Mois : mars 2019

Midnight blue

midnight-blue-1156404-264-432.jpg

Thème : Romance – Musique – Drogue et addiction – Sexe – Séduction – Bad boy
Date de sortie : 04 Avril 2019 

l-j-shen-939241-250-400

Auteure : 

L.J Shen vit en Californie avec son mari, son fils et son chat. Elle est auteure de nombreuses romances, toutes classées dans les listes de USA Today et Washington Post.

 

Synopsis : 

Lorsqu’on propose cet emploi à Indigo, elle n’hésite pas très longtemps, surtout parce qu’elle a besoin d’argent.

Celui qu’elle va devoir suivre, c’est Alex Winslow. Il est beau comme un dieu, britannique, et mondialement connu. Mais pas simplement pour son talent. Il a une très mauvaise réputation de bad boy qui aime un peu trop consommer des substances illégales.

Après l’échec commercial de son dernier album, il n’a guère le choix. Il doit réussir sa tournée et restaurer sa réputation par un comportement exemplaire

Avis : 

J’étais vraiment impatience de découvrir ce nouveau roman de LJ Shen. Autant j’ai adoré chaque personnages de sa saga Sinner of saints autant ici elle met la barre très haute…Vraiment très haute. Car Alex Winslow est pire que les 4 réunis.

De quoi ça parle ? D’une rencontre improbable, presque irréelle, de deux univers qui se percutent violemment.

Indigo Bellamy a 21 ans et vis à Los Angeles, avec son frère Craig, sa belle-sœur Nat et leur fils, le petit Ziggy. Pourquoi est-elle dans cette situation ? Parce que la vie est cruelle, et que pour essayer de survivre ils n’ont d’autres choix que de se serrer les coudes. Mais Indie est déterminée à trouver un travail, elle postule donc à une annonce au poste d’assistante auprès de la plus puissante agente d’Hollywood, Jenna Holden.

Et pour le coup cette offre n’a rien d’alléchante, si ce n’est le salaire. Un salaire exorbitant. En ce qui concerne les termes de cette opportunité et bien… ils sont plutôt terrifiant et Jenna ne le lui cache pas. Elle va devoir veiller sur Alex Winslow, « La Rockstar » mondialement connue, régulièrement au cœur de tous les scandales. Et c’est une tâche ardue  qui l’attend. Marathonien des embrouilles, ce type arrogant et anticonformiste excelle en abus en tout genre. Alex est un homme torturé, qui en a bavé étant plus jeune. Il s’est battu pour en arriver là où il est. Mais l’industrie du disque à bousillé son âme. Amer, il abhorre ce qu’elle a fait de lui. En revanche, ses fans…Eux il les aime plus que tout.

Lorsque que Indigo rencontre enfin le spécimen, celui-ci ne fait pas dans la demi-mesure et le ton est donné ! Versatile, colérique, taciturne, méprisant, grossier. Un cocktail bien plus explosif que toutes les addictions auxquelles il s’adonne régulièrement. Mais cela doit changer, il sort de désintox et Indigo devient sa baby-sitter attitrée.

Ouais merci bien du cadeau !

Indigo est étonnante tant par son caractère, que par sa répartie. Elle l’affronte sans détours. Malgré sa petite taille, cette petite elfe aux cheveux bleu s’impose dans ce monde qui lui est pourtant inconnu. Bien qu’elle soit introvertie et excentrique, son culot, son insolence et sa répartie fait mouche. Dans ce chaos que forme le groupe avec qui elle va sillonner le pays pour sa tournée, elle parvient à nouer des liens avec les membres, qui se retrouvent aux premières loges pour assister aux échanges explosifs entre Alex et Indigo. La capacité absorbante d’Indigo face aux nombreuses piques acides de la rockstar m’a bluffé. Admirative de cette jeune femme dotée d’une force de caractère indéniable. Entre culpabilité et détermination cette petite elfe a le pouvoir de forcer le respect.

Même si Alex adopte une attitude tyrannique, il s’entoure de ses amis les plus proches envers lesquels il est loyal. Et si au départ les tensions entre nos deux héros sont électriques, bientôt c’est une toute autre forme de tension qui fait surface. Alex attise Indigo, la provoque, joue avec elle, se sert d’elle…se nourrit d’elle. et plus on progresse dans l’histoire plus on prend conscience des tensions et des rancœurs qui agitent le groupe. Tous les coups sont permis et la jalousie d’Alex est bel et bien là.

On se pose mille questions… On bouillonne… On enrage…

La plume addictive de LJ Shen est fluide intrigante et sulfureuse (et c’est peu de le dire). Les personnages sont profonds, sombres et limite borderline. On vit l’histoire à leurs côtés immergés dans les nombreux décors particulièrement bien travaillés, des chambres d’hôtel à l’ambiance feutrées, aux coulisses agitées de la scène.  On ressent la pression, la foule, l’exaltation, le désir…

Une jeune femme à fleur de peau au contact d’un homme tourmenté.

Chacun traîne son passé, ses failles, ses blessures. Mais au contact l’un de l’autre, peu a peu chacun retrouve une part de lui même. Ce couple atypique et explosif est désarmant, et tellement vrai ! Dire que cette histoire est un coup de cœur ne serait pas rendre justice au trouble que j’ai ressenti durant ma lecture.

Une fin détonante, intense et bouleversante que l’on ne voit pas arriver.

Sombre, Rock Addictif !!!

Une merveille qui explose nos émotions.

40510722_1858278570918696_6118503216087826432_n

40393884_1825072330917318_8786307115317723136_n

 

 

 

 

 

 

Avis :

J’adore cette auteure et c’est naturellement que son nouveau roman m’a fait de l’œil. J’ai eu la chance de me le voir offrir en avant-première du SDL par mon amie et co-chroniqueuse Marion et j’ai passé un très bon moment de lecture.

Indigo, 18ans, vit avec son frère, sa belle-sœur et leur fils de 2ans depuis le décès de leurs parents. Ils ont été percutés par un chauffard en rentrant d’une soirée. Depuis ce n’est pas la joie, son frère a dû quitter la fac et sa future carrière de footballeur américain pro pour trouver un job et s’occuper d’elle. Malheureusement il est aujourd’hui au chômage et très souvent alcoolisé. Sa femme, Nat, a deux boulots pour couvrir les frais quotidiens car ses parents, fortunés, lui ont coupés les vivres à l’annonce de sa grossesse. Leur fils a des soucis de santé et ils n’ont pas les moyens de l’aider. Indigo a fini l’école secondaire et elle travaillait dans une friperie qui a fermé, aujourd’hui elle cherche un emploi et répond à une annonce d’assistante. C’est comme cela qu’elle se fait embaucher pour être la « baby-sitter » d’Alex Winslow, rockstar international au gros melon et aux problèmes d’addictions diverses et variées. Elle va devoir le surveiller et le suivre constamment pour s’assurer qu’il reste sobre d’alcool et de cocaïne durant une tournée de 3 mois à travers le monde qui doit le remettre en selle après ses cures de désintoxication. Sauf qu’il est imbuvable, arrogant et qu’il fera tout pour qu’elle démissionne comme les onze autres avant elle. Mais Indigo ne peut pas se le permettre elle a besoin de la somme astronomique que son contrat la rémunère pour soulager sa famille financièrement et soigner son neveu.

Un duel s’installe alors, une guerre où tous les coups sont permis, mais qui va la gagner ? Aura-t-il seulement un gagnant au bout ? Indigo qui succombe chaque jour un peu plus au physique d’Alex résistera-t-elle à ce désir ? Alex qui l’utilise arrivera-t-il à la laisser partir ?

C’est tout à fait mon type de roman, j’aime quand les personnages se détestent au début et se querellent bec et ongles avant de succomber au désir qui les submerge de plus en plus à chaque échange. On retrouve totalement la plume d’L.J Shen avec un héros arrogant, borderline qui vit dans les excès et qui est 200% sexy et hot 🔥. L’intrigue se met lentement en place, on plonge dans l’univers d’une tournée mondiale, les hôtels de luxe et les excès de star que l’on ne peut qu’imaginer. Elle nous offre un roman où la musique et la poésie est omniprésente par des références de chanteurs et paroles cultes, et par la composition de nouvelles chansons lors d’intermèdes très particuliers et magnifiques entre Indie et Alex. Le livre « le Petit Prince » tient également une part importante dans l’histoire.

On devient vite accro à leur relation houleuse. Indie est si douce, pure et l’innocence même à côté d’Alex qui a si mauvais caractère, qui représente les vices et vit du sexe sans lendemain. Ils sont si différents et pourtant si complémentaire, on dit bien que les opposés s’attirent et c’est le cas ici. Les joutes verbales entre eux sont électriques, vindicatives et aphrodisiaques. C’est très intense et chaud comme la braise. Ils ont tous les deux un passé difficile, celui d’Alex on le découvre au fur et à mesure et ce n’est pas terrible : entre sa famille qui l’ignore, sa fiancée qui l’a trompé et largué, et ses amis qui lui mentent sans cesse pour le protéger il ne sait plus où il en est. On comprend facilement qu’il soit parti en vrille et pourtant il va montrer et développer un côté tendre et attachant qui nous fait succomber. Il veut obtenir Indie dans son lit mais va-t-il y arriver ? En tout cas il fera tout pour.

Mais rien n’arrive jamais sans raison et le destin les rattrapera au pire moment pour faire voler en éclats toutes leurs certitudes.

Ce n’est pas un immense coup de cœur comme ces autres romans mais une très belle lecture tout de même donc petit coup de cœur. J’ai bien aimé leur histoire, les rebondissements et l’intensité de leur relation mais j’avoue que je l’ai trouvé long à se mettre en place même si cette longueur reste cohérente avec l’intrigue menée par l’auteure.

