Mois : octobre 2017

Effet de vague #3

effet-de-vague,-saison-3-941266-264-432Je remercie Carole des éditions addictive, pour sa confiance, son petit mot dans le livre pour l’envoie de ce SP
Thème : Érotisme – Milliardaire – Dominant – Mystères – Tortures – Révélation – Déferlante
Date de Sortie : 5 octobre 2017
Auteure jana-rouze-872756-250-400Sur un pari fou entre copines, Jana Rouze décide… d’écrire un roman ! Habitée par sa nouvelle passion pour l’écriture, la jeune femme se lance dans la rédaction d’un livre en trois volumes. Jana travaille d’arrache-pied et c’est la naissance de son premier roman : Effet de vague.
Depuis, ce qui avait débuté comme un jeu est devenu un but primordial dans sa vie. Elle décide de publier son roman sur Wattpad et c’est le succès immédiat pour la Française ! Sa plume vive et son style percutant séduisent des milliers de lectrices à travers le monde. Effet de vague devient un phénomène online !
Les volumes 2 et 3 d’Effet de vague seront publiés aux Éditions Addictives, une maison d’édition toute désignée pour cette auteure qui rend ses lecteurs addicts.
Synopsis : Matt Garrett, c’est zéro émotion.
D’énormes moyens.
Aucune morale pour les utiliser.
En affaires, s’il n’y a pas de danger, un Guerrier comme lui ne fait pas la guerre.
S’il n’y a pas d’enjeu, Matt Garrett n’agit pas.
Si le but n’est pas atteignable, il n’engage pas ses troupes.
Alors que la passion embrouille tout, que les siens sont menacés, que l’ennemi se sert de son intimité pour l’affaiblir, la folie est de croire que l’homme sans émotion ni morale va se comporter de la même manière qu’un autre.
Mais qu’en sera-t-il quand les événements l’amèneront à endosser un nouveau rôle ? Un rôle pour lequel le Guerrier n’est pas du tout préparé…
Avis :
Si j’ai laissé quelques mois passé entre le tome 1 et le 2. Je n’ai pas attendu autant pour m’attaquer à la saison 3. Et que dire, j’ai été au bout de ma vie, une bonne partie de ma lecture. L’auteur est très doué pour ça, quand on croit que nos héros ont enfin la possibilité de vivre leur vie calmement, il faut que de multiples rebondissements tous plus intense les uns que les autres s’insinuent dans l’histoire.
L’histoire reprend là où s’arrête la fin du second tome à quelques heures près. Garett a retrouvé Alex au Kivu. Je me suis imaginé mille et un scénario, tous plus plausibles les uns que les autres. Ne pas savoir ce qui s’est réellement passé dans cette église. Qui de Kar, Cameron, Paul ou Jun est Drajko ? Pourquoi faire tout ceci ? Et j’avoue qu’on est vraiment loin du compte. On ne s’attend absolument pas à vivre autant d’émotions. La sincérité, l’intensité et la justesse des évènements sont juste époustouflantes. Rien dans cette histoire n’est laissé au hasard, on sent tout le travail effectuer pour nous sortir une histoire inédite comme celle-ci.
J’ai encore plus adoré ici le personnage d’Alex, elle si forte, qui a assez d’amour pour deux, après le traumatisme qu’elle a vécu, devient encore plus forte et va se battre coûte que coûte, pour faire changer Guerrier. Même si bien souvent la chute est dure elle sait qu’elle en est capable. Elle sait ce qu’elle veut et ne lâchera pas tant qu’elle sera arrivée au bout. Sa démonstration d’amour et de force à la soirée de lancement de MHG le montre. De plus, après l’épisode Kivu, Matt se retrouve exposé aux yeux du monde, sa vie, ses secrets, ses blessures, tout est livré aux journalistes sans scrupules qui se donnent une joie de n’en faire qu’une seule bouchée. Sa démonstration d’amour, bien que maladroite, prouve à Civilité les sentiments forts qu’il a pour elle, même s’il est juste incapable de lui dire. Ses yeux, ses gestes, le montrent pour lui. Il est aussi beaucoup plus protecteur, mais surtout intransigeant, il ne lésine pas sur la protection de sa femme. Il n’arrive peut-être pas à lui dire les trois mots qu’elle semble attendre, mais elle est sur d’une chose, et lui aussi. Il la protégera et la chérira jusqu’à la fin de ses jours. J’ai beaucoup aimé découvrir ce nouveau Guerrier. J’ai eu peur d’une chose, à un moment donné, quand ils apprennent ce que les manigance de Jun, on fait à Alex. Je me suis dit non, mais là, c’est la fin, il va péter un câble. Et puis non, du tout. Il est resté le Matt Garett, Grand PDG de MHG industrie, et il prend soin de sa femme tout en la laissant dans l’ignorance. Ce qui n’est peut-être pas judicieux, mais inévitable.

Un roman un petit plus dark que les précédents. Si la vie de Guerrier et Civilité a changé, celles des personnages principaux aussi. Et grâce, aux chapitres du point de vue de Victor, on comprend beaucoup plus, la perversité des trois membres-fondateurs d’Ancalagons. J’avoue que c’est assez flippant quand on est vraiment pris dans l’histoire. À bon nombre de reprises, je me suis demandé si dans la vie de tous les jours des gens étaient capable de faire ça. Tellement les mots sont bien choisis. Et surtout, j’en reviens toujours au même. Mais le travail de recherche fait par Jana nous aide à nous plonger intégralement à tel point qu’on ne sait plus si on est dans du fictif ou du réel.
Je suis restée scotcher un nombre incalculable de fois surtout arrivé vers la fin, j’ai arrêté de compter le « nooooon, elle n’a pas fait ça ? » « Mais non, pourquoi bon sang »

Les personnages secondaires prennent une place très importante dans cette histoire, sans que le lecteur soit perdu. Je ne vous cache pas que j’ai été un peu dubitative, malgré le talent de Jana, je me suis demandé si ça ne faisait pas un peu beaucoup. Mais la réponse est non. Elle les met en scène de façon très naturelle, et nous sommes toujours sur le qui-vive. C’est assez perturbant d’ailleurs.
Certains qu’on va adorer tout de suite, d’autre beaucoup moins, et on va aussi tomber de très, très, très haut !! Un véritable coup de maître dans la fin de cette saga. Un rebondissement auquel je ne m’attendais absolument pas et qui m’a laisser sur les fesses !
Enfin, voilà, la saga se termine, il faut savoir dire au revoir à Matt et Alex, à tout ce qu’ils ont vécu. Une plume toujours hors du commun, un suspens à couper le souffle, des scènes torrides, sont puissante, et très belles. Je regrette que ce soit déjà fini ! Une fin sublime bourré de tendresse qui m’a donnée les larmes aux yeux tellement c’est beau

