surtout quand celui-ci est maîtrisé. De plus, la plume de l’auteure est telle que, nous ne sommes pas simple lecteur, on à l’impression d’être des personnages à part entiers de l’histoire. Au fil des chapitres, une justesse des émotions, des rebondissements se mettent en place, et le lecteur n’est absolument pas épargné.

J’ai l’impression que mon avis est un peu décousu de sens, mais j’ai tellement été happé par l’histoire que c’est difficile de suivre le fil conducteur que j’ai habituellement pour mes chroniques. Mais vous l’aurez toutes compris, j’ai eu un énorme coup de cœur pour ce premier tome. Et j’espère que nous aurons bientôt une date pour le second tome. En tout cas, une chose est sûre, dès qu’ils sont disponibles en papier, je les prendrais une nouvelle fois pour les avoir dans ma bibliothèque. C’est juste une évidence.

40510722_1858278570918696_6118503216087826432_n

40439191_886749688189003_6868301254955630592_n

 

6 ans

6-ans.jpg

Merci à Célia des Editions Hugo New Romance Poche et Fyctia pour ce service presse

Thème : New romance – Différence d’âge – Relations entre soeurs – Relations entre frères – Rivalité entre frères – Snowboard

Date de Sortie : 5 Septembre 2019

Auteure : 

elle-seveno-1232707-330-540

Découverte sur Fyctia, Elle Seveno est la détentrice de tous les reccords sur la plateforme. Avec plus d’1,3 million de lectures de Make me Bad, elle a su enflammer la communauté. Après s’être lancée dans le concours « Bad Love » sans savoir à quoi s’attendre, les messages de ses nombreuses lectrices ont su lui donner la confiance en elle nécessaire pour aller au bout de son roman.

 

 

 

Synopsis : 

6 ans séparent Victoria et Raphaël.

6 ans d’écart qui ont suffi, lorsqu’elle était adolescente, à ce que Victoria ne se rende jamais compte de l’amour que lui portait le jeune Raphaël et n’ait d’yeux que pour son grand frère bien plus attirant.

6 ans sans se voir depuis que Victoria a quitté la ville du jour au lendemain avec sa famille, laissant désespéré celui dont elle était la baby-sitter.

Quand Victoria revient, des années plus tard, il ne faut que 6 secondes à Raphaël pour tomber de nouveau amoureux d’elle. Sauf qu’il n’est plus un enfant, et compte bien le lui prouver. Quoi qu’en dise son frère.

Avis : 

Elle seveno est une auteure que j’apprécie vraiment beaucoup. Plusieurs fois rencontrer sur les salons, c’est toujours un plaisir de la rencontrer pour parler de ses romans. Je me languis du Festival New Romance pour parler avec elle de son dernier roman. [6 ans]. J’ai pris plaisir à redécouvrir sa plume. C’est un roman que j’attendais avec impatiente. Déjà rien que la couverture donne envie de lire ce fabuleux roman.

6 ans. Tout est dans le titre

On fait connaissance avec Vic et Raph, qui ont six ans d’écart, et cela fait six ans qu’ils ne se sont pas vus, Vic revient enfin chez elle suite au décès de sa grand-mère. Et elle ne s’attendait absolument pas à retrouver un Raph, qui a tant changé. En effet, la dernière fois qu’elle l’a vu, il n’avait que 13 ans, et elle sortait avec Brice l’ainé de la famille. C’est donc un choc pour elle de le découvrir homme. En effet, Raph est, comment dire… Wouah je lui décerne la mention MIC sans aucun soucis. Tout en muscle dû au sport qu’il pratique à haut niveau. Et quelque chose en lui, l’attire énormément. Si Raph a toujours été amoureux d’elle, pour Vic, elle le redécouvre et est immédiatement attirée par lui.

C’est une histoire aussi douce qu’elle est addictive, Elle Seveno nous livre une très belle histoire et nous montre que l’amour n’a pas d’âge. Second roman que je lis dans ce style et je ne suis absolument pas déçue. Il y a beaucoup de remise en question, d’acceptation, et beaucoup d’amour.