40392889_460210574466644_1145037778602426368_n

40461422_1934225413544447_5132543020310200320_n

 

 

 

 

 

 

 

 

Avis : 

Qu’est-ce que je n’aime pas être déçu par un roman, pourtant celui-ci avait tout ce que j’aime, de la musique, un chanteur connard imbu de lui-même ! J’adore les histoires avec des chanteurs, j’avais hâte, je me suis jetée à corps perdu dans l’histoire et quelle désillusion. Et je m’en veux tellement, car c’est quand même du L.J Shen quoi.

L’histoire d’Indigo et Alex est sombre et tumultueuse, j’ai détesté le personnage d’Alex. Alcool, drogue, dérapage en tout genre, cure de désintox par cure de désintox, sa réputation en prend un coup de jour en jour et il n’en a absolument rien à faire. Il en fait voir de toutes les couleurs à Indigo, cette jeune femme qui se bat jour après jour pour sauver sa famille du gouffre économique dans lequel ils se trouvent suite à la perte de leurs parents. Alors quand on lui propose de devenir la baby-sitter du rocker le plus détestable du moment, elle voit petit à petit ses problèmes se résorber. Bien décider à ne pas se laisser marcher sur les pieds, elle est déterminée plus que jamais à serrer les dents et à faire le job pour lequel elle est payée. Là voilà parti pour trois mois, mais sur la route Indigo pourrait bien découvrir une nouvelle facette du jeune rocker, une facette qui ne la laissera pas indifférente et pourrait s’y bruler les ailes.

J’adore les livres de L.J Shen, j’ai eu un coup de cœur magistral pour sa saga Sinner of saint, j’étais très heureuse de l’a retrouvé, et pourtant je suis totalement passé à côté. Je n’ai pas eu l’impression de retrouver sa plume, l’histoire bien qu’elle soit sympathique à lire, je l’ai trouvé assez longue et plutôt redondante.

Indie est une héroïne comme j’aime croiser dans mes lectures, elle est vraiment forte, mais surtout courageuse (croyais moi, il en faut du courage pour supporter Alex), elle va tenter par tout les moyens de s’affirmer, et de fissurer la carapace d’Alex, car elle sait qu’au plus profond d’elle, que ce jeune homme brisé peut renaître tel un phénix. Il est beaucoup plus que cet Être totalement imbuvable. Alex est quelqu’un de très fragile, mais surtout très instable. Il se laisse bouffer par ses peurs et ses doutes et quoi de plus simple que la bouteille et la drogue pour oublier le tout ?

Une romance à deux voix, on a le plaisir à découvrir les pensées d’Alex, et je dois dire que c’est assez perturbant. Il est plutôt malsain comme garçon non ? Il sait qu’il se fait du mal, qu’il fait du mal aux autres, mais cela ne l’empêche en rien de continuer. Sa façon d’agir avec Bleu alias Indigo est des plus tyranniques. Il m’a fait beaucoup de peine sur la fin du livre. Après l’avoir détesté, j’ai apprécié le voir se reconstruire petit à petit. Le plus dérangeant dans cette histoire pour moi, c’est qu’il a le pardon trop facile. Et pourtant avec son caractère, jamais je n’aurais pensé qu’il puisse pardonner une chose aussi grosse que ça ! Ça ne correspond pas du tout avec sa façon d’être… Après je me dis, après tout ce qu’il a vécu, le chemin vers la guérison a été longue, l’appel de la drogue et alcool tellement fort, je pense qu’il avait envie de passer outre et regarder devant lui plutôt que derrière.

La relation entre les deux protagonistes ne manque pas de piquant, dès le début la tension est à son comble. C’est électrique dès le premier échange. J’ai bien aimé suivre les changements qu’ils produisaient l’un à l’autre, mais encore une fois il m’a manqué ce petit quelque chose qui fait que j’aime autant la romance.  Pourtant, l’histoire ne manque pas de piquant, c’est arrivé à la fin que j’ai commencé à le trouver addictif, dommage que ça m’ai pris les trois quarts du livre pour trouver un certain intérêt à l’histoire d’Alex et Bleu. L’histoire a été longue à se mettre en route, de plus la rivalité entre Alex et Lucas m’a énormément énervé. Lucas, bien qu’il ne soit qu’un personnage secondaire dans l’histoire a une place très importante, même si j’ai eu du mal à comprendre son rôle au début. Il y a une certaine rivalité entre les deux qui au bout de plusieurs chapitres m’a vraiment agacé. Ce type est faux et fourbe, enfin ce n’est que mon point de vue. Il est très difficile à cerner. Et même en apprenant la vérité à son sujet, ça n’a pas réussi à calmer mon ressenti vis-à-vis de lui. Moi qui adore les aires de triangles amoureux, la magie n’ai pas opéré sur ce coup-là, désolée.

En bref, même si j’ai apprécié découvrir le nouveau roman de L.J Shen, avec Midnight Bleu, je n’ai pas eu de coup de cœur, je suis passée totalement à côté de l’histoire. Cependant, il me tarde de lire ces prochains écrits, qui j’espère me correspondront mieux.

40380059_924882704370675_2992673159620067328_n

 

 

40439191_886749688189003_6868301254955630592_n

 

 

 

Ce qui ne te tue pas

ce-qui-ne-te-tue-pas-1149525-264-432.jpg

Thème : Romance – Amour / Haine – Romance Contemporaine – Art graphique – Relation Demi-frère Demi-soeur – Littérature Française

Date de sortie : 20 mars 2019 

Auteure : 

georgia-caldera-1013653-250-400

Originaire de Touraine, c’est après des études d’art et un master d’Art-thérapie que Georgia a décidé de poser le pinceau pour prendre la plume.

Auteure et illustratrice, c’est Réminiscences, le premier volet des Larmes Rouges – également son tout premier roman – qui lui a permis de se faire connaître auprès des lecteurs et qui lui a valu le prix Merlin 2012.

Les Larmes Rouges est une trilogie vampirique, à la fois sombre, gothique et romantique, aux influences diverses, d’Anne Rice à Bram Stoker, en passant par Tim Burton, Harry Potter et Buffy contre les Vampires.

Georgia a ensuite écrit Hors de Portée, une romance contemporaine au ton plus léger (bientôt sortira d’ailleurs, aux éditions Pygmalion, Hors de Question, qui se déroule dans le même univers).

Puis Dentelle et Nécromancie, premier opus de la série Victorian Fantasy. Lequel est un mélange d’inspirations extrêmement variées, sauce Orgueil et Préjugés à la fac de sorcellerie, sur fond d’intrigues de cour, le tout relevé d’un soupçon d’ambiance steampunk.

Le deuxième tome de cette saga, De Velours et d’Acier, est écrit et paraîtra prochainement en grand format, aux éditions Pygmalion.

Georgia tient également un blog beauté/mode, lafilleauxcheveuxbleus.com, dans lequel elle aime parler de son quotidien d’alternative fashionista, de makeup addict, d’adepte d’expériences capillaires hautes en couleurs et de fan de tattoos.

Synopsis : 

Quand la haine est aux prises avec l’amour…

Le bac en poche, les années lycée et leur lot de terribles souvenirs derrière elle, Violette se réjouit de pouvoir enfin tourner la page. C’est par un déménagement et l’intégration d’une école de graphisme de renom que débute sa nouvelle vie. Artiste dans l’âme, Violette espère se révéler et s’épanouir au sein de Arte-Sup. Or son bonheur a un prix : Adam, le fils de son nouveau beau-père. Car le jeune homme, aussi ombrageux qu’insaisissable, avec lequel elle va devoir désormais partager un couloir, semble la haïr par-dessous tout. Et lui aussi étudie les arts graphiques au sein de la même formation…

Avis : 

À première vu, il est certain que je suis tombée total in love de cette couverture qui est juste sublime. Pour moi, vous le savez à force, c’est 95 % dans un choix du roman. Je pouvais déjà le dire à ce moment-là, j’allais aimer ce roman. Ce que je ne savais pas, c’est que ça allait être un coup de cœur. Au moment de précommander le livre, je me suis penchée sur le synopsis ! Ben oui quand même et ça n’a fait que confirmer que j’allais aimer ce roman. Premier que je lis de l’auteure Gorgia Caldera et que dire dessus…

À peine commencé que nous faisons connaissance de Violette, une personne haute en couleur d’après ce que nous pouvons voir d’après les premières lignes. Elle a fini son année de terminal et décide de quitter Avignon, où elle vivait avec son père et son frère. Prise dans une école d’Art-Supp à tour, elle part vivre chez sa mère, son nouveau beau-père Ludwing et Adam, le fils de celui-ci avec qui il entretient une relation très conflictuelle qui va suivre exactement le même parcours que la jeune femme.

Tout du long du roman, je me suis demandé ce qui avait pu pousser Violette à partir de chez elle pour partir rejoindre sa mère, par il est clair qu’elles ont un passé douloureux, leurs échanges bien que sympathique cachent souvent des répliques acerbes.

De l’autre côté il y a Adam, qui lui aussi son bac en poche rejoint la même école d’Art que Violette, ils vont devoir se côtoyer au domicile familial et à l’école. Jeune homme taciturne, il semble détester tout le monde, surtout son père. La description qu’en fait la mère de Violette au début du roman fait froid dans le dos. On s’attend à trouver un jeune homme violent et détestable.

Mais après avoir creusé un peu son histoire, est-il réellement le garçon qu’on décrit ?