19578328_335864896843845_1966842752_n

avatar

Si tu me le demandais

41eQGa8i+ML._SX195_

Thème : Romance – Travail De Deuil – Âme Sœur – Hésitations Amoureuses – Comparaison Entre 2 Vies
Date de Sortie : 4 Octobre 2017 
Auteure : emily-blaine-369424Révélée par la série phénomène « Dear You » et confirmée par le succès de chacun de ses nouveaux titres, Emily Blaine est devenue, avec près de 200 000 exemplaires vendus, la reine incontestée de la romance moderne à la française. Bretonne de cœur et parisienne d’adoption, elle envisage l’écriture comme un plaisir et, malgré son succès impressionnant, met un point d’honneur à rester proche de ses lectrices et à ne pas se prendre trop au sérieux.
Synopsis : Elle est sa deuxième chance d’être heureux
En un regard, un sourire et quelques phrases échangées, Julianne a bouleversé la vie de Cooper. Le temps de leur conversation fortuite sur la terrasse d’un hôtel, elle est parvenue à apaiser les plaies de son âme et, pour la première fois depuis huit ans, Cooper n’a plus senti le poids de son chagrin. Car, depuis qu’il a perdu sa femme, il se débat chaque jour avec la douleur de l’absence du grand amour de sa vie ; une lutte qu’il mène pour leur fille, Cecilia, désormais adolescente. Mais, lorsqu’il recroise par hasard Julianne, Cooper comprend qu’il doit prendre en main son destin : s’il veut une deuxième chance d’être heureux, il va devoir conquérir cette femme qui le trouble.
Dans cette nouvelle romance moderne, Emily Blaine explore avec justesse et mesure la rencontre entre deux êtres profondément blessés. Peut-on encore aimer lorsque la vie vous a enlevé votre grand amour ? La réponse est aussi chargée d’espoir que la plume radieuse d’Emily Blaine.
Avis : 
Emily Blaine, c’est un peu la Colleen Hoover française. À chacun de ses romans c’est toujours un coup de cœur, une histoire sublime, magnifique, magique, remplis d’émotion. Ici, elle traite d’un sujet vraiment sensible qui nous tire les larmes aux yeux. Un deuil, n’est jamais simple à vivre. On dit que le temps panse les blessures, mais il y a des choses de notre quotidien qui fait qu’on en est incapable. C’est ce que Cooper vit depuis 8 ans, il a perdu sa meilleure amie, son âme sœur, sa femme. Laura. C’est une avalanche d’émotion que nous vivons tout au long de l’histoire. C’est la toute la force d’Emily Blaine dans ses différents romans. 

Pour une fois, nous sommes dans la tête d’un homme, ce qui est assez inhabituel venant de cette auteure. Ici, nous faisons connaissance de Cooper, un jeune papa de 38 ans, qui est à la tête d’une boite d’architecte. Il vit une vraie souffrance, son cœur remplis de douleur. 

Alors, quand il rencontre Julianne, par hasard, au détour d’une terrasse, on sent un nouveau souffle arrivé vers cet homme si touchant. Il m’a vraiment ému, il se livre comme jamais il l’a fait avec sa fille, sans barrière, tout y passe. Il n’a plus aucun secret pour cette jeune femme, qui elle aussi semble détruite et mal dans sa peau. Elle est sa bouteille d’oxygène, il est son roc. Cooper m’a touché, il est très émouvant, et lire l’histoire de son point de vue est un choix vraiment très judicieux de la part de l’auteure. Elle a réussi a le rendre si vivant. On est obligé de s’attacher à lui. 

Quant à Julianne, elle est très mystérieuse, on sait qu’elle cache quelque chose, mais on est loin de s’imaginait sa souffrance. Je l’ai tout de suite apprécié, elle est rayonnante, lumineuse et apporte à Cooper le souffle d’air frais qui lui manquait. Et sa façon qu’elle a de toujours vouloir rendre leur rencontre comme s’il vivait un vrai rendez-vous, c’est super chic. De plus, Cooper rentre toujours dans son jeu. C’est ainsi qu’on le voit s’ouvrir et changer à son toucher. 

Ensemble, ils s’ouvrent, ils se comprennent, ils revivent. Mais ils souffrent aussi, car plus on avance dans l’histoire, plus on est heureux pour eux. Cependant, on s’attend à la chute, on sait qu’elle va faire mal, on espère de mieux qu’on peu qu’Emily ne nous fera pas ça. Ensemble ils semblent heureux. Cecilia, la fille de Cooper, est en pleine adolescence, elle veut des réponses sur sa maman qu’elle n’a presque pas connu. Mais son père ne semble pas prêt à le faire, ce qui créer de très grosses tensions entre eux. C’est pourquoi, on espère pour chacun des personnages qu’il va réussir, pour sa vie, pour la vie de Julianna et surtout pour la vie de Cecilia. 

Ce roman m’a régalé, du début, a la page 38, j’ai pleuré (oui, je me souviens de la page, c’était si intense). Et ensuite, j’ai ri, et j’ai à nouveau pleureur. La justesse des mots, des émotions que l’auteure veut nous faire passer sont très juste. Elle arrive à garder la constante de l’intrigue. C’est à toute la force de sa plume. Les scènes de rencontre, sont à chaque fois très intenses et très belles, les scènes intimes sont d’une justesse et surtout très belle. Ce qui est bizarre, car nous n’avons pas l’habitude d’en voir dans les livres d’Emily Blaine. Ce qui me plaît énormément.

Tout, dans cette histoire est nouveau, ce qui donne une jolie histoire qui se lit très vite, qui nous serre le cœur, mais qui nous fais aussi rire. On est vraiment dans la romance, nous avons absolument tout de ce roman. On en attend pas plus, mais pas moins non plus. C’est d’une justesse déconcertante. 

Une petite mention spéciale pour la couverture qui est vraiment très, très belle. Et par contre, un tout petit bémol. Le fait de ne pas avoir de chapitre, mais des parties. J’avoue ne pas en être fan, et c’est un peu dérangeant pour la lecture, moi qui n’aime pas couper en plein chapitre. 

Encore une fois merci mille fois Emily. Tu m’as régalé. Encore une fois ! 