Une écriture très fluide, il se lit tout seul et très vite j’ai mis six heures à peine pour le finir, une fois commencée je n’ai pu fermer le livre avant d’arriver à la fin, petit bémol, certaines scènes auraient mérité d’être un peu plus développé, cela aurait rajouté un peu plus d’intensité à l’histoire et permis d’être plus en phase avec les personnages (je dis ça, car je suis frustrée de l’avoir si vite, j’aurai tellement aimé avoir du rab !). Cependant, on ne s’ennuie pas un seul instant. J’ai vraiment fort apprécié nos protagonistes, j’ai craqué sur Raph, il est jeune et même s’il est mature on voit quand même que nous avons à faire un jeune homme de 19 ans. Il passe par des moments de doute, et on ne peut pas dire qu’il soit aidé par ses frères et sa mère quant à sa relation avec Vic. En effet Brice, le plus grand des frères espère remettre le couvert avec sa douce de l’époque, mais six années c’est très long, et cela va amener un tas de complications que j’ai adoré découvrir.

J’ai adoré voir la fougue de Raphaël, il fait beaucoup de conneries (en même temps à 19 ans !) et le voir se défoncer autant en sport que pour sa relation avec son amour de toujours m’a touché en plein cœur. On s’attache énormément à ce personnage. Et Vic ? J’ai vraiment, mais vraiment beaucoup aimé, elle a une idée en tête en revenant chez elle, même si elle a promis de laisser tout ça derrière elle, elle va être confrontée à son passé et celui de sa famille et cela risque de faire des étincelles. Au final, leur vie s’est mise sur pause pendant tout ce temps, et une famille a été détruite, mais elle avance et elle est assez forte pour encaisser.

Une romance absolument parfaite, des moments torrides, des personnages avec leur caractère, bref, Elle Seveno m’a une nouvelle fois conquise. Je ne peux que vous le conseiller.

40392889_460210574466644_1145037778602426368_n

40439191_886749688189003_6868301254955630592_n

 

 

 

 

 

 

 

Avis :

J’avais hâte de me plonger dans cette lecture. Et quel bonheur quand l’attente est récompensée. Je l’ai dévoré.

Après 6 ans d’absence Vic est de retour pour les obsèques de sa grand mère. Une dispute familiale l’a éloigné d’elle et revenir après autant de temps et en de telle circonstances attise sa douleur. Même son père n’a pas fait le déplacement. Alors c’est accompagné de sa meilleure amie Julie elle aussi native du coin qu’elle lui rend un dernier hommage. Ici au cœur des montagnes où elle a grandie. C’est aussi là qu’elle revoit des visages familiers comme Brice son Béguin d’adolescence.

Ce n’est que quelques mois plus tard qu’elle hérite du local de sa grand mère ainsi que de son appartement. Et après hésitations ce nouveau projet est pour elle l’occasion d’un nouveau départ et un retour aux sources. Brice sera d’ailleurs d’une aide précieuse en lui offrant son aide en l’hébergeant le temps de finir les travaux du local.  Elle connait bien la famille Loison, sa mère mais aussi ses deux frères Louis et Raph dont elle était la baby Sitter.

Mais quel choc quand elle découvre à quel point ce dernier à changé. Ce n’est plus l’enfant de 13 ans qu’elle consolait mais un jeune homme qui approche la vingtaine à la carrure athlétique et au regard de braise. Il n’a plus rien à voir avec le petit garçon timide de l’époque. Provocateur, déstabilisant les hormones en ébullition, tentateur, et bien décidé à obtenir ce qu’il veut.

Et ce qu’il veut c’est elle !

OMG caliente le petit Raph…

Aujourd’hui il est un espoir du wakeboard et snowboard. Malicieux et direct Raph s’impose et sait se faire remarquer ce qui ne manque pas de perturber Vic. Mais tout n’est pas si simple car cela implique aussi de remettre en question beaucoup de choses. La concentration de Raph dans sa préparation physique, les tensions que cela génère dans la famille Loison, l’incertitude de Vic vis-à-vis de Brice, la différence d’âge…

Une attirance dangereuse qui risque fort de leur exploser au visage.

Mais pour Raph hors de question de se résigner à abandonner la partie. C’est viscéral.

On sent une telle tension entre eux que l’on tourne les pages fébrile, le souffle court face à la détermination de Raph. Vic est chamboulée par Raph par son caractère fougueux et captivant. Mais aussi la jalousie aussi qui flambe en lui avec intensité. J’ai adoré cette histoire, ce héros fort et sensible à la fois. Il m’a émue, donné chaud…très chaud… Fais rire aussi par son énergie débordante et son humour irrésistible. Une vraie belle découverte que je vous conseille vivement.

Des sujets lourds sont traités avec une belle justesse et beaucoup de pudeur. C’est intense et doux à la fois, un contraste qui m’a plus que charmé.