Dès le début, je suis restée scotché au roman, je ne m’attendais absolument pas au vu du synopsis à tomber sur un livre comme celui-ci avec une telle histoire à tel point qu’on ne voit pas les pages se tourner et l’histoire avancer de façon fluide. À plusieurs reprises mon cœur s’est serré et à certains moments je n’ai pu retenir quelques larmes. Nos deux héros cachent chacun un lourd passé qu’ils tiennent à garder secret. Si au fur et à mesure on en apprend plus sur Adam, ce jeune homme solitaire, qui est dans sa bulle, écorché vif. Il a réellement peur de lui-même. Sentiment horrible que l’auteure a réussis à faire ressortir les émotions au mieux. Je n’ai pas eu pitié de lui loin de là, même si j’ai beaucoup de peine pour ce jeune garçon que j’ai vraiment adoré découvrir.

Gorgia Caldera traite différents sujets plus douloureux les uns que les autres, et fait ça avec brio et authenticité. Des sujets qui sont malheureusement encore présents aujourd’hui, et cela ne me dit absolument rien qui vaille pour la suite (qui je le rappelle sort le 15 mai). Je me languis tellement de l’avoir. Je m’étais jurée de lire tout doucement ce premier tome, mais tellement prise dans l’histoire, par la plume addictive de l’auteure qu’il m’a été impossible de le lâcher. Heureusement, la fin n’est pas frustrante, et heureusement sinon je ne vous dis pas l’état dans lequel je serai actuellement.

Comme je le disais un peu plus haut, c’est le premier roman que je lis d’elle, et je vais de ce pas me pencher sur ses anciennes publications. Il ne faut absolument pas passer à côté d’une telle plume, son roman est d’une justesse, malgré les sujets abordés, mais il laisse également beaucoup d’espoir, même si je me doute que le chemin sera très, très long.

Merci mille fois pour ce si beau roman Gorgia, je vais mettre du temps pour m’en remettre.

 

40510722_1858278570918696_6118503216087826432_n

40439191_886749688189003_6868301254955630592_n

Black Riders #2 : Girl Crush

black-riders-tome-2-girl-crush-1158210-264-432

Merci à Célia des éditions Hugo New Romance, Hugo Poche et Fyctia pour ce service presse
Thème : Romance – Motards – Club de Motards – Romance Contemporaine – New Romance – Enfant Placé
Date de sortie : 14 février 2019

AVT_C-J-Ronnie_3127Auteure :

Passionnée de lecture dès son plus jeune âge, C.J. Ronnie aime se plonger dans des univers hétéroclites tels que le thriller, les univers alternatifs et la romance. Mise au défi par son mari d’inventer ses propres histoires, elle se lance dans l’écriture et décide de participer à un concours sur la plateforme Fyctia pour échanger avec des auteurs et des lectrices et avoir un retour sur son histoire. C’est ainsi qu’elle met un point final quelques mois plus tard à son premier roman, Black Riders, et se découvre une nouvelle addiction: l’écriture.

Synopsis :

La menace plane sur les Black Riders. Et si le danger venait de l’intérieur ?

À la suite de leur mission sauvetage pour récupérer Hayley et Brandon des griffes des Hell’s Eagles, les Black Riders se doutent que le club adverse n’a pas dit son dernier mot et qu’il pourrait préparer une attaque d’envergure à leur encontre.

Pops, qui redécouvre son rôle de père, a juré à Logan qu’il le protégerait envers et contre tout mais Keira, l’assistante sociale qui suit le dossier du garçon, voit d’un mauvais œil qu’il puisse être élevé au sein d’un groupe de bikers. Le président du club pourra-t-il tenir sa promesse ? Parviendra-t-il à convaincre Keira qu’elle a tort, alors que le club s’apprête à entrer en guerre contre les Hell’s Eagles ?

De son côté, Brandon est de retour en Californie après avoir passé l’été à New York pour tenter de soigner ses blessures. Mais il n’est plus le même au grand dam de Beverly qui attendait son retour avec impatience. Réussira-t-elle à lui redonner goût à la vie ?

Les Black Riders resteront-ils soudés dans la tourmente ?

Avis :

Je referme tout juste ce roman et wow ! C’est un énorme coup de cœur comme son prédécesseur.

L’auteure a pris parti de nous livrer deux histoires en un roman : celle de Brandon et celle de Pop’s. Autant vous le dire tout de suite ce n’est pas de tout repos et nos nerfs sont mis à rude épreuve. On retrouve Brandon à NY, à la suite de son enlèvement traumatique dans le tome 1 il est reparti chez lui pour être auprès de ses parents et s’éloigner de ses amis et du club pour souffler mais rien ne s’est passé comme il l’imaginait : il n’a pas donné de nouvelles à ses amis sauf Hayley qui l’appelle beaucoup, il a ignoré les sms et appels de Beverly après qu’ils se soient énormément rapprochés lors de sa convalescence à LA et il a surtout pactisé un accord qui pourrait lui apporter plus de mal que de bien. Son retour à LA pour la reprise des cours n’en sera que plus compliqué, perdu de ses repères, obliger d’arrêter le foot et de rattraper son retard avec des douleurs résiduelles à la tête , il va vite être au bord du gouffre. Pendant ce temps, Pop’s gère les Black Riders d’une main de fer et ils veulent tous avoir leur vengeance contre les Eagles depuis ce qu’ils ont fait subir à Brandon et Hayley. Les alliances se brisent, d’autres naissent et ils ne savent plus à qui faire confiance. Le temps n’est plus à la joie et à la liberté mais à la guerre de territoires, d’honneur et aux périodes sombres. Comme si cela n’était pas suffisant, Keira, une assistance sociale alias la souris, va venir le menacer de lui ôter la garde de Logan et jouer au plus farouche avec lui et il ne sera pas insensible à cette « emmerdeuse » comme il aime la décrire.

Comment va gérer Brandon ? Va-t-il sombrer ou bien réussir à surpasser son traumatisme, ses douleurs et ses cauchemars ? Avec qui a-t-il passé cet accord de malheur ? En quoi consiste-t-il ? Pop’s arrivera-t-il à tout mener de front ? Perdra-t-il la guerre contre les Eagles ? Ou perdra-t-il la garde de Logan ? Que va-t-il faire de la Souris ?

Autant de questions que de revirements de situations. Tout s’enchaîne sans nous laisser le temps de respirer, plus on avance dans le roman plus le stress monte et s’intensifie. Les problèmes s’accumulent et s’amplifient jusqu’à ce que tout explose. On est porté dans ces festivités par la plume fluide mais addictive, douce mais intense de l’auteure qui mène sa barque avec brio.

Roman à deux voix, on est ballotté en alternance entre les pensées de Brandon et de Pop’s et leurs histoires parfois distinctives mais qui se rejoignent beaucoup. On assiste impuissante à la chute de Brandon qui est au plus mal et vraiment perdu. On ne le reconnaît pas du tout et on a vraiment envie de la secouer pour lui éviter de faire le pire. Malgré ses sentiments pour Beverly il va faire n’importe quoi et vraiment toucher le fond et encore une fois le club sera présent pour lui. Pop’s fait de son mieux pour tout analyser, observer et trouver des solutions à toutes les « merdes qui leur tombe sur la tronche » mais certains détails lui échapperont surtout vis-à-vis de Brandon. Keira sera sa cryptonite et va lui en faire voir de toutes les couleurs mais il ne se laissera pas faire quitte à perdre ce qu’il a trouvé et qu’il cherchait depuis si longtemps. On voit que le poids des responsabilités devient très lourd pour lui au fil des pages et on craint le pire quand on progresse dans la lecture. On le découvre charmeur, sûr de lui avec un soupçon d’arrogance et un brin joueur en plus de son regard glacial, son caractère impatient et sa façade dure et polaire de Prez, c’est un vrai régal.

Vous l’avez compris, on est en pleine tornade émotionnelle du début à la fin et je suis passée par tous les sentiments : joie, colère, tristesse, peur entre autres. On rit des énormités que nous sort June, des jeux d’ego entre Jace et Dannyboy, des joutes verbales entres les frères du club. On est déchiré par la souffrance de Brandon, du récit de la nuit d’horreur qu’il a vécu et d’un évènement très triste au sein du club qui nous émeut aux larmes. On est tenu en haleine par le combat avec les Eagles, une guerre au début froide qui se transforme en vrai carnage. On ne sait pas comment tout va se terminer autant pour les couples qui se forment que pour le club.

On s’attache à tous les personnages autant aux principaux qu’aux secondaires. On se sent inclus au club et on n’a beaucoup de mal à les quitter. On en apprend un peu plus sur les frères du club via le regard de Pop’s et sa place de Prez, il connaît tous les démons des frangins qu’il dirige et Splinter m’a particulièrement intrigué, j’espère un jour découvrir son histoire après l’avoir découvert sous un nouveau jour dans ce volet.

C’est un coup de cœur magistral pour ce roman et pour les Black Riders. J’ai adoré cette double romance au sein de bikers intrépides, têtes brûlés, implacable mais avec des cœurs tendres. C.J Ronnie peut me compter dans ses lectrices assidues et j’attends ses prochaines sorties avec beaucoup d’engouement.

40510722_1858278570918696_6118503216087826432_n

40461422_1934225413544447_5132543020310200320_n

Pari Osé

pari-ose-1158353-264-432

Sortie en France : Le 20 Mars 2019
Thème : New Adult – Romance – Romance Contemporaine – Érotisme – Amitié

 

Auteur :

belinda-bornsmith-920951De nationalité française, Belinda Bornsmith est un auteur de romance. Longtemps, l’écriture a été un simple loisir qui occupait son temps libre. En 2005, elle quitte son emploi dans l’immobilier. Durant cette coupure professionnelle, elle s’amuse à écrire un roman Young Adult « Le labyrinthe des glaces » pour que sa fille, adolescente et fan d’Harry Potter, puisse enfin lire l’une de ses histoires. Un genre qui la change complètement de ses écrits adultes. Entre temps, elle reprend un emploi à temps partiel dans l’immobilier, un domaine qu’elle quittera définitivement quelques années plus tard pour se consacrer à d’autres activités professionnelles, dont sa passion : l’écriture. Elle participe à des concours et écrit des nouvelles adultes qu’elle publie sur son blog. En 2009, elle reprend un manuscrit qui sommeillait dans un coin « La Confrérie des Ombres », une romance paranormale. Elle le retravaille et poursuit son écriture, tout en diffusant un chapitre par semaine sur son site. Suite aux nombreux avis positifs, elle saute le pas et fait le choix de s’auto-éditer en 2010, puis enchaîne sur une série érotique vampirique « Dans la Chaleur de la Nuit ». Depuis 2012, elle est publiée aux Editions Cyplog et son premier New Adult « Pari risqué » vient de sortir en juillet 2015, une romance contemporaine qui rencontre un beau succès.