 

19578303_336414763455525_961849756_n

avatar

Adopted love #2

adopted-love,-tome-2-985227-264-432

Thème : new adult, romance, bad boy, famille d’accueil, vie carcérale
Date de sortie : 12 octobre 2017 numérique, 2 novembre 2017 papier
gaia-alexia-956664-250-400Auteur : Toiletteur pour chien le jour et auteur de New Romance tard le soir, c’est un rêve qui a poussé Gaïa Alexia à prendre la plume. Un mélange de science-fiction et de romance qu’elle a couché sur le papier pour ne pas l’oublier. Un an plus tard une première histoire était née, puis d’autres ont suivi. Après avoir écrit pour elle, elle a décidé de partager ses écrits sur des plateformes d’écriture en ligne et a remporté le concours Au masculin organisé sur Fyctia.
Synopsis : Alors que son passé le rattrape, le sauvera-t-elle ?
La suite tant attendue du nouveau succès Fyctia !
Alors qu’il doit faire face à ce qu’il redoutait le plus, Teagan découvre qu’il n’avait pas encore imaginé le pire. Son passé le frappe de plein fouet, faisant voler en éclats son présent et menaçant son avenir. Sera-t-il assez fort pour l’affronter ?
Au plus mal, Elena sera-t-elle capable de lui venir en aide
Avis : C’est avec beaucoup d’impatience que je me suis lancé dans ma lecture, la frustration étant au maximum suite a l’attente entre les deux tomes. Je l’ai donc lu des sa sortie et fini tout aussi vite.
On retrouve notre cher Teag et sa Lionne dans un sale état. Ils sont tous les deux hospitalisé suite à l’agression d’Elena dans les vestiaires du lycée. Je ne peux malheureusement pas vous en dire beaucoup plus sur l’intrigue du livre pour ne pas vous spoiler mais je vais vous parler de mon ressenti par rapport aux personnages et sur le livre en général.
Dans ce tome 2 la narration est maintenant a deux voix , toujours celle de Teag mais aussi celle d’Elena et pour cause les deux protagonistes vont être séparés et on avait besoin de cette double narration pour savoir ce qu’il se passait du côté d’Elena. Alexia a aussi mis au fil de la lecture des flash back du tome 1 du point de vue de la lionne qui nous aide a comprendre certains passages qui étaient resté en suspens car nous n’avions que la version de Teag.
Elena est vraiment mal en point au début de ce roman et on se sent frustré par sa réaction mais qui plus que légitime. Elle a vécu un traumatisme important qui a laissé des traces autant physiquement mais surtout psychologiquement. Elle va se murer dans un certain silence par rapport a ce qu’elle a vécu mais avec beaucoup de courage et de volonté elle va doucement se relever de tout ca et affronter ses plus grandes peur pour son sauver son amour, Teag. Sa famille est toujours aussi atypique et délirante mais tellement aimante, c’est aussi grâce a cela qu’elle va trouver la force de  sortir de sa coquille.  Elle trouvera aussi du soutien dans des amis, tout a fait inattendu pour certains, qui vont l’aider à parler de ce qu’il s’est passé.
Teag lui va connaître des horreurs sans nom dans ce tome lui qui avait déjà tant souffert dans son enfance et tout ce qu’il avait déjà vécu se retrouve au pire endroit pour lui et il va en bavé. Il va tomber sur de très mauvaises personnes qui vont lui mener la vie très dur, dont une ancienne connaissance avec qui il est resté en très mauvais terme. Mais il va être si courageux, hargneux et rebelle comme dans le premier volet mais avec plus de force et d’intensité, en même temps il n’a pas trop le choix sinon c’est sa perte assuré. Lors des moments ou il se retrouve seul ou a rêver, on voit toute sa vulnérabilité et sa fragilité. On ne peux que pleurer avec lui durant ces passages plus que difficiles. C’est réellement un homme bon qui se cache sous toute cette souffrance et ce silence. D’ailleurs celui-ci va plus que le pénalisé dans ce second tome, mais malgré tout il va résister et affronter tout ce qui se présente a lui. Il force le respect au vu de son jeune âge et si vous n’aviez pas succomber a lui lors de la lecture du premier tome vous allez être amoureuse de lui a la fin de celui. Car il est prêt a vivre le pire pour sauver celle qu’il aime et on est attiré par sa souffrance. On aimerait tant pouvoir l’aider. Il reste très diffèrent de tous les personnages que l’on a l’habitude de trouver en romance et il en est que plus intense et intriguant. J’adhère a 100%
On retrouve la plume d’Alexia qui est toujours aussi sublime. Je suis passé par toutes les émotions possibles j’étais stressée, angoissée tellement que le palpitant augmente et que lorsque on reprend son souffle on se rend compte que l’on retenait sa respiration. J’ai également beaucoup pleuré pour notre couple mais surtout pour Teag. Le livre est dur, poignant mais j’ai vraiment adoré ma lecture. Alexia aborde des thèmes très hard, les traumatismes physiques et leurs répercussions psychologiques, le chantage et le harcèlement mais qui surviennent malheureusement tous les jours.
Cette lecture est totalement addictive et époustouflante. J’étais absorbé des le début et je ne l’ai posé que sous les obligations. Je regrette juste l’épilogue trop court et trop rapide, on en veut tellement plus. Mais je compte sur Alexia pour nous fournir un tome 3 ou un spin off, je reste a l’affût de la moindre annonce de sa part.
C’est un véritable coup de cœur pour moi que je recommande totalement. Que ce soit la plume l’intrigue, la couverture, les personnages tout y est et vaut le détour.

19679945_336415720122096_824376823_n

received_354447654985569558230662.png

 

 

 

 

 

 

 

 

Avis : 
Bon… J’avais hâte de le lire. Mais tellement hâte ! Que je me suis lancé à minuit le jour de sortie pour le lire. Comme pour le premier tome, j’avais besoin de me laisser le temps d’écrire ma chronique. J’avoue être assez vidée de ma lecture. Je ne sais pas trop quoi ressentir. Alors oui, j’ai vraiment kiffé ma lecture, j’ai été chamboulé dès le premier tome, mais sur ce second opus, c’est un chamboulement extrême. J’ai eu mal au cœur, j’ai été triste une très bonne partie de ma lecture. Il faut dire que l’auteure ne nous épargne pas. 