40374379_467855890291467_4577514803353878528_n

40393884_1825072330917318_8786307115317723136_n

 

Un youtuber à croquer

un-youtubeur-a-croquer-1244697-264-432

Sortie en France : le13 septembre 2019

Thème : Romance – Thriller – Romance Contemporaine – Littérature sentimentale – Fitness – Célébrité –

 

Auteur:

matthieu-biasotto-996228-250-400Je suis un auteur indépendant, j’ai fait le choix d’être libre. Mon écriture est accessible, parfois poétique. Ma plume peut être dure, j’assume. Je vis de mes choix et à présent de mes mots. J’écris pour être lu, pour partager et pour me mettre à nu. J’écris pour être Moi. Quand j’écris je suis aligné avec ce que j’ai au plus profond. J’aime m’essayer à des genres différents. J’écris tout simplement pour me faire plaisir. J’adore travailler la tension. La vitesse. Le souci du détail et le suspense. J’éprouve un plaisir étrange à échafauder de nouvelles histoires. Je jubile à l’idée de manipuler l’esprit, au moins un peu. Pour moi, la plume est un moyen de m’ouvrir et de me connecter au monde. D’entrer dans les vies, dans les foyers, dans les discussions et dans les cœurs tout en repoussant les limites de mon imaginaire. Il n’y pas de plus beau métier.

 

Synopsis :

Un mètre quatre-vingt-dix, un regard fauve et mordoré ; sa musculature appétissante génère des millions de vues et d’abonnés. Invité en Guest au plus grand salon dédié au culte du corps, la toile s’agite à la seule évocation de son nom : Bold.

Addict au grignotage, partisane des burgers et de la bière, Kléo est nature, sans complexe- ou presque… Gérante d’un magasin bio qui bat de l’aile, elle espère profiter du mondial « Fitness et Nutrition » pour promouvoir sa petite boutique et mieux occulter son passé.

Elle ignore tout du phénomène et pourtant… Bien malgré elle, dans le pavillon central et au milieu d’une horde de fans, plus rien autour ne compte… L’ombre, la lumière, deux destins, une rencontre.

Que cache la cicatrice sur son visage ? Ses tatouages ? Quels secrets dissimule la séduisante armure que tout le monde rêve d’approcher ? Entre le feu des projecteurs, la pression des médias et l’obscurité qui ronge Bold… Pourra-t-elle surmonter les ravages de la célébrité et accepter la part d’ombre d’une star adulée ?

Après 15 romans dont de nombreux thrillers, Matthieu Biasotto signe une romance sensuelle et addictive pleine de suspense.

 

Avis :

J’ai eu un immense, mais immense plaisir de pouvoir découvrir le nouveau roman de Matthieu Biasotto. Mais attention ce n’est pas seulement un nouveau roman. C’est un virage à 180° puisque qu’il rejoint le club de la romance. Et ça… et bien comment vous dire ? C’était un incontournable pour moi. J’admire sa prise de risque. Passer du Thriller à la Romance est un sacré challenge.  Avec « Un Youtuber à croquer » il nous livre une immersion dans un milieu inédit à ma connaissance et je trépignais d’impatience de me plonger dans cette histoire intrigante.

Dès les première lignes, nous faisons connaissance avec le héros.

Et woaaah… Ce  prologue de dingue !

Sombre, animal et mystérieux le personnage nous fait frissonner d’entrée de jeu.

Kléo est une héroïne très attachante. On la découvre en compagnie de son amie Mandie en terrasse d’un  restaurant Parisien évoquant des souvenirs qui nous font inévitablement rire. Leur naturel et leur franc parler donne le ton sur la complicité qui unit les deux jeunes femmes. Elles s’apprêtent à assister au mondial du fitness. On comprend rapidement que Kléo n’est pas sensible à ce monde qu’elle juge trop superficiel contrairement à Mandie qui elle se comporte en groupie excitée à la perspective de rencontrer Bold, la tête d’affiche de l’évènement. Kléo a accepté d’accompagner son amie pour un seul objectif : raison professionnelle uniquement afin de promouvoir son entreprise.

Alors qui est Bold ? C’est la Star ! Un sublime sportif au regard de braise dont la balafre qui court sur son visage lui confère une aura de mystère. Sculptural  et sauvage il est l’ incarnation absolue du mâle. Mais derrière une plastique de rêve, un marketing au top et une notoriété immense quel est l’envers du décor ? Ce fauve qui fait de Kléo sa proie est-il autre chose que l’archétype d’un Dieu vivant adulé par toutes ces femmes ? Quels sont les sombres secrets qui semblent le torturer ?