 

Synopsis :

Cruz…

Le fantasme numéro un de son adolescence.

Le latino sexy qui a peuplé toutes ses pensées.

Rien que le murmure de son prénom provoquait en elle de violentes palpitations.

Tout ça, c’est terminé maintenant !

Bethany a grandi ! Elle n’est plus la lycéenne naïve, pleine d’illusions, en pâmoison devant Cruz qui n’a toujours vu en elle que la petite sœur de son meilleur pote. Aujourd’hui, elle vient de commencer la première année de son Bachelor d’infirmière à Columbia et elle a enfin décidé d’aller de l’avant, en se donnant une chance avec Jace, le rêve de toute jeune fille.

Mais lorsque Cruz réapparaît dans sa vie, s’y incruste, toutes ses résolutions les plus solides vacillent. Son cœur la trahit plus d’une fois, alors que son cerveau refuse de toutes ses forces que ce stupide « béguin » lui pourrisse de nouveau la vie. Elle a assez souffert. Et hors de question qu’elle mette en danger sa relation avec Jace qui la rend heureuse !

Mais l’est-elle vraiment ? Ou n’est-ce encore qu’une illusion de plus parmi tant d’autres ?

Quand sa relation avec Cruz prend soudain une tournure différente, Bethany se trouve confrontée à ses plus profonds désirs…

 

Avis :

Attendu ce roman ? Naaaan… Pffff…

Juste trépigné d’impatience, espéré de tout mon cœur, rêvé ouiiiii !!! Et ça y est, Cruz est là ! Belinda nous l’offre enfin.

Hey… Cette couverture on en parle ? Tellement en harmonie avec Paris risqué. Qu’elle est belle, je l’adoooore.

Alors, alors… On retrouve Bethany s’apprêtant à passer un cap. Et comme toujours, c’est auprès de sa meilleure amie Ashley qu’elle se confie. Notre héroïne, parallèlement à ses études d’infirmière travaille dans un restaurant. Elle fréquente Jace depuis quelque mois et se sent bien avec lui. Jace est canon, à l’écoute, prévenant et plein d’humour. Le rêve de beaucoup de fille sur le campus.

Et pourtant le souvenir d’un beau brun revient constamment dans ses pensées qu’elle tente de refouler. Cruz son gros crush. Celui pour qui, elle n’est qu’à ses yeux, la petite sœur de son meilleur pote. Un tatoueur latino chaud comme la braise. Alors pour éviter de le croiser, elle évite même d’aller chez son frère Knox qui le lui reproche constamment. Mais désireuse de passer à autre chose et consciente des qualités de Jace, Bethany se laisse porter par ses sentiments naissant pour Jace. Chacun ayant des emplois du temps bien chargé, elle pratique la danse, lui le kickboxing, ils se retrouvent dès qu’ils le peuvent.

Mais alors qu’elle fait tout pour fuir Cruz, elle va à nouveau croiser sa route. Encore plus beau, plus intense, plus homme, plus sexy… plus tout quoi. Le tumulte qui fait alors rage en elle va la déstabiliser et Bethany en est très touchante. On ressent ses angoisses, ses désirs, ses convictions qui vacillent.

Qu’il est dur de lutter quand le cœur ne veut qu’aimer.

Pourtant elle sait ce qu’elle veut, et elle ne veut surtout pas tirer un trait sur l’amitié et la complicité qui la lie à Cruz. Elle doit oublier son Crush et retrouver avec lui une relation plus saine.

Cruz lui, bosse au salon de tatouage avec Chase, Zack et Madison. Mâle torride à l’aura dangereuse et aux yeux sombres, il est sauvage et ne se voit pas en couple. Pourtant l’amour entre Knox et Jailyn l’attire. D’un côté il aimerait connaitre ce bonheur mais de l’autre il est  profondément attaché à sa liberté.

L’histoire progresse lentement ce que j’ai d’ailleurs beaucoup apprécié car l’on ressent beaucoup plus la tension qui anime chacun des héros. Avec sa plume addictive, Belinda Bornsmith nous entraine dans une romance épicée où grâce à sa plume, l’on peut entendre chaque battement de cœur de nos héros.

C’est passionnel, irrépressible, divin…

Quand à Cruz lui, il est explosif. Les tensions montent crescendo et le voir se débattre autant dans ses désirs et sa jalousie nous emmènent au plus près de ses sentiments. Quel homme. Loyal, exigeant, passionné, possessif, survolté, intense et excitant. Il m’a bouleversé par les changements qui s’opèrent en lui… Car Bethany est craquante, spontanée, pétillante et elle a bien changé. Aujourd’hui il la perçoit sous un nouveau jour et c’est là que les choses vont se compliquer. Toutes ses pensées torturées, ses doutes, ses interrogations à propos de Bethany… Le voir en proie à ce dilemme est troublant et touchant.

Oh My God ! Caliente à mort le Cruz !

On évolue dans l’histoire embarqué au sein de cette bande d’amis devenue une vraie famille. Chacun s’inquiète pour les autres, se soutien. On assiste à des moments de profonde tendresse, de respect et de valeur.  Écrit à deux voix, on suit les pensées de Bethany et Cruz, le cœur accroché à chaque page.

Une fois de plus, l’auteur m’a emporté loin dans cette histoire avec panache. Je me suis encore plus attachée aux membres de cette tribu qui avait déjà fait chavirer mon cœur sur le tome précédent. Mention spéciale à Ryder qui m’a beaucoup intrigué. On peut dire qu’il n’a pas froid aux yeux et qu’il bouffe la vie par tous les côtés. J’adorerai lire son histoire (Belinda si tu me lis…).

Toujours aussi fan de cette magnifique plume, je ne peux que vous conseiller de plonger tête baissée dans cette romance très épicée où les rythme latino résonnent encore dans ma tête.

Gros coup de Cœur !

40510722_1858278570918696_6118503216087826432_n40393884_1825072330917318_8786307115317723136_n

 

 

 

 

 

 

Avis 

OH MON DIEU ! Cruz. Cruz. Cruuuuuuz !

Sexy latino responsable du réchauffement climatique si vous voulez mon avis.

J’ai découvert la plume de Belinda il y a bientôt plus de deux ans maintenant lors de sa venue à Mons livres. Et surtout après que Marion m’ait poussé à lire [Pari Risqué]. Je l’a revois encore me dire « tu attends quoi pour le lire bon sang ! » du coup, je m’étais laissé tenter, et à l’époque j’étais tombé raide dingue amoureuse de Cruz. Ohlalala oui. Tout simplement et très facilement. J’avais donc hâte d’avoir son histoire. Forcément j’ai remplacé le nom de Bethany par le mien :p ben oui forcément !!

À peine reçu (merci, ma chérie Marion, de me l’avoir pris à Livre Paris) ; que je me suis ruée dessus, 24 h après le début, je tourne la dernière page, le cœur serré et lourd. Je n’avais pas envie de quitter cet univers que j’aime temps.

On le sait, l’histoire de Bethany et Cruz ne date pas d’aujourd’hui. Bethany étant la petite sœur de son meilleur ami Knox avec qui il partage un appartement, ils ont pratiquement grandi ensemble. Et on peut voir le profond respect qu’ils ont l’un pour l’autre. Mais voilà, il semblerait que Chica ait décidé de mettre de la distance sans aucune raison valable. Ce qui déplaît au Latino qui ressent un manque indescriptible. Alors à la première occasion il en profite pour passer le plus de temps avec elle. Et c’est parti pour les sensations fortes. Plongée dans la tête de Cruz, ce jeune tatoueur qui tient le « C & Z » avec Zack, il a tout pour plaire, grand, musclé, une belle gueule, tatouée de partout, il a un succès fou auprès des nanas qu’il n’hésite pas à lever dès qu’il en a l’occasion. Mais voilà ! Depuis quelque temps, il n’en a plus tellement envie ! Il a une petite blonde en tête. Cruz va alors lutter. Et cet exercice va être très, très dur.

Je ne vais pas vous le cacher plus longtemps, mais voilà. Je suis amoureuse de Cruz. Oh oui, encore plus qu’avant. Il m’a mis les larmes aux yeux, on se rend compte dans pari risqué qu’il a un petit quelque chose de cassé en lui, mais ici on le voit réellement tel qu’il est. Il ne sait jamais fait au choix de son frère, et c’est un gros manque pour lui. De plus, c’est difficile à croire, mais il manque cruellement de confiance en lui, on le voit à plusieurs reprises, notamment à la fin. Sa vie n’a pas été un long fleuve tranquille, mais il est bien entouré. Il a une loyauté sans faille envers ses amis qu’il considère comme ses frères. Il préfère faire passer le bonheur de ses amis avant le sien. On voit à quel point c’est un homme bon. Plusieurs fois j’ai eu les larmes aux yeux. Surtout quand il est en présence de Tio. On voit l’amour qu’il porte à cette personne.

Mais Cruz, ce n’est pas que ça. Oh non ! Cruz est chaud bouillant ! Si on avait peu de doute sur ce côté, il met carrément le feu dans ce roman. Poulouloup ! Préparez le ventilo, vous en aurez besoin. Il est hyper torride. Mais aussi tellement attendrissant. Et je suis obligée de le partager avec vous, mais je me suis tapé un fou rire dans le chapitre 19. La « minette » C’est tellement mignon, je ne m’y attendais pas, venant de ce grand gaillard.