L’histoire reprend exactement à la fin du tome un, Elena & Teag sont tout deux hospitalisé après avoir été retrouvé dans les vestiaires. Mais rien ne sera plus comme avant… Tout d’abord, pour bien se mettre dans le contexte, il faut comprendre l’histoire et pour ce second tome, on a une narration à deux voix. On peut enfin comprendre ce qu’il y a dans la tête d’Elena. Ce qui aide à la fois à la comprendre, mais aussi a la détester pour ce qu’elle fait a Teagan. Alors même s’il est impossible de se dire qu’a sa place, on ne ferait pas comme elle, ici, je lui en ai voulu. Le nombre de fois ou j’ai eu mettre ma lecture de côté, car je sentais mon cœur s’emballer. Nombre de fois où j’ai voulu la secouer pour qu’elle l’ouvre. Pour en revenir à Elena, le fait d’être dans sa tête permet d’avoir beaucoup de réponses, dont une que je me posais. Pourquoi elle a mis fin à sa relation avec Teagan ? Bon, je ne vous cache pas qu’elle mon frustré. Car on ne la comprend pas réellement. Enfin, si on comprend, ce qu’elle a vécu, c’est juste horrible il n’y a pas de mot pour le décrire. J’ai été attristé qu’elle se mure dans un silence pareil, et j’ai pleuré quand elle arrive à trouver Teag dans sa chambre. Ce moment est juste émotionnellement fort. Mine de rien, elle est très courageuse, car vu la menace qui plane sur elle. Elle est forte. C’est un personnage assez complexe. Elle a une famille soudée (Et la aussi, j’avais eu des doutes sur celle-ci et au final, je me suis totalement trompé. Je KIFF, sa famille). Elle n’est pas toute seule, et une fois qu’elle l’aura compris, elle aura fait un grand pas ! 

Ensuite, il y a Teagan, mon chéri, mon tatoué, Mon Teagan. Rien que d’écrire son prénom, j’ai des frissons. Si déjà dans le premier tome, on en apprenait vraiment beaucoup sur lui. Dans ce second tome, on se prend une claque magistral. Ce que jeune homme a pu vivre dans son enfance, il n’est pas plus épargné une fois presque adulte. Il en a vu des choses, il en a bavé, et il en bave encore. Comme s’il n’avait pas assez souffert. Qu’est-ce que j’ai eu mal au cœur. Mon cœur a été serré presque les ¾ du livre. Je me suis demandé pourquoi l’auteure s’acharne autant sur lui. Mais c’est sans compter sur le courage dont il faut preuve. Il est fort, très fort. On sent cependant la vulnérabilité prendre peu à peu plus de place chez lui. On le sent baisser les bras, et on ressent toute sa colère, sa tristesse et sa souffrance refaire surface. La revanche qu’il peut prendre sur Anton, c’est exceptionnel. Bravo mon Teag. Mais l’événement du 24 décembre m’a bousillée. Ce que j’ai pu pleurer. J’ai été très, très triste, les larmes ont coulé sans que je puisse les arrêter

Je ne vous cache pas que j’en attendais quand même beaucoup, mais alors beaucoup plus sur ma lecture. Après la fin que nous avons eue dans le premier tome faire une suite comme celle-ci n’est peut-être pas la plus judicieuse. Je ne vous cache pas que j’ai été un chaouia déçu. Le fait de passé 98% de ma lecture dans ses circonstances pour Teagan, j’ai eu l’impression de ne pas avancer. Et c’est dommage, car il y avait un très fort potentiel. Mais, c’est un choix de l’auteure d’avoir fait une suite comme ça, elle a réussi à me surprendre par justement la route prise par son histoire. Pareil, l’épilogue, est à mon goût pas assez travailler, je m’attendais a beaucoup plus. C’est trop vite. Et je n’ai pas du tout aimé la fin, je ne l’ai pas compris. Pourquoi ça se termine sur ses 3 personnes ? Non vraiment la fin, c’est dommage. 

Une plume toujours aussi magique et envoûtante, je suis heureuse d’avoir pu lire la suite aussi rapidement, même si l’attente a été insupportable, et la lecture, j’ai eu des suée tellement j’en pouvais plus. J’ai adoré retrouver les personnages et d’en voir plus sur Benito, le meilleur ami. La relation amicale qu’il crée avec Elena, ainsi que le gotique que nous voyons dans le premier tome, elle est géniale cette fille. Les 3 réunis sont juste exceptionnels. C’est à partir de là que l’histoire commence à bouger. Ce à quoi ils sont près pour sauver leur ami. Par contre, petit bémol, je suis triste de ne pas avoir vu plus Solis dans cette suite, elle est tellement proche de Teagan. Alors ça ne sera pas un aussi gros coup de cœur que le premier tome, mais un coup de cœur quand même. Rien que pour Elena et Teagan, tout ce qu’ils ont vécu. Leur histoire sublime, les événements qu’ils ont vécus. Bref, ils ne sont pas prêts de me quitter ses deux-là. 

 

received_16234963143377311194487353.png

avatar

Love Deal #1

love,-tome-1---deal-987101-264-432

Thème : new adult, amour, deal, basket, université, séduction
Date de sortie : 20 septembre 2017