La rencontre entre les deux personnages est saisissante, les émotions nous percutent et c’est là toute la magie de la plume de Matthieu qui parvient à donner une dimension très érotique dans de simples échanges de regards, à une petite phrase qui vous donne des frissons. Nous ne sommes pas juste dans l’imagination des scènes mais bel et bien dans leur immersion.

Les scènes sont vibrantes, on en ressent toute la frénésie. Et faut bien le dire je me suis pris de sacrées barres de rire à plusieurs reprises.Le tempérament exacerbé de Mandie est semblable à un vrai cyclone et les échanges entre les héros ne manquent pas de piquant. Mandie est aussi impétueuse et directe, que ce que Kléo est sur la réserve. Mais attention, réservée mais pas insensible au charisme de Bold. Qui le pourrait d’ailleurs ? Seulement voilà, elle est déstabilisée par ce puissant concentré de testostérone sur pattes qui bouscule ses convictions profondes.

Bold est entouré par une équipe qui gère, supervise, exploite chaque partie de ce qu’il représente. Mais il peut compter sur son ami, un frère depuis de nombreuses années, Puff un génie des montages audiovisuels. Même s’il est représenté par son agent Astrid, Bold est un homme ferme et intransigeant il impose ses décisions.

On peut dire que l’auteur sait nous tenir en haleine… Les rebondissements sont là, prenant plaisir à nous frustrer mais aussi à nous questionner. C’est divinement bien écrit, torride et sensuel. Ca crépite sévère.

Oui… chaleuuuur et bananes roses au rendez-vous !

Cependant attention tout n’est pas teinté de sucre et de douceur. Loin de là. Le passé, les secrets, l’atmosphère oppressante qui entoure Bold est bien ancrée. On évolue dans une tension bien palpable. C’est anxiogène et perturbant… On se retrouve suspendus aux lignes sans pouvoir en décrocher. On reconnait bien là la marque du thriller indissociable de la plume de l’auteur.

Plus on progresse dans l’histoire et plus certaines réalités prennent forme. Kléo et son combat de chaque jour, courageuse dans sa volonté de bien faire, fragile par un passé tourmenté et Bold recelant bien des mystères et une personnalité complexe. Et ces retournements de situations on en parle ?? WTF avec « Un youtuber à croquer » on embarque pour un grand huit émotionnel.

Le seul bémol : c’est scandaleux !! Scandaleux de  ne pas nous donner le moindre indice de ce qu’à bien pu manger Kléo pour faire des rêves aussi intense ! Je proteeeste ! J’en veux !

Matthieu avec sa grâce naturelle, son tutu et sa plume a comblé mon petit cœur de lectrice. Vous l’aurez compris c’est un immense coup de cœur pour moi. Avec cette première romance il s’inscrit désormais comme auteur incontournable dans le genre. Je vous invite vraiment à partir à la rencontre de Bold et Kléo et découvrir tous les recoins de leur histoire palpitante.

40510722_1858278570918696_6118503216087826432_n40393884_1825072330917318_8786307115317723136_n

Five

five-1191288-264-432

Merci à Célia des éditions Hugo new romance poche et Fyctia pour ce service presse
Thème : Dark Romance – Romance – New Adult – Vengeance – Enlèvement
Date de sortie : 13 juin 2019

marjy-noname-1191294Auteure :

Marjy Noname est chimiste et travaille pour la défense. Mère d’un fils, elle écrit pour le plaisir et elle publie sur Fyctia.com et Wattpad.

Elle a participé à un concours dark attraction avec son premier roman « Five » dont elle est allée en finale. Depuis, elle l’a retravaillé et elle l’a auto édité via Stories by Fyctia en 2018.
« Five » sortira en juin 2019, format poche, chez Hugo New Romance.

Synopsis :

Evy regarde les cinq roses tatouées sur son avant-bras et n’a qu’une chose en tête : se venger des responsables de ce qu’elles recouvrent. Ils sont cinq. L’un d’eux est surnommé Five, et si elle veut arriver à ses fins, elle doit absolument s’en rapprocher.

Evy a été enlevée et séquestrée lorsqu’elle était enfant. Elle revient aujourd’hui pour faire payer ceux qui ont volé son innocence et causé la mort de son père.

Mais lorsque sa quête commence, toutes ses certitudes s’effondrent. Peut-elle être attirée par celui qui lui a fait du mal? Five est-il vraiment responsable de son malheur ?

Avis :

Je l’attendais ce roman avec beaucoup d’impatience et d’engouement depuis son annonce de sortie. Je l’ai attaqué dès réception et c’est un gros coup de cœur pour cette Dark romance.