Autre personnage fort de ce roman, ce n’est autre que Bethany, qu’on aperçoit plusieurs fois dans pari risqué, on l’a sait forte, aimante, mais jamais je n’aurais cru à ce point-là. Elle m’a surpris (en bien, même très bien), elle se bat pour ce qu’elle pense être bon, et depuis quelque temps tout semble lui réussir. En première année d’étude d’infirmière, depuis quelques mois elle a réussi à mettre ses sentiments pour Cruz de côté pour sa relation avec Jace, un jeune homme propre sur lui qui à l’air de la rendre heureuse. Il à tout pour plaire, il est aimant, à l’écoute et prêt à prendre son temps avec la belle jeune femme. Mais voilà, il semblerait que même après tout ce temps, le fait d’être éloigné de lui. Ne semble pas effacer les sentiments qu’elle peut avoir pour lui. Alors malgré ses résolutions, quand elle le revoit pour la première fois depuis des mois, elle se rend compte de l’erreur qu’elle a faite. Son amitié lui manque. Commence alors un tumulte d’émotions.

J’ai aimé son honnêteté, elle ne se cache pas derrière des illusions et des mensonges, enfin presque. Et c’est là qu’on voit qu’elle est très jeune, malgré sa maturité. Elle refait les mêmes erreurs que par le passé, ce qui a des conséquences désastreuses. Mais elle est loin d’être fragile. Oh non loin de là. C’est le genre d’héroïne que j’aime beaucoup. Elle a vraiment tout pour elle.

J’ai été séduite dès les premières pages, malgré la vitesse à laquelle je l’ai lu, tout est fluide, l’histoire suit son cours de manière douce, ce qui fait monter lentement mais surement la pression. Comme d’habitude, Belinda nous donne chaud, la tension sexuelle est bien présente, c’est hot et tellement sensuel.

Belinda nous embarque dans une histoire vraiment magnifique, tellement heureuse d’avoir retrouvé cette bande de potes, c’est toujours un plaisir. De plus, j’ai été agréablement surprise par le personnage de Ryder, il est foufou dans sa tête, il a l’air de s’en foutre de tout, mais alors il s’est aussi être sérieux, et là. Il m’a fait fondre. Il trompe son monde, et j’ai hâte de connaitre son histoire à lui. Je pense qu’on va être très surprise.

Encore une fois, j’ai été séduite par la plume de Belinda, il n’y a rien à dire de ce côté-là. Je vous conseille de le lire très vite, vous ne serez pas déçu. Cependant, un tout petit hic, qui ne gâche en rien la lecture, mais je trouve que la fin est un peu trop rapide, j’aurai a mon goût un tout petit peu plus détailler. Mais comme je le dis, ça ne gâche en rien l’histoire.

J’ai pris un sacré pied en lisant Pari Osé, qui restera dans ma tête un bon moment. Un énorme coup de cœur en soi. 

 

40510722_1858278570918696_6118503216087826432_n

40439191_886749688189003_6868301254955630592_n

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avis :

Depuis Pari risqué que j’ai lu il y a quelques années, j’avais envie de découvrir Cruz et son histoire avec Bethany car oui on sentait déjà le lien qui les unissait. Et Belinda l’a fait et bon sang c’est du super lourd. Petite note pensez à lire Rainbow avant pour ne pas vous faire spoiler l’histoire par le cross over présent dans ce roman.

On retrouve Bethany en première année d’études d’infirmière, elle exerce toujours la danse mais elle a mis une distance entre elle et Cruz. En effet elle souhaite tourner la page sur son crush de toujours mais elle n’y parvenait pas en le côtoyant si régulièrement. Elle ne passe plus voir son frère Knox, qui le lui rappelle constamment, car il vit en coloc avec Cruz. Elle a même une relation amoureuse stable et sérieuse avec Jace depuis quelques mois et souhaite passer un cap important avec lui. Jace est bien sous tous rapports et le rêve de beaucoup d’étudiante cependant ils se voient peu au vu de leur emploi du temps très surchargé. Mais Cruz va en décider autrement et se pointer devant sa fac pour organiser avec elle l’anniversaire surprise de Knox et surtout rétablir l’amitié qui le lie avec Bethany pour qui il a toujours ressenti beaucoup d’affection et de bienveillance étant la petite sœur de son meilleur pote et qu’ils ont tous grandi ensemble. Au fil des rencontres Bethany va voir exploser les barrières qu’elle s’était imposée, Cruz sera sans cesse dans ses pensées même en présence de Jace. Cruz, lui, verra ses sentiments se modifier en quelque chose de plus puissant et de viscéral car oui « la petite sœur » a bien changé et l’attire fortement mais il luttera de toutes ses forces contre ce qu’il ressent.

Vont-ils résister à cette attirance, à ses sentiments qui les lient ? Ou vont-ils céder au risque de mettre en péril leur amitié commune et celle de Cruz et Knox ? Va-t-elle rester avec Jace ?

Bethany est forte et très mature. On avait déjà pu le remarquer dans Pari risqué où elle surmonte étonnamment bien le divorce de ses parents comparé à ses frères alors qu’elle vivait quotidiennement la dépression de sa mère et les moments difficiles qui allaient avec. Aujourd’hui encore elle reste le ciment qui lie cette famille en gardant contact avec son père. Elle mène tout de front : études, danse, et son emploi dans le restaurant près de sa fac. Elle est bienveillante, aimante et fait tout pour ceux qu’elle aime quitte à y laisser des plumes ou devoir côtoyer le plus divin des péchés alias Cruz.

Cruz bosse toujours dans son nouveau salon de tatouage le « C&Z » avec Zack qu’il a ouvert et inauguré à la fin de Pari risqué. Il sort toujours énormément avec ses potes et surtout Ryder. Il tient plus que tout à sa liberté et profite de ses soirées pour trouver ses coups d’un soir qu’il n’a aucun mal à dénicher, en effet il y a toujours foule pour le sexy latino. Il ne veut donc pas de relation sérieuse mais ce qu’il va ressentir pour Bethany va remettre en question ses convictions les plus profondes. Loyal envers ses amis il sera tiraillé par ses nouveaux sentiments qui s’imposent à lui surtout par rapport à Knox. Il est tellement sexy, exigeant, excitant et possessif qu’il a fait grimper la température à un stade hallucinant. Mention MIC sans hésitation.

Quel plaisir de retrouver la plume de Belinda encore une fois c’est fluide, doux, intense à la fois. Elle arrive à conjuguer l’émotion avec le sexe ultra chaud mais également l’humour. Cette romance, comme les autres qu’elle a écrit, débute tranquillement et progresse doucement laissant les sentiments se modifier, se dévoiler pour mieux exploser. Et OMG quand ça explose ca ne fait pas semblant, la chaleur monte d’un coup et on s’imagine nettement à la place de Bethany, oh que oui !

Romance à deux voix on est plongé par intermittence dans les pensées de Cruz et de Bethany. On apprend à mieux les connaître et Cruz m’a chamboulé, son histoire m’a émue aux larmes à plusieurs reprises. Il est loin d’être la personne sûre d’elle qu’il dégage et souffre du manque de son frère et des préjugés qu’on lui a mis en tête toute sa vie. Sa relation avec Tio est belle, touchante à souhait et certains passages surtout à la fin sont bouleversants. Bethany si douce et présente pour les autres, elle cache aussi ses fragilités derrière un masque et elle se ment souvent à elle-même par rapport à ce qu’elle ressent au plus profond de son cœur, on ne peut pas lutter quand le cœur veut aimer tellement fort. La tension sexuelle est intense tout au long du roman et même si on se doute de ce qu’il va se produire à la fin on prend un énorme plaisir à la lecture.

Quel plaisir de retrouver toute la bande d’amis ! Chacun nous intrigue à sa façon mais Ryder plus que les autres. Il cache remarquablement bien son jeu sous ses airs de « je m’enfoutiste » et de bringueur mais dans les moments difficiles il est un ami sur qui on peut compter indiscutablement. J’ai hâte de découvrir très prochainement son histoire comme nous l’a annoncé Belinda, le prochain tome est sur lui.

Un énorme coup de cœur pour ce roman que j’ai dévoré. C’est passionnel, intense et so caliente. À lire d’urgence !

40510722_1858278570918696_6118503216087826432_n

40461422_1934225413544447_5132543020310200320_n

Entre toi et nous

2629898-gf

Thème : Amour secret – Amis d’enfance – Meilleurs amis – Relation frère et soeurs – Meilleur Ami Du Frère
Date de sortie : 28 février 2019

6518370Auteure :

Whitney G. est un auteur à succès de plusieurs romans contemporains et le cofondateur de The Indie Tea, un blog inspirant destiné aux auteurs de romans indépendants. Adepte certifiée des voyages et de Starbucks, ses histoires mettent en scène de fortes héroïnes, des mâles alpha et de nombreuses plaisanteries spirituelles.

Lorsqu’elle ne discute pas avec les lecteurs de sa page Facebook, vous pouvez la trouver sur son site Web.

Synopsis :

Objet: Détruis ce message après l’avoir lu…

Hayley, je suppose que tu as encore la gueule de bois, alors je serai bref.

La nuit dernière, tu t’es glissée dans mon lit (sans ma permission) et on a presque fait l’amour. Quand je me suis rendu compte que c’était toi, je suis sorti du lit et je t’ai raccompagnée chez toi.

Voilà.

Fin de l’histoire.

Point barre.

