Trop de pâtisseries à Noël

Je remercie Célia des Editions Stories by Fyctia pour l’envoi de ce service presse.

Thème : Mariage – Noël – Comédie romantique – Pâtisserie

Date de sortie : Le 01 Octobre 2021

Auteure :

Mary Ann a commencé par l’illustration avant de se lancer dans l’écriture à l’adolescence.

Devenue très vite accro aux mots, elle monte rapidement un fanzine avec son amie d’enfance, afin de pouvoir mêler histoires et dessins.

Après plusieurs salons et de merveilleuses rencontres, elle se lance dans l’auto-édition et publie quelques nouvelles, lors d’appel à textes.

Mary Ann n’a pas vraiment d’univers, elle peut aussi bien écrire de la romance contemporaine, comme du paranormal ou encore de la fantasy.

Écrire fait partie de sa vie, tout comme son chat pot de glue.

Éternelle rêveuse, elle ne dit jamais non à une sortie entre copines pour boire un chocolat chaud ou un chaï tea latte.

Mary Ann écrit aussi sous le nom de plume de Cendre Elven.

Sa romance de Noël « Trop de pâtisseries à Noël » a été finaliste du concours Fyctia « Sous le sapin ».

Synopsis :

Églantine n’a qu’une hâte : monter sa propre entreprise de traiteur.

Hélas, pour l’instant elle doit remplacer son oncle à la boulangerie durant les fêtes de fin d’année. Loin de se décourager, elle voit là l’occasion idéale de tester ses premières recettes.

Et quel succès ! Ses pâtisseries font des merveilles et très vite elle décroche sa première cliente : une future mariée. Une chance inouïe qu’Églantine ne peut pas laisser passer.

La voilà donc à gérer de front la boulangerie, le buffet d’un mariage imminent, une fiancée en crise… et surtout, Maxence, ce frère surprotecteur – et très mignon -, qui n’a pas l’air de voir d’un très bon œil qu’elle s’occupe du buffet de sa sœur.

Maxence ne souhaite qu’une chose : en finir avec les préparatifs interminables de ce mariage. Quand sa sœur décide d’embaucher une novice pour le buffet, c’est la goutte de trop. Il ne veut pas ramasser les pots cassés, le jour J. Et il semble être le seul à voir la catastrophe arriver.

Qu’à cela ne tienne, Églantine est prête à relever le défi et à prouver qu’elle est la femme de la situation. Mais avec son avenir en jeu, réussira-t-elle à ne pas se perdre en route ?

Avis :

Eglantine, jeune femme pleine de dynamisme et de projets, se retrouve à reprendre la gestion de la boulangerie de son oncle qui est hospitalisé. Cette boulangerie c’est toute sa vie, là où la passion pour la pâtisserie et la cuisine lui est venue quand son oncle et sa tante l’ont prise sous son aile.  Voulant monter sa propre entreprise, elle profite de cette nouvelle fonction pour se perfectionner dans toutes les responsabilités d’un chef d’entreprise et pour tester toutes les recettes qu’elle a en tête et elle en a beaucoup.

Pauline se marie le 24 décembre mais on est déjà début décembre et rien ne va comme prévu : sa robe n’est pas prête il faut y apposer des retouches, sa meilleure amie et témoin vient d’avoir un grave accident de moto et ne pourra pas être là pour l’aider dans les derniers préparatifs et surtout son traiteur vient de la lâcher. Son frère Maxence l’accompagne dans toutes ses démarches et la soutient durant cette journée où les mauvaises nouvelles s’accumulent. Pour se remonter le moral elle entre dans la boulangerie d’Eglantine et teste une des nouvelles pâtisseries. Et là c’est une révélation pour elle, Pauline souhaite qu’Eglantine sauve son mariage en devenant son traiteur. Devant tant d’émotions, d’espoir voir même de désespoir, Eglantine accepte d’aider Pauline.

C’est ainsi que les rendez-vous entre elle et Pauline vont s’enchainer pour se pencher sur le menu, le budget et pour gouter certaines préparations et tout cela en un temps record il ne reste que 3 semaines avant le mariage. Et à chaque rendez-vous Maxence sera toujours là et fera naître diverses émotions chez Eglantine et elle ne pourra pas rester impassible face à cela. Mais Maxence est en couple, dans une relation toxique, et il se pourrait bien que cela vienne interférer sur le début d’affinités qui se crée entre eux.

Eglantine va-t-elle réussir le menu du mariage ? Saura-t-elle rester professionnelle face à Maxence ? Ce dernier va-t-il continuer sa route sans saveur avec Elodie, sa compagne, ou laissera-t-il son attirance pour Eglantine prendre le dessus ?

Une belle romance de Noël toute douce. On y retrouve tous les ingrédients que l’on attend : des pâtisseries, la magie de Noël, la neige et l’amour. Cette romance fait partie pour moi des slow burn, la relation entre Maxence et Eglantine est électrique dès les premiers rendez-vous et elle monte en intensité au fil du roman pour exploser à la fin. C’est un genre que j’aime lire surtout dans les romances de Noël où en général tout se déroule sur quelques semaines, on a vraiment l’impression que les personnages prennent leur temps, que la relation s’établie doucement et paradoxalement tout cela sur un temps très court.

Eglantine à un passé très touchant, pas facile du tout et pourtant on la retrouve à l’âge adulte pleine de vie, d’espoir, de passion et c’est un personnage auquel on s’attache vite. Sa famille de la boulangerie est exceptionnelle, toujours là pour elle comme sa meilleur amie Candice qui m’a fait mourir de rire par son excentricité. Maxence lui est beaucoup plus réservé, sérieux et à la fois malheureux par sa vie de couple avec Elodie qui a changé au fil des années. Heureusement qu’il a Pauline et sa boite de comptable qui lui procure autant de stress que de bien-être. Rien ne les destiné à se rencontrer et pourtant l’alchimie va opérer.

La plume de l’auteure est très agréable à lire, fluide, tendre et gourmande. J’ai apprécié mon voyage au sein de la boulangerie d’Eglantine et de ses pâtisseries (mon estomac à grogner plus d’une fois pour vouloir y gouter ^^). La magie de Noël nous porte dans cette belle histoire qui couplé à l’émotion d’un mariage est encore plus douce à découvrir malgré tous les bouleversements qui s’y passe en si peu de temps car oui elle va malmener ses héros et surtout Pauline qui a de quoi faire de la tachycardie. L’auteure amène aussi beaucoup d’humour par le personnage de Candice mais aussi d’Eglantine elle-même qui est une vraie gaffeuse ainsi que par Maryvonne la mamie de Maxence. Et comme une cerise sur le gâteau une double romance se dissimule dans ce roman.

Une délicieuse romance de Noël, ma première de cette période si magique, et je ne suis pas du tout déçue bien au contraire. Entre mariage, pâtisserie et Noël on se régale. Maxence et Eglantine ont su conquérir mon cœur dans cette romance pleine de douceur et de magie aux mille rebondissements.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s