Evy possède une liste avec 5 noms, 5 personnes dont elle veut se venger pour les horreurs qu’elle a subit enfant. Elle ne s’est jamais remise totalement des sévices subis, elle en porte les stigmates encore aujourd’hui et sa famille a implosé. Au cours de son processus de guérison, elle s’est trouvé une amie, une sœur de cœur Clara mais elle a également monté son plan de vengeance et rien ne pourra l’arrêter. Clara l’épaule au mieux, Evy est de retour à NY pour mettre en action les premières phases de sa vendetta. Je ne vous en dirai pas plus pour ne pas vous spoiler l’intrigue géniale que l’auteure a mise en place mais Five un des noms sur sa liste qui va la mettre à mal. Elle voulait l’intriguer, le rendre accro mais en cours de route elle se rend compte qu’il ne la laisse pas indifférente (ce qui relève de l’exploit) et qu’il n’est pas celui qu’elle pensait. Five déteste son père, Lyons, et l’empire qu’il dirige. Il est lui aussi sur la liste d’Evy. Mais il n’a pas le choix et doit rester à ses côtés, faire ce que Lyons exige de lui tout en gardant ses valeurs morales intactes. Heureusement qu’il peut compter sur Shane, son meilleur ami et hacker pour survivre dans ce monde de requins. Evy ne saura plus quoi penser mais elle ne voudra rien lâcher pour autant, elle a trop souffert et veut obtenir vengeance.

Quel est le plan d’Evy ? Qu’a-t-elle subit enfant ? Quels rôles ont eu chacun des 5 noms dans cette atrocité ? Va-t-elle mener son plan jusqu’au bout ? Que faire de Five qui l’obsède et lui fait ressentir tant de choses inconnues jusque-là ? Pourquoi Five déteste-t-il son père ? Pourquoi lui obéit-il alors ?

Quel roman, quelle intrigue de folie ! On est happé dès les premières lignes, l’auteure mène rudement bien sa barque en distillant au compte-goutte les informations souhaités qui nous titillent tout en nous gardant dans l’ombre jusqu’au bout.  On découvre le plan au fur et à mesure qu’Evy y progresse et parfois on comprend le but d’une étape même après l’action, c’est époustouflant et saisissant. Le suspense est maintenu à son comble.

J’ai tout aimé, ADORÉ. Il ne se lit pas, il se dévore. La plume de l’auteure est fluide et addictive, on enchaîne les pages à une vitesse folle. Five est un personnage très surprenant, on s’attend à une pourriture vu le contexte dans lequel il évolue mais finalement il se dévoilera sous un tout autre aspect : intelligent, perspicace et attentionné. Boxeur de combat clandestin et poulain de son paternel il reste néanmoins très dangereux. Evy m’a transpercé le cœur, son passé est bouleversant de cruauté et on ne peut que comprendre son désir de vengeance. Très intelligente également et très bonne comédienne rien ne sera laissé au hasard, tout est calculé et elle mettra toute sa haine et sa détermination pour parvenir à ses fins. On s’attache beaucoup à elle et on souhaite qu’elle arrive au but (aussi sombre cette pensée soit-elle) pour pouvoir trouver l’apaisement et se reconstruire.

La relation qui s’installe entre Five et Evy est d’une intensité folle, chaque contact est électrique. Mais très vite cela devient difficile pour Evy qui a d’énormes démons dans l’ombre et qui resurgissent sans prévenir à tout instant. Mais Five est déterminé, il fait attention à chaque détail et essaye d’assimiler ses découvertes pour découvrir ce qu’Evy lui cache et l’aider à dompter ses peurs. Il va se montrer patient, autant que son désir contenu lui permet, et on comprend grandement la dualité qui s’insinue dans l’esprit d’Evy. Je ne vous en dis pas plus mais certains passages sont aussi poignants et durs que magnifiques et salvateurs.

Un gros gros coup de cœur. Attention toutefois, à ne pas mettre dans toutes les mains, c’est bel et bien une Dark qui contient des passages très durs et violents. Personnellement c’est un genre que j’adore et Marjy y excelle avec brio.

40510722_1858278570918696_6118503216087826432_n

40461422_1934225413544447_5132543020310200320_n

 

 

 

 

 

 

 

 

Avis :

Evy Russel réclame sa vengeance sur Kenny, Cobb, Hoggan, Lyons et Five.