Au cas où tu l’aurais oublié, tu es la petite soeur de mon meilleur ami. Entre nous, ça n’ira pas plus loin. (C’est impossible.) Bien que notre ancienne amitié soit precaire-ou《terminée》 comme tu dis -, j’aimerai mieux qu’on redevienne seulement des 《amis》 après cette nuit, puisque tu vis désormais ici.

Néanmoins, comme je ne suis pas du genre à laisser des questions en suspens- même celles dues à l’ivresse-, voici donc qui devrait clore une fois pour toutes cette conversation qui n’aurait pas dû avoir lieu:

1) oui, j’ai aimé sentir tes lèvres sur les miennes.

2) oui, je 《préfère 》 quand le sexe est brutal, mais je suis certain de ne pas avoir été brutal avec toi.

3) non, je ne savais pas que tu étais encore vierge…

Je ne t’ai jamais envoyé ce message.

Corey

Avis :

Le synopsis m’a vraiment donné envie de lire ce roman, ça sentait le coup de cœur car ces histoires c’est tout ce que j’aime mais malheureusement ça n’a pas été transcendant du tout.

On fait la rencontre d’Hayley, elle vit en coloc avec son amie Kelly et elles avaient un café bar ensemble à Seattle mais le roman débute sur leur faillite et la fermeture de leur commerce. Pour couronner le tout leur proprio les mets à la porte, elles n’ont plus le choix et vont devoir demander de l’aide à leur grand frère respectif. Et ils sont tous les deux des personnes haut placées, avec beaucoup d’argent et ne vont pas être ravi d’apprendre les activités de chacune. C’est là qu’elles se séparent, Hayley rentre à San Francisco où son frère, Jonathan, la retrouvera après ses vacances pour avoir des explications, lui qui penser financer ses études en gestion des affaires et non un café bar qui a fait faillite. Mais le passé qui les unit va aider Jonathan à passer outre et à remettre sa sœur sur pied en lui offrant une place au sein de sa multinationale pour se refaire et une maison pour la loger car oui il est super riche et peut tout lui offrir. Le soir où elle arrive, il lui demande d’aller à une vente d’arts pour qu’elle achète des toiles pour lui, elle tombe sur Corey, le meilleur ami de Jo mais également le sien car pas mal de secret les lient tous les deux, et la rencontre est remplie de tension sexuelle. Corey quitte précipitamment la soirée pour rejoindre une amante lambda et oublier les pensées qu’il a sur la sœur de son meilleur ami mais Hayley se glissera en douce dans son lit. Avant de vraiment coucher ensemble, Corey se rend compte de qui se trouve dans son lit et stop tout. Il la ramène chez elle et se promet de ne plus la croiser mais ça c’était sans compter sur Jo qui lui demande d’héberger Hayley. Et là vous vous dites oh bon sang ce n’est pas vrai mais si et ça sent le challenge à plein nez.

Corey réussira-t-il à tenir ses fantasmes sous clé et ne pas déraper avec Hayley ? Cette dernière arrivera-t-elle à le séduire, elle qui le veut depuis si longtemps ?

Hayley en a bavé dans sa vie, ses parents étaient accro au crystal meth, de la drogue, et se sont fait incarcérés quand Jo et elle était très jeune. Ils ont étaient placés dans des familles d’accueil différentes mais Jo a toujours pris soin de sa sœur. Elle allait le voir dans sa famille le soir dès qu’elle pouvait avant qu’il parte à l’université. Leur lien est fort et ils s’aiment plus que tout. Elle rêve de tenir un café bar malgré son premier échec.

Corey est aussi issu d’une famille dysfonctionnelle. Ses parents étaient la famille d’accueil de Jonathan et c’est comme ça qu’ils sont devenus meilleurs amis. Mais Hayley a toujours hanté ses pensées surtout quand Jo est parti à la fac et qu’Hayley venait le voir tous les soirs. Un lien s’est tissé entre eux même s’il ne s’est jamais rien passé. Il travaille maintenant pour Jo comme chef de la cyber sécurité après l’avoir aidé à monter Statham industrie et est en train de monter sa propre entreprise. Il est sexy, chaud et vraiment dominant.

Tout est prérequis pour qu’on s’éclate dans ce roman mais en fait ce n’est pas le cas. Même si j’ai bien aimé ce roman, l’intrigue en soit n’a rien d’extraordinaire et ne nous transcende pas du tout. Il manque vraiment de profondeur et c’est vraiment dommage car s’il était plus approfondi et bien mieux traduit, il pourrait être un gros coup de cœur.

Tout va trop vite et on ne se laisse pas prendre par le récit, ce n’est pas non plus inconfortable, ca se lit, c’est sympathique mais rien de surprenant. Les émotions ne sont donc pas non plus au rendez-vous même si les instants charnels sont souvent chauds grâce au côté dominant de Corey. J’ai bien aimé le jeu qui s’installe entre les deux protagonistes et les flash-back qui expliquent le lien entre Corey et Hayley, mais le rendu n’est pas spectaculaire comme je l’espérais à la lecture du synopsis.

En somme une grande déception pour ce roman qui me donnait vraiment envie. Néanmoins ça reste un moment de lecture quand même sympa si on ne veut pas se prendre la tête.

40380059_924882704370675_2992673159620067328_n

 

40461422_1934225413544447_5132543020310200320_n

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avis 

Dès que j’ai vu passé le synopsis, je me suis dit, celui-ci, je me le fais à sa sortie c’est obligé. C’est alors qu’on a décidé de faire une lecture co’ avec Mayna. Au départ très enthousiaste, j’ai très, très vite déchanté. Qu’il y est des mots ou expressions canadiennes non traduit cela ne m’a aucunement gêné bien au contraire, mais le reste, je trouve cela légèrement abusé.

L’histoire en elle-même est plutôt agréable, et vous savez à quel point j’aime les histoires interdites, mais ici trop c’est trop. Je reprends depuis le début.

On fait la connaissance de Hayley et sa meilleure amie Kelly, dans une mauvaise passe elles se voient obligées de fermer leur café-bar, de plus, dans la même journée, elles se font expulser de leur appartement. Plus le choix, Hayley n’a d’autre choix que d’appeler son grand frère Jonathan à la rescousse. Et quel n’est pas sa surprise quand il apprend qu’au lieu de faire des études qu’il pensait payer, elle a ouvert dans son dos son affaire. La surprise et colère passées, il lui propose un poste d’assistante dans sa grande entreprise. Mais avant de commencer son nouveau travail, il a besoin qu’elle aille à une vente aux enchères pour récupérer un tableau qu’il convoite. À peine de retour à San Francisco, elle retombe sur lui. Corey, le meilleur ami de son frère, et surtout le seul garçon qui lui a brisé le cœur quelques années plutôt.

Un début très prometteur, c’est assez fréquent qu’une sœur tombe amoureuse du meilleur ami de son frère, la trame du livre est plutôt bonne et bien trouvée, on apprend beaucoup sur leur jeunesse à tous les trois, ce qu’ils ont vécu, comment ils se sont rencontrés, et surtout pourquoi pour Corey, Hayley  est avant tout sa meilleure amie. J’ai vraiment été charmé par les personnages, sauf Jonathan qui m’a vraiment gonflé, il est insupportable, alors oui il y a des circonstances atténuantes, Hayley étant la seule famille qui lui reste, mais un bout d’un moment, c’est bon ça va, on a compris, et ce, malgré le code d’honneur entre potes qui peut exister. Vous savez celui qui dit « jamais tu ne toucheras ma sœur ».

Cependant, une fois passé au-dessus de ça, c’est plutôt pas mal, j’ai aimé voir Corey et Hayley se retrouver après quelques années sans avoir eu de nouvelles l’un de l’autre, même si c’est quelque peu difficile au départ, tout vient à point et c’est plutôt agréable, leur histoire n’est pas précipitée. Mais, et c’est la le gros point noir, il manque beaucoup – énormément — d’informations, le livre aurait été nettement plus riche. Il y a tellement de points d’interrogations, des informations qui nous tombent sur le bout du nez, mais on ne sait pas d’où elles viennent. Et honnêtement ça m’a déstabilisé.

Je n’ai ni aimé, ni détesté, j’ai fini le livre, mais sans grande conviction, mais je suis tombée de haut après le super synopsis. Il y a un gros potentiel, c’est dommage d’être passé à côté d’une si belle histoire qui aurait marqué plus les esprits.

40380059_924882704370675_2992673159620067328_n

40439191_886749688189003_6868301254955630592_n

Perfect Bad Boy

perfect-bad-boy-1179369-264-432

Merci à Carole des Editions Addictives pour ce service presse
Thème : Suspense – Apparences – Voyage – Romance Contemporaine – Passion amoureuse – Concurrence Amoureuse
Date de sortie : 7 mars 2019

lena-k-summers-1011033-330-540Auteure :

Lena K. Summers est une auteure qui évolue depuis un moment maintenant dans le monde de l’auto-édition sous son autre pseudonyme : Kaléna.

Amoureuse des mots et de l’amour, Lena K. Summers est une passionnée de lecture. Si depuis toujours elle écrit ce n’est que très récemment qu’elle a osé proposer son univers au public. Surprise de l’accueil que ses romans ont reçu, elle s’évertue au quotidien de partager avec son lectorat et d’agrandir sa bibliothèque.

Synopsis :

Grâce à un concours, Evie gagne un voyage de rêve aux Caraïbes. Seule condition ? Le partager avec les cinq autres gagnants.

La question ne se pose même pas ! Mais parmi ces gagnants, il y a Braden. Bad boy, arrogant, irrésistible… il est tout ce qu’Evie fuit !

Pourtant, il est décidé à la séduire. Et les plages de sable fin, la mer turquoise, les longues nuits sont un cadre de rêve pour céder à la passion !