alfreda-enwy-349131-250-400

Auteur : Romancière rêveuse, râleuse et romantique de 29 ans. Un peu folle, passionnée et souvent victime de mes héros de papiers…
Addict des romances, j’aime écrire les miennes et y ajouter mon humour « moisi » et y rester coincé des heures durant.
Synopsis : Pas de contact physique, pas de démonstration en public et pas d’autre fille. Paiement de l’acompte avant le week-end et le reste à la fin.
Telles sont les conditions de Poppy pour qu’elle accepte de se faire passer pour la petite amie d’Eren le temps d’un week-end. Si le principe la révolte, elle doit pourtant admettre que ce job tombe à pic, car sa situation de jeune étudiante et de mère célibataire est précaire et Poppy peine à subvenir aux besoins de sa fille. Seulement, pour que leur couple soit crédible et fasse illusion auprès de la famille d’Eren, elle va devoir faire connaissance avec ce dernier, qui n’est autre que le capitaine de l’équipe de basket et la star de l’université. Faire semblant d’être amoureuse du mec le plus beau et le plus populaire de tout le campus ? Facile. Ne pas tomber amoureuse de lui ? Moins facile…
Avis : je me suis lancée dans cette lecture car le synopsis m’a vraiment interpellé. C’est le genre d’histoire que j’aime bien et qui a déjà été traité mais je peux déjà vous dire que les paramètres secondaires du roman rend le tout frais et évite la redondance avec les autres livres du genre.
Ce livre débute donc sur un jeune femme Poppy qui est étudiante en édition et serveuse dans un café a mi temps pour subvenir a ses besoins et payer ses études. Elle pratique également un sport et ses coéquipières sont devenus des amies proches sur lesquelles elle peut compter et a qui elle s’est confié sur sa vie et sur ce qui la rend différente de celle des autres. Malheureusement son employeur va devoir licencier pour cause économique et elle fera partie du lot. Ayant vraiment besoin de cette ressource financière elle va tout faire pour trouver un autre emploi. Eren, la star de l’équipe de basket de l’université de Duke et étudiant en sport, va avoir besoin d’une jeune femme pour être sa petite amie le temps d’un week-end. Lui qui enchaine les conquêtes à la pelle dans sa vie, qu’il appelle sextatique, pourrait facilement prendre une de ces filles mais il cherche une femme différente qui ne s’extasie pas devant lui et qui a un minimum de prestance et d’intelligence. Étant chacun à la recherche de quelque chose qui est complémentaire ils vont finir par se rencontrer à nouveau à l’université après une première rencontre brève au café où travaillait Poppy lorsqu’elle était encore embauché. L’un va vouloir conclure un deal, l’autre va résister mais pour combien de temps ?
Alors que d’habitude on a souvent des héroïnes qui tombent immédiatement sous le charme de l’homme du livre et se jettent à leurs pieds, ici Poppy a un sacré caractère et du répondant. Elle va carrément remballer plusieurs fois Eren sans la moindre compassion pour son égo. Il se trouve également qu’elle a des sacrées responsabilités personnelles qui ne lui permettent pas de voir sa vie au jour le jour mais de garder son objectif en vue tout en ayant une vie raisonnable. Elle a du traverser des moments difficiles seule ce qui l’a rendu encore plus forte mais malheureusement méfiante des autres et de leur réaction vis-à-vis de sa situation.
Eren a tout du grand charmeur. Il est grand, athlétique, joueur et beau à se damner. Pour celles qui ne le savent pas c’est Chase Crawford qui a inspiré Alfreda, autant vous dire on bave bien sur lui. Il est archi populaire et en profite en étant coureur de jupons. Ses coéquipiers sont ses amis les plus proches dont Ryan, surnommé Gosling pour sa ressemblance avec l’acteur, qui est son colocataire. Il a une vie facile malgré un passé difficile, sa famille a de l’argent mais il ne prend rien pour acquis et se donne les moyens de parvenir a ses rêves. Il est très réaliste et terre a terre pour un sportif de cet âge a l’université. Ayant jouer les troubles fête au dernier anniversaire de sa grand-mère, il ment a ses proches et doit trouver une femme pour jouer le rôle de sa petite amie. Et c’est la qu’on le découvre déterminé et tenace a la limite du harcèlement mais tellement drôle. Par la suite il sera carrément séducteur et on finit par craquer totalement pour lui lorsqu’il deviendra aimant et protecteur.
J’ai vraiment adore toute la première partie avant le deal. Les échanges des sms, les photos, toutes leurs rencontres inopportunes qui se transforment en jeu de séduction a celui qui craquera le premier. Cette ambiance est vraiment addictive et très drôle par moments.  La deuxième phase lors du deal est très intense, on sent la séduction s’installer clairement et les sentiments évoluent. On veut a tout pris savoir ce qui va advenir. La troisième parti est chaude très chaude et très belle mais c’est sans compter sur le destin qui va interférer dans tout ca et donner un tournant au livre qui m’a vraiment bouleversé et émue. Une scène m’a particulièrement touché et j’ai vraiment eu mal au cœur pour un personnage, les larmes étaient bien présentes.
J’avais découvert la plume de cette auteur a travers la série de livre infinite love et je l’avais déjà adoré. Ce livre rejoint les premiers que j’ai lu. La plume est belle, fluide et très humoristique par moments. Elle arrive parfaitement a nous transmettre chaque émotion et il y a tout le panel. Une très belle romance.
Les personnages secondaires de Johanna et Ryan, alias Blondie et Gosling, sont superbes et bien développés. Leurs échanges sont dynamiques et à mourir de rire. J’ai hâte de pouvoir lire le tome 2 de cette série qui leur sera consacré. Ca risque de déménager.
Je ne peux que vous conseiller cette lecture. J’ai passé un super moment, dès le début du roman j’ai été aspiré par l’histoire et je voulais savoir ce qui allait arriver aux personnages et l’aboutissement de cette romance. Beau coup de cœur pour moi, il est sexceptionnel. A lire.
received_16234963143377311194487353.png

received_354447654985569558230662.png

Stay #1 avant que tu partes

Thème : new adult, romance, basket, confiance, manipulation

 

Date de sortie : 27 septembre 2017

 