Elle a tout organisé, méthodiquement,  patiemment… Elle change de nom et devient Evy Langdon. Déterminée elle ne reculera pas. Et cela pourrait paraitre froid et détaché comme comportement néanmoins on ressent chaque émotion, chaque bouffée d’oxygène qui manque de la faire suffoquer. Evy est dotée d’un tempérament de guerrière. Enlevée et séquestrée alors qu’elle n’était qu’une enfant, elle vit avec sa douleur, ses souvenirs et ses cauchemars.

Mais il n’est pas si simple de se venger.

Elle va vite le découvrir et cela va la fragiliser.

Le projet d’Evy est calculé avec le plus grand soin. Mais ce qu’elle n’avait pas prévu c’est ce qu’elle va découvrir. Etre confronté à Five est plus compliqué  que ce qu’elle s’était imaginé. Son charisme, son expérience, ses provocations… Jouer sur le fil du rasoir peut être dangereux tant physiquement que sentimentalement. Mais pour atteindre Lyons c’est sans aucun doute le meilleur des stratagèmes. Lyons est un être brutal, froid, sans état d’âme. Sa soif de pouvoir n’a aucune limite. Tout ne tourne qu’autour du pouvoir et de la puissance.

Five est le fils de Lyons, mais ne veut pas se mêler  des affaires de son père même s’il y participe. Il renvoie l’image d’un homme brutal, sans faiblesse, dur, musclé et tatoué. Combattant pour son père il est un atout pour ce dernier. Lorsque Five rencontre Evy il est immédiatement intrigué par cette jeune femme. Il l’observe, devine sa solitude et les barrières qu’elle a érigé autour d’elle. Et plus on progresse dans l’histoire et plus on découvre une facette de Five surprenante.

Replonger dans le passé  d’Evy nous tord les tripes.

De la cruauté à l’état pur.

La plume de l’auteur nous entraine sur une pente de noirceur qui nous coupe le souffle. Elle est incisive, précise avec des mots choisi avec soins. Les intrigues se mêlent aux  questions auxquelles on tente de trouver les réponses. Et quand celles ci viennent c’est pour nous achever un peu plus. L’origine du prénom Five notamment.

Dans sa quête de vengeance Evy est épaulée par Clara sa meilleure amie. Une amie qui ose dire tout haut ce qu’elle pense. Même si cela déplait. Five lui est un homme fort et j’avoue que j’ai succombé à sa personnalité et à son tempérament de feu. Un bad boy avec des principes et au cœur torturé. Mais il m’a aussi bouleversé par de nombreux aspects. Ses convictions, son obsession, ses regrets, son dévouement. Les séquelles physiques et psychologiques d’Evy sont déstabilisantes pour nous pauvres lecteurs mais aussi pour ce héros qui cherche à comprendre les secrets de cette jeune femme.

Mais une histoire d’amour peut-elle se construire dans la haine ?

Comment ces deux personnages vont-ils évoluer et trouver la paix ? Comment Evy va t-elle s’y prendre pour mettre en place sa vengeance ? Autant vous dire que plonger dans cette histoire est totalement addictif. C’est sombre, violent et empli de détresse. L’auteur nous entraine dans une romance où l’on côtoie de près le glauque et le sordide, c’est ce qui fait cette particularité si dérangeante des Dark Romances. L’intrigue est vraiment bien exploitée et structurée. On avance à tâtons  mais sans parvenir à déceler comment tout cela finira. Les rebondissements nous surprennent et il est quasi impossible de reposer son livre sans frustration.

J’ai particulièrement apprécié Shane l’ami loyal de Five. Discret, efficace et prêt à le seconder en n’importe quelle occasion.

Je ne développerai pas plus par souci de vous réserver un maximum de surprise à votre lecture.

Je ne peux que vous conseiller cette lecture, un gros gros coup de cœur pour cette Dark Romance magnifique !

40510722_1858278570918696_6118503216087826432_n40393884_1825072330917318_8786307115317723136_n

 

 

 

 

 

 

 

Avis : 

10 ans. 5 noms. 1 seule idée. Se venger.

Alors qu’elle n’était qu’une jeune fille, Evy a connu le pire, la douleur, la peur, la perte de sa famille, elle n’a qu’une seule idée, elle doit se venger, et pour ça, elle doit suivre sa liste. 5 hommes qui l’ont détruite, 5 personnes qu’elle doit détruire. Elle est prête à tout. Ils doivent souffrir, ils doivent mourir. Et parmi tous ces noms, un en particulier doit souffrir encore plus, celui en qui elle avait confiance enfant, l’a trahi. Cette personne n’est autre que Noah. Le fils du plus gros mafieux. Le bourreau d’Evy.