Sauf que le voyage ne se déroule pas tout à fait comme prévu…

Avis :

On découvre Evie une jeune femme qui a quitté la France deux ans auparavant pour une nouvelle vie à NY après un épisode traumatique. A peine arrivée sur place elle s’est faite une amie, Mel, qui lui a trouvé un job de serveuse dans le même bar qu’elle. Un matin comme un autre Evie qui joue beaucoup aux jeux concours découvre qu’elle a gagné un voyage de rêve, de suite elle contacte sa meilleure amie et elle décide d’aller ensemble à la réunion d’information pour qu’Evie ne se fasse pas entourlouper. Et la surprise est de taille le voyage est à Mayaguana une île paradisiaque, il dure trois semaines et est all inclusive, seul bémol il y a six gagnants, ils doivent tous accepter le voyage et le passer ensemble sinon le gain est annulé. Ils commencent à faire connaissance quand le sixième gagnant arrive en retard : Braden look bad boy et l’arrogance qui va avec. Il est tout de suite attiré par Evie et va lui faire savoir mais elle ne se voit pas commencer une relation alors que sa dernière en date, avant de quitter la France, a été cauchemardesque pourtant il ne la laisse pas de marbre bien au contraire. Chacun a une semaine de réflexion et s’ils sont d’accord ils doivent se retrouver à l’aéroport. Par chance tout le monde est là et ils décollent vers Mayaguana. Mais arrivé sur place, ils vont vite déchanter, rien ne va se passer comme prévu et ils seront surpris de la tournure des évènements. Ils devront faire face ensemble et apprendre à se connaître et on peut dire que les apparences sont trompeuses.

Et si le voyage de rêve tournait au cauchemar ?

Que cache chacun des gagnants ?

Que se passe-t-il sur l’île ?

Evie est douce, gentille mais elle a été brisé à cause de sa naïveté passée. Elle ne fait plus confiance à personne hormis sa meilleure amie et elle n’a plus confiance en elle, elle ne se trouve pas particulièrement belle, alors que franchement elle est canon, et pense que l’épisode horrible de sa vie est de sa faute. Après ce qu’elle a vécu, elle ne veut plus avoir de relations amoureuses mais Braden va s’acharner pour la faire céder.

Braden lui a tout le physique du Bad Boy et en joue beaucoup, il maîtrise l’art de l’arrogance et de se complaire dans ce personnage pour éloigner les autres. Les apparences sont bien trompeuses et on le découvrira tout au long de la lecture. Je ne vous en dis pas plus pour vous laisser découvrir par vous-même et ne pas vous spoiler mais il est chaud comme la braise.

L’intrigue est bonne, on se laisse prendre au jeu et on veut savoir ce qu’il se passe sur cette île. Les six personnages sont tous différents et bien travaillés mais je ne suis pas rentrée dedans enfin pas totalement. J’ai trouvé que l’histoire aller parfois trop vite une dizaine de pages pour quinze jours sur l’île alors que le premier tiers du roman parle de la semaine avant le départ. Ils s’aiment en moins de deux semaines, je trouve que ce n’est pas réaliste même si elle joue sur l’isolement. L’ensemble reste cohérent, on se doute rapidement de ce qu’il se trame mais elle arrive à nous surprendre quand même avec quelques révélations finales.

Malheureusement les émotions n’étaient pas là pour moi et encore moins dans les moments charnels que j’ai trouvé fade. Autant le personnage de Braden est un vrai appel à la luxure autant quand il passe à l’action ce n’était pas ça, c’est trop de faits dictés et énoncés à la suite comme une recette de cuisine et c’est tellement dommage. Ce n’était pas intense mais ça restait addictif par l’intrigue. Le passé d’Evie m’a comme même touché comme la cause du masque de Braden, certains passages restent émouvants mais dans l’ensemble je n’ai pas été conquise.

C’était une découverte de l’auteure et de sa plume. Il m’a manqué l’étincelle qui fait vibrer mon cœur de lectrice et qui fait que l’on est addict d’une histoire. Le roman est quand même bien mené et propose une intrigue intéressante. C’est donc un avis mitigé pour cette romance.

40380059_924882704370675_2992673159620067328_n

40461422_1934225413544447_5132543020310200320_n

Endless night #1

endless-night-1022639-264-432.jpg

Je remercie Célia de l’équipe Fyctia/Hugo New Romance pour sa confiance et l’envoie de ce SP

Thème : Érotisme – Romance – New Adult – Club libertin – Journaliste – New Romance

Date de Sortie : 14 mars 2019 

Auteure : 

estelle-every-1167928-250-400.jpg

Mariée et mère de deux petites filles, Estelle Every habite dans le sud de la France. C’est en 2012 qu’elle se met à écrire, sans pour autant imaginer être publiée. Elle se lance dans la littérature érotique à l’occasion du concours « Nuit Blanche » sur Fyctia : un univers étonnant, qu’elle prend depuis plaisir à explorer. Son roman Endless Night séduit les lecteurs et arrive en finale. Le premier tome est publié en numérique et remporte un grand succès ; les tomes 1 et 2 sortent aujourd’hui au format papier chez Hugo Poche.

Synopsis : 

Les nuits blanches révèlent les plus sombres secrets…

Le Secret… Le seul nom de ce club russe très privé est un fantasme. Auxane, jeune journaliste ambitieuse, n’a pas le choix : elle doit l’intégrer pour prouver ce qu’elle vaut à sa rédaction. Plongée au coeur d’un univers qui la trouble de plus en plus, fascinée par Grigori, le séduisant patron du Secret, et si c’était sur elle-même qu’Auxane faisait les plus grandes découvertes ?

Avis : 

Cela fait quelques mois que j’avais [Endless Night] en vu, la couverture et le synopsis me faisais vraiment envie, j’avais envie de découvrir le « Secret » ce club qui fait tant fantasmer. Cependant après quelques pages tournées, j’en étais à me demander si la magie allait opérer chez moi.

Auxane est une jeune journaliste qui rêve d’évasion, elle en a marre d’être que sur des petits sujets, alors qu’en elle entend qu’une grosse affaire juteuse peut faire décoller sa carrière elle n’hésite pas et fonce tête baisser. De plus, elle a un atout majeur. Elle a des origines Russes et devinez où se passe l’enquête ? Dans le mille, en Russie.

Mais voilà, elle sait qu’elle n’a pas le droit à l’erreur. Et j’ai aimé sa façon de prendre les choses en main, et de tout faire pour réussir. Elle est d’une persévérance c’est juste incroyable. Cependant, son côté « No Limits » m’a dérangeais de temps en temps, je sais que quand on veut fort un truc on se donne les moyens pour l’obtenir, mais ici c’est comme si elle vendait son âme au diable.

Là-bas, elle va faire la connaissance de sa cousine Valentina, qui a grandi en Russie, et c’est grâce à cette dernière qu’elle va réussir à se faire embaucher au « Secret ». Et alors là, tout change… Elle va rencontrer Grigori, le proprio du club. Et lui, il m’a donné chaud.

Dominant à souhait, il est comme le nom de son club : Secret. Mais il a plusieurs atouts très, très alléchants. Son club c’est son bébé et il ne laissera rien n’y personne le détruire. Je vous avoue que je ne suis pas restée de marbre face au Secret, club de décadence, de jeux de rôle sexuel, de cours particuliers… Bref un lieu de fantasme entre personnes consentantes et surtout en toute discrétion. Et l’auteure a bien sûr gérer ce côté érotique, sans aller dans le vulgaire, tout ce que j’aime en soi.

Et même si on se demande où tout cela va nous mener, on se pose beaucoup de questions, Auxane va-t-elle réussir à prouver qu’elle est une bonne journaliste ? Va-t-elle se laisser aller à ses désirs les plus sombres ?

Bref toutes ses questions que je me suis posée tout au long de l’histoire. Je suis contente de ne pas avoir eu de réponse tout de suite. Tout arrive à point nommé , et plusieurs points de vue vont être mis en avant, des choses que jamais je n’aurais pensé, d’autre un peu plus, dû au faite d’avoir une romance à quatre voix, même si Auxane et Grigori ont le plus de chapitres, le fait d’avoir un personnage en particulier met sur la voie et c’est à mon sens dommage, car on a presque plus l’effet de surprise. Mais cela ne gâche en rien la rythmique et le suspens de l’histoire.

Si l’histoire en elle-même est plutôt bonne, c’est un style que j’adore retrouver dans les romans, c’est ce qui m’a fait aimer la lecture, je le rappelle. Le côté érotique est très bien mené, cependant, il a manqué cette petite chaleur et ce manque d’émotion dans la plume de l’auteure. C’est très mécanique. Je n’ai pas été particulièrement transporté pendant ma lecture. MAIS, arrivé à la fin, je ne sais pas, il s’est passé quelque chose en moi dans les derniers chapitres, j’en ai voulu à l’auteure d’avoir choisi ce chemin. Mais sans celui-ci il n’y aurait pas de second tome. Alors l’un dans l’autre je la remercie, car j’ai envie de découvrir la suite. Où l’histoire se déroulera t’elle ? Paris ? St Petersburg ? On se donne rendez-vous dans quelques semaines pour le savoir.

40427094_239434850102693_7458266814661787648_n

40439191_886749688189003_6868301254955630592_n

 

 

 

 

 

 

 

Avis :

Auxane (Oksana) notre héroïne, est récemment embauchée dans un journal où elle débute dans le métier. Elle sait qu’elle doit faire ses preuves et se donne les moyens d’y parvenir. Résidant à Paris, sa vie est assez monotone et seul son travail compte pour elle. Alors quand elle apprend qu’il y a un reportage à faire en Russie, sa terre natale, elle veut absolument y participer. Car il faut bien se l’avouer, couvrir la rubrique des faits divers n’est pas des plus exaltant pour une carrière dans le monde du journalisme.