Auteur : N.C. BASTIAN vit en région parisienne, la tête dans les nuages, fourmillant sans cesse de nouvelles aventures. Elle a toujours aimé se plonger dans les livres et a découvert sa passion pour l’écriture à 12 ans. Elle trouve son inspiration dans la vie de tous les jours, dans ses lectures ou dans les films. Elle aime s’évader et adore l’idée de pouvoir faire rêver les autres, ce qui l’a poussée à publier son premier roman, Be Mine.
Synopsis : Il incarne tout ce qu’elle déteste… et tout ce qu’elle désire
Kylian Foster est l’incarnation de tout ce que Gaby déteste. En plus d’être riche, célèbre et séduisant, il est doué – l’un des meilleurs joueurs de basket de sa génération – et, bien sûr, adulé par toutes les femmes. A priori, cet homme a donc tout pour lui déplaire ; jusqu’à ce qu’elle le rencontre au restaurant où elle est serveuse à mi-temps. Dès lors, Gaby prend conscience de trois choses : Kylian n’est peut-être pas celui qu’elle imaginait, il est biologiquement possible d’être très attirée par quelqu’un qu’on méprise et… elle est mal barrée. Car le sportif s’est mis en tête, pour une raison qu’elle ignore, de la réconcilier avec le basket. Et elle a très envie de se laisser convaincre. Mais Gaby sait qu’elle doit rester prudente : combien de temps un homme comme lui s’intéressera-t-il à une fille comme elle ?
Avis : N’ayant pas lu Be mine et son univers de bikers qui est pourtant dans ma PAL débordante, la plume de NC Bastian fut une découverte pour moi et je peux déjà vous dire que je suis plus que séduite et que son premier livre est remonter en tête de ma PAL.
On découvre donc ici un univers différent des bikers celui du basket au niveau professionnel. Ce tome est le premier du trilogie qui est, je préfère le souligner pour celles qui n’aiment pas attendre, encore en cours d’édition. Lee tome 2 est prévue pour le 2 décembre et le troisième fin février mais la fin est frustrante mais on peut gérer ca aurait pu être dix fois pire.
L’histoire débute sur une jeune femme qui est étudiante en Kiné mais elle bosse dans un restaurant en tant que serveuse, le Vandôme, pour payer ses études et subvenir à ses besoins. Etant toujours en retard son chef la sanctionne en lui attribuant le carré VIP. Elle ne supporte pas les riches qui sont toujours hautain, prétentieux et elle doit se forcer a être et paraître ce quelle n’est pas tout en faisant des courbettes pour eux. De cette soirée va s’enchaîner tout le reste du livre.
Cette femme c’est Gabrielle ou Gaby. Elle est pleine de vie, joviale et ne se laisse pas démonté. Mais elle a un gros problème d’estime de soi qui ca créer des failles dans la confiance qu’elle accorde aux autres er risque de perdre plusieurs fois ce qui lui est cher a cause de ca. Sa vie est plutôt calme, bien rangé, rien ne s’y passe d’extraordinaire Elle a quelques amis Marie, Talina et Raf. Elle a un côté assez fou qu’elle tient de sa famille qui est comme voir pire qu’elle. On passe de bons moments lire leurs échanges. Tout prend un tournant a 180 degrés quand elle rencontre Kylian.
Kylian est joueur professionnel de basket. Durant la lecture il joue la coupe d’Europe avec l’équipe de France de basket. Il est ultra canon, charmeur et sait ce qu’il veut et fait tout pour y parvenir et l’obtenir. En l’occurrence ce qu’il veut c’est Gaby. Il est entouré de sa mère, ses coéquipiers et JB un homme formidable. Kylian est en général très renfermé et sourit ou rit très peu jusqu’au contact de Gaby avec qui il partage des situations parfois drôle, légère mais les situations se développe vite et deviennent très intense.
Malheureusement de chaque côté, il y a une mauvaise personne qui est capable de tout pour arrivé a ses fins. Je vous laisse découvrir cette intrigue par vous-mêmes. Un avenir plutôt serein s’ouvre devant eux malgré les embûches mais c’est sans compter les peurs de l’une et les mauvaises actions de l’autre. Et le destin se rajoute a tout cela pour le rendre encore plus complexe. A plusieurs reprises j’ai eu envie de secouer Gaby, de lui dire d’affronter ses peurs et d’ouvrir les yeux sur ce qui se passais devant eux. Kylian aussi pour qu’il chasse la mauvaise graine qui infeste tant sa vie.
Des les premières lignes on est carrément accro. Le livre est de plus en plus intense au fur et a mesure que l’on avance dans l’histoire et on a vraiment du mal a le lâcher. A chaque nouvelle scène ou chaque nouveau problème on veut connaître le dénouement de l’histoire et il est juste au comble du suspens et de la peur. La plus de NC Bastian est juste superbe, très fluide et parfaitement détaillé sans en faire trop mais on se croirais vraiment dans une salle de sport a entendre crier les fans. Impressionnant.
La fin est vraiment un peu frustrante comme je l’ai dit au début de ma chronique mais ca aurait ou être bien pire et j’ai vraiment eu peur de cela. Les émotions sont bien présentes tout au long de l’histoire dès le prologue d’ailleurs qui annonce de suite la couleur et nous rend addict. J’ai ri, pleuré essentiellement mais j’ai été aussi beaucoup en colère.
Comme vous l’avez compris , c’est un grand coup de cœur pour moi. On s’attache vite aux personnages, leurs personnalités mais aussi au travers de leurs maux qui sont très courant. J’ai déjà pris rendez vous en décembre pour retrouver nos deux acolytes et j’espère que vous aussi. Je recommande.

November 9

november-9-949563-264-432

 

Thème : Romance – Tragédie – Tranche de vie – New Adult – Rencontre – Mystère
Date de Sortie : 26 octobre 2017 
Auteure : colleen-hoover-414494-250-400Colleen Hoover est née le 11 Décembre 1979 à Sulphur Springs au Texas. Elle a grandi à Saltillo, Texas, où elle a effectué ses études secondaires (1998). En 2000, elle a épousé Heath Hoover, avec qui elle a maintenant trois garçons et un porc nommé Sailor. Elle a été diplômée de l’université de commerce Texas A&M en assistance sociale, et elle a ensuite travaillé dans différents emplois d’assistance sociale et d’enseignement jusqu’à ce qu’elle commence sa carrière d’écrivain.
En Novembre 2011, Colleen commence l’écriture de son premier roman (Slammed, indécent), sans aucune intention de se faire publier. Elle a été inspirée par les paroles « decide what to be and go be it » (décide ce que tu veux être, et va l’être), de la chanson « Head Full of Doubt/Road Full of Promise » (« Tête pleine de doute / route pleine de promesses ») du groupe Avett Brothers. Pour cette raison, elle a incorporé les paroles du groupe Avett Brothers tout au long de l’histoire. Après quelques mois, son roman a été évalué et s’est fait attribué 5 étoiles par le grand blogueur de livres Maryse Black. Les ventes ont augmenté rapidement par la suite, et « Salmmed » (indécent) et sa suite « Point of retreat » se sont inscrit dans la liste de New York Times Best Selle
Synopsis :  Fallon et Ben se rencontrent par hasard alors que leur vie est en train de changer. La jeune femme est sur le point d’aller s’installer à New York où elle espère poursuivre une carrière d’actrice au théâtre. Ben veut devenir écrivain. Ils se croisent comme des étoiles filantes mais l’intensité de ce qu’ils partagent les pousse à se fixer un rendez-vous annuel, le neuf novembre. Fallon devient alors la source d’inspiration du roman de Ben. Chaque rendez-vous est une mine d’informations pour lui et, pour tous les deux, c’est le moyen de faire le point sur leur vie. Jusqu’au jour, un neuf novembre évidemment, où Fallon se met à douter de ce que Ben lui raconte sur lui-même. Peut-il avoir inventé sa vie comme un roman ? Et pourquoi ferait-il une chose pareille ?
Avis : « Tu ne peux pas encore partir. Je n’ai pas fini de tomber amoureux de toi. »  Ben. Où comment avec cette simple phrase, je suis tombée amoureuse de Ben. 
Cette fois encore, Colleen Hoover m’a fait vivre plus d’un million d’émotions à travers ce roman. 
Le fait d’avoir un roman dans le roman est quelque chose de totalement inédit et j’ai pris beaucoup, beaucoup de plaisir à le lire. De plus, comme dans chaque roman de Coho, nous avons droit à notre séquence émotion. 
November 9 à plusieurs significations, c’est tout d’abord le titre du roman qu’écrit Benton James Kessler, alias Ben. Mais November 9 défini tellement plus de choses. C’est une date qu’on ne peut pas oublier. Elle réunit deux êtres qui ne se connaisse pas, mais qui partage énormément de choses. Ce n’est pas une date anodine. C’est tout ce que je peux dire si je ne veux pas révéler le fond de l’histoire. 
Les personnages sont une fois de plus attachant, j’ai adoré connaître Ben, j’en suis tombée amoureuse très rapidement. Ce jeune homme si bien sûr lui, qui a le coup de foudre pour la jeune Fallon qui a une particularité. En effet, Fallon O’Neill à vécu un événement terrible qui la marque émotionnellement, mais surtout physiquement. On la découvre au fur et à mesure que les pages se tournent. C’est une personne très forte, qui veut vivre sa vie telle qu’elle l’entend, même si elle sait que plus rien ne sera jamais comme avant. Leur rencontre ce fait au détour d’un bar, ou elle à donné rendez-vous a son père pour lui faire par de son souhait de partir a new York, alors que la situation s’envenime, Ben se trouvant derrière elle ne peut pas s’empêcher d’intervenir et se faire passer pour son petit ami. L’un comme l’autre passe alors la plus belle journée de leur vie, alors que ce 9 Novembre est sensé être le jour ou leur vie a basculé pour eux deux. 
C’est au moment de déposer Fallon, que Ben, lui propose de se donner rendez-vous l’année d’après, même jour, même endroit, jusqu’à ce qu’ils soient assez adultes pour vraiment tomber amoureux. Et chaque année, l’un comme l’autre a des « devoirs » à faire… 
Comment ne pas tomber sous le charme de Fallon et Ben, ils sont tellement attachant. C’est comme ça que l’on lit le premier roman de Benton James Kessler. Il écrit leur histoire années par années, mais plus les années passent et plus les choses se compliquent. C’est vraiment bouleversant. 
Les personnages et l’histoire sont très recherchés, Coho a vraiment fait un très très beau travail sur ce roman. J’ai dévoré ma lecture en quelques heures après le festival où j’ai pu avoir ce roman en avant-première. Cependant, et même si j’ai découvert l’intrigue assez rapidement, je ne m’attendais absolument pas à ses rebondissements. On est vraiment très loin de la réalité. 
Seul petit point négatif, j’aurais aimé qu’on en sache plus sur leur vie entre chaque 9 novembre, plutôt que d’avoir que ce jour-là… Mais ça ne gâche absolument rien en l’histoire elle-même.
Ce que j’ai aimé aussi, c’est l’apparition de Miles et Tate de Ugly love !!! 
Enfin, voilà, à chaque fois, c’est un coup de cœur, au coup au cœur de lire les romans de Colleen, elle a une façon d’écrire et de raconter une histoire propre a elle, j’aime toutes ses histoires elles sont toute plus belle les unes que les autres, mais j’ai l’impression qu’a chaque nouveau roman, on monte en intensité. C’est toujours très original, et on arrive presque systématiquement à s’identifier aux personnages. 