Mais ce qu’elle ne sait pas, c’est que Noah n’est pas né dans la bonne famille, son père, Lyons le contraint à faire des choses qu’il ne veut pas. Et pour arriver a ses fins, il n’hésite pas à lui faire du chantage, ce qui le pousse à mettre de côté son côté humain et devenir la bête de son père. Il se déteste pour tout ce qu’il doit faire, mais surtout, surtout la nuit qui s’est passé 10 auparavant il ne l’a jamais oublié, il en a été traumatisé. Depuis, il ne supporte plus son prénom et a décidé de s’appeler Five. Comme pour se flageller, et se rappeler tous les jours quelles limites il ne doit jamais dépasser. Sa ligne de conduite.

Je vais être honnête avec vous, je n’avais pas prévu de lire ce roman, pas qu’il ne m’intéressait pas loin de la, mais j’ai tellement à lire qu’il m’a fallu faire des choix. Mais à entendre Marion et Mayna m’en parler, me pousser à le lire, je suis allée l’acheter, et je ne regrette absolument pas. J’ai été bluffé, du début à la fin. Les protagonistes sont bouleversants et bouleversés

Tous les deux ont un passé commun, elle veut le faire souffrir, il cherche à la protéger, elle pense le haïr, mais il est peut être sa rédemption !!

Une fois encore  Fyctia-Hugo Roman nous offre une pépite avec la plume de Marjy Noname que j’ai pris plaisir à découvrir, j’ai été bluffé du début à la fin

Les personnages sont tellement bouleversants qu’on ne peut que tomber sous leur charme.

Evy donne une image de femme forte, insensible, sans cœur, mais pourtant elle est brisée. Tellement fragilisée par son passé, ses actes prouvent à quel point Lyons, ses hommes et Five ont pu la briser. Pour Noah, c’est pareil, à l’opposé de ce qu’il est réellement, il se montre froid, sûr de lui, intransigeant et cruel, et, pourtant quand on creuse, on se rend compte qu’il a des principes et qu’il n’est pas prêt à les balayer. De plus, il est protecteur, chose que je n’aurais jamais cru au début de l’histoire. Et bon sang, qu’est-ce que j’ai aimé ce personnage ! Il m’a plu. Beaucoup, beaucoup plu. Beau garçon, qui défend ses principes et ses valeurs. Bref, un homme exactement comme j’aime. Alors oui, à première vu, nos protagonistes sont pour ainsi dire opposés, mais plus on avance dans l’histoire et plus on voit les nombreuses ressemblances.  J’ai aimé cette attirance qui né progressivement entre eux, le duel qu’ils mettent en place. C’est plus que du physique, mais leurs âmes torturer pourront-elles passer outre leur passé sombre où se mêlent haine et vengeance ? Pourront-ils passer outre ? Ce ne sera pas un long fleuve tranquille c’est certain. Mais la plume de l’auteure nous fait trépigner d’impatience, on ne sait jamais quel rebondissement il va y avoir. C’est … Frustrant. Mais tellement bon.

Une histoire très intense, un monde dirigé par des gens peu scrupuleux, où tout est permis. Tout, sauf l’amour, et pourtant à travers ces noirceurs, on voit naître une histoire magnifique. Ce que Five fait pour Evy est juste magnifique, même si c’est baigné d’horreur et de résiliations.

Une histoire intense, addictive, envoutante et déchirante. Voilà ce que je retiendrais de ce premier roman. La plume de Marjy Noname m’a conquise, et ce, dès les premières pages du roman. Je suis passée par plusieurs émotions. Une lecture comme j’aime, et je suis contente d’avoir pris le temps de le lire, je l’aurais réellement regretté si je n’avais pas ouvert ce roman à la couverture bien mystérieuse.  Je lirai La Dette son nouveau roman avec grand plaisir.

En bref, une Dark romance comme je les aime, il y a tout dedans pour vous rendre accro.

40510722_1858278570918696_6118503216087826432_n

40439191_886749688189003_6868301254955630592_n

Harper Jones #1 : Malédiction

harper-jones-tome-1-malediction-1229586-264-432

Merci à Blandine pour ce service presse.
Thème : Vampires – Bit-lit – Fantasy urbaine – Enquête – Vengeance
Date de sortie : 20 Août 2019

FB_IMG_1515922299880Auteure :

Romancière passionnée par les sentiments bruts et intenses, Blandine P. Martin compte déjà plus de 17 romans à son actif, dont certains traduits en italien, en anglais et en espagnol.
Ce qu’elle aime par-dessus tout, c’est toucher le cœur de ses lecteurs et leur offrir des histoires capables de les faire voyager hors des sentiers battus.
Les émotions comme moteur, elle donne vie à des personnages forts, complexes, profonds, en quête d’eux-mêmes et plus encore. Chacun de ses romans est une ode à l’amour, à l’espoir, à l’égalité des sexes et à la tolérance.