La jeune femme qui n’a pas froid aux yeux va alors se battre pour obtenir sa place sur l’enquête, quitte à mettre en rogne l’un des meilleurs journaliste français, Jean Christophe Dupuis, avec qui elle va devoir collaborer en binôme.  Et de ce côté là les tensions seront bien présentes. Surtout quand ce dernier se permet de douter de ses compétences.

Les nombreux personnages qui peuplent cette romance sont vraiment travaillés avec soin. Chacun se différenciant des autres et apportant de la profondeur à l’histoire. Que ce soit Milan le meilleur ami d’Auxane, Valentina sa cousine, Syrine, Sevastian, Mads, JC, Claude… tous rendent l’histoire dynamique.

Nous suivons donc Auxane jusqu’en Russie où elle doit trouver des infos sur un certain Dimitri Lesskov. Elle va donc trouver comme point de chute, un appartement qu’elle va partager avec sa cousine Valentina. Une beauté froide mais qui fera le nécessaire pour rendre service à Auxane en la faisant pénétrer dans l’enceinte de ce club libertin très privé où son enquête va la mener.

Celui de tous les fantasmes…

L’auteur a su apporter nombre de détails amenant des décors riches, nous permettant de visualiser très bien chaque scènes. Des sols glissants de St Petersbourg aux salles à l’ambiance feutrée du Secret, on plonge de façon immersive au cœur de l’histoire. Seul bémol pour ma part, le point de vue donné de 4 personnages qui à mon sens n’est pas utile et nous perd un peu en court de route. J’aurai aussi aimé avoir plus d’émotion, de sentiments chez nos protagonistes. Mais peut-être est-ce une étape  nécessaire pour la suite de l’histoire, car il ne faut pas oublier que ceci est le premier tome.

La jeune journaliste n’a pas froid aux yeux et peut parfois sembler même inconsciente dans son comportement. Mais à cela, on doit bien lui reconnaitre une volonté farouche de prendre sa vie en main et de la faire évoluer. Car en dépit de certaines décisions un peu borderline, c’est une femme courageuse, déterminée, curieuse, effrontée et loyale.

« Et les nuits blanches révèlent les plus sombres secrets… »

C’est ici même qu’elle va faire connaissance avec Grigori Alekseï le patron de ce lieu dédié au plaisir. Cet homme est charismatique, froid mais excitant, sulfureux, rigoureux, perfectionniste, autoritaire et mystérieux. Ce club est le résultat de longues années de travail. Il a su s’entourer d’une équipe efficace et ici les guests accèdent à leurs plus profonds désirs dans une discrétion absolue.  Il est le maître des lieux, il dicte et ne tolère pas les transgressions, quelles qu’elles soient. Autant vous dire que la rencontre entre nos deux héros provoquent des étincelles.

L’attirance est là, interdite, excitante et provocatrice.

L’écriture est fluide, l’intrigue se délie tout en finesse nous rendant accro page après page.

Danger, vengeance, sexe

La dernière partie du livre m’a vraiment captivée et j’étais accrochée à mes pages sans vouloir m’arrêter de lire.

Alors parlons de cette fin… Quelle frustration d’y arriver et de se dire mais pourquoiiiii ? Je veux la suiiiite ! J’en veux plus ! L’auteur a su jouer avec mes nerfs et m’attirer dans ses filets. Il me tarde de poursuivre les aventures d’Auxane et Grigori.

40427094_239434850102693_7458266814661787648_n

40393884_1825072330917318_8786307115317723136_n

The boy next room #3

the-boy-next-room-volume-3-1166768-264-432

Nous remercions Carole de la thème addictive pour sa confiance, ainsi que l’envoi de ce SP

Thème : Romance – Relation Demi-frère Demi-soeur – Relations père et fille – Perte de repères – problèmes d’ado

Date de Sortie : 26 février 2019 

 

Auteure :

emma-m-green-1009409Nous sommes deux «tout juste trentenaires » qui n’aiment pas trop parler d’elles… mais beaucoup parler d’amour et d’écriture ! 🙂
Notre pseudo est un clin d’œil à la série qui a bercé notre adolescence, Friends, et à l’une des premières histoires d’amour impossible qui nous a marquées : celle de Ross et Rachel. Greene (qu’on a simplifié en Green) est le nom de famille de Rachel, le personnage auquel on s’identifiait le plus : marrante, imparfaite, un peu névrosée, très romantique, et capable de se moquer d’elle-même. Emma est le prénom de la fille que Rachel et Ross finiront par avoir ensemble… parce que l’amour triomphe toujours, c’est un fait ! Et la dernière raison : c’est un peu plus sexy que Phoebe Buffay, comme pseudo.
(…) De façon générale, on peut dire qu’on partage la même sensibilité : on aime rire, s’émouvoir, rêver, trembler, pleurer (et croyez-nous, on a la larme facile !). Ce sont toutes ces émotions qui nous animent et qu’on essaie de transmettre à nos lecteurs.

Synopsis : 

Son premier amour ? Son plus grand interdit.

Hériter de quatre demi-frères d’un coup, c’est trop, beaucoup trop pour Céleste, éternelle solitaire, qui n’a jamais trouvé sa place nulle part. Envoyée chez son père biologique qu’elle connaît à peine, dans une immense réserve animalière au sud de l’Australie, elle perd tous ses repères. Surtout quand l’un des frères Farrow l’attire, la désarme et fait naître en elle des sentiments inavouables.

River est fascinant. River est en guerre contre la terre entière. River n’est pas pour elle. Mais River est juste dans la chambre d’à côté…

Et les choses se compliquent vite quand on accepte enfin de ne plus faire chemin seule.

Avis : 

Avant dernier volume de ce fabuleux livre, après la fin de second volume on ne savait pas vraiment ce qu’on allait trouver. Il faut dire qu’à chaque fois Emma Green sait faire durer le plaisir. On retrouve donc River, oh River 😍. C’est qu’il nous à terriblement manquait et on le retrouve en porte à faux au début de ce troisième volume. Il est dans une situation complexe et il ne le dit au départ à personne, mais Céleste lui en veut beaucoup.Il aura beau l’éviter, l’ignorer au maximum, mais l’attraction est trop forte et l’ouragan Céleste va exploser et River va enfin se confier sur la source du problème qui n’est autre que Becca la nouvelle petite copine de River. Comme on le dit toujours l’union fait la force et ce sera également le cas ici et Jagger sera d’une grande aide et soutien pour nos deux héros. Mais le passé de Céleste va venir hanter le présent et perturber Céleste.

Quel est le problème de River ? Quels squelettes du passé de Céleste vont-ils affronter ? Vont-ils à nouveau succomber à l’attraction entre eux et aux sentiments qui naissent malgré tout ?

Quant à Céleste, on voit vraiment qu’elle a repris gout à la vie, malgré la trahison de River, c’est une nouvelle Céleste qu’on retrouve dans le bush australien, c’est une vraie tigresse qui se bat pour ce qui lui semble juste et ceux qu’elle aime. Elle veut que justice soit faite et fera tout pour ça, mais elle sera perturbée par différentes menaces qui lui seront adressées. D’où viennent ses menaces ? On en apprend également un peu plus sur son meilleur Amir et cela nous fait nous poser beaucoup de questions. Elle sera également sous tension que sa relation avec River soit dévoilée au grand jour et d’être rapatriée en France par son père ou sa mère qui refait surface dans ce volume. Mais attention pas touche à River, elle ne répond plus de rien sinon.

River nous avait déjà séduites et fait succomber dans les deux premiers volumes, mais dans celui-ci c’est puissance 1000. Il nous brule nos culottes au fur et a mesure. Ici River est différent, il veut assumer ses choix, mais ne s’est pas réellement comment faire. De plus, certaines nouvelles vont venir l’affecter plus que de raison. Mais ce qu’il veut par-dessus tout s’est aidé son Ciel. Bon sang ce qu’il nous a fait rêver. Et malgré les pressions qu’ils subissent tous les deux, c’est ensemble qu’ils vont se battre. Mais la pression que subit la jeune femme ne vont-elles pas tout remettre en cause ? Elle pourra se reposer sur lui dans les moments les plus difficiles et il la protégera envers et contre tout. River amoureux, sur de lui, plein de sexappeal c’est ultra torride.

Toujours aussi addictif on dévore ce volume en un rien de temps. Les auteures aiment jouer avec nos nerfs, tout du long on est en apnée avec tous les évènements qui s’enchaînent. On apprend beaucoup de nouvelles choses comme qui est le père que Céleste et qui se cache derrière les menaces, mais des parts d’ombres restent entières et on ne souhaite que découvrir dans le dernier opus les révélations qui s’y rapporte.

Ce volume monte encore d’un cran la barre au niveau émotionnel. On est ballotté entre les difficultés du couple pour s’épanouir et surtout s’afficher au vu de leur lien familial et les problèmes personnels de l’un et de l’autre. Le tout monte crescendo jusqu’à la fin qui nous laisse en frustration maximale comme à chaque fois. Bon sang, ce n’est pas humain de nous faire vivre autant de montagnes russes. Mais cette histoire, ce couple qui ne peut pas se résigner d’abandonner, qui s’aiment contre vent et marrées et qui se défie autant qu’ils s’entraident. Mention spéciale pour Jagger qu’on apprécie, de plus en plus qui est le plus compréhensif, et aidant derrière son comportement agité et séducteur. C’est vraiment le plus souple des frères, qui se donne à fond pour aider River et Céleste.

Une fois de plus, River nous a fait succomber. Son charme ravageur et aux péripéties du bush australien.  Le duo Emma Green, ne relâche pas ses efforts pour nous mettre au supplice et nous promet vraiment le maximum pour le dernier volume.

Encore une fois c’est un coup de cœur, autant pour l’histoire, les personnages que le duo Emma Green.

 

40510722_1858278570918696_6118503216087826432_n

40439191_886749688189003_6868301254955630592_n