 

19489638_334150273681974_1716748613_n

avatar

Avis : Comme à chaque sortie de CoHo, on est super impatiente de découvrir une nouvelle pépite de sa sublime plume. Et j’ai été vraiment conquise par son nouveau roman. Même si la couverture Vf m’a beaucoup déçue je me suis lancé a corps perdus dans son histoire et j’ai vraiment apprécié ce voyage.
Ce roman narre l’histoire de Fallon et de Benton alias Ben. On découvre en premier Fallon. Une jeune femme qui a survécu à un drame mais qui en porte les séquelles sur son physique. Ces blessures ont eu un grave impact sur la vie de la jeune femme autant sur le côté professionnel que privée. Elle a perdu son emploi et ne peux plus poursuivre dans cette voie et elle se perçoit comme une personne laide, elle se cache des autres. Cette perception d’elle-même a eu raison de l’assurance de la jeune femme qui s’est totalement renfermée sur elle-même. Elle tient son père pour responsable de ses malheurs car il a oublié sa présence lors du drame et ne l’a donc pas secouru. Ce sont les secouristes qui l’ont retrouvé et sortie de là. Le jour du deuxième anniversaire du drame, le 9 novembre, elle déjeune avec son père pour lui annoncer un changement important dans sa vie mais son père sera égal à lui-même condescendant, blessant et pessimiste. C’est à ce moment là que Ben va entrer dans sa vie et totalement la chambouler. Étant un inconnu, il va prendre place à la table de Fallon et prendre sa défense face aux propos de son père et va lui tenir tête. Une attraction va naître entre les deux personnages et ils vont prendre une décision folle. Se revoir tous les 9 novembre et voir où cela les mènera. Mais le destin et le passé vont se mêler de leur histoire naissante et vont mettre à mal leur promesse et leur rendez vous annuel, comment vont-ils lutter contre cela ? Et dans quelles circonstances vont-ils retrouver l’autre chaque année ?
Fallon était une magnifique ado qui devient une jeune femme blessée et marquée à vie par l’incident. Elle est donc cachée derrière des vêtements courants et ses cheveux longs, ce sont ses barrières contre le reste du monde. Elle a peur du regard des autres, elle s’est totalement renfermé sur elle-même. Sa convalescence fut longue et douloureuse, elle n’est quasiment pas sorti de chez elle après et a peu d’amis. Elle n’a jamais eu de petit ami. Le drame l’a privé de son adolescent et de toutes les premières fois qui l’accompagne. Ses parents sont séparés et sa mère lui a donné un conseil de vie à respecter. Ne pas s’engager avant ses 23ans car avant cela elle ne saurait pas réellement ce qu’elle souhaite et ce qui la défini. Elle doit vivre et s’épanouir avant. Aux côtés de Ben elle va vraiment s’ouvrir et s’affirmer, elle aura à nouveau confiance en elle et cette évolution est vraiment magnifique à lire.
Benton est étudiant en littérature et souhaite devenir écrivain. Il a vécu également un drame durant son adolescence qui l’a mené sur une pente glissante où sa vie part totalement en vrille. Sa rencontre avec Fallon va lui redonner envie de se lever pour les bonnes raisons chaque matin. Et il va même se mettre à écrire un livre. Fallon étant fan de lecture et surtout de romance, elle propose à Ben d’écrire leur histoire commune comme premier roman. La vie ne sera pas clémente avec lui et il va devoir vivre un drame important qui va avoir des incidences sur l’histoire des deux protagonistes. Il plein d’humour, d’optimisme et d’intensité au côté de Fallon. Il est en plus charmeur et un très beau jeune homme, sous ses airs d’artistes se cache un corps athlétique qui finit de nous séduire.
La plume de CoHo est toujours la même et elle me transporte à chaque fois. La narration à deux voix est très importante pour comprendre le ressenti de chacun face à la situation et connaître leur passé respectif. Le choix de structure du livre est une belle option de l’auteure qui fonctionne à merveille et installe un certain suspense et beaucoup d’interrogations après chaque rencontre, dans quelle état personnel vont-ils se retrouver à chaque rendez vous ? Que ce sera-t-il passé durant l’année de chacun ? Vont-ils poursuivre leur rendez vous annuel ? Tout cela donne une réelle intensité à la lecture et beaucoup d’évolution sur chaque personnages qui vieillissent de 5 ans durant l’histoire. La lecture est fluide et on a du mal à décrocher du roman.
Ce roman vous transporte dans un tourbillon de sentiments et d’émotions. J’ai eu les larmes aux yeux à plusieurs reprises et parfois elles ont mêmes coulé en abondance. La souffrance que ressentent les deux personnages est très touchante. On s’attache rapidement à eux ce qui décuple le ressenti. Autant ils m’ont fait pleurer autant j’ai ri avec eux, Ben est plein de malice et d’humour et les joutes verbales sont un délice. J’ai été très surprise face à une révélation. Les péripéties s’enchaînent, certaines ont les voient arriver d’autres pas du tout. CoHo aborde le sens du pardon dans ce roman et même si c’est une récurrence dans ses livres elle arrive toujours à manier ses textes pour en faire une approche différente à chaque fois et sublimer l’histoire. Je ne voulais savoir qu’une seule chose comment se termine ce roman.
Cette romance est très belle. Leur passé , leur vie et leur rencontre n’est pas toute rose, ils vont devoir lutter pour obtenir ce qu’ils souhaitent et vivre bon nombre de malheur. La vie ne les épargne pas et cela rend le texte plus humain, on s’identifie plus facilement à eux. Je vous conseille vivement cette lecture, elle vous touchera forcément. Je n’ai qu’une chose à dire : vivement le prochain CoHo.