Synopsis :

Que savez-vous du désir de vengeance ? De l’impact qu’il peut avoir sur nos existences ?

Il rythme ma vie depuis l’enfance.

Il a scellé mon destin, tracé ma voie, et fait de moi ce que je suis aujourd’hui : le Docteur Harper Jones, spécialiste en sciences occultes, féroce prédatrice des créatures de la nuit.

Je vais nettoyer Londres de ses monstres sanguinaires, avec ou sans l’aide de l’inspecteur Cooper.

L’arrivée en ville d’un tueur en série ne fait que justifier ma vendetta.

Pour parvenir à mon but et venger les miens, je ne reculerai devant rien, quitte à collaborer avec mes pires ennemis : les vampires.

Bienvenue dans mon monde !

Avis :

On fait la rencontre d’Harper Jones, une femme au caractère bien affirmé qui consacre sa vie à venger la mort de ses parents, décédés sous les crocs des vampires. Elle hait ces créatures et travaille en collaboration avec la police londonienne pour protéger les habitants de ces derniers. Elle a étudié les forces occultes et dirige une petite entreprise pour venir en aide à tout à chacun dès qu’ils ont besoin de ses connaissances. C’est au cours d’une nouvelle enquête avec la police sur des meurtres sanguinaires dû à des vampires acharnés qu’elle va pactiser ceux qu’elle déteste tant pour mener son enquête à bien. Ambroise un vampire de plusieurs centaines d’années et haut placé dans les siens passe un deal avec elle : il lui livrera les tueurs qui sévissent en contrepartie d’informations dont il a besoin. Bien sûr pour être sûr qu’elle fasse ce qu’elle a promis il lui colle dans les pattes Lysandre, un vampire, qui lui sert de chien de garde. Dès le départ, c’est plus qu’électrique entre eux. Elle ne le supporte pas comme tous les autres mais il ne lâche rien et sera même très prévenant avec elle, même si son sarcasme égal celui d’Harper. Mais cette alliance nous réservera bien des surprises.

Comment va évoluer cette nouvelle relation forcée ? Que cache Lysandre ? Harper va-t-elle mener à bien son enquête ? Ambroise tiendra-t-il sa promesse ? Quelles découvertes vont-ils faire ?

Nouveau roman de Blandine et nouvel univers auquel j’ai totalement adoré. Elle nous livre un fantastique vampirique très saisissant qui respecte les codes du genre mais avec quelques originalités propre à sa plume. On se laisse passionnément porter dans cette histoire qui sera riches en rebondissements et révélations.

Harper est une héroïne badass, Buffy en plus déjantée et j’ai adoré. Elle ne mâche pas ses mots quitte à mettre sa vie en péril. Son orgueil et sa haine son si fort qu’elle est prête à tout pour exterminer les vampires, elle n’a peur de rien et se retrouvera plusieurs fois dans des situations délicates. Lysandre est tout en nuances, il démontrera à Harper que chaque vampire est différent, qu’ils ne sont pas tous des tueurs au sang-froid mais bien des êtres sensibles et capable de faire le bien. Il va totalement chambouler la vie d’Harper, autant en bien qu’en mal. Lysandre m’a totalement envoûté et je me serais volontiers laisser mordre.

Comme à chaque fois les émotions sont terriblement prenantes et présentes. On est happé dans différentes relations complexes : celle d’Harper et d’Ambroise, celle d’Harper et Lysandre et enfin celle d’Harper et Gary. Chacune nous touchent différemment, celle avec Gary a dévasté mon petit cœur par son amour si puissant mais inaccessible à sa façon. Les révélations sont phénoménales et apportent une nouvelle dimension à l’histoire ainsi qu’à la relation entre Harper et Lysandre. On tremble d’angoisse jusqu’au bout du roman, l’intensité est à son maximum et Blandine nous laisse dans cet état avec une fin horriblement frustrante.

Un beau coup de cœur pour Harper Jones qui m’a conquise au-delà de ce que je supposais avant ma lecture. Il me tarde avec une très grande impatience de plonger dans le tome 2 de cette duologie pour mettre fin au supplice du cliffhanger final et de voir l’évolution entre les personnages suite à l’événement en cours.

40392889_460210574466644_1145037778602426368_n

40461422_1934225413544447_5132543020310200320_n