19489638_334150273681974_1716748613_n

received_354447654985569558230662.png

Ne t’arrête pas de vivre

22810024_10214518617537046_1272505386_n.jpgThème : drame, romance, famille, violences, cancer, amour

Date de sortie : 23 juin 2017

Auteur :

FB_IMG_1509047154871.jpgLilie Desseaux est âgée de vingt-neuf ans et habite en Normandie entourée de son mari, de son fils et de son chat. Son pseudo est un hommage à ses grands-parents. Plus jeune elle détestait lire surtout les lectures imposées dans le cadre scolaire. Sa fibre de l’écriture lui est venue que très récemment en Juin, alors qu’elle rentrait en voiture avec son fils. Son cerveau fatigué s’est mis à inventer un film, film qu’elle n’a pu oublier si bien que dès son retour chez elle, elle a foncé sur son ordinateur pour le retranscrire. Depuis son cerveau est en effervescence et elle a déjà trois nouveaux projets qui attendent au chaud.

 

Synopsis :

Alain est marié à Florence qu’il aime par-dessus tout. Ensemble ils mènent une belle vie de famille avec leurs deux enfants. Mais alors qu’ils ont tout pour être heureux, le destin en a décidé autrement…

Anne est en couple depuis onze ans avec Sylvain. Ensemble ils ont un jeune garçon Théo. Tout pourrait être parfait si Sylvain n’avait pas ce côté sombre…

Le destin est fait de tout petits riens. Parfois les routes se croisent, s’emmêlent et finissent par ne faire qu’une.

Laissez-vous entraîner par ces deux couples que tout oppose…

 

Avis :

J’avais déjà lu cette histoire sur wattpad et j’avais été plus que séduite par le plume de l’auteur et le roman dans son intégralité, c’est donc avec un réel plaisir que je me suis faite une relecture suite à sa sortie en ebook et en broché. Venant de finir ma deuxième lecture, je vous soumet mon avis.

Ce roman débute sur un premier couple Alain et Florence qui sont mariés depuis vingt ans ensemble depuis vingt cinq ans et ont deux grands enfants, Faustine et Adrien, adulte au moment de l’histoire et vivant hors du foyer. Ils vivent leur routine habituelle qu’ils aiment et prennent plaisir a partager quand le destin va se mêler de leur vie et les faire dégringoler vers des mois difficiles et la plus grande peine possible. Malgré toutes ces horreurs à affronter, il le feront toujours à deux, soudés a jamais. Ils vont profiter de chaque instant que la vie leur permet de vivre et seront portés par leur amour l’un pour l’autre qui est si beau et vrai.

En parallèle de ce premier couple, nous vivons également le quotidien d’un second couple. Celui de Sylvain et Anne ensemble depuis dix ans et ayant un fils de neuf ans Theo. Là où le premier couple est unis par l’amour et est prêt à tout pour protéger l’autre de toutes les atrocités, ici ce qui les unis est bien plus sombre. Anne est totalement sous l’emprise physique et psychologique de son conjoint. On assistera tout de suite a travers notre lecture aux traumatismes qu’elle subit plus que régulièrement. On aimerait vraiment lui venir en aide et la soutenir pour affronter son bourreau, mais elle l’aime et est convaincu qu’il peut changer. L’amour a ses raisons que la raison ignore c’est ce qu’elle pense et énonce mais ouvrira t’elle les yeux sur cette relation toxique et dangereuse ?

Nous partageons un moment le quotidien de chaque couple chacun de leur côté jusqu’au jour où le destin les font se rencontrer. Cette rencontre va déterminer le reste de l’histoire et chambouler le quotidien de chacun de façon inattendu. C’est la première fois que je lis un roman écrit de la sorte et c’est vraiment incroyable de voir le chemin que nous fait parcourir l’auteur. On partagera la vie de tous durant plus de deux ans, en étant très intrigué par la tournure des événements.

La narration se fait par quatre points de vue différents, celui d’Alain, d’Anne, de Florence et de Faustine. Les deux premiers sont les plus présents et sont par conséquent obligatoire pour suivre la vie de chaque couple. Les deux suivants apportent des informations complémentaires ou une manière différente de voir et traverser une évènement. Avoir une narration aussi différente est rare et vraiment bien mené par Lilie. Son travail de recherche sur le problème de chaque couple est très bien fait, le tout est vraiment cohérent. Les émotions sont bien présentes, on ressent tout en même temps que les personnages. J’ai beaucoup pleuré pour le couple Alain/Florence et j’étais énormément en colère pour Anne et Sylvain. On finit par vraiment mépriser ce dernier.

La plume de l’auteur est juste magique. J’ai passé des moments intenses émotionnellement avec beaucoup de suspense. La lecture est très fluide et on se laisse facilement porté par l’histoire dont on souhaite connaitre le dénouement. Et quel dénouement ! Il rend le tout encore plus sublime par la reconstruction de chacun et l’amour qui en ressort. Le titre ne t’arrêtes pas de vivre prend tout son sens.

Je vous recommande vraiment cette lecture. Ce livre est un bijoux, très poignant certes par les sujets douloureux qu’il traite, mais tellement vrai, juste. Un gros coup de cœur pour cette pépite que nous offre Lilie Desseaux. J’ai déjà pris rendez vous pour ses futures sorties littéraires.

19489638_334150273681974_1716748613_n

20677135_354447654985569_1813398249_o